Articles

Minikeum 111 de chez STUDIOSPORT

Présentation

Le minikeum 111 a été créé par 2 passionnés qui baignent dans le FPV au quotidien !

En effet, Paul et Teddy travaillent tous les 2 chez Studiosport dans le département FPV RACING.

Nous avons reçu un exemplaire de la frame dans une version full black assez sobre et discrète.

L’approche est différente de ce que l’on peut voir sur le marché actuellement, ici la caméra est positionnée en dessous, donc cela veut dire que l’on va voir les hélices dans le champ de vision, mais pour palier à ça, il existe un support caméra/vtx spécifique disponible ici.

La frame est un unibody en x de 110mm. Elle est modulable et disponible en 8 couleurs(Noir, rouge, blanc, violet, bleu, vert, jaune, orange).

Minikeum gamme

Le support qui est prévu pour accueillir une caméra au format 12mm x 12mm est en TPU. Les spacers en aluminium sont fournis dans la même couleur que le support de caméra ce qui permettra d’obtenir la finition qui vous convient.

Vous pouvez également assortir des protections de bras en TPU disponible ici

La frame fait 2mm d’épaisseur et pèse 22 grammes a vide. Elle est suffisamment rigide vu le petit format et la plus faible inertie en cas de crash !

Il est possible de monter des moteurs 1104, 1306 et 1407 qui sont d’ailleurs recommandés.

La carte de vol est au format PIKO BLX ou autre soit 20mm x 20mm.

Minikeum black

Le build

Pour cette configuration, j’ai choisi les éléments suivants

Pour le Build sur cette frame, c’est un poil différent car au lieu de monter les éléments au dessus comme d’habitude, ici ça va être en dessous.

En ce qui concerne la carte de vol, il y a une façon très simple de se simplifier la mise en place, on va monter la carte à l’envers et il suffira simplement de le préciser dans Betaflight.

Minikeum alignement carte de vol

Cela permet de faire le montage de la même façon que si la carte de vol était positionnée de façon classique.

Minikeum montage

J’ai préféré monter les esc en dessous des bras pour être aligné avec la carte de vol pour le raccordement des ESC.

Pour le Branchement Du VTX03 plutôt que de tirer sur le bec 5V de la carte, l’ajout d’un stepdown plus costaud s’imposait !

Un Micro Bec matek alimenté pour la sortie VTX filtré de la carte permet d’obtenir un 5v propre pour alimenter le VTX03.

Minikeum vtx

Le VTX 03 est simplement collé au VHB 3M sur la carte et ça ne bouge pas de 1mm.

Avec le Mega strap LIPO qui a le mérite de bien la tenir en place en cas de gros crash, le poids final de 127gr reste dans la norme et annonce un châssis bien sympa et performant en 4s.

Le montage est un poil différent, mais ne pose pas de problème particulier, mais après Build, le choix d’un esc 4 en 1 aurait été plus judicieux afin de centrer les masses au maximum autour du centre de gravité.



La frame assemblée

Minikeum 1

Minikeum 2

Minikeum 3

Minikeum 4

Les premier vols

Lors du premier vol avec une lipo Tattu 4s 850Mah, l’effet pendulaire en vol était vraiment désagréable a chaque changement d’axe après avoir remplacé la lipo par une 600MAH plus légère et avec un format différent diminuant la hauteur de l’ensemble, le problème a disparu !

-199 GR avec la 600mah – autonomie moyenne 3min convient plus pour les vols stick en bout de course.

-235 GR avec la 850mah – autonomie moyenne 4min30  convient plus pour les vols plus cool.

Après tout cela reste une question de gout…

Pareil pour le FOV de la caméra sois disant 120°, avec cette lentille, les hélices arrivaient vraiment en plein milieu du champ de vision, les bords de l’image défilaient comme si on allait a 200 kmh 🙁 .

J’avais encore une lentille de Keychain 808#16 en spare et après remplacement de la lentille d’origine par celle de la Keychain, le FOV et le positionnement des hélices dans le champ de vision devient beaucoup plus agréable a supporter surtout avec des Hélices transparentes.

L’article de Pimousse à ce sujet est disponible ICI

Voici les PID que j’utilise sur le minikeum.

Minikeum PID

Vidéo

Conclusion

Le Minikeum est un châssis très fun à piloter. Il est facile a mettre au point. Il est aussi très réactif sur les changements d’axes. Très léger, il conviendra aussi bien pour l’indoor que pour l’outdoor.

Après avoir corrigé les 2 problèmes qui me gênait, je prends beaucoup de plaisir avec depuis.

Il faut quand même prendre en compte le fait que les hélices arrivent dans le champ de vision quoiqu’il arrive! Ça plaira à certains comme d’autres n’arriveront pas à s’y faire.

Bons vols!

DemonRC NOX5R XL – Le Build made in EU

,

DemonRC NOX5R XL – Le build made in EU ou presque…

Salut les pottos,
Aujourd’hui je vais vous présenter un autre superbe build conçu pour le racing, le low-riding ou encore le freestyle.
Sa spécificité suprême est qu’il est presque entièrement Européen !
En effet, il n’y a pas que le châssis carbone qui est fabriqué en Europe mais aussi le contrôleur de vol et la plaque de distribution d’alimentation avec régulation et filtres intégrés.

Faites la “ola” au NOX5R XL produit par DEMONRC.

Spécifications constructeur pour ce châssis

Châssis carbone de 215mm moteur à moteur.
Poids de 80g
Bras en carbone 3k de 4mm
Tout le reste du châssis est en carbone 3k de 1,5mm

Liste des composants

Pour ce build j’ai utilisé la liste de composant suivante (clickez sur les composants pour être lié avec le site d’achat):

Unboxing du châssis

Le châssis arrive dans une enveloppe matelassée qui fait le taf !
Ne craignez pas les dégâts.. tout est bien emballé comme il se doit.

Dans l’enveloppe, une boite imprimée au logo du concepteur.

On ouvre la boite par dépliage…
Un petit sac noir, fermement scellé et des auto-collants.
On aime recevoir les petits plus comme des auto-collants du matos dédié à notre passion; perso j’en colle partout sur mes box à lipos.

Dans le petit sac noir, on retrouve nos pièces carbone parfaitement usinées et un petit sachet contenant toute la visserie nécessaire.

Une vue un peu mieux rangée du matos fourni.

Tout ensemble sur la balance voici ce que ça donne.
Le constructeur renseigne 80g, ici il faudra décompter le sachet zip qui emballe la visserie et la visserie supplémentaire qui a été ajoutée… bon on y est presque.

Tour du propriétaire

J’assemble le tout et je vous présente la bestiole…

Quelques heures plus tard, naissance de la bestiole.
Cela n’a pas été sans mal car j’ai du un peu adapter, il y a quelques petites aberrations dans le design de ce châssis.. hooo pas d’inquiétudes cela se corrige très facilement ! Je reviendrais sur ces corrections un peu plus tard…
Mais, y a pas à dire, elle est aussi jolie que sur la photo officielle.

Si vous souhaitez la version avec canopy, sachez que le .stl du canopy est disponible gratuitement au téléchargement sur la page produit de la frame. Il ne vous restera qu’à l’imprimer en 3D et de la monter.

Vue de devant, la caméra (ici une runcam eagle) est maintenue de part et d’autre par une vis de chaque côté.
La caméra vient en butée sur la plaque inférieur du châssis ce qui fait qu’il y a un peu d’angle d’origine… ce n’est pas plus mal car si la caméra redescend avec les vibrations, elle ne pointera jamais vers le bas.
Avec l’angle de vision offert par la caméra eagle, pas de soucis, même avec un peu de tilt d’origine on voit clairement l’horizon devant nous.
Les vis de part et d’autre permettent de donner plus d’angle à la caméra et ainsi la faire pointer directement vers le ciel si vous avez l’envie de voler comme une bête.

Une petite vue sexy prise en côté plongé :p
L’ensemble de la frame tient par des entretoises nylon et visserie alu.
Jusqu’ici je n’ai pas encore cassé mais je craint qu’avec un choc un peu violent le châssis se disloque.
Le jour où ça arrive, je passerai les entretoises en version aluminium.

Le cul cul de la bête.

Vue sur le bout de bras profilé et sur le moteur brotherhobby 2205 2800kv… ça va hurler sévère en 5S !
L’hélice montée ici est une dalprop 4×5045.

Le sandwich électronique.
Demon core en dessous (PDB filtré avec becs) et demon soul F4 au dessus.
En dessous et au dessus de la demon soul F4, sur les 4 vis de fixation, j’ai placé des petits joints o-ring afin de filtrer les éventuelles vibrations.

Vue de l’autre côté de la PDB, de gauche à droite j’ai placé alimentation caméra (12V) , alimentation émetteur vidéo (12V), un pont entre vidéo in et vidéo out car je n’ai pas d’OSD et alimentation contrôleur de vol (5V)

Les bras étaient renseignés en carbone de 4mm, il font 4mm.
Le carbone est de bonne qualité, bien usiné.

La top plate fait 1,5mm d’épaisseur comme renseigné.

Idem pour la bottom plate..
Félicitations, données constructeur respectées ! 🙂

Le châssis fait environ 36mm de haut (de la tête de vis top plate à la tête de vis bottom plate).

Mon build pèse 337g hors LiPo.
C’est dans la bonne moyenne.

Contraintes et Modifications

Première contrainte c’est l’emplacement de la batterie si on souhaite la placer en dessous du châssis pour abaisser le centre de gravité (sur le dessus il n’y a pas de problèmes).
Sous le châssis on retrouve bien deux passages pour la sangle batterie, mais le passage est bloqué par les bras…
Si on veut le faire passer un peu plus haut, par le dessus du sandwich bottom plate/bras/middle plate, il n’y a pas eu d’ouvertures usinées.
Pour fixer la batterie en dessous, il faudra simplement glisser la sangle batterie sous la PDB (si on en a une) ou sous le contrôleur de vol si il est seul dans le châssis.
 

La visserie alu bleu a beau être super légère et du plus bel effet, elle est aussi très fragile.
Un coup de clef en trop et c’est la casse assurée ! En général, il y a une vis supplémentaire en remplacement dans le sachet donc soyez tout doux sur le serrage !
Faites attention à utiliser la bonne clef de serrage car le centre de la tête allen (où l’on place la clef) a tendance à s’arrondir très très facilement.

Sur le centre du châssis, là où l’on place l’électronique ils ont aussi placé des entretoises nylon pour solidifier un peu le châssis qui tient qu’avec des entretoises nylon.

Seulement une fois que l’on a installé son électronique les entretoises sont bien trop grande et font bomber le top plate.
Il vous faudra délicatement couper les entretoises pour ajuster la top plate bien à plat.
Une autre astuce consiste à placer à l’avant et à l’arrière du châssis 4 entretoises aluminium de 30mm en remplacement des entretoises nylon, histoire d’être bien solide, et de supprimer les 4 entretoises centrales.

Un autre désavantage de tant d’entretoises et d’une telle prise en sandwich du contrôleur de vol, c’est que les vibrations seront beaucoup plus facilement transmises au contrôleur de vol!
J’ai donc monté le contrôleur de vol sur joints o-ring afin d’atténuer les vibrations.

Vous remarquerez également en analysant la photo que j’ai placé un filtre fpv supplémentaire sur l’alimentation caméra et émetteur vidéo (c’est le truc emballé dans la gaine bleue).
En fait, bien que le PDB soit déjà filtré, j’ai une tonne de parasites dans le flux vidéo dès que j’active les moteurs.. la vidéo est inexploitable si j’augmente les gaz.
Le placement d’un filtre dans la ligne d’alimentation FPV a supprimé les parasites définitivement !

A propos de l’électronique

J’ai choisis pour ce build de tester leur contrôleur de vol F4 appelé DEMON SOUL F4.
Il s’agit d’un contrôleur de vol haute performance aux calculs ultra rapide ce qui se traduit par une superbe tenue en vol et des réactions très rapides aux diverses sollicitations.
Compatible raceflight et betaflight, vous aurez l’embarras du choix pour faire vos essais.
Perso j’ai adopté betaflight car je ne m’y retrouvais pas avec raceflight (certaines incompatibilités entre le gui disponible sous chrome et le firmware proposé) .
Ce FC au format 36 x 36mm (30,5mm x 30,5mm pour les trous de fixation) pour 2mm d’apaisseur, possède un processeur F4 dernière génération cadencé à 192MHz, un gyro MPU6000 en SPI et toutes les entrées/sorties nécessaires (3 uarts, ppm/sbus, buzzer, vbat, etc…)

Voici le schéma de câblage de ce dernier.
La sérigraphie présente de part et d’autre du contrôleur de vol facilite la mise en place.

Franchement, c’est un contrôleur de vol que je recommande, j’apprécie vraiment beaucoup ses incroyables performances en vol et cerise sur le gâteau il est moins cher que la plupart des contrôleurs de vol haut de gamme.
Ne vous fiez pas au prix, ici on est aussi dans le très haut de gamme !

J’en ai profité pour, en même temps, tester le demon core v2.3.
PDB haut de gamme (plaque de distribution de l’alimentation), cette platine électronique facilitera le câblage des alimentations de la machine.
Ce PDB intègre aussi un bec 12v (600mA) disponible à partir d’une utilisation en minimum 4S, un bec 5v (400mA) disponible à partir de 2S et des filtres sur les alimentations.
De plus il permet aussi la connexion facile d’un OSD.
Il est protégé contre l’inversion de polarité, supporte de 2S jusque 8S, est au dimensions standard 36×36 pour 4,5mm d’épaisseur, ne pèse que 7g et supporte 120A en continu (180A en pic).

Le Demon Core v2.3 est présenté dans un sachet zip antistatique.
 

Vue du dessus et des composants qui le compose, on remarque pleins de condensateurs pour le filtrage des alimentations, deux régulateurs pour le 12V et 5V et une self.

Vue de derrière. La sérigraphie est présente sur les deux faces, c’est bien pensé et super pratique !

Un poids de 8g.

Voici les mesures réelles.
La PDB fait 36mm x 47mm, les trous de montage font 30,5mm x 30,5mm.
La hauteur totale de ce PDB avec l’épaisseur des composants comprise fait 4,3mm , mais le PCB de base ne fait que 1mm !
 

 

Notez que les courant de sortie disponible sur les becs diminuent avec l’augmentation de la tension d’alimentation, référez vous au tableau dans le manuel d’utilisation pour connaitre le niveau de charge acceptable à votre tension d’utilisation.
Faites un rapide calcul de votre consommation et assurez vous qu’elle soit acceptée par les becs !

Le manuel d’utilisation du pdb est ici

Ma petite contribution

Comme je souhaitais un support runcam pour faire une vidéo à bord, j’en ai rapidement modélisé un.
Au plus simple, au mieux et 40 degrés d’inclinaison !

Le fichier .STL de ce support.

Vidéo de vol

Premier vol d’essai du NOX5R XL pour voir le comportement de cette nouvelle machine en vol…

Conclusion

J’ai été séduit par le design de ce châssis, tout comme sa légèreté et sa modularité.
Il souffre de quelques petits défauts comme une visserie aluminium un peu trop fragile, des entretoises nylon qu’il faut raboter ou le manque d’une sangle batterie, mais ces petites défauts sont vite pardonnés une fois les modifications effectuées et le châssis mis en vol.
On appréciera la possibilité de télécharger un canopy ou des supports caméras au format .stl pour l’imprimer en 3d, mais on regrettera de ne pas en avoir un canopy fourni  de base avec le châssis.
Une fois en vol c’est époustouflant! les trajectoires sont fluides et naturelles, la machine est hyper réactive aux demandes et je n’ai pas constaté de comportement étrange sur les dizaines de LiPo qu’il a déjà absorbées.

Concernant l’électronique:
Vous pouvez acheter le “DEMON SOUL F4” et le “DEMON CORE PDB” les yeux fermés, vous serez séduit par les performances de ce contrôleur de vol et de cette carte de distribution d’alimentation très haut de gamme !

BIG UP au gestionnaire de DemonRC qui est très réactif et à l’écoute de ses clients !!!
Mes quelques requêtes envoyées au travers de facebook ont eu réponse et trouvé solution immédiatement (ou du moins très rapidement car j’envoie parfois des messages hors plage horaire).

Liens utiles

Le châssis chez DemonRC

Le manuel de montage du châssis

L’accès aux différents fichiers est disponible sur le site de DemonRC (supports gopro, canopy, etc…)

Le contrôleur de vol DEMON SOUL F4

Le pdb DEMON CORE 2.3

DemonRC sur facebook

M4R – RaceOneX : un X210 à découvrir !

Made4Race – RaceOneX 210 le X210 à découvrir absolument !

Nous avons eu l’honneur de recevoir en test un super châssis carbone en X210 conçu par le shop désormais bien connu Made4Race.

Le RaceOneX est destiné et pensé principalement pour le racing.
Grâce à sa forme en X allongé, il permet un très bon verrouillage sur le pitch et des virages plus agressifs.
Le châssis de 210mm moteur à moteur permet de monter des hélices jusque 5 pouces, ce qui se révèle plus que suffisant pour assurer un bon compromis puissance/vitesse/autonomie.
Un poids réduit grâce à une conception relativement bien pensée, ainsi qu’une solidité à toute épreuve grâce à sa fabrication carbone fait de ce châssis un produit de choix pour le montage de votre prochaine machine !

Oui mais pas que…
Le RaceOneX a beau été conçu pour la course, il se révélera tout aussi performant en freestyle ou encore en low-riding 😉

[MEA CULPA ON]
Je tiens à remercier Made4Race pour ce superbe châssis parfaitement usiné et m’excuser pour le délais un peu long qu’il m’a fallu pour pondre cet article.

Un manque cruel de temps, des délais de livraison de matériel un peu excessif et une météo à la ramasse m’ont fait cumuler les retards (et comme j’aime tester le matériel dans ses retranchements avant de sortir un article…)
[MEA CULPA OFF]

Unboxing

Bien emballé dans son sac ZIP décoré et personnalisé, ce packaging change de la traditionnelle boite en carton.
En plus on a reçu pleins de chouettes trucs en cadeau dans le colis: des auto-collants, des straps batterie avec grip silicone et un petit mot doux ! Service au top !

Non vous ne rêvez pas!
Ils ont même eu la délicate attention de personnaliser notre bag <3

Dans le sachet principal tout est bien séparé.
Cerise sur le gâteau on reçoit avec un mode d’emploi très clair et là beaucoup de concurrents devraient en prendre de la graine.

Première pesée 98g, très convenable et il ne faut pas oublier que tout est encore emballé dans les petits sachets plastique.

Le skin

Afin d’avoir un châssis qui déchire et qui ne ressemble à personne d’autre, mon ami Mikel FPV m’a fait un super skin à appliquer sur ce châssis.
Autant vous dire qu’avec ce design qui claque, je ne passerai pas inaperçu lors des prochaines sessions !

Une finition chrome du plus bel effet et un design by Mikel FPV… j’adoooooore !

Tour d’horizon

ATTENTION nous avons utilisé notre skin perso pour le tour d’horizon.
Si vous souhaitez voir à quoi ressemble le châssis nu sans le skin, de nombreuses photos sont disponible sur la fiche produit du châssis.

Un châssis X allongé au format 210.

Design au top et look agressif qui ne laisse pas indifférent.

Profilé et utilisant peu de visserie, on a un équilibre parfait pensé pour la performance.

Sur l’arrière de la frame, on retrouve un trou de passage destiné à accueillir le connecteur d’antenne déporté d’un émetteur vidéo style IRC tramp.

Le support de caméra est prêt à recevoir les caméras au format 26x26mm standard et permet d’avoir un angle maximum d’environ 60 degrés.
Notez que pour fixer les touts derniers formats de caméras à double verrouillage (comme la runcam eagle ou owl plus), il vous faudra adapter un petit peu car le support du double verrouillage n’est pas prévu ici.

Sur la top plate, on a de jolies découpes tout en longueur et surtout deux trous (de part et d’autre du logo “fpv squad”) qui permettent la fixation d’un éventuel support pour caméra sportive.
Sur la droite, on peut apercevoir un passage de câble destiné à accueillir ceux de l’alimentation batterie, cela évite qu’ils se baladent du côté des hélices.

Le bout des bras, prêts à absorber les chocs, permettent de monter tout types des moteurs 22xx ou 23xx.
Avec de tels moteurs en bout de bras on aura performance et poussée maximum.

A l’intérieur du châssis, situé à l’arrière, on retrouve une plaque de carbone placée à la perpendiculaire.
Cette plaque servira à fixer votre émetteur vidéo, permettant un accès aisé à celui ci pour effectuer les réglages.
En même temps, elle sera un super renfort pour rigidifier en cas de crash.

Poids et Dimensions

On nous avais promis un racer en carbone 3mm… le défi est réussi !
La mesure a été prise à la base du bras.

La taille du carbone est respectée sur toute sa longueur.
Ici la mesure a été prise en bout de bras.

3mm mesuré pour la top plate à un cheveu près, avec cette épaisseur on a peu de chance d’avoir de la casse.

Presque 3mm pour la bottom plate.
Mon doigt a probablement glissé pendant la photo… de toutes façons les bras placés en dessous renforcent l’ensemble.
2,85mm pour la plaque du dessous, après avoir refait la mesure pour vérification.

Du côté de la cage qui accueillera toute votre électronique, on a de quoi faire.
125,5mm en longueur.

Au plus large de la cage on obtient 46,5mm.

Au milieu de la cage 38mm, elle est profilée donc difficile de donner un volume… mais ne vous tracassez pas, tout rentre dedans facilement.

En hauteur: un petit 43,9mm.

Le châssis assemblé et skiné, on obtient un poids de 96g.

Liste du matériel

Pour équiper ce superbe châssis, j’ai opté pour une configuration minimaliste qui se compose de :

Montage

On se met au boulot et on assemble le tout EASY grâce au mode d’emploi fourni!

Niveau visserie je dois dire que c’est un peu court, aucun rechange n’est fourni en cas de casse.

Plus j’avance et plus ce petit bonhomme me plait !

La F3 AIO (all in one – tout en un).
fonctionnant sous betaflight, elle intègre presque toute l’électronique nécessaire.
Contrôleur de vol F3 rapide (mais pas super rapide), Plaque de distribution de l’alimentation, connexion directe de la batterie avec moniteur courant/tension, affichage de la télémétrie dans le flux vidéo, alimentation 5 et 12V avec filtre anti-parasites, émetteur vidéo avec puissance sélectionnable 25/200/600mw et antenne déportée, nombreux ports d’entrée/sortie.

Quand on prends en compte toute l’électronique nécessaire, on se demande comment on arrive à un poids si réduit.

Au poids de la AIO on doit rajouter le connecteur d’antenne, le buzzer et la prise xt60.

Ayant une F3 AIO avec un câble un peu trop court pour placer le connecteur d’antenne vidéo à l’endroit prévu sur le châssis, je me suis servi de la plaque servant à fixer l’émetteur vidéo pour y fixer mon antenne vidéo.

Problèmes rencontrés

La visserie en aluminium est très jolie de son bleu azur, elle a aussi l’avantage d’être ultra légère… peut être trop !
J’ai réussi à casser deux vis en effectuant un serrage à la main et comme il n’y a pas de pièce de rechange car elle est comptée à l’unité près, j’ai du trouver une solution B pour récupérer des vis à droite à gauche.

Je ne l’avais pas montré dans la présentation mais voici le dessous du châssis, je l’ai volontairement placé dans la partie “problèmes rencontrés” car pour ma part c’est un ennui.
Ce châssis ne permet pas de placer une lipo en dessous.. pourtant j’aime avoir ma batterie en dessous pour abaisser au maximum le centre de gravité.
On est obligé de placer sa batterie sur la plaque supérieur, ce qui n’est pas très pratique car on ne trouvera plus la place nécessaire pour la runcam ou la gopro.

J’ai également placé le support de caméra dans cette partie car, même si le support convient parfaitement pour une caméra standard type HS1177, il ne convient pas du tout pour une caméra runcam eagle. On sait la fixer, mais même bien serrée elle bouge trop facilement de bas en haut et si on démarre un vol avec de l’angle, on le finit en pointant vers le bas… seule solution glisser une épaisseur en dessous de la caméra (ici j’ai glissé un peu de mousse) pour l’empêcher de descendre.

Prêt à décoller

Assemblé, monté et configuré. La bête est prête à effectuer son maiden.
Il est pas beau mon racer?

Avec un poids final RTF de 332g on peut difficilement faire mieux.
Peut être en remplaçant les esc par un 4 en 1.
Cependant, avec ce poids, on est vraiment dans le tout bon rapport poids/puissance.

Conclusion

Le M4R RaceOneX 210 en 5 pouces est de la toute bonne came !
Léger, agile, fluide, résistant, il conviendra à toutes les personnes désireuse de se monter un quad taillé pour la course mais ravira les freestyleurs ou low-rideurs !
J’ai été impressionné par son parfait comportement en vol… Aucunes vibrations, de la rapidité tout en légèreté et des virages bien sec.. c’est assez jouissif 🙂

Souffrant néanmoins de quelques défauts de jeunesse comme l’impossibilité de mettre la batterie sur le dessous (à moins d’adapter) ou une visserie de maigre qualité, on espère que ces petites améliorations feront l’objet d’une mise à jour pour devenir un “best seller”

Vidéo du maiden

NB: cette vidéo est un maiden (premier décollage), elle n’a pas été diffusée dans le but d’en mettre plein la vue mais créée pour vous démontrer le comportement tout à fait sain de ce châssis durant le vol.
Les PID sont ceux fournis de base dans betaflight 3.1.

Oui, je sais qu’on voit beaucoup l’herbe… mais n’ayant pas de place pour la caméra hd, j’ai placé une runcam HD au dessus de la batterie sans pouvoir lui donner un angle suffisant pour pointer correctement l’horizon durant le vol.

Pour le fun

Juste après le maiden j’ai rentabilisé mon dernier achat… voilà ce que ça donne.
Chauffe petite LiPo, chauffe…

Quelques autres photos de l’engin

         

Review du Eachine E010S – Le tiny badass

Découverte du Eachine E010S un Mini (nano) drone pour un Maxi moment de FUN.

Coucou les biloutes !
Vous vous souvenez surement du build pour créer un nano drone FPV à partir d’un Eachine E010!?
Eachine a bien compris qu’il y avait un filon à exploiter et a sorti une version toute faite et “upgraded” de ce nano drone FPV,le Eachine E010S.
Vendu aux alentours de 50€ sans code promo, je suis certain qu’il vous séduira ! (moi en tout cas je suis sous le charme)
Pas besoin d’assembler, pas besoin de bricoler… on bind à sa radiocommande, on met ses lunettes ou masque FPV sur la tête et c’est parti pour un maximum de plaisir.

En ces jours pluvieux et venteux, ce petit nano racer est juste génial et excellent en intérieur.
On peut ainsi étancher sa soif de FPV même pendant les jours les plus mauvais, le tout sans bouger de son divan 🙂

Données technique

Un nano drone “brushed” 65mm moteur à moteur avec protection des hélices en ABS et une structure en carbone pour rigidifier.
Basé sur un contrôleur de vol F3 sous cleanflight avec récepteur radio intégré (et possibilité de mises à jour du contrôleur de vol)
Doté d’une caméra cmos 1/3 de 800TVL combinée à un émtteur 5.8GHz 40 canaux de 25mw (AIO)
4 moteurs type 615 coreless qui tournent à 59000 tours par minute.
1 batterie 1S (3,7v) de 150mAh en 45C
Tout cela pour un poids de 26g prêt à voler !

A savoir que ce nano drone se décline en 3 versions différentes à commander en fonction de sa radiocommande.
Il existe en récepteur DSM (spektrum, devo sous deviationtx), en Flsky et en Frsky (taranis, Q7,… en mode D8)

Unboxing

Assez déconcerté.. je commande un Eachine E010S et on me livre une boite de QX100… WTF???
  

J’ouvre la boite et… soulagement, je découvre un mode d’emploi pour un Eachine E010S !

On retire le mode d’emploi de la boite, tout est bien protégé dans la mousse.
On distingue un petit sac dans un interstice avec du petit matériel et sous le grand carré de mousse on espère trouver l’engin!

Bingo! Bien coincé, bien protégé et tout assemblé. On ne risque pas de le retrouver sous forme de puzzle.

Le petit sachet est retiré de l’ouverture.

Déballage du petit sachet.
2 élastiques pour maintenir la caméra, 2 mousses double face pour recoller la caméra, un set d’hélices orange de rechange, une clef usb qui permet de charger une lipo 1S et une clef en métal (non ce n’est pas une pièce de coupe-ongle) qui permet de retirer facilement les hélices quand on les remplace.

Le Eachine E010S sorti de la boite.. mignon tout plein !

Tour du propriétaire

Vue de face, l’antenne du récepteur radio n’est pas super bien placée mais n’est pas dérangeante car n’est pas face a la caméra.
 

Vue de côté. C’est propre… pas de fils qui débordent dans tous les sens.

Vue de derrière.

Vue de l’autre côté.

Vue du dessus et surtout de son antenne clover à 3 lobes.
L’antenne est assez légère et semble fragile.. Malheureusement avec du cuivre on doit faire un compromis entre léger et costaud.
En ce qui me concerne, dès qu’elle sera légèrement abîmée,je la remplacerait par un simple bout de fil taillé à la bonne fréquence de résonance.. Cela allégera un peu plus l’ensemble, le rendra plus compact et surtout on s’accrochera moins facilement en essayant de passer dans les tout petits endroits.

Vue du dessous.
Un logement dédié à la batterie a été spécialement prévu.
Attention une batterie 1S de 150mAh rentre tout juste dedans, n’espérez pas en installer une de plus grosse capacité.

Les moteurs coreless 615 (6mm de large, 15mm de long).

L’hélice vient s’emboîter sur l’axe du moteur.
Je n’ai pas du mettre de vernis a ongle ou de colle, ici les hélices tiennent super bien sur l’axe !

Bien qu’il ne fasse que 65mm moteur à moteur, les dimensions extérieures sont elles forcément supérieur.
Comptez environ 83mm de côté pour une hauteur de 33mm hors antenne (+34mm d’antenne = 67mm de haut)
 

 

Le poids du nano sans la batterie est de 20g et 25g avec la batterie (soit 1g de moins que le poids renseigné par le constructeur).
 

La batterie

Nous est fourni avec la machine une batterie 1S (3,8v) de 150mAh en 45C.
La connectique utilisée est de type 2pins 1,25mm … souvent utilisée sur de si petites machines (au cas où, on trouve facilement des connecteurs de remplacement — voir ici –)

Si vous souhaitez trouver d’autres batteries en remplacement (je vous donnerai le lien vers un pack de 5 + chargeur dans les liens utiles tout en bas de l’article) voici les dimensions:
Longueur: 25,5mm – Largeur: 17,7mm – épaisseur: 6,85mm – Poids: 4,8g
 

 

Avant d’effectuer le premier vol n’oubliez pas de charger la batterie.
Impatient??? ne vous inquiétez pas, de si petites batteries chargent très vite !
Connectez la batterie sur la clef usb fournie, enficher la dans un chargeur usb ou le port libre de votre pc.
Une led dans la clef usb s’allume durant la charge.

Lumière éteinte? débranchez la, placez la sur le nano et VOLEZ !

Programmes

Avant toute chose il faudra faire le bind avec votre radio.
Le bind se fait de manière très facile et est super bien expliqué dans la doc… je ne vais donc pas réexpliquer la procédure, il vous suffira de lire le manuel (qui se résume ici à une simple feuille).
Le bouton de BIND se situe devant la caméra, à la base de l’antenne radio.

Pour régler et mettre à jour (je n’ai pas essayé car le mien fonctionne très bien comme ça) le contrôleur de vol du Eachine E010S, il vous faut posséder le navigateur CHROME de Google et avoir installé l’application “Cleanflight” disponible sur ce dernier.

Je suppose qu’il est aussi possible de mettre Betaflight sur le contrôleur de vol mais pour un nano brushed je n’en vois pas l’intérêt.

On branche un câble usb entre le port usb situé derrière la caméra et son ordinateur, on laisse installer le driver et quand c’est prêt on appuie sur “connect” en haut à droite du programme.

La version du micrologiciel (firmware) qui se trouve dans celui en ma possession est la version cleanflight 1.13.0 pour contrôleur de vol type SPRACING F3.

Si toutefois vous avez fait une boulette, avez trop modifié les réglages et ne vous en sortez plus…
Voici le backup (dump) d’origine du Eachine E010S pour la version 1.13.0 de cleanflight.

Perso j’ai laissé les réglages de base sur cette machine… ça vol comme sur un rail !

Côté caméra

L’image de la caméra est juste nickel !
Les détails sont bien présents grâce aux 800TVL, le rendu couleur très bon, la gestion de la lumière se fait très bien.
Par contre l’image semble au format 4:3 ce qui l’allonge légèrement dans mes lunettes 16:9.
Cela ne procure aucune gêne à l’utilisation rassurez vous.

Sur le côté de la caméra on trouve un petit bouton poussoir qui permet de configurer la caméra.
1 appui court change le canal (fréquence), 1 appui plus long (1,5s) change de bande de fréquence , 1 appui très long (3s) la passe de PAL à NTSC et inversement (une led bleue s’allume à l’arrière de la caméra quand on est en mode NTSC).

L’émetteur intégré sur la caméra émet 25mW (maximum autorisé en Europe) dans la bande des 5,8GHz et possède 40 canaux.
Des Leds rouge situées à l’arrière de la caméra indique sur quelle canal / bande on se trouve.

On compte 8 canaux (fréquences) sur 5 bandes différentes réparties comme suit:

  • Bande A : 5865,5845,5825,5805,5785,5765,5745,5725 MHz
  • Bande B : 5733,5752,5771,5790,5809,5828,5847,5866 MHz
  • Bande E : 5705,5685,5665,5645,5885,5905,5925,5945 MHz
  • Bande F : 5740,5760,5780,5800,5820,5840,5860,5880 MHz (Fatshark)
  • Bande R : 5658,5695,5732,5769,5806,5843,5880,5917 MHZ (Raceband)

L’angle de vue de la caméra est donné à 150 degrés horizontal et 170 degrés de diagonale.
Pratiquement j’ai un rendu d’image très correct et sans vraiment de déformation pour un soit disant grand angle.

Autonomie

N’espérez pas voler des heures…
2 minutes 30 secondes en vol tranquille.
1 minute 30 secondes en vol gaz à fond !
C’est peu, mais avec une batterie de 150mAh il ne fallait pas espérer beaucoup plus… et c’est déjà pas mal !

N’hésitez pas à commander quelques lipos et un chargeur supplémentaire comme celui ci pour quelques € supplémentaires.. (le lien d’achat est — ici –)

Notez que les connecteurs sur les batteries sont différents que ceux d’origine.. Soit vous remplacez celui qui permet de brancher la batterie sur le Eachine E010S pour utiliser la batterie au plus court, soit vous utilisez les rallonges convertisseur fournies (ça rajoute un peu de poids mais c’est acceptable)

Quelques relevés additionnels

Mesure de la recharge de la batterie avec le chargeur usb fourni.
On charge à 510mA… entre 3 et 4C.

L’émetteur est configuré sur le canal fatshark 5 (F5 – 5820MHz)

Vue à l’analyseur de spectre sur toutes la bande vidéo 5645MHz – 5945MHz (300MHz de bande passante)
 

Vue limitée sur 80MHz de bande passante (5780MHz-5860MHz)

Vue thermique du E010S après un vol classique.
Vue de dessous

Vue de côté

Vue du dessus

En vidéo

Pensez à couper le son, cette vidéo sort BRUT de mon enregistreur intégré à mes lunettes skyzone !
Belle image n’est ce pas?

Conclusion

Génial, tout simplement génial !
Je m’amuse comme un gamin dans la maison avec ce petit nano brushed FPV !
Rien de plus à dire…

…sauf peut être son autonomie assez réduite de 2 min 30 sec en vol cool, qui descend à 1 min 30 sec si on est gaz à fond tout le temps !
Mieux vaut prévoir quelques batteries supplémentaires !!!

Liens utiles

Le manuel version Frsky

Le manuel version Flysky

Le manuel version DSM

Le nano drone Eachine E010S sur la boutique banggood

Le pack chargeur avec 5 batteries 1S 150Mah

4 sets d’hélices en remplacement (couleur au choix: rouge ou vert)

Photos supplémentaires

Questions/Réponses

Suite aux nombreuses questions, interrogation et demandes, j’ai décidé d’ajouter cette petite partie afin de donner réponse et de laisser une trace.

  1. Q: Est ce que le Eachine E010S est compatible avec ma taranis?
    R: Oui, il est compatible avec votre taranis à condition d’acheter le modèle E010S en Frsky et de choisir le mode D8 pour le modèle que vous allez configurer (dans le menu où se trouve l’option de bind sur votre taranis).
  2. Q: Est ce que le Eachine E010S est compatible avec mon smartphone?
    R: Non, ce petit drone n’est pas compatible avec votre smartphone sans y ajouter un dispositif spécifique de réception (comme par exemple le récepteur analogique OTG présenté dans cet article).
    Il n’est ni wifi, ni bluetooth, il se pilote avec une radiocommande de modélisme et son retour vidéo se capte avec un dispositif de réception vidéo analogique en 5.8GHz (récepteur dédié, lunettes ou masque d’immersion).
  3. Q: Comment puis je recevoir le signal vidéo du Echine E010S?
    R: Il faut utiliser un récepteur analogique 5.8GHz capable de recevoir un des 40 canaux sélectionnable sur l’émetteur du drone (qui se trouve sur la caméra).
    Vous pouvez utiliser des lunettes fatshark, skyzone, le Eachine goggle One, Eachine goggle Two (voir cet article), un récepteur dédié (comme celui présenté dans cet article), un écran avec récepteur intégré, un récepteur vidéo analogique OTG pour android (comme présenté dans cet article) ou tout autre dispositif capable de traiter ces signaux.
  4. Q:Peut on placer de plus grosses batteries sur le Eachine E010S pour augmenter l’autonomie?
    R: Certainement, mais elle ne rentrerons pas dans le logement prévu pour la batterie car il est tout juste pour celle d’origine. Il faudra la placer autrement… Gardez à l’oeil que plus la capacité de la batterie est grande, plus la batterie sera lourde, moins bonnes seront les réactions de cet appareil.
    — J’ai testé pour vous une batterie de JJRC H6C, LiPo 1S 380mAh nombre de C inconnus, poids 10,1g, autonomie un bon 5 min 30 sec, mais ça vol comme un gros cochon dodu !
    — Faites plutôt un compromis et optez vers du 250mAh, ça devrait le faire (à tester)
  5. Q: Dois je passer par un ordinateur pour configurer le Eachine E010S?
    R: Malheureusement oui, il vous faudra installer le programme cleanflight disponible sous chrome, comme expliqué dans l’article, pour au minimum vérifier que votre radiocommande est bien reconnue par le drone.
    Il vous faudra aussi vérifier que toutes les voies de votre radio envoie les bonnes valeurs sur les bons canaux et dans le bon sens (visible dans l’onglet “receiver” de cleanflight). Stick au plus bas la valeur doit être de 1000, au centre à 1500 et 2000 avec le stick au plus haut. Si les valeurs sont différentes, veuillez vous référer au manuel de programmation de votre radiocommande pour les ajuster (on appelle cela les “endpoint”).
    Pour le restant de la configuration, d’origine ce drone fonctionne déjà parfaitement !
  6. Q: Puis je faire des flips/rolls, de l’acro avec mon Eachine E010S?
    R: Oui vous pouvez, il faudra configurer le mode de vol horizon (stabilisé avec la possibilité de faire des flips/rolls) ou le mode acro (tout manuel) dans l’onglet “modes” de cleanflight. Vous pouvez très bien configurer un interrupteur 2 ou 3 positions de votre radiocommande, configurer 2 ou 3 modes de vol et passer d’un mode à l’autre en actionnant l’interrupteur dans le mode souhaité.
    Notez tout de même que ce petit racer manque un peu de puissance vu ses petits moteurs. Vous perdrez pas mal d’altitude pendant une figure, prévoyez de la place et de la hauteur pour essayer !
  7. Q: …
    R: …

Holybro Shuriken X1, le test

,
Shuriken X1 vue face

Présentation

Le Shuriken X1 est un quad BNF destiné aux mordus du FPV racing.

Mais pas n’importe quels mordus!

Ils ont suivi les désidératas de ceux qui ne veulent pas monter eux-mêmes leur quad!

Holybro a soigneusement choisit les composants qui équipent l’appareil.

Lors de la commande, vous avez le choix entre Spektrum, FRSKY et Futuba pour les récepteurs.

On reçoit d’ailleurs l’appareil dans un emballage propre, avec fiche explicative et détaillée sur les possibilités et réglages en Anglais. Par ailleurs, Holybro , fournit une liste des pièces détachées disponibles chez le fabricant ou les revendeurs agrées.

Shuriken X1 unboxing

Les fonctions sont dignes d’un modèle haut de gamme avec OSD, PDB et VTX (réglable). Elles sont, de plus, intégrées à la carte de vol.

Les hélices HQprop sont une série spéciale Mr Steele 😉

Shuriken X1 vue haut

Spécifications

  • Châssis en Carbone 3k, 4 mm pour les bras et de 200mm de diagonale prévu pour hélices de 5′.
  • Contrôleur de vol 32-bit F3 avec OSD, VTX, PDB, sonde de courant et de tension tout en un.
  • Émetteur vidéo 5.8GHz 40 canaux en 25mW/200mW/600mW sélectionnable par bouton poussoir.
  • MWOSD (préchargé avec la version V1.5)
  • Caméra 600TVL 1/3 inch Super HAD II CCD PAL avec lentille 2.5mm.
  • Compatible avec le SBus, DSMX et autres récepteurs PPM.
  • Barre de LED RGB (3 couleurs) contrôlable et assignable.
  • Deux positions possibles pour la caméra FPV: une de 0 à 40 d° d’angle et l’autre de 35 à 70 d°.
  • Support en TPU pour GoPro Session (35 d° d’angle)
  • BetaFlight 3.0.1 préchargé
  • 4 x ESC Oneshot125 BLheli-S 30A  (40A en pointe)
  • 4 x T-MOTOR 2305 2600KV
  • Supporte en entrée : 7 – 42V
  • Poids: 343g (sans la batterie)

Software

Ma configuration radio est en DSMX, j’utilise une DX9 de chez Spektrum.

Réglages des ports

Shuriken X1 Ports

Sélection du récepteur

Shuriken X1 Receiver

Bien vérifier que la carte est en 4/2. Plus loin, le processeur ne suit pas.

Shuriken X1 system

Sélectionner l’onglet LED strip.

Shuriken X1

Pour régler les LED, je vous invite à suivre ce tutoriel :

Onglet ESC, je choisis toujours le Motor_stop! Cela empêche les moteurs de tourner si vous ne donnez pas de gaz.

Shuriken X1 esc

Réglages des PID, ceux d’origine ne sont pas affinés. Vous pouvez vous baser sur ceux-ci. Merci d’ailleurs à Mike FPV pour sa patience, car une X frame ne se règle pas si facilement.

Shuriken X1 PID

Si vous vous demandez ce que vous verrez dans vos lunettes, jetez un coup d’œil à cette vidéo

Vidéo

Conclusion

Si vous ne savez pas souder ce n’est pas grave!

Le Shuriken X1 est l’appareil qu’il vous faut pour vous perfectionner dans le monde du FPV Racing.

Livré complet et en suivant cette review vous devriez vous en sortir facilement pour l’affiner selon vos désirs.

Shuriken X1 vue dos

Le FPV racing pour tous!

C’est la devise de ce Shuriken X1! Composants de choix et carte de vol relativement facile à régler.

Le Shuriken X1 est dispo ici  👉 Holybro Shuriken X1

Les pièces détachées sont disponibles ici  👉 Spare parts X1

Bons vols!

EDIT 23/04/2017 : Je vous conseille de passer en betaflight 3.17 et de laisser la valeur du proc à 2khz. Veuillez aussi upgrader vos ESC en 16.6.

RCX148CF – Un nouveau mini build à découvrir

,

Dernièrement j’ai monté un nouveau mini tellement sympa que je n’hésite pas à vous le partager.

Même si il tient dans le creux de la main, il ne faut pas sous estimer ses performances… et sa PUISSANCE !!!

rcx148-2

OUI ça accepte le 4S, OUI c’est agile et performant, OUI ça vole aussi bien et aussi vite que ses grands frères, OUI ça s’emporte et ça passe partout !!!
Ce mini « badass » est composé de :

Frame RCX 148 CF c’est la moins cher de toutes les frames que j’ai eu à ce jour.. et la qualité est pourtant au rendez-vous… 7$ la frame soit environ 6€… toute en carbone avec la visserie et les entretoises aluminium (attention c’est du M3x35, moi j’ai changé pour du M3x25 afin d’avoir un profil plus bas)

Moteurs DYS BE1806 2700kv (sachez que ces moteurs se trouvent chez hobbyking sous la référence quanum 1806 2700kv et sont de couleur mauve… ce sont des DYS rebadgés)

Esc 4x favourite littlebee 20A en blheli_S

FC F3 AIO (pdb,bec,filtre,osd,… tout en un et déjà abordé ici) sous betaflight 3.0.1

caméra HS1177M (rien à dire, les HS sont les meilleures!)

Vtx eachine ET200 5.8Ghz 200mW 40canaux

Antenne aomway RP-SMA RHCP 4 lobes

Récepteur Sbus XSR frsky

Hélices tripales DALPROP 3045 (mais je vais commander des DALPROP 3545… ça passe… mais pas le 4 pouces)

Les entretoises M3x25 (couleur au choix)

Il n’est pas mi(g)ni(on) mon mini?

rcx148cf-1

rcx148cf-2

rcx148cf-3

 

Amélioration

J’ai rapidement modélisé un petit support 3D pour la caméra HS1177M.
Il vient se glisser entre les deux entretoises situées à l’avant et la caméra vient se poser dessus en serrage.

Le fichier est ici: Camera_holder

rcx148_camera_holder

rcx_holder

Portrait : Jazzman251 Pilote Belge en FPV racing

Nick Puylaert alias Jazzman251 est un pilote belge de F3u FPV Racing. J’ai eu la chance de le rencontrer et de discuter un peu avec lui et c’est tout naturellement qu’il s’est livré sur ce qu’il est, comment il en est venu là et dans quelle direction il souhaiterait porter le FPV racing dans le futur.

Nick a 30 ans et vit près d’Anvers en Belgique.

Il est prof de musique dans l’enseignement secondaire et dans une académie de musique. Il a fait le conservatoire de musique d’Anvers en section piano Jazz, d’où le nom Jazzman251. Il a toujours été passionné de musique et il est très vite entré dans une académie pour l’apprendre. A l’âge de 15 ans, il a quitté l’enseignement traditionnel pour suivre des études à l’Académie des Beaux-Arts d’Anvers. À partir de là, il s’est vraiment plongé dans la musique jazz et il est rentré au conservatoire.

En parallèle, il se fabriquait et jouait avec des voitures rc à essence pour la route et tout terrain. Ce n’est qu’il y a 4 ans qu’il a reçu un Blade Nano QX pour son anniversaire. Il a très vite contracté le virus et, un mois à peine après avoir reçu ce cadeau, il investissait dans le FPV avec un Hoverthings Flip FPV de 450mm.

Nick est licencié en club, le Wase Model Helicopter club de Belsele, parce que l’AAM impose cette règle aux pilotes qui veulent participer aux compétitions officielles.

Il vole aussi avec des avions mais les garde pour l’été et adore profiter des vols en planeurs qu’il trouve relaxants.

Quand je lui ai demandé, comment on faisait pour en arriver là, il m’a fait un grand sourire :). Première chose, être prêt à dépenser de l’argent. La meilleure option est de commencer avec un quad pas trop puissant, de préférence en 3s et, par après, voler sur du 4s. Une frame de 220mm avec des moteurs 2300kv, des hélices en 5×4 ou des tripales. En 3s c’est très correct comme configuration. Et ne négligez pas la qualité de vos composants, cela vous coûtera le même prix, en définitif, que si vous volez avec du pas cher.

Genk Nick Puylaert Jazzman251

Il ne faut pas paniquer quant au fait que vous monterez votre quad vous-même. Il y a un tonne de vidéos et de tutos sur internet faits par des personnes qui sont passées par-là. Prendre son temps pour le montage déterminera de vous si vous êtes apte à voler en quad ou pas. Les gens pressés ne font que passer.

Un set up FPV simple? Une cam HS1177 et un VTX Immersion RC. Ce sont les composants les plus répandus, et en cas de problème il vous sera facile de trouver de l’aide.

Sky-Hero et Dys sont ses partenaires du moment.

Se retrouver partenaire de plusieurs grandes marques qui te soutiennent n’est pas évident et demande pas mal d’investissement personnel et de travail. Les réseaux sociaux, les forums, les vidéos en ligne,… Il faut se faire remarquer et atteindre une certaine notoriété. Démarcher les marques est vain et vous enlèvera tout le fun de cette discipline.

Pour le moment Nick rêve de participer à des évènements  internationaux, pour ressentir l’excitation et rencontrer d’autres pilotes qu’il suit en ligne depuis des années.

Il participe pour l’instant au lancement du Lap Timer (produit d’Alexander Bierbrauer de la société Airbirds.de ). Il s’agit d’une révolution dans le monde du FPV Racing, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous.

Idéaliste, Nick veut pousser le monde du FPV Racing aussi haut que possible, rendre les courses aussi attractives que des courses de F1. Qu’il y ait un maximum de spectateurs dans le futur. Ici on le voit lors de la conférence Devoxx en 2015.

Prenez du plaisir à voler, en course avec des potes comme en compétition, c’est la clé de la réussite. Même si ce n’est pas toujours évident de garder cela en tête, le fun avant tout!

.

 

Pour suivre la chaîne de Jazzman251, il suffit de cliquer sur son logo ci-dessous.

Jazzman251 logo