Articles

Eachine BlackWing

Eachine BlackWing

Qui n’a jamais rêvé d’une petite machine à emporter partout? La laisser dans le coffre de la voiture et profiter de son temps de midi pour aller voler.
C’est mon cas, je me suis même offert une petit radio premier prix, la FlySky FS-i6x qui reste dans mon coffre sans peur de l’abimer avec mes anciennes Fatshark, de plus les récepteurs ne coûtent rien.

J’ai pris pour une fois la version PNP pour gagner un peu de temps et voir la qualité de l’équipement proposé. Habituellement je préfère tout monter moi-même mais vu la différence de prix par rapport au kit, je ne prenais pas trop de risque.

Contenu de la boite

  • 2 demi-ailes en EPO noir équipées de servo 9g
  • 2 winglets
  • Fuselage équipé d’un moteur Racerstar 1806 KV2400 et d’un esc Hobbywing 12A
  • Jonc de carbon qui servira à renforcer l’aile
  • Hélice 4141
  • Chape de rechange
  • Support camera HD en vois
  • Capot pour ceux qui ne voudront pour mettre la caméra HD
  • Planche d’autocollants

Ils ne se sont pas foulés pour l’envois… mais tout est arrivé en bon état. Chaque élément est placé dans des autres boîtes.

Caractéristiques

  • Envergure : 68 cm
  • Longueur : entre 35 cm
  • Poids en ordre de vol :

Configuration

J’ai laissé l’équipement d’origine dans un premier temps.
Pour l’équipement FPV :
• Caméra HS1177
• VTx Eachine TX526
• Runcam 2pour filmer les vols
Comme récepteur j’ai utilisé un petit Flysky X6B qui à l’avantage de faire PWM avec une petite modification du cablage pour pouvoir brancher les servos (au besoin je peux faire un petit tuto).
Niveau batterie, je reste sur une configuration légère donc ça sera une 3S 1300mAh. Elle passera certainement en 4S mais je lui mettrai un autre esc.

Montage

N’ayant que peu de temps, je me suis orienté vers de la colle cyanoacrylate + accélérateur.
Il ne faut pas oublier de poncer légèrement les surfaces à coller ainsi que le jonc de carbon.
Je n’ai pas rencontré de difficultés particulières, bien que l’ajustement des deux demies ailes sur le fuselage n’est pas aligné avec l’assise des dérives, mais ça ne les empêchera pas de bien tenir.
Pour la caméra, j’ai creusé dans la matière pour la loger ainsi que pour placer mon VTx.

J’ai préféré coller le petit “capot” avec le reste du fuselage.


Concernant le dégagement pour l’hélice, je pense raboter un peu de mousse…

En moins de 2 heures elle était prête à voler.

Premier vol

L’ensemble 1806 2400kV, la petite hélice 4.1×4.1 ainsi que l’arrière du fuselage qui est prédominent me faisaient un peu peur.

Lors du lancé dans son élément, j’ai dû resté plein gaz durant toute la durée du vol. Étant habitué aux machines rapides, j’ai eu beaucoup de mal car c’est lent.

L’aile est stable mais le manque de puissance se fait trop ressentir, quelques modifications seront à faire.

Modifications partie 1

Ajouter de quoi faire circuler de l’air dans le fuselage. Mon VTx est refroidi pour un petit radiateur alu, donc aucun soucis pour lui, mais l’esc étant à l’intérieur, c’est pas jojo pour lui.

Vous pourrez télécharger une petite prise d’air style NACA ici.

Retailler un peu les protubérances du fuselage pour laisser l’hélice mordre un peu plus l’air.

Suite à quelques tests de consommation, je suis parti sur une plus grande hélice, ça vole déjà mieux, mais ce n’est pas une machine qui avance. L’esc est limite pour mon type de vol et donc chauffe beaucoup.

Modifications partie 2

Adepte de la vitesse et même si ce profil à forte cambrure privilégie plus les vols stables que très rapides, je suis passé à un moteur SunnySky x2204 2300kV qu’il me restait dans mon stock.

Niveau ESC je lui ai mis un 20A ainsi qu’une hélice BN 5040.

Je n’ai pas encore testé en vol, ça avancera déjà plus, ça c’est certain, c’est une config que j’utilise sur la petite X1 de 600mm d’envergure.

Lien utiles

Bilan

Ce que j’ai aimé :

  • Le prix (et encore)
  • La rapidité d’assemblage

Ce que j’ai moins aimé :

  • La config de base qui est pour moi anémique
  • Pas de circulation d’air dans le fuselage sans quelques modifications

C’est un peu un review à la va vite (bien que je l’ai commencé fin août, je suis passer à d’autres ailes car elle ne me motivait pas), je n’ai pas trouvé de temps pour lui donner une seconde chance, je vois que certain en sont contents, donc ça me motive à aller plus loin avec, quitte à la modifier un peu plus encore (tailler plus le fuselage).

Bref si vous voulez voler vite, passer votre chemin, prenez la eachine fury qui marche fort en PNP (review disponible ici) ou encore la Sonicmodel F1.

Je reviendrai sur cet article au printemps, l’hiver me permettra de préparer mes ailes pour la bonne saison et elle y passera aussi.

DJI Phantom micro – Vive la 3D!

Pour ce build de DJI Phantom micro je me suis intéressé à  un concept qui existait sur Thingiverse.

L’impression 3D a été confiée à un ami de la Gustar team.

Pour ce build, il faut avoir le soucis du détail et pouvoir souder sur de très petits composants.

Le matériel :

EMAX F3 Femto 6A Bullet BLHeli_S ESC RS1104 5250KV Motor T2345 Propeller Power System Combo

Eachine TX01 NTSC Super Mini AIO 5.8G 40CH 25MW VTX 600TVL 1/4 Cmos FPV Camera

DJI PHANTOM 95mm FPV Frame by Gophy

Montage

Le pack Femto de chez Emax me semblait être un bon compromis au niveau du prix. Pas besoin de longues sessions de surf pour trouver le matériel had hoc, tout est dans la boite.

Les ESC sont des 6A en 2S. J’ai testé sans les avoir flashé et ils supportent le 3S le temps d’une LIPO. Les moteurs en gris sans inscriptions sont parfaits et rappelle les modèles originaux. La carte SPracing EVO F3 ira se fixer sur les deux hauteurs de double face livrés avec.

Un morceau de double face permettra de fixer l’ESC à la canopy.

Le matériel est en place on va pouvoir déguster le spaghetti 🙂

Ça rentre tout juste.

Le XM+ est le plus petit récepteur en ma possession et il va se fixer à l’aide d’un double face sur la carte de vol.

Les pieds sont collés à l’aide Cyano verte.

Bien vérifier la taille de votre LIPO avant de fixer vos pieds.

Pour fermer la canopy j’ai pris des colsons vert et rouge pour rappeler les LED originelles.

Le look est sympa, on s’y croirait.

Avec les hélices Emax.

Le Velcro indispensable pour votre LIPO.

Poids sans LIPO = 66g

FPV

Pour ajouter du Fun, j’ai mis une cam AIO pour voler en immersion.

Le support a été crée pour elle. Le modèle TX01.

Il faudra par contre faire attention lorsque vous visserez car la structure est très fragile.

Quelques photos

Vidéo

 

RC Banger Racing

RC Banger Racing

RC Banger Racing is category that isn’t well known in Belgium, but it’s really popular in the UK. 1/12th scale cars with mechanic speed controllers (two-speed) and brushed motors racing on an oval track to get as much laps as possible. One tiny difference with normal racing: contact is allowed. When you see 30 to 50 RC Banger cars racing eachother in the videos online, you just want to get into the fun.

 

Ipswich Oval Racing Club

Ipswich Oval Racing Club (UK)

We’ve asked the Ipswich Oval Racing Club to do a small interview about RC Banger Racing. They’ve been around since 1996 and meet every Friday evening around 6.30pm.

What makes RC Banger Racing a fun category of RC?

IORC: RC Banger Racing is fun for everyone of all ages and abilities. It allows everyone to both race with a smooth drive or to crash their oponent, often proving fun esepcially for families!

What do you need to get started in RC Banger Racing?

IORC: To start RC Banger Racing, you need to contact Kamtec, LargeIT or Mardave for a 1:12th scale banger setup and you’re ready to go!

Do you need to have any experience in RC to get started?

IORC: No experience needed at all! Just grab a handset/remote and away you go! We even have a 2 year old who races at Ipswich Oval Racing Club.

How did your club got started?

IORC: Ipswich Oval Racing Club was started on 4/3/1996 by a group of men who had been travelling down south to enjoy racing with others. The sport was very small back then but now there are clubs within a few miles from where you live in the UK it seems!

What’s the main audience for this type of racing at your club?

IORC: Our main audience is usually children from approx. 7 years to grown men at 50+ years. We have two people with cerebal palsy and are wheelchair users, one amputee who only has one arm/hand plus myself, Chair of the club, doing as much as possible who is also a wheelchair user. We have children of all ages involved aswell as adults of any age. It really is great fun for everyone!

Do you have any advice for people who want to get started with RC Banger Racing?

IORC: My advice for people who are interested is to find their local club and go along a couple of times and try someones car, get a taste for it… I guarantee you’ll get the bug for it! Anyone in RC Banger Racing will chat with you and explain whats what and how things work. Keith at Kamtec, Large at LargeIT and Chris at Mardave are all great and will advise on how to get started and what you need. Hope to see you soon if you’re reading this!

RC Banger Kits

Good news! The car kits are very cheap and easy to build and repair. For about £99 you get a complete Kamtec SWB (short wheel base) Banger Kit, including a rolling chassis, servo’s, speed controller and motor. Even a ABS body shell of your choice is included. The only thing you need are batteries, a radio and receiver.

Kamtec SWB Banger Kit (£99)

 

Building the Kamtec SWB Banger Kit

All parts come in seperate plastic bags so that it’s easy to find the components you need during the build. Included is a clear building manual that is divided in 12 stages that show you exactly where every part goes on the car.

Kamtec SWB Banger Kit – parts

The build starts with mounting the wishbones on the 3mm aluminium chassis, together with the other support standoffs to mount the topplate and motor mount. It’s important here to not tighten the nuts on the standoffs too much, as this will deform them.
Next up is the servo. Drill out the middle holes on the sides of the servosaver to the width you need to insert the steering balls and secure them with a locknut. Before mounting the servosaver, it’s advised to center the servo first. This way you don’t need to disassemble it when connecting everything for the first time. Once that is finished, you can mount the servo to the chassis with the servo mounts.

Kamtec SWB Banger Kit – chassis and standoffs

Then we build the front wheel steering out of the stub axles, kingpins, springs, e-clips and ball joints. I used the middle holes to mount the ball joints, as the servo has more than enough range to max out the steering. Mount the turnbuckles onto the ball joints and we finished up the steering part.

Kamtec SWB Banger Kit – steering and suspension

Now that the front is finished, it’s time to work on the back of the car. The motor mount fits over the two screws we already assembled in the first part of the build. We then secure the motor mount onto the frame using the different parts (like O-rings) provided to dampen the movement of the mount.

Kamtec SWB Banger Kit – motor pod

On the back of the motor mount, we install the suspension springs. These might require some tuning depending on which track you race, but since all this is also new for me, I can’t give any advise yet.

Kamtec SWB Banger Kit – rear suspension

The top plate comes pre-assassembled and fits easily over the standoffs we mounted earlier. Before mounting the top plate, first screw on the body posts. Then secure the top plate with locknuts, easy as that!

Kamtec SWB Banger Kit – top plate

We move to the back one more time to fit the axle, bearings, spur gear and spacer. The whole part will align like it should when mounting the wheels to the axle. The mounting of the wheels is done with locknuts, so do not overtight them as this will block the wheels from moving and possibly damage the thread on the axles. Next up are the two other body posts that go onto the front of the car.

Kamtec SWB Banger Kit – tyres

The motor needs to be soldered to the two wires coming of the speed controller. After you are sure the wires are soldered correctly, you can mount the motor using the two screws provided. Put a piece of paper between the pinion gear and the spur gear and fasten the screws. Normally, this gives you the right play between the two gears.

Kamtec SWB Banger Kit – motor and gears

And you’re done! This car takes about 20-30 minutes to fully assemble, easy as that!

 

If you’re interested in RC Banger Racing, feel free to join the Facebook group for Belgian and Dutch drivers.

https://www.facebook.com/groups/rcbangerracingbenl/

I’d like to thank the Ipswich Oval Racing Club for the interview and everyone who has helped me getting started!

 

Usefull links

RC Banger Racing BE/NL: https://www.facebook.com/groups/rcbangerracingbenl/

Kamtec SWB Banger Kit: https://www.btowstore.com/epages/BT4645.sf/secc87c8d610e/?ObjectPath=/Shops/BT4645/Products/K0445%5B4%5D

Kamtec Models Facebook group: https://www.facebook.com/groups/Kamtec/

Ipswich Oval Racing Club website: https://iorc.weebly.com/

 

Build video

 

Tuto pour les débutants - Episode 7 - Batteries et sécurité

Tuto pour les débutants – Episode 7 – Batteries et sécurité

Episode 7 : Batteries et sécurité

La lithium polymère, aussi appelée LIPO, est de loin la batterie la plus courante aujourd’hui vu qu’elle a un haut ratio wattage/poids et qu’elle peut fournir beaucoup de courant. Donc nous allons parler uniquement de celle-ci.

Paramètres importants :

  1. Capacité
  2. C rating
  3. Décharge
  4. Charge
  5. Sécurité

Nombre de cellules :

  • Détermine combien de volts a la batterie. 3.7 v  (nominal) par cellule. 1, 2 ou 3 cellules est le plus courant pour les avions débutants

Capacité :

  • Quantité d’énergie stockée dans la batterie. Elle est habituellement exprimée en milliampères/heure ou mAh en abrégé.
  • Milli signifie 1/1000ème de. Donc, une batterie de 2000 mAh est la même qu’une batterie de 2Ah.
  • Si vous tirez 2 ampères de cette batterie, elle va durer 1 heure.
  • Si vous tirez 1 ampère, elle va durer 2 heures.
  • Si vous tirez 4 ampères, elle va durer ½ heure ou 30 minutes ou 1800 sec.

C rating :

  • C’est la  puissance que donne la batterie sans trop diminuer en voltage.
  • Le nombre d’ampères qu’elle peut donner dépend de la capacité de la batterie.
  • Pour calculer combien elle peut donner, vous prenez le c rating et vous le multipliez par le capacity rating.
  • Si vous avez une batterie 1000mAh et un c rating de 20, c’est 20 x 1, ce qui fait 20 ampères.
  • Il y a normalement 2 c rating : un pour la décharge continue et un pour le burst qui indique ce qu’elle peut donner en très  peu de temps (10 sec).

Décharger votre batterie :

  • Ne la déchargez pas trop. Les batteries LiPo n’aiment pas être déchargées complètement.
  • Une cellule complètement déchargée est à 3.0 v. Ne descendez jamais en-dessous de ça.
  • Si vous déchargez plus que le rating de la batterie, elle peut prendre feu.
  • La règle des 80% s’applique aussi aux batteries. Ne jamais décharger une batterie à plus de 80% de sa capacité. Si vous avez une batterie de 1000 mAh vous ne devrez jamais la décharger à plus de 800 mAh.

Charger les batteries :

  • Procurez-vous un chargeur capable d’afficher combien de mAh sont remis dans la LIPO.
  • Chronométrez vos vols. Si vous volez pendant 5 minutes et qu’ensuite vous chargez la batterie et y mettez 500 mAh, votre avion tirera 100mAh par minute. Ce qui signifie que vous pouvez voler pendant 8 minutes maximum.
  • Charge à 1c

Sécurité  de la batterie :

  • Si vous avez une batterie déformée/endommagée à cause d’un crash, placez-la et chargez-la dans un récipient résistant au feu. Jamais directement dans votre appareil.
  • Chargez-la dans un endroit dépourvu de combustibles.
  • Ne jamais laisser la batterie se charger sans pouvoir surveiller ce processus.
  • Dans le cas d’un dommage du à un crash ou autre, retirez la batterie prudemment et placez-là dans un endroit sûr pendant au moins une demie heure. Des cellules physiquement endommagées pourraient s’enflammer. Après suffisamment de temps pour assurer la sécurité, elles devraient être abandonnées conformément aux instructions fournies avec la batterie. Ne jamais tenter de charger une cellule endommagée sans se soucier des conséquences.
  • Toujours utiliser des chargeurs conçus pour un emploi spécifique, de préférence ayant une configuration spécialement destinée à votre pack de batteries. Beaucoup d’incendies se sont déclenchés en utilisant des chargeurs mal configurés. Ne jamais essayer de charger des cellules lithium avec un chargeur qui n’est pas spécifiquement destiné à charger des cellules lithium. Ne jamais utiliser des chargeurs conçus pour les batteries Nickel Cadmium.
  • Utilisez des systèmes de chargement qui surveillent et contrôlent l’état de charge de chaque cellule dans le pack. Des cellules mal équilibrées peuvent conduire à des désastres. Si la batterie montre des signes de gonflement, arrêtez le chargement, retirez-la et placez-la dans un endroit sûr à l’extérieur où elle peut s’enflammer sans faire de dégâts.
  • Le plus important, ne laissez jamais une batterie en charge toute une nuit sans surveillance. De sérieux incendies se sont déclarés comme ça.
  • N’essayez jamais de fabriquer votre propre pack de batteries à partir de cellules individuelles.

Choisir la bonne batterie :

  • Recommandations du fabricant.
  • Internet/forums/google
  • Les connecteurs – Soyez sûr qu’ils soient les mêmes ou bien vous devrez pouvoir souder.
  • Une plus grosse batterie vous permettra de voler plus longtemps mais affectera aussi les performances de votre avion.

Liens vers des articles utiles (Anglais):

Utilisez un Wattmètre

Batteries AMA Lipo Sécurité

Article traduit et reproduit avec l’accord de Flite test.

Vous pouvez trouver l’intégralité de l’article d’origine en anglais ici:

http://flitetest.com/articles/beginner-series-batteries-and-safety

Tuto pour les débutants - Episode 6 - Le système de propulsion

Tuto pour les débutants – Episode 6 – Le système de propulsion

Episode 6 de la série tuto pour les débutants : le système de propulsion

Le système d’alimentation d’un avion électrique radio-commandé se compose habituellement de :

  • Hélice
  • Moteur
  • Contrôleur de vitesse électronique
  • Batterie

Chacun de ces composants doit être bien agencé pour obtenir une bonne performance et de la fiabilité.

Hélice

Il y a deux chiffes importants. Le premier chiffre est le diamètre (en pouces) et le second est l’inclinaison (pitch). Ces deux chiffres sont habituellement gravés sur le devant de l’hélice.

Exemple : 10 x 4,5.

Le diamètre :
  • La taille de l’hélice (la longueur totale) mesurée en pouces.
  • Le diamètre de l’hélice représente la poussée générée.
Le pitch :
  • Le pitch est un peu plus difficile à comprendre. Le chiffre indique jusqu’où l’hélice veut avancer en une révolution. Un pitch plus élevé est destiné à des vitesses plus élevées et sera moins efficace à des vitesses plus basses. C’est similaire à une moto ou une voiture à une plus grande vitesse. L’accélération sera moindre mais la vitesse maximale sera plus grande. Un pitch plus bas va mieux prendre et vous donnera une accélération plus rapide mais la vitesse max sera moins élevée.

Types d’hélices :
  • Hélices  électriques : rigides, faites pour les tours minutes (RPM) normaux à élevés.
  • Hélices électriques vol lent : normalement fragiles, faites pour générer beaucoup de poussée à vitesses basses. Utilisées en indoor et avec des avions volant lentement. Peuvent se casser à des RPM plus hauts.
  • Hélices pour moteurs thermiques : construction très solides et robustes pour profiter de votre moteur thermique. Ne pas utiliser sur électrique. Pas aussi efficaces.

Choisir les bonnes hélices pour votre avion :
  • Toujours essayer de trouver les recommandations du fabricant en premier lieu. Si vous ne les trouvez pas, allez voir sur le net ou sur les forums R/C.
  • Utilisez une calculatrice (excellente calculatrice ici 🙂
  • Trouvez les meilleures options pour le système d’alimentation entier. Super important.

Moteur

Il y a des moteurs à essence, des moteurs brushed et des moteurs brushless. Les plus souvent utilisés sont les moteurs brushless.

Les deux différentes sorte de moteurs brushless:

  • Les Inrunner : seulement la tige tourne, normalement utilisés pour des avions rapides, des EDF ou des voitures.
  • Les Outrunner : beaucoup plus courant. Ils ont plus de couple, tout l’extérieur du moteur tourne. Il y a des moteurs de toutes tailles et formes.

Choisir le bon moteur pour votre avion.
  • Essayez toujours en premier lieu de trouver les recommandations du fabricant. Si vous ne parvenez pas à les trouver, regardez sur le net ou sur les forums R/C.
  • Une bonne règle à suivre : vous avez besoin de 75-100 Watts par livre pour un avion d’entrainement, 150 Watts par livre pour les Warbirds et 200 Watts ou plus pour les jets 3D et EDF.
  • La règle des 80%. Si un moteur est évalué à 100 Watts, prenez-le comme un moteur de 80 Watts. Cela vous épargnera des tonnes de problèmes.
  • Utilisez une calculatrice comme celle-ci http://www.ecalc.ch/
Il y a trois paramètres importants à comprendre pour bien choisir votre moteur :
  • La taille du moteur
  • La puissance
  • Le K-rating

La taille :

Déterminer la taille du moteur peut être très difficile, vu que les différents fabricants la mesurent différemment. Certains mesurent la taille du stator ( l’intérieur du moteur), certains mesurent la boite entière. D’autres utilisent des nombres équivalents. (Exemple : puissance . 15). L’indicateur le plus courant pour la taille du moteur est la taille du stator.

Ça se présente habituellement de cette façon :

2210-12 : les deux premiers chiffres représentent le diamètre en millimètre, les 2 chiffres suivants représentent la hauteur en millimètres. Le dernier chiffre après le tiret est le nombre de tours pour chaque coup.

Le poids du moteur (mesuré en grammes) est aussi une autre façon de déterminer la taille du moteur.

Puissance (normalement en Watts)

Cette façon d’évaluer un moteur peut être trompeuse. Le wattage est évalué différemment à différents voltages donc, soyez prudents. Exemple : 150 W à 15 V est seulement bon pour 100W à 10V vu que c’est le courant qui est important. C’est une fonction basique de la taille. Des moteurs plus larges peuvent produire plus de puissance et ne surchauffent pas aussi facilement que les plus petits.

kV rating

kV et pas Kilo Volt, c’est un k minuscule ( k représente la constante). kV c’est pour tour par minute par Volt. Un moteur 1000 kV tournera à 10000 tours par minute à 10 V. Cette valeur est calculée quand le moteur n’a pas de charge. kV rating n’a rien à voir avec combien de puissance le moteur peut produire. Il représente la vitesse à laquelle le moteur peut tourner. Le kV rating est utile pour aider à déterminer la taille de l’hélice.

Note importante : si vous changez le diamètre de l’hélice ou l’inclinaison, ça changera le courant et la performance. Vous pouvez mesurer ça avec un watt-mètres pour vous assurer que vous ne tirez pas trop d’ampères.

ESC Contrôle  de vitesse électronique

Les points importants à prendre en considération quand vous choisissez un ESC sont le courant, le voltage, et si vous avez besoin d’un BEC ou pas.

  • Evaluation du courant : combien d’ampères l’ESC peut-il fournir en continu.
  • Beaucoup d’ESC indiqueront aussi un chiffre pour le temps maximum du pic(habituellement 10 sec ou moins.) Ce n’est pas la puissance qu’il tirera du moteur, c’est la quantité de courant que l’ESC peut gérer avant d’être détruit.
  • BEC. Le circuit d’élimination de la batterie est ce qui alimente le receveur. A moins que vous alimentiez votre receveur avec une batterie à part, vous devrez vous assurer que votre ESC a un BEC intégré.
Choisir le bon contrôleur  de vitesse :

Regardez l’évaluation d’ampères ou de watts de votre moteur et utilisez la règle des 80%. Si le moteur est évalué à 10 ampères, prenez une ESC d’une capacité de 12 ampères ou plus.

 

Article traduit et reproduit avec l’accord de Flite test.

Vous pouvez trouver l’intégralité de l’article d’origine en anglais ici:

http://flitetest.com/articles/beginner-series-power-system

Tuto pour les débutants - Faire voler votre avion

Tuto pour les débutants – Episode 5 – Faire voler votre avion

Maintenant que vous avez eu le temps de vous exercer à faire décoller et atterrir votre avion, il est temps de mettre en pratique ce que vous avez appris et de commencer à faire voler votre avion.

Orientation

  • Exercez-vous à tourner à gauche et à droite.
  • Exercez-vous à voler vers vous ou à vous éloigner de vous.
  • N’allez pas trop loin.
  • Ne maintenez pas le stick dans une position trop longtemps.

Tuto pour les débutants - Faire voler votre avion

La tenue en vol

  • Volez haut.
  • Vérifiez la vitesse de croisière.
  • Vérifiez votre dérive et exercez-vous à en sortir.
  • Entraînez-vous à faire planer votre avion (Et de cette manière ressentez ce que cela fait sans les gaz).
  • Lancez-vous des défis comme voler en carré, en 8, etc…

Tuto pour les débutants - Faire voler votre avion

Questions de limitations et techniques

  • Restez à portée de votre émetteur.
  • Faites attention aux grandes manœuvres.
  • Repérez les bruits bizarres (hélices cassées, servo défectueux, etc.) et atterrissez immédiatement.
  • Il faut atterrir dès que votre avion baisse en puissance.
  • Si votre avion descend, cherchez des points de repères dans le paysage avant de le perdre de vue.

Tuto pour les débutants - Faire voler votre avion

Article traduit et reproduit avec l’accord de Flite test.

Vous pouvez trouver l’intégralité de l’article d’origine en anglais ici:

http://flitetest.com/articles/beginner-series-flying-your-plane

Review : MJX X909T X-SERIES – Le Kinder Surprise du FPV

Le MJX X909T X-SERIES est un peu le Kinder Surprise du FPV, non seulement par sa forme, qui rappelle sans hésitation l’œuf jaune de notre enfance, mais aussi pour un tas de fonctions insoupçonnées à ce niveau de gamme.

MJX X909T X-SERIES vue d'ensemble

  1. Headless mode
  2. One key return, sans GPS je me tâte sur la réelle efficacité.
  3. 5.8Ghz pour la vidéo, ça tombe bien j’ai envie de l’essayer avec mes lunettes Fatshark Dom V3.
  4. Caméra avec DVR intégré à la télécommande
  5. Lipo de 3.7 250mAh, intégrée au modèle, on va mesurer l’autonomie!
  6. 3D flip n’roll, comme sur les CX10, en avant et sur les côtés.
  7. Searchlight, un mode nocturne, ho ho, en fait c’est la commande des 4 leds, on ou off 🙂

Unboxing

Au niveau de l’emballage, l’appareil et arrivé sans dommage. La caisse n’est pas trop importante et le descriptif sur l’emballage donne envie d’en savoir plus 🙂 et de tester tout ça!

img_0945

Prise en main

Appareil

Les fréquences vidéos sont sélectionnables via les dip-switches. Elles ne sont pas référencées dans le mode d’emploi livré avec. Loke 3p m’a aidé à déterminer les fréquences avec son analyseur de spectre.

mjx-x909t-x-series-vtx1

Connecteur micro-usb pour la recharge (la batterie est interne) et bouton on/off.

img_0949

Commande

Le télécommande est surprenante. Petite et très complète. Le DVR pour enregistrer vos vidéos et photos  se trouve dessus, juste à côté de la prise micro-usb pour la recharger.

img_0946

MJX X909T X-SERIES commande

Vidéo

Conclusion

Un super petit appareil pour assouvir son envie de faire de l’immersion rapidement. La qualité du retour vidéo dans mes Fatshark Dom V3 est très correcte. La caméra fait bien son boulot dans cette gamme de prix. Les changements de luminosité sont rapides et les couleurs restent honnêtes.

MJX X909T X-SERIES test

Je vous conseille fortement de voler en intérieur et d’éviter, vu la taille de l’engin,  un tour dans la prairie du voisin ou au parc. C’est tellement petit que si vous le paumez, vous allez passer plus de temps à le chercher qu’à voler.

Il vous faudra aussi un temps d’adaptation avec la télécommande, la course des sticks n’est pas du tout la même que sur votre radio traditionnelle. Par habitude, j’avais plus facile à voler à vue (comme avec un Cheerson CX10) qu’en FPV. Avec un peu d’entraînement j’ai réussi à obtenir un vol correct.

Le seul point négatif reste pour moi l’absence de trappe pour changer la batterie car une LIPO de 3.7v 250mAh c’est vraiment pas beaucoup. On tient 4 min 35 sec sans voler à fond. La charge est rapide, on compte un grosse demi-heure.

Le modèle est disponible ici 👉 MJX X909T

Bons vols!

Contrôler votre drone avec la main!

English and original post here CONTROL YOUR DIY QUADCOPTER WITH ONE HAND

En 2014, Josef Holmner construit son propre drone avec un temps de vol équivalent à 30 minutes. Aujourd’hui, il a également développé un contrôleur portable qui lui permet de manœuvrer son appareil dans l’air à l’aide d’une seule main.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous, le pitch et le roll sont commandés par l’angle de sa main, le yaw est contrôlé par deux boutons-poussoirs dans sa paume, et les gaz sont obtenus grâce à la courbure de son index.

Pour commencer, Holmner avait besoin d’un émetteur et un récepteur, un Nano Arduino, un potentiomètre numérique, un capteur flex, une paire de boutons-poussoirs, un IMU, et un gant.

L’électronique a été sortie de son boîtier d’origine, il l’a logée à l’intérieur d’une boîte imprimée en 3d. Des bandes Velcro sont utilisées pour maintenir le système autour de son avant-bras.

Le capteur flex a été cousu à l’index, tandis que les boutons ont été placés dans la paume et le MIO mis sur le dos de la main. Il a également fait un connecteur entre le gant et la boîte, et a ajouté quatre LED qui s’illuminent pour montrer l’angle du gant.

Le code Arduino et les schémas sont disponibles en ligne ici.

 

Les lunettes pour le FPV

Ben voilà j’y suis passé au FPV.

Après 8 mois avec un Quanum V2, que je conseille à tous les nouveaux dans le monde du FPV, j’ai rassemblé mes petits sous  et j’ai commandé les fatshark Dominator V3.

Pour le récepteur je me suis tourné vers TBS et son dominator rx. J’ai fait la connerie de le commander sur leur site, qui est à HK mais qui utilise Singpost et je me suis ramassé 25€ de douane. Ce qui m’est revenu à 82€, alors qu’il était dispo en Belgique à 65,50€. Comme disait mon père, il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne font jamais de conneries.

Le diversity  de nextwave n’étant pas encore sorti, je voulais une solution qui irait ausi bien pour le raceband que pour les chineese stuut.

Au niveau de l’installation, c’est plug and play, et une LED bleue vous indique sur quelle plage vous êtes.

1 flash = A

2 flash =B

3 flash =E

4 flash =IRC

5 flash =Raceband

IMG_0139

La séléction des channels se fait par les boutons des lunettes et un autoscan est disponible en pressant sur les deux boutons simultanément.

Pour améliorer le réception, j’ai pris une antenne à gain élévé, le modèle livré avec le TBS me semblait trop directionnel.

IMG_0140

Je reste néanmoins convaincu que la réception via un diversity intégré à mon écran est bien meilleure. Mais bon il faut être aussi mobile.

WING Z-84 Aile volante pour le FPV

Aujourd’hui c’est dans les airs en FPV avec une WING Z-84!

Je vais vous présenter cette incroyable aile volante avec cette superbe vidéo de Pablo et Alex.

Etant un fan de ce qui vole en général je me suis dit pourquoi pas moi.

Voici la liste du matériel sélectionné pour ce build (merci Alex)

Wing Wing Z84 👉 http://goo.gl/iMTwbS 

ESC 30 A 👉 http://goo.gl/yZHuqN

Moteur D2826-6 2200kv 👉 http://goo.gl/B7RyJs

Hélice 5×5 Black 👉 http://goo.gl/IkgxI7

Micro Servo 1.6kg / 0.12sec / 9g 👉 http://goo.gl/Ys2asL

Lipo 2200mAh 3S 25C 👉 http://goo.gl/mf6B2q

Concernant la radio et le récepteur, le choix est libre mais il faudra mixer les voies.

Le montage de l’aile s’est révélé super simple mais je vous conseille un masque pour vous protéger des vapeurs dégagées par la colle.

Il sera important de vérifier le centrage de votre aile, car mon premier vol se termina par un crash du à une perte de controle de l’appareil.

La batterie devra être bien avancée vers le nez et fixée sur un tapis de scratch!

Le second vol fut terrible grâce à Vincent qui pris deux minutes de son temps pour me faire quelques recommandations. Alex m’a conseillé de mettre 25% d’expo dans la radio, ce qui adoucis aussi les commandes.

Je compte rajouter un kit FPV et un Autopilot, mais là ce sera un autre article.