Articles

Fatshark 18650 headset battery case – autonomie +++ !

Salut les poulet(tes) !
Petite présentation rapide d’un accessoire super pratique pour de longues… très longues… sessions FPV.
Le boîtier fatshark pour mettre des batteries 18650 haute capacité.

Unboxing

Il serra rapidement fait…

La boite dans laquelle on reçoit la batterie.

Dedans on y retrouve uniquement la batterie, il n’y a pas de manuel explicatif.

Prise en main.. littéralement !

Tour d’horizon

Vue du boitier avec sa connexion vers l’alimentation des lunettes/masque.
Je l’ai testé avec succès sur Fatshark / Skyzone / Eachine goggle one + two.
Il est pourvu d’une prise type équilibrage JST-XH 2S qui permet d’alimenter un éventuel ventilateur (ex: celui des fatshark).
La taille du câble entre le le boitier et la prise d’équilibrage est de +-38mm tandis que le câble reliant le boitier au connecteur d’alimentation principal fait 60mm

Une trappe accessible de l’autre côté permet de placer 2 batteries de type 18650 à l’intérieur.
Des ressorts permettent de mettre en pression afin de donner de bons contacts d’alimentation à l’équipement.

Notez que la fermeture de la trappe est un peu difficile avec les batteries dedans.
Appuyez fermement pour fermer la trappe et verrouillez vous même le petit loquet plastique car avec les batteries à l’intérieur il ne se verrouille pas tout seul.

Renseignée aux dimensions de 78mm x 19mm x 45mm, nous avons mesurés 84,5mm x 23mmx  47mm .. ce n’est pas tout à fait pareil !
  

Le poids sur les sites qui le proposent à la vente l’estimaient à 60g, nous avons mesurés 40g à vide et 131g avec deux 18650 MECO de 4000mAh.
Si le poids ne pose aucun soucis, il n’est pas négligeable tout de même.

Un barregraphe à leds, de couleur bleu high-tech, permettant de visualiser l’état de la batterie est disponible sur la tranche.
Une pression sur le petit bouton (situé sous mon pouce) activera l’affichage le temps de l’appui.

Un peu plus grand et plus gros que la batterie d’origine des fatshark, il n’est pas trop dérangeant sur le bandeau de tête mais bien plus pratique que le traditionnel câble, bien connu des utilisateurs de skyzone, qui relie les lunettes à la LiPo dans la poche !

Quelles batteries mettre dedans?

Pour ma part j’ai mis des batteries Li-ion MECO 18650 4000mAh.
Elles ont l’avantage d’être peu cher (moins de 7€ pour 2), sont rechargeable plus de 500x , ont une protection en cas de surcharge, peuvent descendre plus bas que les LiPo lors de la décharge (2,75V) et m’offrent de longues heures en fonctionnement… pas certains qu’elles fassent exactement 4000mAh (je dirais plutôt de l’ordre des 3000mAh) mais c’est plus que suffisant pour être rassasié !
Difficile de dire exactement le temps de fonctionnement car je branche à l’utilisation et débranche quand je n’ai plus besoin du matériel… et tout dépend aussi du matériel (par exemple un diversity ou un grand écran de masque consomme plus qu’un récepteur unique sur un petit écran).
 

En cas de batterie faible (ce qui n’est pas encore arrivé), il me reste des Li-ion Trustfire 2500mAh.
Très bonne marque, super qualité aussi.

Pour vous donner une idée en terme de taille, voici une 18650 à côté d’une batterie standard AA 1.2V

Comment recharger?

Il existe plusieurs façons de recharger.

La plus simple, j’ai utilisé le chargeur de mes Eachine Goggle TWO.
C’est un chargeur pour Li-ion (car les goggle two utilisent aussi un pack à base de 2 Li-ion de 2200mAh), il est disponible à petit prix (7,5€) et il permet de recharger le pack en une fois sans retirer les batteries du boîtier.
Notez que ce chargeur est en prise UK, il faut rajouter un petit adaptateur UK vers EU pour l’utiliser dans nos prises… si vous achetez souvent en chine, vous en avez surement pleins qui trainent… pas certain qu’il soit livré avec !
 

 

une autre solution de charge consiste à utiliser un chargeur pour Li-ion dans lequel on place les batteries pour la charge. Il en existe de tout type (avec affichage ou simple comme ici).
Cela requiert de sortir les batteries du boîtier à chaque recharge ce qui est beaucoup plus contraignant !
 

Comparatif des dimensions pour vous faire une idée

De gauche a droite, batterie d’origine des fatshark attitude v2, batterie du Eachine goggle one, batterie du Eachine goggle two, le boitier fatshark pour 18650.

Une alternative plus compacte et moins cher

Une solution beaucoup moins cher et tout efficace (mais un peu moins longue en autonomie) consiste à ne pas acheter le boitier + 2 batteries, mais d’utiliser la batterie 18650 du Eachine Goggle Two (6,8€).
A l’intérieur ce sont deux batteries 18650 en série, d’une capacité de 2200mAh.
Moins encombrant que le boitier fatshark, un peu plus léger mais ça tient moins bien sur le bandeau de tête de nos lunettes… il n’y a pas de prise d’équilibrage pour alimenter un ventilateur et il n’y a pas de petit moniteur pour afficher le niveau d’alimentation

Liens utiles

Le boîtier Fatshark pour 18650 chez banggood
Le boîtier Fatshark pour 18650 chez studiosport

Batteries Li-ion:
2X Batteries Li-ion MECO 18650 4000mAh

Chargeurs:
Chargeur pour batteries Eachine Goggle Two (le plus facile) – attention il faut un adaptateur UK/EU
Chargeur pour batteries 18650 (il faut retirer les batteries du boîtier) – attention il faut un adaptateur UK/EU

Alternative:
Batterie 18650 pour Eachine Goggle Two

F640 5.8G FPV, tu as le look coco

Au début, les lunettes F640 sont un modèle destiné au home cinéma. Un ingénieur les a un peu modifiées pour permettre la pratique du FPV. Lors d’une de mes nombreuses séances de recherche sur internet, je suis tombé par hasard sur ce modèle au look un tantinet futuriste. Ayant essayé les Cinemizer il y a quelques mois, j’ai décidé de passer commande de ces F640. Je ne m’attends pas aux mêmes résultats vu l’énorme différence de prix, on est bien d’accord.

Présentation

Qui n’a jamais rêvé d’un modèle ressemblant à ses lunettes de soleil pour pratiquer son hobby favori? Attention, j’entends par là un modèle design et léger.

A première vue, les F640 inspirent confiance rien que sur l’emballage.

F640 box

Le modèle est livré avec

  • F640 lunettes
  • Mode d’emploi en Anglais,
  • Sac de transport
  • Câble USB
  • Câble Audio
  • Adaptateur “Mask” pour les yeux
  • Câble RCA

F640 Accessoires

Les lunettes F640 sont équipés de deux écrans 4/3 qui ont une résolution de 654 x 480 chacun. Le FOV est de 32°. Il n’y pas de réglages inter pupillaire possible! L’immersion est possible à condition d’utiliser le masque en caoutchouc et le serre-tête pour permettre une pression régulière autour de vos yeux. Je n’ai pas été incommodé par le fait de porter les lunettes de cette manière.

F640 Accessoires mask

Par ailleurs, il y aussi des écouteurs intégrés aux branches des lunettes. Ceux-ci sont impossibles à retirer ou dissimuler.

Mesures et tests

Au niveau des dimensions, j’ai mesuré (L x l x H): 16.00 x 3.00 x 5.00 cm

F640 mesure

Le poids des F640 avec le masque est de 96g, comparé à mes Fatshark Dominator V3, il y a une grosse différence!

F640 vs Fatshark

L’alimentation des lunettes est fournie par une batterie de type LIPO de 960mAh. ce qui permet, en théorie, 3h non stop de visionnage. En réalité j’ai mesuré 1,5h lors des tests.

Les commandes se font par bouton poussoir dissimulé sous les branches de part et d’autre de la monture. Les connecteurs pour l’alimentation et le signal composite s’y retrouvent aussi.

Il y a de quoi commander la recherche manuelle des fréquences, l’allumage/extinction de l’électronique et le réglage du volume. Pas de réglage en revanche pour la luminosité et le contraste.

F640 commandes

Le connecteur d’antenne est de type RP-SMA.

F640 RP-SMA

Pour les tests, j’ai changé l’antenne bâton par une antenne moins élégante mais plus efficace.

F640 RP-SMA antenne

Vidéo

Conclusion

Il ne faut pas se voiler la face! Derrière ses airs de Cinemizer, les F640 restent un modèle bas de gamme. Il conviendra comme première paire de lunettes pour pratiquer le FPV sans se ruiner.

D’apparence élégante, les matériaux sont très fragiles et le plastique n’est pas de super qualité. Du moins si vous souhaitez faire le baroudeur avec. Si vous souhaitez les utiliser chez vous et les ranger systématiquement dans leur étui, il n’y aura, à mon sens, pas de soucis.

Les F640 sont disponibles ici FPV Google F 640  (Coupon : “vincentF640”)

Bons vols!

Eachine Goggle TWO Banner

Review du Eachine Goggle TWO: une version deux encore mieux !

Salut les fous de l’immersion,

Nous avons eu la chance de recevoir un exemplaire du nouveau Eachine Goggle Two par notre partenaire banggood, masque FPV par excellence.
Ayant été conquis par la première version (le Eachine Goggle One), nous sommes ravi de pouvoir tester ce nouvel exemplaire.01

Le goggle one avait quelques défauts que Eachine nous a promis avoir amélioré dans cette nouvelle version.

Soit… nous sommes impatient de tester ce nouveau joujou.

Je vous propose donc de suivre avec nous l’avancement des tests réalisés et je vous invite à éventuellement nous poser des questions sur le fonctionnement, nous mettrons tout en oeuvre pour répondre à vos questions le plus rapidement possible.

Comme les autres articles, et comme nous découvrons des fonctionnalités au fil du temps, l’article est amené à évoluer et à s’étoffer.

N’hésitez pas à le consulter de temps en temps pour voir si de nouvelles choses sont à découvrir 😉

Un, deux, trois… testez !

Unboxing

Eachine nous offre un packaging tape à l’oeil avec des couleurs justement dosées.
On a directement une idée à quoi ça ressemble, tape à l’oeil !
 

Sur la boite on trouve également un descriptif du produit… il sera un bon point de commencement pour les comparaisons et les tests.
 

Vous voulez un accès rapide au site de eachine? scannez le QR code

On sort tout ce qu’il y a dans la boite.

Vue sur les mousses livrés avec le masque; deux textures laissées à l’appréciation pour votre plus grand confort.

Une mousse peu épaisse.

Une mousse plus épaisse.

Tour du propriétaire

Vue du dessus, la claaaassseeee !
Contrairement à l’ancien goggle one, Eachine a décidé d’abandonner la coque plastique qui entourait le masque.
Bon point car dans la version 1, le plastique se déformait au soleil.
En EPP noir, léger et élégant, revêtu de stickers rouge au chouette design, le casque est vraiment très sympa au regard.
Le masque possède deux antennes car il intègre un récepteur 5.8GHz 40 canaux DIVERSITY.
Le récepteur scrute les signaux reçus par les deux antennes et choisis l’antenne qui a le plus fort signal.
Une antenne patch pour capter un signal loin devant, une antenne clover leaf pour capter dans toutes les directions mais moins loin en avant que la patch.

Vue du côté gauche, rien de ce côté mais on a de la surface vierge à personnaliser!
Pour décrire un peu plus, la taille du masque fait environ 22cm x 16cm x 11,5cm (16,5cm si on compte l’ergot qui vient se loger sur notre front).

Vue de devant avec son logo stylé

Vue du côté droit sur lequel on retrouve le panneau de contrôle et la connectique.
Nous reviendrons sur ce panneau de contrôle un peu plus loin dans l’article.

Vue du dessous, sur l’avant du masque (comme sur le dessus du masque), les ouvertures d’aération pour la ventilation de l’électronique.

Vue de l’entrée (je n’ai pas encore collé les mousses).
A mis chemin entre nos yeux et l’écran se trouve une lentille de fresnel en plastique augmentant la taille de l’image.
A savoir que la lentille est à focale fixe (comme sur le goggle One), il n’est pas possible de la déplacer pour régler la focale comme sur un quanum. Perso ça ne me dérange pas, l’image est clair et net (sur quanum j’ai toujours eu une image floue même en déplacant la lentille)

Pour bien se fixer sur notre tête et l’empêcher de bouger, Eachine a placé une sangle 3 points.
Sur l’arrière du crane, on retrouve un velcro permettant d’y placer la batterie fournie avec le masque.

Au niveau du poids,
On est à 345g sans batterie mais avec les antennes..
On ajoutera 93g de batterie, cela reste relativement léger et pas trop contraignant à porter même pendant de longues sessions de FPV.

En comparaison au Goggle One, on gagne plus de 50g.

En comparaison avec le goggle ONE, ils ont la même taille à un poil de couille près.


Et sur la tête ça donne quoi?

Je me suis prêté au jeu, voilà à quoi on ressemble !




La batterie

La batterie de 7,4V 2200mAh fournie avec le casque est créé grâce a deux batteries  de type 18650 mises en série.
Les 18650 sont des batteries LiPo à haut pouvoir de décharge, elle permettra certainement de l’utiliser pendant un long moment avant de devoir la recharger.
Pour votre information, avec ce type de batterie, on peut descendre jusque 3V par élément soit une tension minimale de 6Vdc.
C’est la nouvelle mode l’utilisation de ces piles, et ce n’est pas pour nous déplaire quand on connait leurs caractéristiques et leur super autonomie pour un poids convenable mais surtout une taille compact.

Notez que le connecteur est aussi compatible avec les goggle ONE et les fatshark et skyzone.
Le connecteur est relié à la batterie par un cordon de 6,5cm.
Le positif se trouve au centre du connecteur tandis que le négatif se trouve sur le contour du connecteur.
Donc si vous avez besoin d’un pack backup pas cher et super efficace… on sait trouver juste le pack batterie ici sur la boutique.

Le poids reste tout à fait convenable et nous l’avons mesurés à +-93g pour des dimensions qui font 66x36x19mm

Pour comparer avec la batterie du Goggle One, voici cette dernière à la pesée.
A tenir en compte: la batterie du Goggle One est de moindre capacité et n’utilise pas la même technologie.

Le chargeur est aussi fourni, il permet de recharger la batterie directement sur le secteur.
Pas de chance, il est aux fourni avec une connectique US et donc pas enfichable dans nos prises EU.
Il faudra passer par un petit convertisseur qui malheureusement n’est pas fourni (pas de problèmes pour moi j’en ai pleins qui traînent… collectés au fil du temps)
Le convertisseur US vers EU est fourni hors packaging, il se trouve dans le fond de l’emballage type “sac poubelle” dans lequel la boite vous a été envoyée. (un grand merci à Alexandre Queinnec qui m’a dit où le trouver)


Les spécifications du chargeur en sortie: 8,4V 1000mA.
Positif au centre du connecteur, négatif sur le contour du connecteur.

Notez qu’on pourra aussi l’utiliser pour charger nos batteries de fatshark 😉

Les antennes

Deux antennes sont fournies avec le masque.
Une antenne de type clover et une antenne de type patch.

Les deux antennes sont en connectique RP-SMA.

Le câble coaxial qui relie le connecteur au haut de l’antenne fait 7cm.
Il est rigide et de bonne facture.
Sa rigidité relative permet de le plier dans l’angle souhaité et qu’il garde la courbure donnée.

En ce qui concerne l’antenne cloverleaf, elle est enfermée dans son écrin noir.
En faisant sauter le couvercle, on retrouve une antenne de type RHCP avec 4 lobes (leaf) en cuivre.

L’antenne Patch fait 45x45mm et est annoncée à 6dBi


Fonctionnement & menus

On place les deux antennes sur le dessus (la place n’a aucune importance).
On connecte la batterie, on compte jusque 3 et le masque est démarré.. une petite led rouge sur le panneau de contrôle indique qu’il est en fonction.
Notez que contrairement au Goggle One, il n’y a aucun bruit de ventilateur, on dénéficie d’une ventilation passive.
De la neige apparaît sur l’écran 5 pouces… reste à trouver une canal vidéo en fonction pour afficher une image.
Un rapide appui sur le bouton “scan” et quelques secondes plus tard…

On remarque directement que des inscription en rouge sont présentes en OSD dans le bas de l’écran.

En bas à gauche se trouve le niveau de tension de votre batterie.

En bas à droite on retrouve la fréquence (en Giga Hertz) sur laquelle le récepteur est calé.

La qualité de l’image est vraiment excellente, tout comme son prédécesseur le goggle one.
Un rendu exceptionnel, un superbe piqué, une finesse du détail, un très beau rendu de couleurs et un FOV impressionnant (78° d’après le constructeur) !
J’aime beaucoup les masques PFV pour l’exploration en immersion, ils permettent d’avoir un chouette rendu des détails et de faire des vols super immersifs.
Malheureusement leur taille et leur poids sont souvent des facteurs contraignants qui fait que je les laisse au labo.
C’est plus aisé de se balader avec une paire de lunettes d’immersion sur le nez qu’avec une énorme caisson d’immersion sur la tête 🙂

Vue sur le panneau de contrôle.. à quoi servent les boutons?

On y va de gauche à droite pour plus de facilité.

1. la led rouge qui permet de savoir si le masque est en fonction ou pas.
Allumée = en fonction, éteinte = hors fonction

2. le bouton “scan” avec le triangle dessiné, comme son nom l’indique permet de lancer un scan de la bande vidéo afin de détecter un signal vidéo. Lorsqu’un signal est détecté par le masque le scan s’arrête.
Malheureusement il n’affiche pas dans l’osd l’état d’avancement du scan et où il se trouve.. on ne sait donc pas suivre réellement le scan même si on connait à l’avance sa fréquence d’émission… Il n’affichera la fréquence de son récepteur qu’une fois le scan terminé.

3. le bouton HD/AV avec le rond dessiné : permet de changer la source vidéo entre AV (le récepteur FPV), AV in (l’entrée vidéo analogique) et HDMI (l’entrée vidéo numérique)

4. le bouton “enter” avec le carré dessiné: permet d’entrer dans les menus et de valider les valeurs.

5. le bouton “+” : permet de monter en fréquence ou de naviguer dans les menus/augmenter les valeurs.

6. le bouton “-” : permet de descendre en fréquence ou de naviguer dans les menus/diminuer les valeurs.

7. à droite en haut se trouve le connecteur mini hdmi (entrée vidéo numérique 1080p)
Un câble mini hdmi vers hdmi est aussi fourni avec le masque.

8. en bas à droite se trouve le connecteur analogique typer jack.
Il permet de brancher des écouteurs si on veut profiter du son OU de bénéficier d’une entrée vidéo analogique pour par exemple connecter un autre récepteur vidéo.

Le câble pour connecter une source vidéo analogique externe sur la prise jack écouteur du masque est fourni dans le paquet.
Il fait environ 14cm de long hors connecteurs.

On rentre dans les menus?
Touche “carré” et “+” “-” pour naviguer…

Menu 1: réglages les plus utilisés !

Menu 2: réglage PAL/NTSC et les pages sont les 5 bandes du récepteur !

Menu 3: réglages de l’affichage OSD de l’écran

Vous ne comprenez pas l’anglais? pas de soucis, il y a des traductions !

Menu 4: les fonctions.
On peut utiliser du 16:9 ou 4:3.. tout le monde sera content !

Menu 5: réglage du volume écouteurs.

Test de réception et comparatif avec d’autres récepteurs

Pour effectuer un test, j’ai fait comme à l’habitude :
A l’aide d’une petite caméra Eachine MC01 AIO (dont on a fait le review ici) de 25mW placée deux étages plus haut, dans le labo, j’ai testé divers récepteurs pour effectuer une comparaison.

J’ai d’abord testé le Eachine Goggle Two avec QUE l’antenne clover.

J’ai ensuite testé le Eachine goggle Two avec QUE l’antenne Patch pointée devant elle et donc pas du tout pointée vers l’émetteur en fonction.
On notera que je n’ai ni black, ni blue screen à la perte de signal.
Sans antenne, évidement plus de signal… mais aussitôt qu’on replace l’antenne sur le masque l’image revient instantanément !

J’ai pointé l’antenne patch (antenne clover déconnectée) dans la direction de l’émetteur et miracle, une image limpide réapparaît. l’antenne patch est très directive !

Lorsque l’on place sa main dans le champ de vision de l’antenne patch et bim, l’image disparaît ou s’atténue très fortement!
Gare aux obstacles avec la patch !

J’ai ensuite connecté un CT580 (un petit rx super sensible dont j’ai fait le test ici) sur l’entrée vidéo analogique du masque Eachine Goggle Two.
Aussitôt avoir basculé sur l’entrée vidéo “AV in” j’ai eu l’image de mon récepteur externe.
L’entrée vidéo analogique est belle et bien fonctionelle contrairement au Goggle One (j’ai testé le cable du goggle two sur le goggle one et ça ne fonctionne pas… pour ceux qui se demanderaient)

Image qui provient du CT580, le rx externe connecté au Eachnine Goggle Two

Ensuite j’ai connecté le Eachine Goggle One pour comparer.

CONCLUSION des tests:

le diversity est très efficace et switch immédiatement sur l’antenne qui reçoit le meilleur signal sans interruption de flux vidéo. La sensibilité est plus que correcte et offre des performance légèrement supérieure à mon récepteur externe déjà très sensible -93dB.
Reste à voir comment il se comportera sur le terrain; les conditions hivernales actuelles ne me permettent pas de tester en extérieur.

Test de l’entrée HDMI

Pas de surprise, ça fonctionne au top !
La preuve en image, connecté à la X-box 😀

Conclusion

Si vous êtes à la recherche d’un masque d’immersion de bonne qualité, relativement léger, avec un superbe rendu d’image, le Eachine Goggle TWO est fait pour vous.
Il surpasse jusque là tous les masques que j’ai pu tester.
Sa sensibilité en réception vidéo est très bonne, le diversity est efficace et bascule immédiatement sur l’antenne qui reçoit le meilleur signal vidéo.
Pas de black/blue screen en cas de perte de signal et l’image réapparaît immédiatement dès qu’on a retrouvé un soupçon de signal.
Performant et pas cher il a tout pour plaire !
Dans l’état des choses actuel, comme il est tout récent, je ne sais pas comment il se vieillira et se comportera dans le temps… ça restera à voir mais d’ici à ce qu’il se décompose on l’aura sans doute remplacé depuis longtemps.

Par contre, il n’offre pas de DVR et aucune SORTIE vidéo numérique ou analogique permettant d’y connecter un DVR externe ou tout autre dispositif de capture.
Il reste relativement encombrant (bien que ce soit le défaut de tous les masques) tout en maintenant un poids acceptable.

Liens utiles:

Le eachine Goggle TWO sur la boutique banggood

Les lunettes pour le FPV

Ben voilà j’y suis passé au FPV.

Après 8 mois avec un Quanum V2, que je conseille à tous les nouveaux dans le monde du FPV, j’ai rassemblé mes petits sous  et j’ai commandé les fatshark Dominator V3.

Pour le récepteur je me suis tourné vers TBS et son dominator rx. J’ai fait la connerie de le commander sur leur site, qui est à HK mais qui utilise Singpost et je me suis ramassé 25€ de douane. Ce qui m’est revenu à 82€, alors qu’il était dispo en Belgique à 65,50€. Comme disait mon père, il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne font jamais de conneries.

Le diversity  de nextwave n’étant pas encore sorti, je voulais une solution qui irait ausi bien pour le raceband que pour les chineese stuut.

Au niveau de l’installation, c’est plug and play, et une LED bleue vous indique sur quelle plage vous êtes.

1 flash = A

2 flash =B

3 flash =E

4 flash =IRC

5 flash =Raceband

IMG_0139

La séléction des channels se fait par les boutons des lunettes et un autoscan est disponible en pressant sur les deux boutons simultanément.

Pour améliorer le réception, j’ai pris une antenne à gain élévé, le modèle livré avec le TBS me semblait trop directionnel.

IMG_0140

Je reste néanmoins convaincu que la réception via un diversity intégré à mon écran est bien meilleure. Mais bon il faut être aussi mobile.