Articles

Review du Eachine E010S – Le tiny badass

Découverte du Eachine E010S un Mini (nano) drone pour un Maxi moment de FUN.

Coucou les biloutes !
Vous vous souvenez surement du build pour créer un nano drone FPV à partir d’un Eachine E010!?
Eachine a bien compris qu’il y avait un filon à exploiter et a sorti une version toute faite et “upgraded” de ce nano drone FPV,le Eachine E010S.
Vendu aux alentours de 50€ sans code promo, je suis certain qu’il vous séduira ! (moi en tout cas je suis sous le charme)
Pas besoin d’assembler, pas besoin de bricoler… on bind à sa radiocommande, on met ses lunettes ou masque FPV sur la tête et c’est parti pour un maximum de plaisir.

En ces jours pluvieux et venteux, ce petit nano racer est juste génial et excellent en intérieur.
On peut ainsi étancher sa soif de FPV même pendant les jours les plus mauvais, le tout sans bouger de son divan 🙂

Données technique

Un nano drone “brushed” 65mm moteur à moteur avec protection des hélices en ABS et une structure en carbone pour rigidifier.
Basé sur un contrôleur de vol F3 sous cleanflight avec récepteur radio intégré (et possibilité de mises à jour du contrôleur de vol)
Doté d’une caméra cmos 1/3 de 800TVL combinée à un émtteur 5.8GHz 40 canaux de 25mw (AIO)
4 moteurs type 615 coreless qui tournent à 59000 tours par minute.
1 batterie 1S (3,7v) de 150mAh en 45C
Tout cela pour un poids de 26g prêt à voler !

A savoir que ce nano drone se décline en 3 versions différentes à commander en fonction de sa radiocommande.
Il existe en récepteur DSM (spektrum, devo sous deviationtx), en Flsky et en Frsky (taranis, Q7,… en mode D8)

Unboxing

Assez déconcerté.. je commande un Eachine E010S et on me livre une boite de QX100… WTF???
  

J’ouvre la boite et… soulagement, je découvre un mode d’emploi pour un Eachine E010S !

On retire le mode d’emploi de la boite, tout est bien protégé dans la mousse.
On distingue un petit sac dans un interstice avec du petit matériel et sous le grand carré de mousse on espère trouver l’engin!

Bingo! Bien coincé, bien protégé et tout assemblé. On ne risque pas de le retrouver sous forme de puzzle.

Le petit sachet est retiré de l’ouverture.

Déballage du petit sachet.
2 élastiques pour maintenir la caméra, 2 mousses double face pour recoller la caméra, un set d’hélices orange de rechange, une clef usb qui permet de charger une lipo 1S et une clef en métal (non ce n’est pas une pièce de coupe-ongle) qui permet de retirer facilement les hélices quand on les remplace.

Le Eachine E010S sorti de la boite.. mignon tout plein !

Tour du propriétaire

Vue de face, l’antenne du récepteur radio n’est pas super bien placée mais n’est pas dérangeante car n’est pas face a la caméra.
 

Vue de côté. C’est propre… pas de fils qui débordent dans tous les sens.

Vue de derrière.

Vue de l’autre côté.

Vue du dessus et surtout de son antenne clover à 3 lobes.
L’antenne est assez légère et semble fragile.. Malheureusement avec du cuivre on doit faire un compromis entre léger et costaud.
En ce qui me concerne, dès qu’elle sera légèrement abîmée,je la remplacerait par un simple bout de fil taillé à la bonne fréquence de résonance.. Cela allégera un peu plus l’ensemble, le rendra plus compact et surtout on s’accrochera moins facilement en essayant de passer dans les tout petits endroits.

Vue du dessous.
Un logement dédié à la batterie a été spécialement prévu.
Attention une batterie 1S de 150mAh rentre tout juste dedans, n’espérez pas en installer une de plus grosse capacité.

Les moteurs coreless 615 (6mm de large, 15mm de long).

L’hélice vient s’emboîter sur l’axe du moteur.
Je n’ai pas du mettre de vernis a ongle ou de colle, ici les hélices tiennent super bien sur l’axe !

Bien qu’il ne fasse que 65mm moteur à moteur, les dimensions extérieures sont elles forcément supérieur.
Comptez environ 83mm de côté pour une hauteur de 33mm hors antenne (+34mm d’antenne = 67mm de haut)
 

 

Le poids du nano sans la batterie est de 20g et 25g avec la batterie (soit 1g de moins que le poids renseigné par le constructeur).
 

La batterie

Nous est fourni avec la machine une batterie 1S (3,8v) de 150mAh en 45C.
La connectique utilisée est de type 2pins 1,25mm … souvent utilisée sur de si petites machines (au cas où, on trouve facilement des connecteurs de remplacement — voir ici –)

Si vous souhaitez trouver d’autres batteries en remplacement (je vous donnerai le lien vers un pack de 5 + chargeur dans les liens utiles tout en bas de l’article) voici les dimensions:
Longueur: 25,5mm – Largeur: 17,7mm – épaisseur: 6,85mm – Poids: 4,8g
 

 

Avant d’effectuer le premier vol n’oubliez pas de charger la batterie.
Impatient??? ne vous inquiétez pas, de si petites batteries chargent très vite !
Connectez la batterie sur la clef usb fournie, enficher la dans un chargeur usb ou le port libre de votre pc.
Une led dans la clef usb s’allume durant la charge.

Lumière éteinte? débranchez la, placez la sur le nano et VOLEZ !

Programmes

Avant toute chose il faudra faire le bind avec votre radio.
Le bind se fait de manière très facile et est super bien expliqué dans la doc… je ne vais donc pas réexpliquer la procédure, il vous suffira de lire le manuel (qui se résume ici à une simple feuille).
Le bouton de BIND se situe devant la caméra, à la base de l’antenne radio.

Pour régler et mettre à jour (je n’ai pas essayé car le mien fonctionne très bien comme ça) le contrôleur de vol du Eachine E010S, il vous faut posséder le navigateur CHROME de Google et avoir installé l’application “Cleanflight” disponible sur ce dernier.

Je suppose qu’il est aussi possible de mettre Betaflight sur le contrôleur de vol mais pour un nano brushed je n’en vois pas l’intérêt.

On branche un câble usb entre le port usb situé derrière la caméra et son ordinateur, on laisse installer le driver et quand c’est prêt on appuie sur “connect” en haut à droite du programme.

La version du micrologiciel (firmware) qui se trouve dans celui en ma possession est la version cleanflight 1.13.0 pour contrôleur de vol type SPRACING F3.

Si toutefois vous avez fait une boulette, avez trop modifié les réglages et ne vous en sortez plus…
Voici le backup (dump) d’origine du Eachine E010S pour la version 1.13.0 de cleanflight.

Perso j’ai laissé les réglages de base sur cette machine… ça vol comme sur un rail !

Côté caméra

L’image de la caméra est juste nickel !
Les détails sont bien présents grâce aux 800TVL, le rendu couleur très bon, la gestion de la lumière se fait très bien.
Par contre l’image semble au format 4:3 ce qui l’allonge légèrement dans mes lunettes 16:9.
Cela ne procure aucune gêne à l’utilisation rassurez vous.

Sur le côté de la caméra on trouve un petit bouton poussoir qui permet de configurer la caméra.
1 appui court change le canal (fréquence), 1 appui plus long (1,5s) change de bande de fréquence , 1 appui très long (3s) la passe de PAL à NTSC et inversement (une led bleue s’allume à l’arrière de la caméra quand on est en mode NTSC).

L’émetteur intégré sur la caméra émet 25mW (maximum autorisé en Europe) dans la bande des 5,8GHz et possède 40 canaux.
Des Leds rouge situées à l’arrière de la caméra indique sur quelle canal / bande on se trouve.

On compte 8 canaux (fréquences) sur 5 bandes différentes réparties comme suit:

  • Bande A : 5865,5845,5825,5805,5785,5765,5745,5725 MHz
  • Bande B : 5733,5752,5771,5790,5809,5828,5847,5866 MHz
  • Bande E : 5705,5685,5665,5645,5885,5905,5925,5945 MHz
  • Bande F : 5740,5760,5780,5800,5820,5840,5860,5880 MHz (Fatshark)
  • Bande R : 5658,5695,5732,5769,5806,5843,5880,5917 MHZ (Raceband)

L’angle de vue de la caméra est donné à 150 degrés horizontal et 170 degrés de diagonale.
Pratiquement j’ai un rendu d’image très correct et sans vraiment de déformation pour un soit disant grand angle.

Autonomie

N’espérez pas voler des heures…
2 minutes 30 secondes en vol tranquille.
1 minute 30 secondes en vol gaz à fond !
C’est peu, mais avec une batterie de 150mAh il ne fallait pas espérer beaucoup plus… et c’est déjà pas mal !

N’hésitez pas à commander quelques lipos et un chargeur supplémentaire comme celui ci pour quelques € supplémentaires.. (le lien d’achat est — ici –)

Notez que les connecteurs sur les batteries sont différents que ceux d’origine.. Soit vous remplacez celui qui permet de brancher la batterie sur le Eachine E010S pour utiliser la batterie au plus court, soit vous utilisez les rallonges convertisseur fournies (ça rajoute un peu de poids mais c’est acceptable)

Quelques relevés additionnels

Mesure de la recharge de la batterie avec le chargeur usb fourni.
On charge à 510mA… entre 3 et 4C.

L’émetteur est configuré sur le canal fatshark 5 (F5 – 5820MHz)

Vue à l’analyseur de spectre sur toutes la bande vidéo 5645MHz – 5945MHz (300MHz de bande passante)
 

Vue limitée sur 80MHz de bande passante (5780MHz-5860MHz)

Vue thermique du E010S après un vol classique.
Vue de dessous

Vue de côté

Vue du dessus

En vidéo

Pensez à couper le son, cette vidéo sort BRUT de mon enregistreur intégré à mes lunettes skyzone !
Belle image n’est ce pas?

Conclusion

Génial, tout simplement génial !
Je m’amuse comme un gamin dans la maison avec ce petit nano brushed FPV !
Rien de plus à dire…

…sauf peut être son autonomie assez réduite de 2 min 30 sec en vol cool, qui descend à 1 min 30 sec si on est gaz à fond tout le temps !
Mieux vaut prévoir quelques batteries supplémentaires !!!

Liens utiles

Le manuel version Frsky

Le manuel version Flysky

Le manuel version DSM

Le nano drone Eachine E010S sur la boutique banggood

Le pack chargeur avec 5 batteries 1S 150Mah

4 sets d’hélices en remplacement (couleur au choix: rouge ou vert)

Photos supplémentaires

Questions/Réponses

Suite aux nombreuses questions, interrogation et demandes, j’ai décidé d’ajouter cette petite partie afin de donner réponse et de laisser une trace.

  1. Q: Est ce que le Eachine E010S est compatible avec ma taranis?
    R: Oui, il est compatible avec votre taranis à condition d’acheter le modèle E010S en Frsky et de choisir le mode D8 pour le modèle que vous allez configurer (dans le menu où se trouve l’option de bind sur votre taranis).
  2. Q: Est ce que le Eachine E010S est compatible avec mon smartphone?
    R: Non, ce petit drone n’est pas compatible avec votre smartphone sans y ajouter un dispositif spécifique de réception (comme par exemple le récepteur analogique OTG présenté dans cet article).
    Il n’est ni wifi, ni bluetooth, il se pilote avec une radiocommande de modélisme et son retour vidéo se capte avec un dispositif de réception vidéo analogique en 5.8GHz (récepteur dédié, lunettes ou masque d’immersion).
  3. Q: Comment puis je recevoir le signal vidéo du Echine E010S?
    R: Il faut utiliser un récepteur analogique 5.8GHz capable de recevoir un des 40 canaux sélectionnable sur l’émetteur du drone (qui se trouve sur la caméra).
    Vous pouvez utiliser des lunettes fatshark, skyzone, le Eachine goggle One, Eachine goggle Two (voir cet article), un récepteur dédié (comme celui présenté dans cet article), un écran avec récepteur intégré, un récepteur vidéo analogique OTG pour android (comme présenté dans cet article) ou tout autre dispositif capable de traiter ces signaux.
  4. Q:Peut on placer de plus grosses batteries sur le Eachine E010S pour augmenter l’autonomie?
    R: Certainement, mais elle ne rentrerons pas dans le logement prévu pour la batterie car il est tout juste pour celle d’origine. Il faudra la placer autrement… Gardez à l’oeil que plus la capacité de la batterie est grande, plus la batterie sera lourde, moins bonnes seront les réactions de cet appareil.
    — J’ai testé pour vous une batterie de JJRC H6C, LiPo 1S 380mAh nombre de C inconnus, poids 10,1g, autonomie un bon 5 min 30 sec, mais ça vol comme un gros cochon dodu !
    — Faites plutôt un compromis et optez vers du 250mAh, ça devrait le faire (à tester)
  5. Q: Dois je passer par un ordinateur pour configurer le Eachine E010S?
    R: Malheureusement oui, il vous faudra installer le programme cleanflight disponible sous chrome, comme expliqué dans l’article, pour au minimum vérifier que votre radiocommande est bien reconnue par le drone.
    Il vous faudra aussi vérifier que toutes les voies de votre radio envoie les bonnes valeurs sur les bons canaux et dans le bon sens (visible dans l’onglet “receiver” de cleanflight). Stick au plus bas la valeur doit être de 1000, au centre à 1500 et 2000 avec le stick au plus haut. Si les valeurs sont différentes, veuillez vous référer au manuel de programmation de votre radiocommande pour les ajuster (on appelle cela les “endpoint”).
    Pour le restant de la configuration, d’origine ce drone fonctionne déjà parfaitement !
  6. Q: Puis je faire des flips/rolls, de l’acro avec mon Eachine E010S?
    R: Oui vous pouvez, il faudra configurer le mode de vol horizon (stabilisé avec la possibilité de faire des flips/rolls) ou le mode acro (tout manuel) dans l’onglet “modes” de cleanflight. Vous pouvez très bien configurer un interrupteur 2 ou 3 positions de votre radiocommande, configurer 2 ou 3 modes de vol et passer d’un mode à l’autre en actionnant l’interrupteur dans le mode souhaité.
    Notez tout de même que ce petit racer manque un peu de puissance vu ses petits moteurs. Vous perdrez pas mal d’altitude pendant une figure, prévoyez de la place et de la hauteur pour essayer !
  7. Q: …
    R: …

HUBSAN X4 H501S Advanced – un drone qui ne manque pas de charme

Salut les ami(e)s!
Notre nouveau partenaire Gearbest nous a proposé de nous envoyer un nouveau petit bébé à tester.
Séduit par la fiche technique de ce Husban X4 H501S Adavanced, je n’ai pas hésité une seconde et ai accepté ce fantastique cadeau.
N’allez pas croire que, parce que c’est un cadeau généreusement offert, je vais vous vanter les mérites et vous cacher les défauts… kenéni… je retourne l’engin dans tous les sens, le stress et regarde ce qu’il a dans le bide.
Avantages et inconvénients, notre partenaire est au courant, on vous dira tout sur le bestiau.

Au menu

On nous a dit qu’on aurait un drone qui:

  • tient 20 minutes en l’air
  • est doté d’un gps ce qui permet un maintient parfait en stationnaire
  • est facile à manipuler et à manier
  • est capable de filmer en full hd ou capable de prendre des photos
  • est pilotable en fpv
  • peut faire du « follow me » (nous suivre lorsqu’on se déplace)
  • peut revenir tout seul lorsqu’on se perd ou qu’on ne sais plus dans quel sens on se trouve

On va donc voir ce qu’il en retourne !

Unboxing et découverte

On ne lâche pas ses bonnes habitudes comme cela, on commence par un déballage en bonne et due forme.

La boite qui m’est arrivée par DHL en parfait état (DHL signifie frais de douanes.. ce qui fait toujours plaisir quand on vous offre un cadeau…)

hubsan-h501s-2

On sort la boite de la boite, packaging sympa et pas trop chargé.
Chouette on a reçu le modèle couleur blanc/champagne/or bling-bling.
ps: Sachez qu’il existe aussi en noir et or.

hubsan-h501s-3

De l’autre côté de la boite, photo de la radiocommande… houuuuuu ça me plait !

hubsan-h501s-4

Revenons un instant sur le devant de la boite, quelques icônes nous renseignent les principales fonctions.

hubsan-h501s-5

On se précipite à ouvrir la boite, on découvre notre drone, bien calé dans son emballage plastique moulé.
En le sortant de la boite les manuels sortent dehors. (ouais vous savez les manuels, ces trucs en papier fourni avec du matériel qu’on est censés lire AVANT d’utiliser le dit matériel)

hubsan-h501s-6

On fait sauter le couvercle transparent pour découvrir les jolies courbes de notre quadricoptère.
Je pensais que les couleurs blanc/or allait faire cheap, il n’est est rien.. c’est même plutôt classe !

hubsan-h501s-8

De part et d’autre de la machine on trouve des jeux d’hélices.. au nombre de 2 (4 hélices CW et 4 hélices CCW)
Les hélices sont du 7 pouces mais je ne connais pas le pas.

hubsan-h501s-7

Sous le drone se cache la radiocommande.. Belle pièce de technologie.
Ce que je peux vous dire c’est que, lorsque j’ai pris la machine en main, elle m’a donné une impression de solidité tout en étant relativement légère malgré la batterie déjà insérée dedans.
On est largement en dessous du kilo !
Pareil pour la radiocommande, même si elle faire de plastique principalement, elle semble de bonne facture.

hubsan-h501s-9

En dessous de la radiocommande se cachait encore un compartiment avec l’antenne prévue pour le récepteur vidéo interne à la radiocommande. L’antenne d’émission de la radiocommande est elle par contre déjà vissée dessus… sans doute pour prévenir d’un éventuel claquage de l’étage de puissance de l’émetteur si on l’allume sans antenne.
A côté des hélices (côté droit) on trouve aussi une clef de blocage moteurs afin de maintenir ceux ci lorsque on décide de retirer les hélices de la machine.
Sur le dessus, on distingue le transfo et le chargeur de batterie LiPo 2S et un câble usb (pour faire les mises a jour).

hubsan-h501s-10

Tout sorti de l’emballage ça donne ceci.

hubsan-h501s-22

 

Tour du proprio de la machine

Qu’il est beau ce petit drone avec de jolies courbes symétriques.
Il est légèrement rondouillet et le canopy a un petit look de voiture.

hubsan-h501s-16

Vu de face Il est sympa, perché sur ses patins, on distingue en dessous la caméra.
La « vitre » couleur or est là uniquement pour le design et n’a aucune utilité ou truc bidule caché derrière.

hubsan-h501s-20

On zoom légèrement sur le nez.
La caméra est très légèrement pointé vers le bas, on verra plus tard que ça a peu d’influence.

hubsan-h501s-19

Zoom sur le coté, quand je vous disait qu’il est rondouillet.
Devinez ce qui se cache dans la partie haute, derrière le sigle gps? ben… le gps :p
Une chose qui m’a frappée lorsque j’ai tourné cette petite bestiole dans tous les sens c’est que rien ne dépasse.. pas d’antenne de réception, pas d’antenne d’émission. Tout est intégré dans son dedans !

hubsan-h501s-18

Vu du dessous et de sa grille de ventilation passive. On distingue aussi le slot microSD sur le côté gauche de l’appareil afin d’y glisser sa carte mémoire pour la sauvegarde des vidéos et photos prises durant le vol.

h501s-hubsan-5

Vu de derrière, on distingue la trappe qui donne accès à la batterie.

hubsan-h501s-17

Pour ouvrir la trappe, il faut AtrappeR le coup de main… effectuer une légère pression sur le bouton d’ouverture tout en donnant une légère pression vers le bas. Y a pas à dire, la batterie a peu de chance de sortir en vol.
Une fois la trappe ouverte, se vomissent les connecteurs en dehors du ventre de la bête.

hubsan-h501s-1

La connectique est de type EC2.. loin d’être un standard facile à trouver chez nous, on pourra la remplacer par de la connectique plus adaptée à nos chargeur (xt60 mais ça prend de la place ou éventuellement xt30).

Caché sur le côté gauche, derrière la trappe, à l’intérieur du ventre de l’appareil, se trouve un slot mini usb qui sert à faire la mise à jour du contrôleur de vol de la machine.

hubsan-h501s-26

Extraction de la batterie.
On se retrouve face à une batterie LiPo tout fine de 2S (7.4V) de 2700mAh capable d’une décharge de 10C.

hubsan-h501s-25

Les moteurs sont bien protégés, et on devine facilement pourquoi ils ont fourni une clef de blocage pour retirer les hélices.
les moteurs sont de type 1806 1650KV et il y en a deux CW et deux CCW.

h501s-hubsan-4

Attention toute particulière sur les moteurs/hélices.
Les hélices sont notées A et B, elles sont également un sens de rotation indiqué dessus.
Veuillez noter qu’elles tournent à l’envers d’un drone standard, c’est à dire qu’au lieu de tourner vers l’intérieur du drone, elles tournent vers l’extérieur du drone !!!
Cependant, vu qu’elles ont un filet CW ou CCW, vous n’aurez aucun mal à comprendre quelle hélice va où… et en plus la lettre de l’hélice est notée en bout de bras. (A= CW, B=CCW)

h501s-hubsan-3

h501s-hubsan-6

Sous les patins moteurs, on retrouve un petit amortissement en caoutchouc, parfait pour se poser en douceur sur les surfaces dures..; ils ont vraiment le soucis du détail chez Hubsan !

h501s-hubsan-2

 

Tour du proprio de la radio

J’avoue j’étais tout excité à la vue de cette radio.

Elle parait vraiment professionnelle avec ses sticks placés de chaque côté d’un petit écran de 3,7 pouces qui permet de visualiser le flux vidéo et la télémétrie et tous ces boutons présents autour des commandes.

hubsan-h501s-14

Boutons de trims, haut parleur, potentiomètres, switchs, rien ne manque, pour un total de 10 voies (canaux) sur le papier.

Au centre, entre les sticks, une fois la protection relevée (qui est le cache soleil) on découvre un petit écran.

J’ai volontairement laissé les protections siliconées sur les sticks et les switchs, la prise en main est plus douce et agréable.

hubsan-h501s-15

Sur le haut de la radio, deux antennes, celle plate à droite (quand on est devant la radio) est pour la réception vidéo; celle bâton à gauche est pour l’émission des commandes radio pour contrôler le drone.

hubsan-h501s-13

Sur la tranche du dessous on trouve un connecteur USB permettant de faire la mise à jour de la radio et un connecteur de type mini jack qui permet de brancher un écran externe ou ses lunettes d’immersion sur le récepteur vidéo interne de la radiocommande.

hubsan-h501s-12

 

Let’s test the bidule

On charge la batterie.

Comptez deux heures dépendant de l’état de décharge de celle ci.
Si vous possédez un bon chargeur, n’hésitez pas à l’utiliser pour charger votre batterie car j’ai entendu dire que celui fourni ne tiendra pas des années… Pour ma part je l’utilise et on verra, car mes chargeurs ne sont pas capable de charger les LiPo uniquement par la prise d’équilibrage (je rappelle que j’ai toujours le connecteur EC2 d’origine sur la batterie et n’ai pas de connecteur mâle EC2 pour placer sur mon chargeur)

h501s_batt-2

Les deux leds présentes sur le chargeur Hubsan sont rouges pendant la charge et deviennent verte une fois la charge terminée.

h501s_batt-1

On ouvre la trappe batterie de la radiocommande, pour placer les 4 piles AA non fournies, en retirant la petite vis en croix qui verrouille cette dernière.
Une fois la vis retirée, la trappe s’ouvre en tirant légèrement vers vous; elle est sur charnière.

h501s_batt-3

Quoi? que vois je? ce n’est pas 4 mais 8 piles AA qu’il faut !!!!
Et évidement je n’en ai pas autant de chargées sous la main… pas grave, le pack pile est connecté à la radio en JST… et hop… rapide calcul… 8x pile de +-1,5V = +-12V = une lipo 3S (11.1V) et ça j’en ai justement tout plein avec justement des connecteurs JST (chance quand tu es avec moi j’aime ça !)

h501s_batt-4

Je place donc une LiPo 3S 1000mAh, ça rentre parfaitement dans le compartiment.

Je referme, je reverrouille la trappe et j’allume la radio.

Sympa l’affichage, mais ce sera encore mieux une fois la machine allumée.

hubsanh501s-2

On place les switchs au dessus des sticks dans la bonne position (attention c’est important)
Ils doivent tous être baissés sauf le switch GPS (le second en partant de la gauche) qui doit être relevé.

hubsanh501s-6

On allume la machine (faites le toujours après avoir allumé la radio) en connectant la batterie et on referme la trappe de celle ci.

Attention, une fois allumée, ON NE TOUCHE PLUS LA MACHINE pendant une dizaine de secondes pour qu’elle calibre ses capteurs.. si vous la bougez pendant le démarrage, il se peut qu’elle ai des réaction anormale ou qu’elle vole de travers !!!!

BAM!!! de jolies leds s’allume dans les patins d’atterrissage sous les moteurs.
Ca clignote de partout tel un sapin de noël.. c’est noël avant l’heure !

Et au bout de quelques secondes REBAM !!! on choppe la télémétrie de la machine sur la radio.

hubsanh501s-3

Mais que vois je dans le bas de l’écran de la radio? deux coordonnées GPS différentes? quoi il y a deux GPS?
Oui et non, en fait il y a un GPS dans la machine et un GPS dans la radio. A quoi sert celui de la radio? à envoyer ses coordonnées au drone lorsque le mode « follow me » (suis moi) est activé. En fait le drone ne vous suit pas vous, mais suit sa radio.

Attention qu’à chaque allumage de la machine, il vous faudra faire le calibrage de celle ci appelé aussi DDS (pour dans des sioux)… une fois que vous aurez fait la manip vous comprendrez pourquoi on l’a nommée ainsi 🙂
D’ailleurs la radio l’indique… calibrate compass…

hubsanh501s-4

les leds dans les patins sont rouges clignotante, on tourne la machine à plat dans le sens horlogique jusqu’à ce qu’elle changent de couleur (en vert).

les leds dans les patins sont vertes clignotante, on tourne la machine tenue à la verticale nez vers le bas dans le sens horlogique jusqu’à ce quelle changent de couleur encore une fois.

hubsanh501s-5

La radio bip, on est prêt à décoller.. une fois que l’on aura assez de satellites.

hubsanh501s-7

Hop, combo sur les sticks pour lancer les moteurs. Il faut mettre le stick de droite en bas à droite et le stick de gauche en bas à gauche. c’est la procédure d’armement et désarmement des moteurs.

Décollage immédiat !

hubsanh501s-1

 

Ressenti en vol

Il n’y a pas à dire, ce petit drone est hyper stable.
En stationnaire GPS il ne bouge pas d’un poil (ou vraiment peu) même avec du vent.

Le GPS  fixe très rapidement les satellite, par contre il décroche tout aussi rapidement… un passage trop long dans un endroit où le ciel est masqué et c’est la perte de contrôle assurée si on vol en mode GPS.
Pour vous donner une petite idée, j’ai essayé de passer au travers d’un petit bois et le gps a décroché après 2m dans celui ci !

En mode atti (gps désactivé), il vous faudra vous battre contre le vent ou la brise qui le fera dévier de sa trajectoire ou de son stationnaire.

Le ressenti en vol est vraiment bon, on a une machine qui répond parfaitement aux commandes et aux ordres donnés tout en étant « smooth » et fluide.

Super stable mais pas assez rapide… en effet pour aller d’un point A à un point B il vous faudra un peu de patience car ce n’est pas un foudre de guerre. En mode GPS la sensation de lenteur est encore plus prononcée qu’en mode ATTI (sans gps).
C’est bien le principale reproche que je ferai sur la qualité du vol, sa vitesse !

Que ce soit en translation ou en montée/descente (quoi que ça, ça va encore), la machine souffre d’un manque cruel de rapidité.

Pour le reste j’ai pris plaisir à le piloter, il est vraiment doux en réactions et avec ses 20 minutes réels de temps de vol (par temps relativement calme, car beaucoup de vent le fait travailler plus et décharge plus vite la batterie du coup), on a tout loisir de tourner autour des spots pour faire un peu d’exploration.

C’est une machine que je ressortirai volontiers pour l’apprentissage des nouveaux pilotes, pour démonstration lors d’événements ou simplement pour m’amuser à explorer des lieux divers et variés.

 

Et la qualité de la caméra dans tout ça?

Commençons par les photos.
Là je sors le carton rouge car les photos sont vraiment indignes de l’appareil… par temps couvert l’image est toute granuleuse et passée, avec moins de lumière on se retrouve qu’avec des photos très sombres ou 95% sont floues, par temps lumineux on s’en sort mieux mais on est loin d’un résultat vraiment impressionnant…elles ont plus de piqué mais manquent de netteté… on a l’impression de se retrouver 10 ans en arrière avec les premiers appareils photos d’entrée de gamme.
De plus, lorsque vous appuyez sur le bouton du déclencheur de la radiocommande, il y a un léger délais avant la prise de l’image.. n’espérez donc pas trop capturer un événement transitoire rapide.

Vous avez du mal à le croire? Constatez par vous même…

En début de soirée:

hbs00000

Soleil qui descend sur l’horizon:

hbs00003

Avec un ciel couvert on a vite du flou par manque de luminosité:

hbs00001

Avec le plein de lumière c’est mieux mais pas excellent:

hbs00009

hbs00016

En vidéo, en revanche, on s’en sort bien mieux.
Les films sortis en full hd 1080 ont un beau rendu de couleurs, détaillés et un beau piqué.
On a donc du 1920×1080 à 30fps (images / secondes) en .MOV

On regrette cependant vraiment beaucoup le manque de stabilisation de l’image.
Il n’y a ni stabilisation optique, ni mécanique, ni même logicielle comme le fait par exemple parrot.
La moindre vibration, oscillation se voit à l’écran et elles sont nombreuses tant en stationnaire que lorsqu’on se déplace !
Même si par temps calme on peut espérer quelques prises de vues réussies, elles ne se compterons sans doute que sur les doigts d’une main et par courtes séquences.
Il vous sera donc difficile de produire de jolis films souvenirs lors de vos vacances en famille.
C’est dommage! Je m’attendais à beaucoup mieux quand à la fonction prises de vues.

On se servira donc de cette option de vidéo embarquée uniquement pour la vue FPV qui, on peut le dire, rends assez bien, en temps réel et sans latence constatée, dans un casque ou des lunettes vidéo.

 

Je la recommande

Je recommande donc cette machine à ceux qui veulent approcher le hobby et se lancer dedans (même en FPV) sans prise de têtes avec une machine hyper stable et souple.
Elle donnera à tout débutant la possibilité de s’essayer de manière sûre et fiable, tout en ayant la garantie d’une assistance GPS active et bien utile en cas de doute ou de perte de vue (on active un switch, il revient et se pose tout seul).
En plus son prix la rends vraiment attractif… pas besoin de mettre des milles et des cents, on a un bundle tout prêt à l’emploi à un tarif vraiment abordable!

Je la recommande aussi à tous ceux qui veulent, comme moi, s’amuser à explorer l’environnement… lentement mais surement.
Même les plus habitués à l’exercice apprécieront la promenade accompagnée tout en douceur et délicatesse.

 

Je ne la recommande pas

Je ne la recommande pas à tous ceux qui veulent une machine destiné uniquement à la prise de vues.
En effet, le manque de stabilisation de la caméra rends les images peu exploitables et il faudra s’y reprendre à de nombreuses fis par temps calme pour produire des images fluides et sans mouvements involontaires.

En revanche, rien ne vous interdit de fixer un gimbal motorisé et léger avec une caméra sportive.
Tiens… ça me donne une idée… je ferais bien un petit test pour voir jusqu’à quel poids elle peut lever !

 

Les liens intéressants:

HUBSAN X4 H501S (advanced) chez notre partenaire gearbest

 

Il y a tant à dire…

Il y a tant à dire et tant à faire avec ce petit drone que je n’aurais pas assez de ce review pour vous en faire part.
Revenez donc me consulter de temps en temps pour voir les updates de l’article.
Je compte également faire des articles séparés pour les autres possibilités de ce multicoptère (par exemple le test du follow me, le RTH – retour à la maison ou un test de portée avec les antennes d’origine)