Articles

LUMENIER QAV-CODERED 3″ : le build

Lumenier sonne comme un des pionniers du FPV racing. Je me souviens à mes débuts, il y a 3 ans, c’était une marque hyper exclusive et très chère. Il fallait faire venir ses frames depuis les US. Aujourd’hui, cette entreprise est toujours là et continue à innover et à présenter des produits comme ce sympathique QAV-CODERED.

Présentation

La boite est super classe et n’arrive pas défoncée comme chaque commande chez nos amis chinois. Cette frame a été achetée chez Drone FPV Racer en France. le lien se trouve dans la liste du matériel.

On retrouve dans le pack :

  • 1x Frame FPV CODERED
  • Plaque principale unibody en fibre de carbone de 3 mm
  • Plaque supérieure en fibre de carbone de 2 mm
  • 2x plaques latérales verticales en fibre de carbone de 3mm
  • 2 plaques de recouvrement de nez en fibre de carbone de 1mm
  • 2x couvercles latéraux en plastique rouge découpés au laser
  • 1x jeu de vis en acier noir et quincaillerie en aluminium, y compris les entretoises moletées, serre-câbles
  • 1x pad de batterie en silicone antidérapant
  • 1x XT-30
  • 1x petite sangle lipo lip grip de Lumenier

Base plate en 3mm, un standard.

La frame pèse 47g, c’est du light!

le strap aux couleurs de la marque en Gift.

La petite présentation de Codered. (en anglais)

Liste du matériel

Frame : Lumenier QAV-CODERED 3″

Moteurs : Cobra CP 1407 4100KV 2-4S Champion Series

Combo ESC/carte de vol : 6.5g 20x20mm HGLRC XJB F428 Micro F4 AIO OSD BEC Flight Controller & 28A Blhel_S BB2 2-4S 4 in 1 ESC

Caméra FPV : RunCam Swift 2 1/3 CCD 600TVL PAL Micro Camera IR Blocked

VTX : ImmersionRC Tramp HV 6-18V 5.8GHz 1mW to>600mW

Récepteur : Frsky XM+ Micro D16 SBUS

Montage

Il faut se printer le support camera dispo ici : QAV CodeRed Camera Mount by Lumenier – Thingiverse

Je suis parti sur un combo avec ESC 4/1, les bras n’offrant pas assez d’espace pour y loger un esc à mon goût.

Les cables des moteurs Cobra sont assez long pour permettre de relier le tout sans devoir les rallonger.

La gaine utilisée est celle que l’on trouve chez FPV4drone (webshop français) ici : Gaine tressée 6mm

Le montage va relativement vite. Le XM+ prends sa place avec un double face autocollant sur la carte de vol.

Je vais pouvoir passer ua montage de la structure qui va protéger l’électronique.

Il faut emboîter le module en deux temps sur la frame.

C’est sur cela donne un look sympa.

Quelques photos

Vue latérale droite

Vue de derrière

Vue face

Vue ISO

Vue latérale gauche

189g sans LIPO. Je pense que le rapport poids/puissance est intéressant 😉

LUMENIER QAV-CODERED 3" : le build

Vidéo

J’ai trouvé cette vidéo faite par Codered pour le compte de Lumenier.

La vidéo du maiden sera posté dès que le temps le permettra.

Conclusion

Avec son Codered, Lumenier s’attaque au  marché des 3 pouces. La frame est belle et pensée. La plupart des composants du marché iront très bien dessus. Le point négatif de cette frame reste pour moi la manière dont il faut aller emboîter le module sur la frame avec toute l’électronique déjà placée. Il faudra être sûr de son coup après le montage, pour ne pas devoir bouger et prendre par la même occasion le risque de fragiliser la structure. Son prix pourrait rebuter éventuellement un futur acquéreur, ou pas. Selon l’adage : quand on aime….

Bons vols!

Lizard 95 + Runcam micro mod

Lizard 95 + Runcam micro mod

Présentation

L’hiver a déjà pointé le bout de son nez depuis un petit moment….L’envie de s’équiper d’une machine qui ne sera dédiée qu’à l’indoor vous empêche de passer la cap…..Alors le Lizard 95 est LA machine qu’il vous faut!

Ce petit quad survitaminé est un excellent choix, que cela soit pour vous faire la bourre lors de session entre potes en indoor, ou lors de session de vols de proximité aussi bien racing que freestyle.

Vous pourrez le commander ici sur le site banggood : Lizard 95

Déballage

Le lizard arrive dans une boite a la finition agréable( et ce malgré que le colis ait été malmené ) est très bien protégé dans la mousse.

Dans le kit reçu vous trouverez les éléments suivant:

  • Le lizard complètement monté ( ici en version frsky )
  • Une batterie lipo de 550 mah en 3s 40c ( connectique xt30 )
  • Un manuel très bien fait qui vous expliquera vraiment tout pour la mise en route
  • Le câble permettant la programmation sur betaflight
  • Des hélices de rechange
  • Un petit tournevis et une clé a 6 pans

Caractéristiques

  • Chassis format X de 95mm en 2,5 mm d’épaisseur
  • Protection caméra en carbone de 1,5 mm
  • Fc omnibus F3 avec osd
  • Esc 4 en 1 de 10A
  • Moteur brushless 1104 6000kv
  • Combo cam/vtx 48 ch 25/100 mw ( ne pas oublier que nous sommes soumis à une puissance de 25mw maximum )
  • Hélices 5 pales 1935
  • Barre de 4 leds programmables via betaflight
  • Poids sans lipo : 67,9 grammes

Les premiers vols

Après une petite session sur betaflight pour régler mes inter pour les modes de vols, le Lizard est fin prêt a prendre son envol.

Les toutes premières sensations confortent mon attente….il y a de la puissance!!!! Et pas qu’un peu!!

En étant doux sur le manche des gaz, ce petit 95 est vraiment très doux et souple.

Un petit full trothle pour monter un peu…GO! euh….pour infos j’ai coupé le manche après à peine 2 secondes parce que j’étais déjà bien haut 😀

Le vtx en 25 mw quand à lui retransmet parfaitement l’image sans glitch.

La lipo permet de tenir 4 minutes ce qui est vraiment pas mal.

Très rapidement je me suis senti à l’aise avec la machine. Cependant, quelque chose me dérange rapidement : la qualité de la caméra. Un manque de détail assez flagrant comme ci il y avait un léger flou. Cela est parfaitement volable mais l’envie de rendre cette machine au top me pousse à effectuer une petite modif…

Runcam micro mod

Ayant sous la main un combo runcam micro swift avec son vtx en 25 mw, je n’ai pu résister longtemp avant d’entamer les travaux. En effet, ce petit mod demande quelques modifications légères du Lizard et une petite impression 3D

On commence par le démontage de la partie qui protège l’électronique ainsi que le combo cam/vtx, l’operation est assez simple, il suffit de déconnecter la caméra et de démonter les 2 entretoises en nylon qui se situent en dessous du chassis.

Une fois le combo cam/vtx retiré, penses bien a recuperer la petite pièce en alu ( vous allez comprendre pourquoi juste en dessous )

Nous allons maintenant utiliser notre dremel pour couper le carbone afin de savoir venir fixer notre impression 3d.

Ensuite, il faudra couper le support caméra d’origine en alu pour en faire 2 entretoises qui seront nécessaires pour le montage.

Durant le temps de la modification, je décide de lancer mon imprimante 3d pour réaliser les pièces qui serviront à effectuer le mod. Voici donc les pièces terminées et prêtes au montage.

Mise en place des impressions en utilisant les entretoises nylon

Concernant l’impression 3d, voici le lien qui vous permettra de télécharger les fichiers ( plusieurs modèles disponibles ) : https://www.thingiverse.com/thing:2478706

Concernant l’imprimante utilisée, c’est une Wanhao duplicator i3+. Je ne suis pas un pro de l’impression 3d et je souhaitait quelque chose de simple, robuste et fiable et je ne suis parfaitement satisfait et heureux de mon achat.

Pour ceux que cela intéresserait, je l’ai commandée sur le site : http://www.3dxtd.be/

Le site est également dispo avec un dépôt en France : http://www.3dxtd.fr/

J’ai vraiment eu un très bon contact et suivi avec un des patrons. Je conseille donc cette imprimante et ce shop à ceux qui souhaiteraient passer le cap et s’équiper 😉

Bon,revenons à nos moutons…

Pour le mod voici donc la petite runcam micro swift et son vtx. Disponible également en combo ici. Depuis la micro swift 2 est sortie et vaut d’autant plus la peine, d’autant plus que le combo est encore meilleur marché 😉

Pour le placement sur la pièce 3d, je vais désolidariser le vtx de la caméra et souder le câblage avec celui d’origine du Lizard

Et voila, tout est prêt! L assemblage se fait aisément et très rapidement. Pour fixer l’ensemble nous allons utiliser les 2 entretoises an alu réalisées avec le support caméra. J’ai fixé le vtx avec 2 gouttes de colle chaude.Le résultat est plutôt joli je trouve. Je vous laisse en juger :

J’ai également changé les hélices par des kingkong 1935 que je trouve un peu plus résistantes. Celles d’origine plient assez facilement en cas de crash. Et en plus elles sont assorties a l’impression 3d 😀

N’ayant pas d’autres lipo de ce format j’ai commandé des tattu 450 mah en 3s pour pouvoir poursuivre le plaisir.

Le mod effectué a fait prendre presque 7 grammes à la machine mais cela en vaut vraiment la peine!

Pensez cependant à placer votre antenne vtx correctement, elle reste assez exposée en cas de crash.

Vidéo

Conclusion

Pour ma part, totalement séduit par ce petit bolide. Une fois le mod effectué on se trouve a bord d’une vraie machine racing, et la seule chose que l’on souhaite est de pouvoir enchainer les lipos 😀

Je penses cependant essayer d’autres hélices afin de voir les différences de comportement et la résistance.

Rapport qualité prix/performance au top pour ce Lizard 95.

Excellent début d’année à tous , à très bientot et bons vols!!

Redeos.

Moka Berserker : l'atypiquement génial.

Moka Berserker : l’atypiquement génial.

Salut les copains!

Aujourd’hui nous faisons un petit tour de l’un des derniers châssis sorti de l’imagination des atelier MOKA Frames –> le MOKA Berserker.

Un châssis au format classique (268mm moteur à moteur, soit un format 270) mais à la forme atypique qui m’a directement séduit.
Un 6” low profile qui ressemble de loin à un armattan chameleon tout en offrant beaucoup de place pour le montage de l’électronique. Wawwww !!!

Unboxing

Arrivée sans encombre en quelques jours seulement, bien au chaud emballé dans son enveloppe matelassée.
 

On arrache rapidement l’enveloppe pour voir qui s’y cache…
Un Moka berserker en kit, emballé sous vide.

Tout est proprement séparé, il n’y a pas beaucoup de pièces.. il me tarde de l’assembler.

Si vous vous demandez de quelle contrée provient ce châssis, ne cherchez plus… du Canada bien évidemment !
Ici un gros plan sur les pièces en aluminium usiné qui serviront de maintient et d’entretoises pour le corps de l’engin.
Notez quand même la délicate attention, la visserie est déjà présentée sur les pièces, nul besoin de savoir quel vis va où.


Les bras, emballés deux par deux

Une partie du pod caméra, la bottom et la top plate qui composeront le corps.
Je remarque qu’il n’y a pas une seule poussière de de carbone empaquetée avec les pièces.. tout est propre de chez propre.
MOKA ne laisse rien au hasard !

La suite du POD caméra. Ici aussi la visserie est déjà présentée sur les entretoises.

Petite pesée du colis sur la balance… à chaud et sans déballer… cela semble prometteur n’est il pas?

Tour d’horizon et Mesures

On sors toutes les pièces mises sous vide pour qu’elles respirent un peu après ce long voyage.
Je vous l’avais dit.. peu de pièces composent ce châssis, des bras que l’on pourra facilement remplacer en cas de casse, des pièces en aluminium superbement usinées. Cette frame respire la qualité !

Prise en main de la top plate qui nous dévoile le super logo MOKA Frames.
Pas un seul défaut, des découpes parfaites, aucun grain de poussière de carbone.
On peut le crier haut et fort: “propre, net et sans bavures” ça a tout son sens dans ce cas.

Prise de mesures au pied à coulisse. 1,6mm de carbone de qualité.
La mesure est répétée, le carbone est uniforme.

 

Même constat pour la bottom plate. Rien à déclarer !

Au pied à coulisse on est proche de la top plate soit presque 1,6mm

Prenons entre les doigts un renfort du pod caméra.

En carbone de 4mm d’épaisseur, il sera là pour encaisser les éventuels chocs et protéger votre caméra FPV.

Les bras de ce châssis sont en carbone de 4mm d’épaisseur.
Idéal pour des moteurs 2xxx.
En boût de bras on retrouve un trou de passage pour les câbles du moteur qui y sera fixé (qui pourra se révéler utile selon la configuration de montage choisie).


 
 

Dans les petits sachets zip on retrouve quelques entretoises et carbone usiné qui servirons à monter le pod caméra.


 

Concernant les grosses pièces en alu qui maintiendront les bras et servirons d’entretoises au corps principal, c’est relativement massif mais très léger.. voyez par vous même ! 6,5g AVEC la visserie.
Solide comme le rock 😉 il faudra vraiment le vouloir avant de plier ce châssis.

Montage

Impatient je suis.. j’ai directement commencé à assembler.
NOTE: j’ai choisis de monter ce châssis en restant fidèle au design du simplex soit les deux bras avant en bas et les deux bras arrière relevés.
Mais vous pouvez choisir de mettre les 4 bras en bas ou les 4 bras en haut.. à votre guise. l’opération est la même.
1 châssis, 3 possibilités !

Premièrement les bras qui se situerons à l’avant de la machine.
Comme il n’y a pas de plan de montage, référez vous à ces images.
Placez le bras entre la “top” ou “bottom” plate et la pièce alu.
Les 3 points de fixation de la pièce en aluminium regardent le bras.

 

Ensuite on place le deuxième bras avant et les deux bras arrières.
Comme je vous l’avais dit je souhaitais rester dans le design à la mode simplex soit les deux bras arrière plus haut que les deux bras avant.

Une autre vue, ça permet de bien voir comment placer les différents éléments.

Au centre de la bête viendront se placer les éléments électronique.
De la place il y en a plus qu’en suffisance malgré son profil très compact.

Petite vue par en dessous.
Quand on choisis de placer les bras en haut du châssis, pensez à retourner la pièce alu.. les 3 trous de fixations regardent toujours le bras en carbone.

Il est pas beau ce châssis?
Même sans le pod caméra je le kiff déjà !

Voyez le bel espace disponible à l’arrière pour un émetteur vidéo.
Placé à cet endroit il sera parfaitement ventilé et il existe même un trou de passage prévu pour un connecteur d’antenne si vous disposez d’un émetteur qui a le connecteur au bout d’une petite rallonge coaxiale.

 

Montage du POD caméra.
Commencez par assembler les pièces comme la photo ci dessous.
La plat dans le renfort carbone de 4mm sera mis vers le haut (il sert a maintenir un caméra sportive).
Placez le plat de renfort entre les entretoises et la pièce de support de votre caméra FPV.
Concernant la pièce de support de votre caméra fpv, des entailles sont présentes pour la visserie de cette dernière. Toute caméra genre HS1177, runcam swift 1/2, eagle, owl, foxeer, etc… sont compatibles.

Faites un mirroir avec les autres pièces (renfort 4mm et support caméra).
Placez aussi le système de charnière qui permettra d’incliner le POD fixé à votre châssis comme dans l’exemple ci après.
 

Vissez le tout mais pas trop fermement pour ne pas abîmer les filets, ne placez pas encore de gel type “loctite” pour empêcher qu’elles se dévissent avec les vibration car à cet instant il vous faudra encore lâcher un peu la visserie pour y placer votre caméra FPV.

Autre vue du pod pour plus de détails.

Hop… on monte le pod, à l’avant du châssis (il y a des encoches carrées étoilées prévues dans le top et bottom plate).
Le pod se fixe par prise en sandwich entre la top et bottom plate (plaque du dessus et du dessous).
Ca CLAQUE !!!! <3

Sous tous les angles

Il est tellement beau qu’on l’admire sous tous les angles…
Le POD caméra est inclinable à souhait.
Nous seulement vous pouvez incliner le pod vers le haut ou le bas, mais aussi la caméra qui se trouve dedans.. bref si vous ne trouvez pas l’angle qui vous convient on ne vous croira pas !

Vue à plat. Vivement d’y retrouver l’électronique pour un petit vol.. ou deux.. ou 3..4..5…

 

Vue de côté et de toute la place disponible.
Dites vous aussi que la caméra se trouve dans le pod donc celle ci n’utilise pas de place a l’intérieur du châssis comme sur les autres.

Tout monté et hors de son emballage il ne pèse plus que 135,5g.
On pourra encore grappiller un petit peu si on passe la visserie traditionnelle en version titane. Mais est ce bien utile?


 

Un 6 pouces qui ne manque pas de gueule !

Je vous avais prévenu… sous tous les angles j’ai dit !

Par devant.

Par dessous.

De côté.

Si j’affiche autant de photos c’est surtout pour vous aider à l’assemblage. Car même si il y a peu de pièces on héste parfois à savoir comment bien les placer.

Et BIM.. le châssis est assemblé, il ne reste qu’à judicieusement choisir l’électronique qui le fera décoller pour de longs moments de plaisir intense et soutenu.

La configuration que j’ai choisie

Pour animer cette bestiole, j’ai préféré opter pour une configuration qui a fait ses preuves, adaptée aux 6” fluide, passe partout, mais qui aura aussi des ressources disponibles si nécessaires.

Contrôleur de vol: DYS F4 pro AIO
ESC: DYS 30A 4 en 1 (qui vient s’enficher directement sous le contrôleur de vol)
Moteurs: 4x Emax RS2205 2300kv
Caméra: Runcam swift 2
Emetteur vidéo: Eachine TX526 – 5.8GHz 25/200/600mW
Récepteur radio: Frsky XSR
Barre avec 2 leds et buzzer intégré.
Antenne aomway rp-sma clover 4 leaf

Un mot, un geste.. shunt fait le reste… le voilà déjà prêt à passer sur le banc de programmation.

Note: j’ai du modifier le montage des bras arrière et les passer en versions basses (façon châssis standard) car les fils de mes moteurs n’étaient pas adaptés (trop rigides) aux trous de passage prévus pour les câbles… bref mon build était moche et comme je suis un tantinet maniaque j’ai préféré changé d’optique de montage.

En vidéo

A venir…

Conclusion

Ce châssis est non seulement beau, de qualité, très bien étudié mais aussi superbement usiné.
N’hésitez pas une seconde à passer par l’achat vous ne serrez pas déçu.
Il est propre en vol avec un comportement très sain.
Sa large place disponible pour y stocker toute l’électronique est super pratique, la possibilité de modeler ses bras selon vos envies est vraiment génial.

Si j’ai une chose à trouver pour améliorer cette bestiole, c’est probablement de chanfreiner légèrement les arrêtes du carbone (mais sur ce point il y a deux écoles et c’est discutable).

Depuis sa sortie un second pod pour caméra a été conçu et des fichiers pour l’impression 3D sont disponible gratuitement sur thingiverse.

Liens intéressants

Le châssis berserker sur la boutique MOKA Frame

Les fichiers sur thingiverse pour l’impression 3D de pièces supplémentaires

Kran 140 FPV racer

Le Kran 140 est une nouvelle frame qui vient de chez nos amis français. On peut remarquer d’ailleurs que ces derniers sont hyper actifs dans la production et la réalisation de frame pour le FPV racing.

En parcourant les forums, je suis tombés dessus et j’ai pris contact avec Christophe et Marko pour leur en acheter une et réaliser un build à ma sauce.

Toutes mes excuses d’ailleurs à ces derniers, vu le temps qu’a pris la review. La faute à pas de chance avec les composants!

Présentation

Le packaging est très propre et présente bien. Un petit rappel des fréquences en 5,8ghz.

Kran 140 packaging

A l’intérieur du sac en plastique on y retrouve tous les éléments indispensables au montage dont la notice.

Kran 140 notice

L’assemblage des pieds et des supports moteurs en Polyflex se fait par simple insertion à fond des éléments imprimés en 3D. Par après, ils seront fixés par la suite à l’aide d’une vis sur le bras.

Kran 140 pied

La bottom plate est en 2 mm. il faut y glisser un à un les entretoises en 3D qui seront destinées à accueillir les pieds.

Kran 140 bottom plate

Les pieds viennents simplement se déposer dans les inserts et seront plus tard soutenus par la top plate.

Cela présente aussi un autre avantage, c’est qu’ils font aussi office de soft mount.

Kran 140 assemblage bottom et pieds

La top plate est en 1,5mm et reçoit aussi des inserts en 3D.

Kran 140 top plate

Le montage à blanc va pouvoir commencer. On distingue nettement où seront les ponts importants à ne pas négliger lors du montage.

Je pense à la fixation caméra et au placement des ESC.

Une fois assemblée, les bras ont une légère flexibilité due au système de fixation

Cela n’affecte en rien le comportement en vol et sera salutaire pour disperser les forces lors des impacts.

Kran 140 montage à blanc

j’ai mesuré un poids de 35g montés avec vis et entretoise alu. Ce qui promets d’être léger!

Kran 140 Poids

Listing des composants

Pour les composants j’ai pris au plus simple et au meilleur rapport qualité prix.

Carte de vol : Omnibus F4 nano v3

ESC: Racerstar Dark18A 18A 2-4S 4 In 1 BLHeli_S 20x20mm DSHOT600

Moteurs : RCX H1407 (V2) 3800KV Micro Outrunner Brushless Motor

VTX : VTX03 Super Mini 5.8G 72CH 0/25mW/50mw/200mW

Caméra : RunCam Micro Swift 600TVL 2.1mm/2.3mm IR Blocked 1/3 CCD FPV Camera

Hélices : RACEKRAFT 3041 Q4CS

Lipo : DYNOGY 4S 600MAH

Montage

Le Racestar prend place sur des entretoises de 2mm.

kran 140 ESC

Il vous faudra choisir des vis M2*5mm pour pouvoir y fixer vos moteurs. Celles d’origine ne sont pas assez longues.

kran 140 polyflex

J’ai choisi de la tresse haute densité pour bien protéger, avoir une propre finition et donner un look sympa au Kran.

kran 140 tresse

kran 140 tresse

Le support de la Runcam est réalisé par une imprimante 3D. Marko de chez Kran peut vous en fournir un.

kran 140 3d print cam

ISO 1

kran 140 iso 1

Vue dessus

kran 140 vue face

ISO 2

kran 140 iso 2

Vue gauche

kran 140 vue laterale

Vue arrière

kran 140 vue arrière

Le build fini affiche 135 gr, c’est qui est un excellent rapport pour ce format !

kran 140 poids final

D’autres photos:

kran 140 fini vue face

kran 140 vue face fini

kran 140 vue haut fini

kran 140 vue latérale

kran 140 vue face fini 2

kran 140 vue face fini 3

kran 140 vue face fini 4

Vidéo du maiden(dvr fatshark dom v2)

Conclusion:

Ce châssis assemblé avec les composants listés dans l’article apporte vraiment des performances assez impressionnantes pour ce format, la carte Airbot f4 donne vraiment un comportement très sain même avec les PID  de base de Betaflight 3.2 ( dynamic filter activé).

Évidemment la conception apporte aussi un avantage indéniable, l’absorption optimale des vibrations grâce aux jonctions en polyflex !

J’avais des doutes sur la solidité lors d’impact important, mais mes doutes ont été estompé lors d’un méga crash ou j’ai juste du changer une hélice avant de repartir.

Le montage (souple) des bras ne se ressent pas du tout en vol par contre il faudra prévoir de remplacer les print 3d permettant de bloquer les bras dès que le moindre jeu est constaté.

Après +- 15 vols en 600 mah 4s la batterie suffit, mais ne suis pas sur les vols engagés 🙂 une 850 par contre apporte vraiment l’ampérage nécessaire, mais ajoute du poids et modifie le comportement du châssis.

Le temps de vol moyen en 600 mah est 2 min 30 et de 4 min en 850, a vous de choisir 🙂

Vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Bons vols!

TechOne FPV Wing 900, le mix entre l’aile et le racer

La techOne FPV Wing 900 est un savant mélange entre le monde du FPV racing et celui des ailes. Le kit ici est un kit complet avec la motorisation.

Unboxing

TechOne FPV Wing 900 shipping

La boite fait 65 cm de long, 30 cm de large et 7 cm de haut.

TechOne FPV Wing 900 box

C’est un kit complet avec motorisation, servos, tringlerie et accessoires de montage.

TechOne FPV Wing 900 unboxing

Le moteur est un F80 en 2500KV de chez T-motor.

TechOne FPV Wing 900 f80

Montage

Pour le montage j’ai suivi la vidéo du fabricant. La colle utilisée était de l’Epoxy 5 minutes. L’installation a duré une heure grand max pour l’assemblage.

Pour la partie du châssis, j’ai eu quelques surprises.

D’abord, on a entre les mains une espèce de carbone très fin et pas très solide. j’ai fêlé plusieurs fois certains ergots juste en ouvrant et en refermant la plaque supérieure.

La structure des ailes semble solide.

TechOne FPV Wing 900 montage

Les aimants de la structure se baladaient dans car ils étaient mal fixés au départ du fournisseur. Faites attention à bien retester le sens des aimants avant de les fixer car ils ont des sens opposés en fonction de leur position avant ou arrière.

TechOne FPV Wing 900 aimant

Comme set up FPV, j’ai sélectionné une Runcam Eagle V1 et un 25/200/600mW pour minimiser les coûts si un crash viendrait s’intercaler dans la partie du Maiden. J’ai ajouté après le Maiden un micro-osd pour la tension.

TechOne FPV Wing 900 micro osd

En final je compte bien installer une Runcam split (avec lentille gopro) et un VTX sélectionnable en 25/200/600mW.

TechOne FPV Wing 900 runcam split

L’ESC est un modèle fourni avec un BEC soudé dessus qui débite du 6v continu. J’ai alimenté le rx D4R Frsky (il supporte de 3.5v à 10v)avec ce dernier. Pour le reste j’ai installé une mini PDB avec Bec 5V. La mini PDB s’occupera d’alimenter le kit FPV.

TechOne FPV Wing 900 PDB

Au 3e vol, la PDB a claqué (trop cheap), emportant avec elle le VTX, Je vais la remplacer par un autre modèle.

L’hélice fournie est une Lumenier 5*5*3R que vous garderez sur le côté car elle ne donne aucun résultat avec le F80. Une simple Bipale 5*5 a nettement fait la différence.

TechOne FPV Wing 900 Hélice lumenier

Vidéo

Vol en 3s puis à 4’00 vol en 4s.

ps : La zone de vol pour le maiden est un zoning inoccupé. Je ne me suis pas amusé à jouer à de la haute voltige (+de 30m) car le modèle n’est pas destiné à cela.  Les véhicules y passant sont des gens qui apprennent à conduire 😉

Conclusion

La s900 est une aile destiné au Racing, c’est clair! Elle sera jouette en 4S et procurera énormément de fun aux pilotes. La structure est à 3 pièces est une bonne idée et elle jouera certes un rôle de fusible en cas de crash. Pour le moment, je n’ai pas encore crashé l’aile, je ne saurais démontrer la solidité ou la facilité d’intervention.

La LIPO sera facilement déplaçable pour vous permettre d’obtenir le meilleur équilibrage par rapport au centre de gravité.

Elle peut être envisagée comme deuxième aile, à condition d’avoir déjà pratiqué les avions auparavant. Un novice venant du monde du FPV Racing risque de s’y perdre assurément!

Les coûts sont maîtrisés et libre à vous de l’équiper à votre guise, on ne dépasse pas au final la barre des 200€.

Il serait intéressant d’organiser des courses chez nous, en Europe, avec ce type d’aile et de développer un peu les modèles, en gardant la même idée des 3 éléments.

Lien

TechOne FPV Wing 900

Runcam Split

Bons vols!

M4R – RaceOneX : un X210 à découvrir !

Made4Race – RaceOneX 210 le X210 à découvrir absolument !

Nous avons eu l’honneur de recevoir en test un super châssis carbone en X210 conçu par le shop désormais bien connu Made4Race.

Le RaceOneX est destiné et pensé principalement pour le racing.
Grâce à sa forme en X allongé, il permet un très bon verrouillage sur le pitch et des virages plus agressifs.
Le châssis de 210mm moteur à moteur permet de monter des hélices jusque 5 pouces, ce qui se révèle plus que suffisant pour assurer un bon compromis puissance/vitesse/autonomie.
Un poids réduit grâce à une conception relativement bien pensée, ainsi qu’une solidité à toute épreuve grâce à sa fabrication carbone fait de ce châssis un produit de choix pour le montage de votre prochaine machine !

Oui mais pas que…
Le RaceOneX a beau été conçu pour la course, il se révélera tout aussi performant en freestyle ou encore en low-riding 😉

[MEA CULPA ON]
Je tiens à remercier Made4Race pour ce superbe châssis parfaitement usiné et m’excuser pour le délais un peu long qu’il m’a fallu pour pondre cet article.

Un manque cruel de temps, des délais de livraison de matériel un peu excessif et une météo à la ramasse m’ont fait cumuler les retards (et comme j’aime tester le matériel dans ses retranchements avant de sortir un article…)
[MEA CULPA OFF]

Unboxing

Bien emballé dans son sac ZIP décoré et personnalisé, ce packaging change de la traditionnelle boite en carton.
En plus on a reçu pleins de chouettes trucs en cadeau dans le colis: des auto-collants, des straps batterie avec grip silicone et un petit mot doux ! Service au top !

Non vous ne rêvez pas!
Ils ont même eu la délicate attention de personnaliser notre bag <3

Dans le sachet principal tout est bien séparé.
Cerise sur le gâteau on reçoit avec un mode d’emploi très clair et là beaucoup de concurrents devraient en prendre de la graine.

Première pesée 98g, très convenable et il ne faut pas oublier que tout est encore emballé dans les petits sachets plastique.

Le skin

Afin d’avoir un châssis qui déchire et qui ne ressemble à personne d’autre, mon ami Mikel FPV m’a fait un super skin à appliquer sur ce châssis.
Autant vous dire qu’avec ce design qui claque, je ne passerai pas inaperçu lors des prochaines sessions !

Une finition chrome du plus bel effet et un design by Mikel FPV… j’adoooooore !

Tour d’horizon

ATTENTION nous avons utilisé notre skin perso pour le tour d’horizon.
Si vous souhaitez voir à quoi ressemble le châssis nu sans le skin, de nombreuses photos sont disponible sur la fiche produit du châssis.

Un châssis X allongé au format 210.

Design au top et look agressif qui ne laisse pas indifférent.

Profilé et utilisant peu de visserie, on a un équilibre parfait pensé pour la performance.

Sur l’arrière de la frame, on retrouve un trou de passage destiné à accueillir le connecteur d’antenne déporté d’un émetteur vidéo style IRC tramp.

Le support de caméra est prêt à recevoir les caméras au format 26x26mm standard et permet d’avoir un angle maximum d’environ 60 degrés.
Notez que pour fixer les touts derniers formats de caméras à double verrouillage (comme la runcam eagle ou owl plus), il vous faudra adapter un petit peu car le support du double verrouillage n’est pas prévu ici.

Sur la top plate, on a de jolies découpes tout en longueur et surtout deux trous (de part et d’autre du logo “fpv squad”) qui permettent la fixation d’un éventuel support pour caméra sportive.
Sur la droite, on peut apercevoir un passage de câble destiné à accueillir ceux de l’alimentation batterie, cela évite qu’ils se baladent du côté des hélices.

Le bout des bras, prêts à absorber les chocs, permettent de monter tout types des moteurs 22xx ou 23xx.
Avec de tels moteurs en bout de bras on aura performance et poussée maximum.

A l’intérieur du châssis, situé à l’arrière, on retrouve une plaque de carbone placée à la perpendiculaire.
Cette plaque servira à fixer votre émetteur vidéo, permettant un accès aisé à celui ci pour effectuer les réglages.
En même temps, elle sera un super renfort pour rigidifier en cas de crash.

Poids et Dimensions

On nous avais promis un racer en carbone 3mm… le défi est réussi !
La mesure a été prise à la base du bras.

La taille du carbone est respectée sur toute sa longueur.
Ici la mesure a été prise en bout de bras.

3mm mesuré pour la top plate à un cheveu près, avec cette épaisseur on a peu de chance d’avoir de la casse.

Presque 3mm pour la bottom plate.
Mon doigt a probablement glissé pendant la photo… de toutes façons les bras placés en dessous renforcent l’ensemble.
2,85mm pour la plaque du dessous, après avoir refait la mesure pour vérification.

Du côté de la cage qui accueillera toute votre électronique, on a de quoi faire.
125,5mm en longueur.

Au plus large de la cage on obtient 46,5mm.

Au milieu de la cage 38mm, elle est profilée donc difficile de donner un volume… mais ne vous tracassez pas, tout rentre dedans facilement.

En hauteur: un petit 43,9mm.

Le châssis assemblé et skiné, on obtient un poids de 96g.

Liste du matériel

Pour équiper ce superbe châssis, j’ai opté pour une configuration minimaliste qui se compose de :

Montage

On se met au boulot et on assemble le tout EASY grâce au mode d’emploi fourni!

Niveau visserie je dois dire que c’est un peu court, aucun rechange n’est fourni en cas de casse.

Plus j’avance et plus ce petit bonhomme me plait !

La F3 AIO (all in one – tout en un).
fonctionnant sous betaflight, elle intègre presque toute l’électronique nécessaire.
Contrôleur de vol F3 rapide (mais pas super rapide), Plaque de distribution de l’alimentation, connexion directe de la batterie avec moniteur courant/tension, affichage de la télémétrie dans le flux vidéo, alimentation 5 et 12V avec filtre anti-parasites, émetteur vidéo avec puissance sélectionnable 25/200/600mw et antenne déportée, nombreux ports d’entrée/sortie.

Quand on prends en compte toute l’électronique nécessaire, on se demande comment on arrive à un poids si réduit.

Au poids de la AIO on doit rajouter le connecteur d’antenne, le buzzer et la prise xt60.

Ayant une F3 AIO avec un câble un peu trop court pour placer le connecteur d’antenne vidéo à l’endroit prévu sur le châssis, je me suis servi de la plaque servant à fixer l’émetteur vidéo pour y fixer mon antenne vidéo.

Problèmes rencontrés

La visserie en aluminium est très jolie de son bleu azur, elle a aussi l’avantage d’être ultra légère… peut être trop !
J’ai réussi à casser deux vis en effectuant un serrage à la main et comme il n’y a pas de pièce de rechange car elle est comptée à l’unité près, j’ai du trouver une solution B pour récupérer des vis à droite à gauche.

Je ne l’avais pas montré dans la présentation mais voici le dessous du châssis, je l’ai volontairement placé dans la partie “problèmes rencontrés” car pour ma part c’est un ennui.
Ce châssis ne permet pas de placer une lipo en dessous.. pourtant j’aime avoir ma batterie en dessous pour abaisser au maximum le centre de gravité.
On est obligé de placer sa batterie sur la plaque supérieur, ce qui n’est pas très pratique car on ne trouvera plus la place nécessaire pour la runcam ou la gopro.

J’ai également placé le support de caméra dans cette partie car, même si le support convient parfaitement pour une caméra standard type HS1177, il ne convient pas du tout pour une caméra runcam eagle. On sait la fixer, mais même bien serrée elle bouge trop facilement de bas en haut et si on démarre un vol avec de l’angle, on le finit en pointant vers le bas… seule solution glisser une épaisseur en dessous de la caméra (ici j’ai glissé un peu de mousse) pour l’empêcher de descendre.

Prêt à décoller

Assemblé, monté et configuré. La bête est prête à effectuer son maiden.
Il est pas beau mon racer?

Avec un poids final RTF de 332g on peut difficilement faire mieux.
Peut être en remplaçant les esc par un 4 en 1.
Cependant, avec ce poids, on est vraiment dans le tout bon rapport poids/puissance.

Conclusion

Le M4R RaceOneX 210 en 5 pouces est de la toute bonne came !
Léger, agile, fluide, résistant, il conviendra à toutes les personnes désireuse de se monter un quad taillé pour la course mais ravira les freestyleurs ou low-rideurs !
J’ai été impressionné par son parfait comportement en vol… Aucunes vibrations, de la rapidité tout en légèreté et des virages bien sec.. c’est assez jouissif 🙂

Souffrant néanmoins de quelques défauts de jeunesse comme l’impossibilité de mettre la batterie sur le dessous (à moins d’adapter) ou une visserie de maigre qualité, on espère que ces petites améliorations feront l’objet d’une mise à jour pour devenir un “best seller”

Vidéo du maiden

NB: cette vidéo est un maiden (premier décollage), elle n’a pas été diffusée dans le but d’en mettre plein la vue mais créée pour vous démontrer le comportement tout à fait sain de ce châssis durant le vol.
Les PID sont ceux fournis de base dans betaflight 3.1.

Oui, je sais qu’on voit beaucoup l’herbe… mais n’ayant pas de place pour la caméra hd, j’ai placé une runcam HD au dessus de la batterie sans pouvoir lui donner un angle suffisant pour pointer correctement l’horizon durant le vol.

Pour le fun

Juste après le maiden j’ai rentabilisé mon dernier achat… voilà ce que ça donne.
Chauffe petite LiPo, chauffe…

Quelques autres photos de l’engin

         

Reptile S800 SKY SHADOW 820mm, aile pour le FPV

Reptile S800 SKY SHADOW 820mm, aile pour le FPV

Présentation

La Reptile S800 est une aile destinée au FPV. Elle a une envergure de 820mm.

Le kit est complet à l’arrivée, il reste à tout assembler 🙂

Pour la partie électronique, on reçoit :

  • Moteur Sunnysky 2205-2300kv
  • 2 x Servos Emax
  • Caméra 600TVL CCD
  • VTX 200mw
  • ESC 25A 3-4s opto BLheli-s
  • Carte de distribution avec contrôleur de vol et stabilisateur

Montage

Pour coller les éléments, j’ai choisi d’utiliser l’époxy rapide. Il vous faudra coller un côté puis, insérer les tiges carbones dans le fuselage de la Reptile S800.

Reptile S800 Collage

Le tout assemblé prendra 12h pour bien sécher avant de pouvoir continuer. Veuillez aussi noter que je n’ai pas collé les retours d’ailes afin d’éviter de les endommager durant les manipulations ultérieures.

Reptile S800 Collage fini

Le support moteur est composé d’une plaque en balsa à coller sur la structure. Sur la plaque en carbone, il vous faudra visser les 4 entretoises avant de la coller sur la plaque en balsa. Le surplus de Cyano s’évacue facilement à l’aide de Méthanol.

Reptile S800 Collage support moteur

Pour bien faire tenir le moteur dans les entretoises, le frein filet bleu reste une valeur sûre.

Reptile S800 Collage support moteur frein filet bleu

Le moteur mis en place, on peut y souder l’ESC au bout de ses 3 câbles.

Reptile S800 Esc moteur

Sur la PDB rouge, vous venez déposer et souder le petit convertisseur 12v vers 5v. Une fois l’opération faite, vous pouvez souder le câble d’alimentation générale sur la PDB. Vérifiez que le contrôleur est bien alimenté en 5v en regardant si la LED rouge est bien allumée.

Reptile S800 carte de distribution

La tringlerie demandera aussi un peu de bricolage. Vous devrez forer vos trous au bon diamètre!

Reptile S800 tringlerie

Le kit FPV

Le VTX est un modèle bas de gamme avec dipswitch d’une puissance de 200mW. Il faut creuser un peu dans la structure pour le faire rentrer.

J’ai rajouté un filtre LC sur le circuit électrique qui alimentera la caméra et le VTX.

Ensuite, j’ai soudé, sur les bons conseils de Loke 3p, un Mini µOSD. Ce qui me permettra de localiser, par les points GPS, la position de l’aile en cas de perte et d’avoir un retour sur l’état de la batterie dans les lunettes.

Vous pouvez d’ailleurs suivre le tutoriel ici 👉 OSD standalone avec GPS

Mode de vol

Comme j’ai pris la version PNP de la Reptile S800, le mixage dans votre radio est inutile. Le contrôleur de vol le fait pour vous. Vous devrez, pour ce faire, sélectionner le mode Delta sur les dip switch.

Les différents modes de vol sont :

  • Manuel, LED éteinte
  • Accro, LED clignotante
  • Stabilisé, LED Permanente

Honnêtement, le contrôleur de vol ne sert à rien à part prendre de la place. Si votre aile est bien réglé et correctement trimmée, elle filera droit!

Vidéo

Conclusion

Cette aile est une tuerie! D’une part pour le prix plus qu’abordable et d’autre part, pour l’aide au pilotage qui y est incluse et qui est plus qu’ efficace.

Le kit n’est pas facile à assembler si vous n’avez jamais bricolé de maquettes dans votre vie. Tout est à faire dans cette aile. Tenez-en compte si vous souhaitez passer le cap.

Il vous faudra faire attention à bien centrer et équilibrer le poids sur votre Reptile S800. Les ailerons devront être un peu relevés d’origine pour pouvoir vous permettre de décoller la première fois.

Si c’était à refaire, je prendrais le châssis nu et je l’équiperais  autrement.

Le kit PNP est dispo ici  Wing Reptile

Voici un récapitulatif des pièces utilisées en plus:

  • le moteur a été remplacé par un 2500kv qui me restait en réserve comme celui-ci  Moteur
  • la caméra 600TVL est devenue une Runcam Eagle  Camera FPV
  • une réglette LED pour animer les chasings  LED RGB 3-4s
  • la caméra pour la prise de vue est une Firefly 7S 4k  Camera
  • GPS 8m micro µGPS
  • Mini µOSD pour la tension et retrouver l’aile en cas de crash  OSD
  • Filtre LC 2s-4s  Filtre LC

N’hésitez pas si vous avez des questions 🙂

Bons vols!

FIREFLY 7s : la 4K pour moins de 100€

Présentation

Ma Runcam 2 a de super pouvoirs. 🙂 Mais en attendant l’arrivée de la Runcam 3, j’ai craqué pour une énième copie de la Gopro. Ce qui m’a surtout donné envie, c’est ce post sur Facebook où une grosse quantité de personnes s’est ruée sur une  promotion pour une copie à 15€. Copie qui, entre nous soit dit, ne cartonne pas du tout, vu les médiocres résultats observés.

N’étant pas convaincu, j’ai donc un peu fouillé de mon côté et j’ai franchi le pas en me procurant une FIREFLY 7s.

J’ai acheté cette caméra ici Firefly Cam 4K

Spécifications

Sur le papier, le fabricant annonce :

  • Mensurations de 59 (l) * 21 (w) * 41 (h) mm
  • Taille du lcd: 640 (l) * 480 (w)
  • o LED Taille: 64 * 48mm
  • Lentille : 7mm fov 120 °
  • Poids: 70g
  • Capacité de la batterie: 1000mA
  • 2160p @ 24fps (quicktime player requis), 2.5k @ 30fps,1080p @ 60fps, 1080p @ 30fps et 720p @ 120fps, 720p @ 60fps
  • Capteur Sony IMX 078 de 12 méga pixels

Accessoires

Le kit est très complet pour commencer.

FIREFLY 7s accessoires

Je me suis quand-même commandé un kit supplémentaire ici Pack Camera Sport

Vidéo

J’ai voulu faire un test simple. La configuration est à la portée de monsieur tout le monde.

Pour commencer, j’ai fixé la caméra sur un support à ventouse à l’extérieur de la voiture. J’ai activé la compensation gyroscopique et ensuite j’ai refait le trajet en sens inverse sans l’aide électronique. J’ai répété l’opération sur plusieurs terrains de jeux différents, dans le but d’obtenir une réelle comparaison.

Je compte updater de quelques vidéos de vols (aile et quad), une fois que le soleil refera son apparition.

Conclusion

La caméra Firefly 7s me semble un bon compromis après avoir analysé les différents capteurs mis à disposition sur le marché. Je suis d’ailleurs tombé sur un article très intéressant ici Comparatif IMX

Celui-ci remporte la palme qualité/prix/consommation. Finalement il ne faut pas non plus négliger cette dernière. Si vous devez changer de batterie à chaque prise de vue, ce n’est pas intéressant.

Si vous souhaitez la tester sachez qu’elle est disponible ici Firefly Cam 4K

Bons vols!

Runcam 3 Banner

Runcam 3 – une autre version de la GoPro Session

Runcam développe la nouvelle caméra, la Runcam 3 HD, qui a la forme de la session GoPro (session Hero5).

La caméra ne sera pas lancée sur le marché avant le début de 2017, il y a encore plein de petits détails à régler, voici ce que nous savons jusqu’à présent.

runcam 3

Pourquoi envisager la Runcam 3 plutôt que la Gopro Session?

  1. Exactement la même forme et taille (dimension), donc tous les accessoires de la session GoPro seront compatibles avec le Runcam3
  2. La Runcam 3 sera beaucoup moins cher!
  3. La Runcam 3 viendra avec le support en caoutchouc élastique qui vous permet de monter la caméra sur le dessus de votre quad (pour la Gopro vous devez vous l’imprimer en 3D, ce qui est un coût supplémentaire)
  4. La Runcam 3 est plus légère que la dernière GoPro Session.
  5. L’équipe des ingérieurs se concentre également sur la résistance aux chocs, en s’assurant qu’elle est faite pour FPV racing.
  6. Elle sera livrée avec de nombreux autres accessoires et supports, ce qui rendra la caméra adaptée pour des choses comme voyager, la vie quotidienne, etc, autre que juste le montage sur le dessus de votre multirotor
  7. Amélioration de l’audio (réduction du bruit du vent)

Résolutions d’enregistrement vidéo jusqu’à 4K (je pense, que c’est pas mal 🙂 ), et peut faire 1080/60fps (ou 100fps, je ne me souviens pas).

Ils ont également souligné que la caméra aura une excellente capacité de WDR et de réglage de la lumière. Alors que comparativement, d’autres caméras ont leur FPS qui baisse de moitié en allumant la fonction WDR. La Runcam 3 pourra encore maintenir le vrai 60FPS alors que cette fonctionnalité est activée.

Le temps d’enregistrement de 1080p avec WDR activé est de plus ou moins 60 minutes.

(Je ne me souviens pas exactement, je pense que c’est plus long que ça)

Ils ont prévu de faire 2 versions (différentes dimensions et caractéristiques), mais maintenant ils ont retiré l’autre de la photo.

La couleur sera au moins orange 🙂 quelques autres couleurs aussi sont prévues (suggérer ce que vous voulez, je peux leur transmettre!)

À l’intérieur, l’électronique est complètement différentes de la Gopro, seule la forme est la même pour la commodité de la communauté FPV.

La Runcam 3 en vente ici Banggood

Traduit de l’anglais avec l’autorisation de Oscar Liang.

Lien vers l’article d’origine : http://intofpv.com/t-runcam-3-gopro-session-size-shape-camera

Runcam 2 et son problème de charge (démontage et solution)

J’ai récemment découvert un problème de charge avec ma runcam 2.
En effet, lorsque je mets le câble usb pour la charger, elle ne charge pas à tous les coups.
J’ai aussi remarqué que lorsque j’appuie à certains endroits sur le boitier de la runcam, celle ci se met à charger… et s’arrête de charger quand je le relâche.
C’est clairement un problème de mauvais contacts (sur les connexions de la batterie).

Y a t’il une solution pour réparer la bestiole me direz vous?
Je vous propose de vous armer de votre tournevis cruciforme et d’un petit bout de mousse (moi j’utilise toujours la mousse avec les deux côtés collant, facile pour que ça tienne en place).

Étapes

1. Retirez le capot de batterie, la batterie et dévisser les 2 vis de la protection de lentille ainsi que les 4 vis de maintient du boitier.

r1

2. Ouvrez la patie suppérieure de la runcam 2 (celle sur laquelle il y a les boutons)

r2

3. Localisez le connecteur blanc sur lequel est connecté la nape vers le module capteur/lentille

r3

4. Placez sur ce connecteur un petit bout de mousse (ou toute autre épaisseur) comme sur la photo.

r4

5. Remontez le capot, replacez la protection de lentille, revissez le tout, remettez la batterie et le capot de batterie.

6. Testez… magie, magie… ça fonctionne !!!

r0