Articles

Tente Pop-Up - Pilotez par tous les temps

Tente Pop-Up – Pilotez par tous les temps

Tente Pop-Up, pilotez par tous les temps !

Quand je l’ai vue arriver en stock, j’ai craqué..
Ici en Belgique, il est connu et reconnu que notre météo nationale est assez mauvaise.. Il “drache” tout le temps !
Il n’y a pas d’échappatoire à ce piquant vent du nord.
Mais on a peut être enfin trouvé la solution, la tente POP-UP !

Même si on vol en immersion quasi 100% de notre temps, immergé dans notre casque vidéo, il est quand même pratique d’avoir une vue sur l’extérieur, cette tente répond à nos exigence car elle dispose de deux fenêtres transparentes. Génial !?!

Caractéristiques

Matériel utilisé: 190T Taffeta Fabric + PVC(Polyvinyl Chloride)
Dimensions: Approximativement 100 x 100 x 160 cm
Poids: 1767g

Unboxing

Rapide c’est rapide… à peine commandée que déjà arrivée…
Je l’ai reçue par dhl express, au départ de la chine, en 3 jours seulement !
Arrivée rapidement et surtout sans aucun dommage.
Elle a été placée dans une boite en carton repliée, gain de place assuré 🙂

La tente est livrée dans pliée dans son sac de transport.

Tour d’horizon

La tente est fournie pliée dans son sac de transport.
Le diamètre du sac est d’environ 50cm

Pour éviter qu’elle s’ouvre durant la livraison, ils ont soigneusement (ou pas) pris le temps de l’entourer de papier collant.

La fermeture éclair du sac semble de bonne facture.
Le sac de transport en “tissu plastique” est bleu, tirette noire, l’intérieur est gris métallisé.. tout est aux couleurs de la tente elle même.

La bande auto-collante qu’ils ont placé autour du sac de transport laisse de vilaines marques de colle sur le tissu.. on aurait préféré qu’ils s’abstiennent de la placer finalement… emballée comme elle était cela pouvait mal de s’ouvrir.

Dans un sachet “zip”, 4 crochets de fixation (aussi appelés “sardines”) d’environ 16cm sont également fournis pour fixer ferment la tente au sol et ainsi éviter son décollage par temps venteux.

On ouvre le sac de transport, on sort la tente pop-up de son sac.

Pensez à maintenir la tente lors de son déballage car elle porte bien son nom de “pop-up” … elle essaie directement de se déplier !

Une fois décompressée, il faut encore la déplier.
Bonne surprise, une toile plastique de fond noire se distingue… je ne m’y attendais pas car beaucoup de tentes de ce genre sont livrées sans fond !
très utile ce fond de tente sera en cas d’humidité ascendante du tôt matin ou du début de soirée.
La tente est faite en un genre de tissu plastique imperméable, de couleur extérieur bleue et d’intérieur gris argenté, les fermetures éclair sont blanches. Les fenêtres en PVC transparent sont également pourvues de fermetures éclair de couleur blanches.

Ouvrez la en deux comme une huître, attraper la jonction au milieu et tirer vers l’extérieur.
La tente prend forme.

Une fois dépliée, il ne vous restera qu’à la fixer au sol au moyen des sardines fournies ou simplement la lester à l’intérieur avec par exemple votre chaise de camping, votre frigo box ou votre demi tonne de lipos.

On ouvre la tirette de la porte, mais quelle porte? En fait il y en a deux !
Cela permet de choisir, de rentrer par un coté pour sortir de l’autre ou provoquer de grandes aérations.
Bon ici je ne l’ai pas fait, mais comme la plupart des tentes, il faut rouler le tissu de la porte façon “boudin” et le faire tenir au moyen de petites lichettes via de beaux petits noeuds (si vous ne savez pas faire de noeud, demandez à votre femme de vous expliquer)
Le fond en plastique noir est scellé à la tente et fait intégralement partie de celle ci, bonne idée.

De part et d’autre de la tente, sur chaque côté, deux larges baies transparentes font entrer la lumière.
Ces fenêtres sont aussi pourvues d’une fermeture éclair.
C’est un bon point car si le soleil pointe le bout de son nez, la température va surement vite augmenter à l’intérieur.
Très bon moyen aussi de réguler l’humidité à l’intérieur, car par temps de pluie, enfermé dans notre tente, le niveau d’humidité va surement rapidement augmenter et la buée va apparaître. On l’évacuera grâce à une légère aération.

On l’annonce à environ 1m x 1m sur 1,6m de haut, je l’ai mesurée à 100cm (longueur) x 100cm (largeur) x 163cm (hauteur)
Pour vous donner une idée de sa taille, la voici a côté de notre mannequin qui mesure 1,72m

Son poids est donné pour 1767g (c’est précis)… nous ne l’avons pas encore pesée mais elle semble effectivement être en dessous des 2kg.

Par contre, lorsque vous la dépliez, n’oubliez pas d’utiliser les sardines pour la fixer au sol afin de la tenir bien dépliée car une petit coup de vent la fait se pencher rapidement.
Photo prise SANS avoir placé les crochets de fixation !

Une fois assis confortablement dans votre siège, vous disposez d’une hauteur de plafond bien appréciable.

Conclusion

Même si à ce jour je suis encore le seul à avoir acheté cette tente, je suis certain qu’elle devrait en intéresser plus d’un !

La qualité semble au rendez vous, les coutures sont correctement réalisées, les fermetures ont l’air robustes, le plastique semble de bonne qualité.
Cependant j’attends de voir comment elle se comportera dans le temps, sous un afflux massif d’UV.
Très facile à transporter, à emmener sur le terrain et à déplier pour la mise en service.
Coupe vent par excellence, elle vous protégera des humeurs de la météo ainsi que votre matériel.

Idéale pour les amateurs de FPV mais un peu moins pour faire du vol à vue, en effet même si les fenêtres sont transparentes, elle auront quand même un très très léger effet opacifiant et les inévitables plis dans le plastique déformeront la vision du modèle que vous souhaitez suivre.

Ce qu’on aurait apprécié c’est une petite note explicative sur comment replier facilement la tente car, une fois venu le moment de remballer, c’est un réel défi de la ranger dans son sac de transport si on a pas l’habitude ! (il faut la tordre en 3 parties)

Liens utiles

La tente pop-up sur la boutique

E-flite Opterra, la reine des airs.

E-flite Opterra, la reine des airs.

Présentation

Enfin, la météo m’a permis d’en profiter, majestueuse, efficace, polyvalente et très saine, voici l’Opterra de chez E-flite! Et quelle belle réussite. J’en ai fait l’acquisition chez MCM Skyshop (merci pour les Stickers 😀 )

Cette aile est disponible en 2 versions, BNF ( recepteur  spektrum As3x ), ou PNP ( vous installez votre propre récepteur)

La motorisation d’origine fonctionne en 3s d’après E-Flite, avec un esc de 40A. Certains ont essayés de voler en 4s, sans aucun soucis, alors que notre ami Alex lui a brûlé le moteur. Pour ma part je préfère donc voler en 3s.

D’une envergure de 2 mètres,elle est très sympa et souple en vol et permet, en fonction de certaines modifications apportées, de voler avec du 2200mah 3s comme avec du 5000mah 3s voir plus.

Sur la photo si dessus, l’aile était donc complètement d’origine. Elle est donc capable de voler avec une lipo a partir de 2200mah 3s étant donné les 250 grammes de plomb présent dans le nez et sur l avant de l’aile. Dans le kit, vous trouverez plusieurs pièces,afin de pouvoir remplacer le nez noir d’origine. Vous pourrez donc y monter ,par exemple,une caméra fpv ou une Gopro.

 

Pour vous donner une idée de la taille voici la boite de l’Opterra a coté de la Parrot Disco…..

Bien que la boite d’origine permet de tout ranger correctement à l’intérieur, à l’utilisation, à terme, elle s’abîme et n’est plus si pratique. La petite astuce consiste à se servir d’un sac de protection d’ailes utilisé pour les avions. Beaucoup plus pratique et surtout moins encombrant,et le prix est très raisonnable! Vous la trouverez ICI.

Eh oui….tout est dedans 😀 Cool n’est-ce pas?

Liste du matériel utilisé

Première modification : FPV 1

Pour les premiers vols en fpv, j’avais opté pour une solution assez simple a monter/modifier histoire de pouvoir mettre la bête en vol au plus vite ( oui oui, nous sommes tous comme ça hein lol )

J’ai donc imprimé un petit support en tpu que j’ai installé a l’aide de scratch collant, pour un montage/démontage facile sur lequel j’ai installé la caméra et le vtx.

Ce montage fonctionne parfaitement, cependant, le nez noir est légèrement visible dans la bas de la caméra une fois en FPV. Et il faut avouer que ce n’est pas le plus esthétique. Allez go je vais changer tout ça rapidement 😉

Deuxième modification : FPV 2

Je décide donc de remplacer la partie frontale de l’aile, afin d’y monter la caméra fpv a l’intérieur. L’emplacement supérieur ayant été libéré, je peux donc y monter ma Hero 5 session afin de profiter de belles et longues vidéos en hd des vols.

En retirant le nez d’origine+les 3 plombs restants dans le devant de l’aile, le gain de poids est énorme : plus de 250 grammes!! Les 3 plombs dans l’avant de l’aile correspondent parfaitement au poids de la Gopro.

A 3,4 grammes près….

N’hésitez donc pas à retirer les plombs présent afin de pouvoir remplacer cette charge inutile par de la charge utile( plus grosse lipo, gopro ) .Ce qui vous apportera beaucoup plus de temps de vol.

Pour le montage du vtx ( irc tramp ) j’ai décidé de l’installer dans l’aile a l’aide du connecteur d’origine et d’une pièce imprimée 3d afin de savoir le monter fermement dans la matière.

Une petite goutte de pattex 100% sur chaque pointe avant montage et le tour est joué. Grace à cette pièce,aucun risque que le connecteur d’origine pivote lors du montage de l’antenne.

Sur cette photo ci dessus, vous avez un aperçu de l’emplacement disponible dans l’aile….et en effet, de la place, il y en a!!!!!!!

Troisième modification : un peu de couleur.

Etant donné qu’avec plusieurs amis nous comptons voler ensemble, une meilleure visibilité est un gros plus! Je décide donc de peindre les bouts d’aile et les winglets en rouge/orange fluo. J’ai pour cela utilisé de la peinture Multiplex Elapor achetée également chez MCM Skyshop. Si vous effectuez l’opération, pensez à bien dégraisser les parties à peindre(personnellement j’utilise une éponge et du produit vaisselle,je frotte avec la partie abrasive très délicatement)

 

Pensez à vraiment bien secouer la bombe, bien plus que les 2 minutes mentionnées au risque de boucher le pulvérisateur.

Et voila le résultat sur les pièces 😀 plutôt satisfait!

La magnifique Opterra modifiée 😀 J’avoue être fan.

Et vous remarquez que je ne suis pas seul 😀

En parlant de couleur j’ai également installé sur l’arrière de l’aile 2 barres LED pour le vols en fin de journée.

 

Et en vol…

Arrivé sur le terrain, on sort l’aile de sa belle housse de protection,le montage complet ne prends pas plus de 3 minutes. Allumage de la radio, branchement de la lipo, vérification du bon sens de fonctionnement des gouvernes ( ne pas oublier que les élevons doivent être relevé d’un bon mm en position neutre ) vérification du cg vite fait…..Bon beh,il n’y a plus qu’à!

La prise en main est parfaite pour le lancé grâce aux encoches présentes sur la partie inférieure. On se met face au vent, entre mi gaz et 3/4 gaz , un geste franc et hop….la voila posée dans les airs. Il ne vous faudra pas longtemps pour vous rendre compte que cette aile est juste sublime. On se sent en confiance et ce même a basse vitesse. Le comportement est vraiment agréable. Vraiment rien à voir avec les autres ailes de petite taille que j’ai pu tester. Grace à son envergure, elle est vraiment bien posée et stable en l’air. Elle pourrait même parfaitement servir de machine d’initiation au vol!!

Elle plane également vraiment pas mal, si bien que lorsque vous faites votre approche pour l’atterrissage, vous pouvez vous permettre d’arriver gaz coupé bien avant et la laisser descendre paisiblement.

J’y ai installé une stabilisation de vol Eagle Tree Vector pour profiter d’un RTH en cas de soucis de liaison radio/vidéo et de pouvoir profiter d’informations précises via l’osd qui est juste génial sur cette carte.

Je pense également remplacer la runcam swift par une Foxeer Predator V2 (les couleurs sont magnifiques)

Conclusion

Si vous souhaitez vous initier ou même vous amuser entre potes à faire du vol en formation cette aile Opterra est vraiment le top. La plage de vitesse allant de 35 à 90 km/h elle est vraiment polyvalente. Je ne peux que vous conseiller de l’acheter!!!! C’est réellement un véritable coup de cœur me concernant. D’ailleurs suite à quelques vols que certains membres du club ont suivis, ils ont, eux aussi succombé. Les sessions s’annoncent épiques 😀

Merci à tous de nous suivre et bons vols!!!!

CADDX US Turbo EOS1 - caméra mini rikiki au rendu maous costaud

CADDX US Turbo EOS1 – caméra mini rikiki au rendu maous costaud

CADDX US Turbo EOS1

Salut les amis,
Comme quoi, parfois, les concours “giveway” fonctionnent… J’ai eu l’occasion de participer à un super concours organisé par caddx.us ,fabricant de plus en plus connu et reconnu de caméras de tout types, et j’ai eu la joie de gagner un exemplaire de leur dernier produit.. la CADDX US Turbo EOS1 !
Quelques semaines se sont écoulées avant de recevoir l’exemplaire dans la boite, mais chose promise chose due, elle est arrivée au labo 🙂

Fiche technique

Type de capteur: CMOS
Taille du capteur: 1/3″
Nombre de lignes: 1200TVL
Normes: PAL ou NTSC (à choisir à la commande – ici reçue en PAL)
Rapport d’image: 16:9
Sortie vidéo: CVBS (analogique)
Lentille: 2.1mm
Rapport Signal bruit: >52db (AGC OFF)
Eclairage minimum requis: 0,001 lux (@F1.2)
Contrôle automatique du gain: OUI
BLC: OUI
WDR: Global
DNR: 2 DNR
Dimensions: 14x14x16mm
Poids: 3,5g (câbles exclus)
Tension de fonctionnement: 3,3Vdc à 9Vdc
Consommation: — mA (non communiqué)

Unboxing

Arrivée d’une petite enveloppe matelassée.. Youhouuuuu !!! elle est là …

Ouverture délicate de l’enveloppe et découverte d’une petite boite noire au logo qui ne m’est pas inconnu.

Tout en élégance, pour du matériel de qualité.
Sur la tranche de la boite, imprimé sur l’étiquette, on retrouve les informations de la société.

En dessous de la boite nous pouvons trouver les différentes options choisies.
Dans mon cas j’ai reçu le modèle PAL, en 16:9, avec objectif 2.1mm.
La plage de tension de fonctionnement est également visible, ça tombe bien car c’est une information somme toute utile que nous ne retrouverons malheureusement nulle part ailleurs.

On fait sauter le petit scellé qui prouve que la caméra est bien neuve de chez neuve et on déboîte tout doucement le couvercle.
On retrouve une caméra bien soutenue dans une mousse tendre, ainsi qu’une petite fiche informative.

Vue de la fiche informative recto-verso. Au début je pensais que c’était la fiche technique de la caméra mais il n’en est rien… c’est juste un peu de pub pour la société.
Aucune fiche technique n’est fournie avec la caméra même si on n’en pas vraiment besoin et que ça fini en général au fond de la poubelle.

La caméra fermement maintenue dans sa mousse de protection.
On retire la mousse de la boite et c’est là qu’on se rend vraiment compte de la taille mini rikiki de cette caméra !!!
 

Caméra retirée de la mousse.
Une tresse de câbles pourvue de 3 fils siliconés et muni à son boût d’un petit connecteur à 3 broches.
Le code de couleur utilisé est standard et conforme à la règle.
Jaune = signal vidéo
Rouge = Fil d’alimentation positive
Noir = Fil d’alimentation négative (soit le GND)

Tour du propriétaire

C’est une fois prise entre nos gros doigts potelés qu’on distingue bien sa taille.

Ils ont même pensé à protéger la lentille par un capuchon de protection.

On retire le capuchon pour découvrir notre lentille.
Voyez comme elle est petite, même l’électronique est à peine plus grande que le diamètre de la lentille.

Sur la tranche de la caméra on retrouve le logo du fabricant.

Sur l’arrière de la caméra est présent un petit bout de vinyle estampillé de la marque et du modèle de caméra qui servira surtout de protection pour l’électronique.
Deux petites vis, dans les coins supérieur gauche et inférieur droit, maintiennent le boitier plastique de protection du capteur sur lequel est fixé la lentille.

Dimensions

La fiche technique dit 14x14mm, on a mesuré de légères différences vraiment minimes.

Renseignée à 16mm de profondeur, on a mesuré à peine peu plus avec près de 16,7mm

Donnée à 3,5g hors câbles, j’ai mesuré ici 4,3g avec les câbles (et même le capuchon de protection lentille… j’ai oublié de le retirer pour la mesure :p )

Voilà la même mesure sans le capuchon de lentille.. cette fois on mesure 3,8g

Mesures

La consommation n’étant pas renseignée, j’ai pris la peine de la mesurer.
La plage de fonctionnement allant de 3,3Vdc à 9Vdc, j’ai pris la peine de faire 3 mesures distinctes.

A 3,3Vdc la consommation est de 140mA

A 5Vdc la consommation est de 144mA

A 9Vdc la consommation est de 145mA

Soit la consommation reste assez stable sur toute la plage de tension acceptée par la caméra.

Cependant j’ai remarqué un très net échauffement de la partie électronique de la caméra… au point de ne plus savoir poser les doigts sur le vinyle situé à l’arrière…
Hop, on dégaine la caméra thermique et on vérifie…

Première mesure à 5V laissée en fonctionnement pendant 2 bonnes minutes:
On mesure pas moins de 71°C au plus chaud !

Deuxième mesure à 9V après 2 minutes:
On mesure pas moins de 99°C, gaffe à vos doigts !!!

Qualité d’image

Une image vaut mieux que milles mots, j’ai fait un comparatif entre une caméra générique de même taille (ancienne génération) et notre CADDX US Turbo EOS1… y a pas photo ! (c’est le cas de le dire)

Caméra générique capturée via une carte de capture usb style easycap connecté en OTG sur ma tablette.
On perd un peu en définition à cause de la conversion et de la compression mais étant donné que les deux tests ont été effectué dans les mêmes conditions, la dégradation d’image est identique sur les deux.

Et ci après la CADDX Turbo EOS1.
L’image est plus nette, plus détaillée, les couleurs sont plus vives et moins passées et les contrastes bien mieux gérés.

Et la réactivité dans tout ça?
J’ai fait les tests vidéo en plaçant une petite boite noire autour de la caméra et en la retirant rapidement… elle passe ainsi du noir à une forte luminosité en un instant, cela permet de voir sa vitesse de réaction en passant de l’ombre à la lumière.

La caméra générique ancienne génération

La CADDX Turbo EOS1 en action

Conclusion

Cette toute petite caméra révèle au final d’excellentes performances… Comme quoi ce n’est pas la taille qui compte ! 😉
Avec un rendu de couleur vraiment très bon et une superbe rapidité lors des changements de luminosité, cette caméra trouvera une place de choix sur un multicoptère ou une aile volante FPV.
Qui dit petite taille dit aussi poids réduit et effectivement, grâce à elle, vous gagnerez de précieux grammes comparé à une caméra standard.

Côté négatif, il manque peut être un connecteur pour pouvoir détacher les câbles d’alimentation et vidéo de la caméra rapidement.
D’expérience les soudures ne tiennent jamais bien longtemps avec les vibrations on les bricolages réguliers que l’on opère sur nos drones.
Il vous faudra également créer un support adapté pour pouvoir la fixer en lieu et place d’une caméra standard.

Liens intéressants

La caméra CADDX US TURBO EOS1 sur la boutique banggood

AKK FX2 ULTIMATE - Décadence de puissance

AKK FX2 ULTIMATE – Décadence de puissance

AKK FX2 ULTIMATE – Décadence de puissance

Hello amis fans de technologie,

Encore une fois AKK nous a comblé de plaisir électronique en nous envoyant un échantillon de leur dernier bébé né, le AKK FX2 ULTIMATE.
Vous vous souvenez sans doute du AKK FX2 que nous avions précédemment testé, il s’agit ici de son frère légèrement modifié et amélioré comme on le verrait dans un bon film de science-fiction.
Tout droit sorti des laboratoires AKK, voici l’émetteur ULTIME doté d’une puissance décadente qui ravira les plus aguerris d’entre vous qui se risqueraient au mid-range ou long-range.

Sans plus attendre voici le monstre !
Ps: Plissez légèrement les yeux, avec 1200mW, ça risque de piquer 😉

Fiche technique

Type de matériel: émetteur vidéo
Gamme de fréquences: 5.8GHz
Nombre de canaux: 40
Puissance d’émission: 25mW / 200mW / 600mW / 1200mW (oui oui vous lisez bien)
Tension de fonctionnement: 7Vdc à 26Vdc
Consommation: Non communiqué
Portée vidéo: Non communiqué
Connection d’antenne: MMCX
Connexion de l’émetteur via JST 6pins
Dimensions: 36 x 36mm (carte), 30,5 x 30,5mm (trous de fixation)
Poids: 9,6g sans antenne
Fonctionnalités supplémentaires: SMART Audio, sortie 5Vdc 500mA

Unboxing

Comme d’habitude, AKK fait dans le design épuré.
Simple, efficace et sans traces…
Remarque: cette boite est légèrement plus petite que celles des émetteurs FX2 et X2P

Sur le dessous on retrouve le tableau des fréquences.
Prenez en compte que les canaux E4, E7 et E8 ont volontairement été désactivé à cause du règlement FCC aux états-unis… ils n’ont pas tenu compte des utilisateurs partout ailleurs dans le monde. :/

Sur la tranche, le code QR qui vous mènera tout droit sur le facebook de AKK

Par contre une fois le film plastique thermoformé retiré, les informations utiles disparaissent avec lui.
AKK devrait plutôt penser à coller les informations avant d’emballer :p
Heureusement, un petit manuel en anglais est inclus dans la boite et in retrouve toutes les informations dans celui ci.

On retire délicatement le couvercle de la boite, cet émetteur splendide se dévoile à nos yeux remplis de larme tellement c’est beau, tellement c’est propre.

Zoom sur l’électronique bien calée dans un écrin de mousse dense qui le protégera comme il le mérite lors de son long transport.

Tout est tellement clair qu’on en pleure presque.
Un display à 1 digit indiquera canal, bande de fréquence et puissance de manière alternée.
Un connecteur MMCX plaqué OR accueillera la rallonge d’antenne (en haut au milieu).
A la droite du connecteur d’antenne se trouve le bouton pour effectuer les réglages en mode manuel.
Au milieu à droite, le gros pavé c’est le cœur de notre émetteur.
En bas à gauche, le connecteur blanc servira à connecter alimentation caméra, contrôleur de vol.
Discrètement à la droite du connecteur blanc on retrouve un petit rond muni de trous, il s’agit d’un microphone pour capter le son environnant.

On le retire délicatement de son écrin.
On aperçoit des trucs dans le fond de la boite.

 

Dans le fond de la boite, câbles de raccord, rallonge d’antenne et manuel sont à disposition.
Notez qu’encore une fois, aucune antenne même bâton n’est fournie avec l’émetteur.
REMARQUE IMPORTANTE: Ne branchez JAMAIS votre émetteur sans y avoir connecté une antenne adaptée sans quoi vous détruirez de manière irréversible votre émetteur vidéo !!!

Tour d’horizon

Vous souhaitez avoir une idée de la taille?
Le voici au creux de ma petite main… Il est au format 36×36 soit le même format qu’un contrôleur de vol standard.
Il viendra idéalement se fixer au dessus du contrôleur de vol via un set d’entretoises (non fourni)

Il est beau hein?!

Vue sur le connecteur MMCX.

Vue de tranche.. ultra fin ! On le mesurera un peu plus loin 😉

L’arrière tout net et vernis pour éviter les court circuits (ça rime en plus)

Dimensions

Comme annoncé plus haut, l’implantation des composants a été effectuée sur un format standard et souvent utilisé de 36mmx36mm.

On remarque sur la photo ci après qu’on est à 37mm, en effet le connecteur MMCX dépasse légèrement de la carte.
J’ai donc repris la mesure sans tenir compte du débordement du connecteur.

 

L’épaisseur de la carte est impressionnante !
Et dire qu’autant de puissance tient dans un si petit espace.

On ne voit pas bien, mais émetteur + connecteurs et câbles = 15,3g seulement

Pesé indépendamment, on obtient 9,5g pour l’émetteur seul (annoncé à 9,6g dans les spécifications technique) et 4,3g rien que pour la rallonge d’antenne.

Connectique

Parlons un peu de la connectique:

Le câble d’alimentation comme le câble de connection entre la caméra/controleur de vol sont en fil tressés silicone.
L’utilisation de câble recouvert de silicone démontre encore une nouvelle fois que akk ne lésine pas sur la qualité.
Au bout du câble d’alimentation on retrouve un connecteur JST mâle , tandis qu’au bout du câble de connexion vers la caméra/contrôleur de vol on retrouve un connecteur JST 4 pins.
Le connecteur qui s’enfiche sur l’émetteur ultimate est un JST 6 pins

Au niveau du mesurage, ça peut être pratique d’avoir l’information, le câble d’alimentation comme le câble de connexion vers la caméra/controleur de vol font 10cm.

La rallonge d’antenne fournie avec l’émetteur.
SMA du côté antenne, MMCX pour la connexion à l’émetteur.

Vue du côté MMCX mâle (vers le vtx) et du côté SMA femelle (vers l’antenne)

 

Au niveau des dimensions on mesure 54mm de câble de rallonge et si on prend en compte les connecteurs dans la mesure cela nous fait une rallonge totale de 78mm.

Manuel d’utilisation

Comme d’habitude quelques photos du manuel en anglais fourni dans le colis, dans le cas où on viendrait à le perdre…

Note a moi même (que je ne relirai probablement jamais): il serait temps de m’acheter un scanner pour fournir une version numérique plus propre des manuels :p

Mesures

Vue panoramique sur une bande passante de 600MHz, comme vous pouvez le remarquer il n’y a pas d’harmoniques ou d’émission fantôme aux abords.

Zoom sur la porteuse vidéo.

Test de puissance et consommation.
J’ai effectué une mesures sur les 4 niveaux de puissance que nous offre cet émetteur en utilisant une source de tension stable et réglée sur 12Vdc.

L’image de gauche est le relevé de la puissance à l’analyseur de spectre.
La photo à droite est la mesure de la consommation (désolé pour la qualité, j’ai mal paramétré l’appareil photo…) nous avons la tension sur le multimètre de gauche et le courant sur le multimètre de droite.

En 25mW @ 12Vdc nous émettons réellement 23,5mW et nous consommons 102mA

 

En 200mW @ 12Vdc nous émettons réellement 213mW et nous consommons 183mA

 

En 600mW @ 12Vdc nous émettons réellement 600mW et nous consommons 288mA

 

En 1200mW @ 12Vdc nous émettons réellement 1300mW et nous consommons 416mA

 

J’ai même obtenu des mesures à 1600mW !

Petite analyse spectrale, on voit clairement une belle porteuse vidéo et ses canaux audio

Mêmes mesures mais en affichage 3D

Notre signal est bien propre !

J’ai aussi fait une petite analyse thermique .
Pour ce test j’ai d’abord configuré l’émetteur en 25mW et je l’ai laisser en fonctionnement pendant 2 minutes sans refroidissement forcé (juste posé sur le banc de test).
Au bout des 2 minutes (chrono) j’ai capturé une image thermique au moyen d’une caméra spéciale.
Nous voyons clairement les points de chauffe (les zones les plus blanches)… on mesure 44°C sur le point le plus chaud.

Ensuite j’ai configuré l’émetteur en 1200mW et je l’ai laisser à nouveau en fonctionnement pendant 2 minutes sans refroidissement forcé (juste posé sur le banc de test).
Au bout des 2 autres minutes (chrono) j’ai capturé une image thermique.
La température est grimpée rapidement et continuait à grimper… on mesure 80°C sur le point le plus chaud.
Conclusion de ce test: Si vous compter l’exploiter à pleine puissance il vous faudra impérativement lui rajouter un petit refroidisseur.
Ca tombe bien, AKK en a souvent dans les stocks 🙂 –> refroidisseur aluminium AKK
Mais quel que soit votre manière de l’utiliser, laissez le toujours bien dégagé et prévoyez toujours une bonne ventilation .

SMART AUDIO

Et le smart audio dans tout ça?
Kesako le smart audio? il s’agit de piloter l’émetteur vidéo (changer la fréquence: canal-bande, puissance) au travers le l’osd d’un contrôleur de vol.

Conclusion

AKK n’arête pas le progrès et nous dote encore d’une superbe petit bijoux de technologie qui sera idéal pour combler les besoins intenses en FPV.
Que vous comptiez voler à proximité ou en mi-range voir long-range, vous avez toutes les puissances disponible au boit de votre doigt.
Le Vtx offre également les dernières innovations tel que le contrôle smart audio pour le configurer au travers d’un contrôleur de vol (vous pouvez par exemple le contrôler avec l’osd de votre contrôleur de vol ou via un script LUA sur votre radio frsky taranis)

Ses points négatifs sont:
– le manque d’antenne fournie, mais on est habitué  maintenant et de toutes façons qui utilise l’antenne d’origine?
J’en profite pour rappeler qu’il faut TOUJOURS brancher une antenne avant d’allumer sous peine de détruire irrémédiablement l’émetteur !!!
– Le manque d’un pitmode (le pitmode est un mode qui place l’émetteur à très très faible puissance (habituellement 1mW) cela permet de faire ses réglages sans gêner les autres pilotes aux abords.
– Le manque d’un bon refroidisseur fourni avec l’émetteur car ce dernier chauffe vite très fort quand il est configuré en haute puissance.

Mis à part cela, il faut bien avouer que pour 24€ / pièce on en a plus que pour notre argent !!! (prix au 16/05/2018)

ATTENTION : Ne traînez pas trop à commander vos émetteur ultimate, AKK a annoncé que pour des raisons de réglementations aux USA (normes FCC) ils allaient très bientôt limiter la puissance des AKK FX2 ULTIMATE à 1W (1000mW)
Cependant ils réfléchissent aussi à faire peut être deux versions de cet émetteur, une version FCC et une version débridée.

Liens utiles

Le AKK FX2 ULTIMATE

Le refroidisseur aluminium AKK

Le shop de AKK

Oversky Atlas-450 : Le test

Oversky Atlas-450 : Le test

L’Atlas-450 de chez Oversky est une mini aile destinée au FPV. Ça tombe bien j’étais en recherche d’un modèle à emmener partout.

Description:

L: 230 mm
ENVERGURE: 450 mm
H: 43 mm
POIDS: 67g (incluant 500mAh / 2S / 25C)
AUTONOMIE: 20 minutes
PORTEE: 250 ~ 300 mètres

MOTEUR: moteur brushless MX-T 1103 (6400KV)
HELICE: MX-P2425 (60mm)

Le scratch pour la LIPO déjà installé.

CAM: 600TVL, grand angle 120 degrés, CMOS PAL
VTX: commutable depuis la radio en 2 puissances (25mw / 150mw), 40CH
RX: DSMX  ou  Futaba-SFHSS ou  FrSky-D8 ou FS-AFHDS -2A

Les LED indiquent

A = 25mw

B= 150mw

C=Stab enclenché ou non

La portée peut être augmentée en laissant un peu d’air à l’antenne, mais aussi en connectant un RX externe sur la carte de vol.

J’ai changé l’antenne et mis une ProDrone dessus. J’ai creusé dans la structure pour la faire sortir sur le coté. En effet en cas de crash de l’Atlas-450 si vous la faites passer par la canopy, celle-ci aura tendance à se détacher en même temps et aura pour conséquences de griller votre VTX.

ESC: MU-3A

Les Winglets doivent être collés au risque de les voir se détacher en vol.

Pour les LIPO j’ai pris ce modèle chez HK, dispo ici Turnigy nano-tech 300mAh 2S 35 ~ 70C Lipo

Je justifie mon choix par de nombreux essais qui n’ont jamais été concluant sur la hauteur de la LIPO qui empêchait à chaque fois de fermer de manière sécurisante la canopy.

Oversky Atlas-450 : Le test

Vidéo

Conclusion

L’Atlas-420 est une petite aile fort bien sympathique, qui s’emmène vraiment partout.

La carte de vol est un bon produit même si on rêve clairement d’une meilleur image et d’un bon VTX. Celui-ci offrait des retours très aléatoires peut importe la puissance d’émission.

L’utilisation du mode Stab est intéressante au décollage, sinon elle ne sert à rien sur une aile de cette taille.

On a clairement envie de faire de l’accro et rien d’autres.

Le prix pique un peu pour une si petite aile.

J’attends pour ma part que l’électronique claque pour y loger une autre configuration.

Exemple de ce qu’il est possible de réaliser sur la seule base de l’aile (crédits: Brad Wiliamson)

Portée accrue avec le crossfire

RTH possible avec la carte de vol sous INAV

Set up:

Runcam Micro
Fullspeed 25/200 VTX
DYS 1104-7500kv
T-Motor 6A ESC
HQProp 1.9x3x3 3-blade
TBS Crossfire Nano RX
Omnibus F4 Nano FC w/INAV 1.9
HGLRC M8N GPS

Oversky Atlas-450 : Le test

Oversky Atlas-450 : Le test

Oversky Atlas-450 : Le test

Oversky Atlas-450 : Le test 

Oversky Atlas-450 : Le test

Lien utile : Oversky Atlas-450

Le mode d’emploi en anglais : Mode d’emploi Oversky Atlas-450

Bons vols!

Review : VTX AKK X2P

Review : VTX AKK X2P

Hello la compagnie,

La marque AKK a décidé de nous faire confiance en nous envoyant en test quelques échantillons de ses produits.
Nous avons eu le plaisir de recevoir quelques modèles de VTX (émetteurs vidéo), voici le test d’un premier modèle le AKK X2P.
Bien que reçu gracieusement par la marque, nous testerons ce produit comme si nous l’avions acheté… rien ne sera caché, rien ne sera pardonné 😉

Voyons cela de plus près…

Fiche technique

Type de matériel: émetteur vidéo
Gamme de fréquences: 5.8GHz
Nombre de canaux: 40
Puissance d’émission: 25mW / 200mW / 500mW / 800mW
Tension de fonctionnement: 7Vdc à 24Vdc
Consommation: de 100mA à 300mA @ 12Vdc (consommation différente selon la puissance)
Portée vidéo: plus de 4km avec une antenne omnidirectionelle
Connection d’antenne: SMA / SMA pigtail (celle de notre test) / MMCX
Connexion de l’émetteur via JST 6pins
Dimensions: 28,5 x 20mm
Poids: 6,8g sans antenne
Fonctionnalités supplémentaires: SMART Audio, Pitmode, sortie 5Vdc 300mA

Unboxing

Une petite boite en carton épais, comportant le logo de la marque.
La boite est scellée par un fil plastique thermosoudé qui l’entoure entièrement, gage que le produit n’a jamais été déballé.


A l’arrière de la boite, un étiquette renseignant le modèle et ses options.
Ca reste simple, sobre, impeccable.

On déballe, on ouvre la boite par glissement vers le bas et là se dévoile notre émetteur vidéo.
Dans notre cas nous avons reçu la version SMA pigtail, c’est à dire avec le connecteur SMA déporté par un cable coaxial.
L’émetteur est entouré d’une mousse dense qui l’a protégé des chocs tout le long de son long parcours du fabricant à notre labo.

Vue de plus près de l’émetteur et de ses connexions.
SmartAudio/ Bec 5V pour l’alimentation d’une caméra, on a un full option sur cet émetteur.
Remarquez également que ce dernier peut aller de 25mW jusqu’à une puissance énorme de 800mW !!!
Tout est réunis pour couvrir une large gamme de besoins;

On retire la couche “émetteur” qui cache un pliage carton sous lequel se dissimule des choses 🙂

Sous la couche de carton on retrouve la câble d’alimentation et le manuel d’utilisation.
Attention, Aucune antenne n’est fournie avec l’émetteur… pensez à avoir du stock !

De plus près

Difficile de se rendre compte de la taille sur une photo, voici a quoi cela ressemble tenu dans ma petite main.
C’est petit, c’est propre, ça respire la qualité.
Cette photo montre l’arrière du vtx, sur l’étiquette apposée dessus nous avons toutes les informations nécessaires renseignées, connaitre la signification des ports de sortie est toujours très pratique et évite des heures de recherches.

Côté avant de l’émetteur, un petit affichage d’1 digit (à gauche de la photo) renseignera la bande de fréquence utilisée, le canal utilisé et la puissance utilisée.
Un petit bouton poussoir rectangulaire blanc (à droite de la photo) permettra d’opérer les réglages de l’émetteur.
En dessous, le grand connecteur blanc femelle accueillera le câble de connexion vers la caméra, l’alimentation, le smartaudio (optionnel).
On distingue, au dessus de l’afficheur 1 digit, un petit microphone qui permettra de renvoyer de l’audio en plus de la vidéo !
WAW!!! c’est le grand luxe cet émetteur… rien ne manque !

L’émetteur est entièrement entouré d’une gaine thermorétractable transparente…
Notez que si vous souhaitez utiliser le son embarqué via le microphone, pensez à dégager la gaine thermorétractable qui le recouvre sous peine d’avoir un son étouffé. Une fois la gaine dégagée autour du microphone, vous pouvez toujours placer un petit morceau de mousse acoustique pour diminuer l’effet de souffle du vent lorsque vous volerez à toute allure.

Nous avons reçu la version avec le connecteur SMA pigtail, c’est à dire déporté de l’émetteur via un bout de cable coaxial.
La prise sma femelle comporte deux trous de part et d’autre qui pourrons accueillir des vis de fixation.

Le câble qui relie l’émetteur aux différents éléments (caméra/alimentation/..) est pourvu d’une languette de sécurité qui empêche les arrachages ou déconnexions intempestives.

A l’autre bout du câble on retrouve un connecteur JST pour l’alimentation et une fiche JST qui pourra s’enficher sur un contrôleur de vol compatible (ou vers la caméra).
Les fils électrique qui compose cette allonge de câble sont en silicone!

Dimensions

Renseigné dans sa fiche technique à 28,5mm par 20mm, vérifions par nous même :
Bingo.. les dimensions sont respectées 🙂

 
La fiche technique ne renseigne pas la taille du coax pigtail reliant le connecteur d’antenne à l’émetteur, pallions à ce problème en mesurant par nous même :  57mm

Renseigné à 6,8g sans antenne, nous avons mesurés 8,4g pour la version pigtail sans le câble de raccordement et 10g avec celui ci.

Tests (un peu plus loin dans son fonctionnement)

Improvisons un petit banc de test.
Une alimentation de laboratoire stabilisée nous délivrera une tension constante pour nos test ce qui est bien meilleur qu’une batterie LiPo qui dérive en tension dans le temps du à sa décharge.
Un analyseur de spectre RF explorer pour analyser signaux et puissance (au travers d’un réducteur de puissance de 60dB).
Un petit wattmètre capable de monter à 8GHz alimenté par un powerbank (que j’ai fini par écarté du test car les mesures n’était pas probantes).
Notre caméra thermique.

NOTE IMPORTANTE: ne branchez jamais votre émetteur sans antenne ou charge fictive adaptée sur le connecteur d’antenne sous peine de le voir partir en fumée.


Analyse de spectre de la porteuse sur 5820MHz (canal F5).
Prenez en compte qu’aucune caméra n’a été connectée pour avoir une belle porteuse non modulée.

Suivi par quelques vue en chute d’eau sur 3 axes (fréquence/puissance/temps)

La porteuse 5820MHz est affichée sur une vue de 300MHz de large.
Le signal est propre, aucun pic d’émission fantôme n’est repéré sur l’entièreté de la bande FPV.

Puissance Vs Consommation

Petit relevé de la consommation mesurée en fonction des différentes puissances sélectionnées sur l’émetteur.
Le test a été effectué à 12Vdc pour comparer avec les renseignements fournis sur la fiche technique.

NOTE IMPORTANTE: ne branchez jamais votre émetteur sans antenne ou charge fictive adaptée sur le connecteur d’antenne sous peine de le voir partir en fumée.

79mA mesuré à 25mW  -> la fiche technique renseigne 100mA pour cette puissance

156mA mesuré à 200mW (ici on mesure même 317mW au lieu de 200mW) -> la fiche technique renseigne 180mA pour cette puissance

205mA mesuré avec 500mW sélectionné (600mW mesuré) -> la fiche technique renseigne 250mA pour cette puissance

223mA mesuré avec 800mW sélectionné sur notre émetteur (800mW mesuré) -> la fiche technique renseigne 300mA pour cette puissance

La consommation reste tout à fait correcte même à forte puissance et nous sommes chaques fois en dessous de la consommation renseignée sur la fiche technique.

Mesure thermique

Comme tout émetteur vidéo qui fonctionne, en émission ça dégage de la chaleur… beaucoup de chaleur!
Cependant j’ai été surpris de ne pas avoir eu des valeurs très élevées sans aucun flux d’air apporté (un drone en mouvement provoque un flux d’air qui refroidit le vtx et dans mon cas le vtx était juste posé sur le banc de test sans apport de ventillation)

Test de température @25mW.
L’émetteur a été placé en 25mW pendant 2 minutes… on tourne aux alentours de 40°C sans refroidissement.

Test de température @800mW.
L’émetteur a été placé en 800mW pendant 1 minute… on tourne aux alentours de 60°C sans refroidissement.

Manuel d’exploitation

En cas de perte ou si il est manquant dans la boite, une photo du manuel reste toujours utile :p

Je ne vais pas refaire une explication du fonctionnement de l’émetteur en français. C’est très facile à utiliser et très intuitif… appui court sur le bouton pour sélectionner le canal, long pour sélectionner la bande ou très long pour sélectionner la puissance.

Il restera à tester le PITMODE et le SMARTAUDIO… mais pour cela je dois trouver un controleur de vol avec OSD sous betaflight disponible. (à suivre…)

Conclusion

Ce petit émetteur compact est fabuleux tant par ses fonctions que par sa qualité de fabrication.
Il comporte toutes les options intéressantes qui sont à la mode à ce jour.
Il dispose d’une couverture standard en fréquence, d’une excellente stabilité, d’un spectre d’émission épuré, d’une consommation très correcte, de plusieurs puissances sélectionnable pour ravir tous les types de vols (à plusieurs, en race ou seul en longue distance)
Un combo parfait à placer dans vos racers, plateformes vidéo ou avions et ailes volantes).

Seuls “défauts” à lui reprocher (faut bien trouver quelque chose) c’est la gaine thermo qui recouvre le microphone embarqué et surtout le manque d’une bonne antenne FPV livrée avec ce dernier car si vous le branchez sans antenne, vous pourrez rapidement lui dire adieu !

Mais franchement… pour 16€ (prix au 23/03/2018) il serait difficile de se plaindre d’un produit d’une telle qualité empaquetant autant d’options !!!!

Liens intéressants

Lien vers le shop de AKK

Lien vers le produit (AKK X2P) sur le shop de AKK

Envie de débuter en FPV Racing?

Envie de débuter en FPV Racing?

Débuter en FPV Racing? Cet article est fait pour vous.
Il existe une multitude de possibilités pour bien débuter en FPV Racing. Nous rentrerons pas dans les détails techniques et les configurations détaillées. Cet article est un peu le test-achat du FPV Racing.

Où acheter?

Nous sommes partis sur deux shops, l’un situé en France et l’autre en Chine. Et oui en Belgique, il n’y pas de structure qui puisse rivaliser. Ce sont deux exemples de magasins online où chacun a ses avantages et inconvénients.
Le premier, c’est Drone FPV Racer.
Avantages:
  • Le shop est près de Nancy en France. Commander le samedi ou le dimanche et livré dès le mercredi en Belgique.
  • Livraison gratuite à domicile avec tracking pour plus de 89€ de commande.
  • Prix imbattables et très proche de ce que vous aurez en direct en Chine.
  • Les derniers produits à la mode sont dispos très vite après leur annonce officielle
  • le système de chat sur le site est très réactif

Inconvénients :

  • le stock n’est pas toujours capable de répondre à la demande
  • le SAV n’est pas toujours très clair sur sa politique de retour et de remboursement. On s’attends à une garantie totale de 2 ans comme la loi l’impose en Europe mais dans les fait on dépend souvent des marques et de leur propre SAV. nous n’avons jamais eu de soucis mais il nous est arrivéer de tiquer et je comprends aussi leur point de vue. Si on prends le cas d’un composants que vous souder, il est modifié. Comment la garantie va t elle s’appliquer par la suite?
Le second, c’est Banggood.
Avantages :
  • les prix imbattables
  • le stock
  • les dernières nouveautés
  • le choix très large de composants
Inconvénients :
  • tout se fait en anglais avec le SAV
  • 3 mois maximum de garantie
  • il faut parfois être très patient pour recevoir ses colis (25 jours), le site envoie depuis la Chine et très rarement depuis des entrepôts en Europe.
  • On s’expose (mais pas toujours) au passage par la douane, avec acquittement de la TVA et la taxe d’importation. Ben oui si les prix sont bons marché, c’est qu’il y a une raison 😉

La frame FPV Racing pour bien débuter

Deux possibilités, à construire (ARF) ou prêt à voler (PNP)
En PNP vous trouverez:
Chez Drone FPV Racer, des racers haut de gamme avec les derniers composants à la mode
Chez Banggood, vous aurez la possibilité de trouver une appareil qui ne vous ruinera pas et qui vous permettra d’effectuer ou non la transition vers un modèle plus évolué.
Un modèle bien éprouvé est le Eachine Wizard X220
En ARF, il vaut mieux commencer par des kits avec des composants pré-sélectionnés par le vendeur. Par après vous évoluerez en fonction de vos envies et de vos connaissances. Il faut bien entendu savoir souder et bricoler. Car c’est vous aller monter votre appareil.

Le Kit FPV

Le kit FPV est tout aussi important car c’est lui qui va vous permettre de profiter du vol en immersion.

Camera FPV:

La caméra est importante, il ne faut pas négliger votre choix.

Les caractéristiques à surveiller sont :

  • La lentille en 2.1 ou 2.5
  • Un nombre suffisant de TVL (600), mais pas excessif (1200) pour la latence. Ce n’est pas parce que votre caméra a beaucoup de TVL que votre image sera forcément la meilleure. En analogique 5.8 Ghz on est limité en résolution.
  • Une fonction WDR activable pour avoir ce genre de résultat. A gauche sans WDR activé et à droite avec la fonction activée.

Quelques exemples:

Runcam

La frime par dessus tout c’est la RUNCAM SWIFT 2 ROTOR RIOT EDITION chez Drone FPV Racer
 Envie de débuter en FPV Racing?
Le meilleur compromis reste pour nous la Runcam Sparrow WDR 700 TVL chez Banggood
Foxeer
Un grand standard en haute résolution la Foxeer Monster V2 chez Banggood

Émetteur :

Il faut faire attention à une chose très importante pour bien débuter en FPV Racing. Un émetteur (VTX) ne peut pas avoir une puissance qui dépasse 25mW en Europe!
Le must c’est le Furious FPV combo Stealth chez Drone FPV Racer il a la capacité d’être réglable en bluetooth via une app sur votre smartphone.
Une modèle hyper pratique pour ne prendre pas beaucoup de place c’est le Eachine VTX03 chez Banggood

Antennes :

 Pourquoi en parler, parce que les voies de la physique vous diront qu’une antenne pourra vous amener plus loin qu’une antenne reçue dans un package avec votre VTX.
 Il faudra faire attention aussi aux types de connecteurs :
SMA ou RP SMA ou UFL ou MMCX
Personnellement nous avons été séduit sur la marque Menace RC et le pack RHCP de chez Drone FPV Racer

Masque, lunettes et retour vidéo:

3 options sont possibles :

Le masque

On a l’impression d’être comme au cinéma et d’en prendre plein la vue

Les lunettes

L’immersion parfaite. Toutefois il faut avoir la bonne morphologie et avoir un modèle qui ne donne pas l’impression d’être au fond de al salle de cinéma.

 

L’écran

Pour les amis, où simplement pour profiter du récepteur diversity intégré.

Pour ta radio

Tout est question de budget! Pour la plupart une marque  de radio ne fonctionne pas avec un autre!
A noter aussi qu’une radio achetée hors Europe ne sera pas compatible avec un récepteur acheté en Europe. Vous aurez tout intérêt à commander votre ensemble dans nos contrées afin d’éviter tout soucis de compatibilité.
FrSky, une marque très répandue dans le milieu du FPV Racing, un must.
Récepteur :
Flysky, une marque abordable (48€) et fiable.
Combo :
Une dernière nouveauté c’est la radio multi-protocole, la iRangeX iRX-IR8M chez Banggood
 

Le chargeur de batteries

Un bon chargeur peut s’acheter en Chine. Il existe des modèles DUO qui ont fait leurs preuves :

Un bon exemple avec le SkyRC D100 chez Banggood

 

Les Batteries LIPO

Les batteries, nous ont les achètes en Europe. Tattu reste une très bonne marque. Pour un quad, partez sur du 1300mAh ou 1500mAh en 3s. Lorsque vous maîtriserez votre engin vous pourrez enchaîner sur du 4s.
 N’oubliez pas les règles de sécurité avec vos batteries! Et ces deux accessoires indispensables!
Un exemple de dégâts que peut occasionner une batterie LIPO

Où voler?

Dans un club comme

Sur un terrain privé avec l’accord du proprio en ne dépassant pas les 10m.

Pour rappel : https://pimousse.be/2017/05/10/voler-drone-belgique/

Où trouver de l’aide?

Ici 😉

Réseaux sociaux sur des groupes Facebook comme

FPV Low Riding Belgium

Belgium FPV

Cet article reflètent nos goûts et notre expérience et ne constitue pas LE référentiel pour le FPV Racing.

Rejoignez nous pour en parler sur les groupes 😉

Bons vols!
Emax Babyhawk-R : Le test

Emax Babyhawk-R : Le test

Emax m’a toujours bluffé avec ses moteurs. ses cartes de vols un peu moins. J’ai franchi le pas d’un énième micro quad en achetant le Babyhawk-R. Je me suis à la place de utilisateur moyen découvrant une machine accessible au niveau prix mais facile à mettre en route.

Présentation correcte, la boite ne casse pas la baraque, mais moi ce qui m’intéresse c’est ce qui a dedans 😉

Par contre, je remarque qu’une version en 3p existe et que différents coloris sont possibles pour la canopy. A voir dans le temps! Pour ma part j’ai pris la version à binder directement sur ma Taranis, la BNF.

On retrouve dans le kit du Babyhawk-R :

1x Frame Emax Babyhawk-R 112MM
4x Emax RS1106 6000KV
1x Contrôleur de vol F3 Magnum F3
1x 12A BLheli_S 4 dans 1 ESC
4x EMAX AVAN Micro 2 Inch Propeller
1x Récepteur Frsky
1x 650TVL mini caméra
1x 5.8G 40CH 25 / 200mW VTX
1x Mode d’emploi en anglais pour le Babyhawk-R et ses composants
1x Mode d’emploi Foxeer micro Cam

Caractéristiques du Babyhawk-R:

  • Matériau de la frame: fibre de carbone
  • Empattement: 112mm
  • Épaisseur de bras: 3mm
  • Poids: 82g (sans batterie)

Electronique :

Contrôleur de vol & ESC: Emax F3 Magnum FC & 12A 4 en 1 ESC mini Flytower
Moteur: Emax RS1106 6000KV
Hélice: Emax Avan Micro 2 pouces à 4 pales
VTX: 5.8G 40CH 25 / 200mW VTX commutable
Cam FPV: Foxeer Micro Arrow  CCD Micro 650D

C’est là qu’on rigole un peu jaune quand on imagine qu’on te vends un truc pas très droit. Ici le VTX est penché pour suivre les courbes de la canopy. Mettre des connecteurs à hauteur, aurait été visuellement plus pro.

Réglages :

La cam

Le DWDR n’est pas activé par défaut. Laissez le mode cam en manual.

Les valeurs par défaut des voies ne sont pas bonnes, et il faut configurer tout ça dans Betaflight avant de pouvoir armer votre quad! C’est là qu’on se dit qu’un novice aura vite fait de se tirer les cheveux.

Idem pour la radio.

J’ai tenu moins de 2 min 30 avec une 3s 650mAh Tattu avec les quadripales livrés avec.

Limite déception je suis!

Pour les hélices, je compte me tourner un autre modèle moins énergivore : les Gemfan hulkie 2040-3

A la question : Je suis allergique à la micro Foxeer et je souhaite y mettre ma Runcam Sparrow, la réponse est non! Même pas en rêve cousin! Elle est trop grande de quelques mm.

Vidéo :

Le résultat de la bonne gamelle par un temps de merde, ben c’est la merde 🙂

Conclusion

Le micro Emax Babyhawk-R n’est pas un quad de débutant! Il faut pouvoir être capable de régler soi-même sa carte de vol et sa radio.

Il faudra surveiller la tower F3 mini magnum, car pour ma part, elle n’est pas fiable, j’ai du la remplacer par 2 fois sur un autre build.

Avec ma touchette à la fin du vol, le système d’alimentation n’était plus capable de délivrer la tension nécessaire à l’électronique pour fonctionner.

Les quelques minutes où j’ai pu en profiter m’ont laissé une chouette impression en vol et la prise en main est sympa.

J’attends le modèle de remplacement.

Lien utile : Emax Babyhawk-R

Lizard 95 + Runcam micro mod

Lizard 95 + Runcam micro mod

Présentation

L’hiver a déjà pointé le bout de son nez depuis un petit moment….L’envie de s’équiper d’une machine qui ne sera dédiée qu’à l’indoor vous empêche de passer la cap…..Alors le Lizard 95 est LA machine qu’il vous faut!

Ce petit quad survitaminé est un excellent choix, que cela soit pour vous faire la bourre lors de session entre potes en indoor, ou lors de session de vols de proximité aussi bien racing que freestyle.

Vous pourrez le commander ici sur le site banggood : Lizard 95

Déballage

Le lizard arrive dans une boite a la finition agréable( et ce malgré que le colis ait été malmené ) est très bien protégé dans la mousse.

Dans le kit reçu vous trouverez les éléments suivant:

  • Le lizard complètement monté ( ici en version frsky )
  • Une batterie lipo de 550 mah en 3s 40c ( connectique xt30 )
  • Un manuel très bien fait qui vous expliquera vraiment tout pour la mise en route
  • Le câble permettant la programmation sur betaflight
  • Des hélices de rechange
  • Un petit tournevis et une clé a 6 pans

Caractéristiques

  • Chassis format X de 95mm en 2,5 mm d’épaisseur
  • Protection caméra en carbone de 1,5 mm
  • Fc omnibus F3 avec osd
  • Esc 4 en 1 de 10A
  • Moteur brushless 1104 6000kv
  • Combo cam/vtx 48 ch 25/100 mw ( ne pas oublier que nous sommes soumis à une puissance de 25mw maximum )
  • Hélices 5 pales 1935
  • Barre de 4 leds programmables via betaflight
  • Poids sans lipo : 67,9 grammes

Les premiers vols

Après une petite session sur betaflight pour régler mes inter pour les modes de vols, le Lizard est fin prêt a prendre son envol.

Les toutes premières sensations confortent mon attente….il y a de la puissance!!!! Et pas qu’un peu!!

En étant doux sur le manche des gaz, ce petit 95 est vraiment très doux et souple.

Un petit full trothle pour monter un peu…GO! euh….pour infos j’ai coupé le manche après à peine 2 secondes parce que j’étais déjà bien haut 😀

Le vtx en 25 mw quand à lui retransmet parfaitement l’image sans glitch.

La lipo permet de tenir 4 minutes ce qui est vraiment pas mal.

Très rapidement je me suis senti à l’aise avec la machine. Cependant, quelque chose me dérange rapidement : la qualité de la caméra. Un manque de détail assez flagrant comme ci il y avait un léger flou. Cela est parfaitement volable mais l’envie de rendre cette machine au top me pousse à effectuer une petite modif…

Runcam micro mod

Ayant sous la main un combo runcam micro swift avec son vtx en 25 mw, je n’ai pu résister longtemp avant d’entamer les travaux. En effet, ce petit mod demande quelques modifications légères du Lizard et une petite impression 3D

On commence par le démontage de la partie qui protège l’électronique ainsi que le combo cam/vtx, l’operation est assez simple, il suffit de déconnecter la caméra et de démonter les 2 entretoises en nylon qui se situent en dessous du chassis.

Une fois le combo cam/vtx retiré, penses bien a recuperer la petite pièce en alu ( vous allez comprendre pourquoi juste en dessous )

Nous allons maintenant utiliser notre dremel pour couper le carbone afin de savoir venir fixer notre impression 3d.

Ensuite, il faudra couper le support caméra d’origine en alu pour en faire 2 entretoises qui seront nécessaires pour le montage.

Durant le temps de la modification, je décide de lancer mon imprimante 3d pour réaliser les pièces qui serviront à effectuer le mod. Voici donc les pièces terminées et prêtes au montage.

Mise en place des impressions en utilisant les entretoises nylon

Concernant l’impression 3d, voici le lien qui vous permettra de télécharger les fichiers ( plusieurs modèles disponibles ) : https://www.thingiverse.com/thing:2478706

Concernant l’imprimante utilisée, c’est une Wanhao duplicator i3+. Je ne suis pas un pro de l’impression 3d et je souhaitait quelque chose de simple, robuste et fiable et je ne suis parfaitement satisfait et heureux de mon achat.

Pour ceux que cela intéresserait, je l’ai commandée sur le site : http://www.3dxtd.be/

Le site est également dispo avec un dépôt en France : http://www.3dxtd.fr/

J’ai vraiment eu un très bon contact et suivi avec un des patrons. Je conseille donc cette imprimante et ce shop à ceux qui souhaiteraient passer le cap et s’équiper 😉

Bon,revenons à nos moutons…

Pour le mod voici donc la petite runcam micro swift et son vtx. Disponible également en combo ici. Depuis la micro swift 2 est sortie et vaut d’autant plus la peine, d’autant plus que le combo est encore meilleur marché 😉

Pour le placement sur la pièce 3d, je vais désolidariser le vtx de la caméra et souder le câblage avec celui d’origine du Lizard

Et voila, tout est prêt! L assemblage se fait aisément et très rapidement. Pour fixer l’ensemble nous allons utiliser les 2 entretoises an alu réalisées avec le support caméra. J’ai fixé le vtx avec 2 gouttes de colle chaude.Le résultat est plutôt joli je trouve. Je vous laisse en juger :

J’ai également changé les hélices par des kingkong 1935 que je trouve un peu plus résistantes. Celles d’origine plient assez facilement en cas de crash. Et en plus elles sont assorties a l’impression 3d 😀

N’ayant pas d’autres lipo de ce format j’ai commandé des tattu 450 mah en 3s pour pouvoir poursuivre le plaisir.

Le mod effectué a fait prendre presque 7 grammes à la machine mais cela en vaut vraiment la peine!

Pensez cependant à placer votre antenne vtx correctement, elle reste assez exposée en cas de crash.

Vidéo

Conclusion

Pour ma part, totalement séduit par ce petit bolide. Une fois le mod effectué on se trouve a bord d’une vraie machine racing, et la seule chose que l’on souhaite est de pouvoir enchainer les lipos 😀

Je penses cependant essayer d’autres hélices afin de voir les différences de comportement et la résistance.

Rapport qualité prix/performance au top pour ce Lizard 95.

Excellent début d’année à tous , à très bientot et bons vols!!

Redeos.

Bienvenue chez les ch'tis du FPV

Bienvenue chez les ch’tis du FPV

Faire connaissance avec les autres! La communauté du FPV Racing a explosé ces deux dernières années. Je vais pour ma part vous parler d’une communauté proche : Les ch’tis.

Ch’ti, Chti ou Chtimi, désigne généralement un habitant du nord de la France abusivement. Ce mot onomatopéique est apparu pendant la Première Guerre mondiale, en référence à l’accent picard des soldats nordistes pour dire « c’est moi » (« ch’ti mi »).

Etant de Belgique, les enfants du nord sont ma plus proche communauté française.

Avec cette présentation, sans arrière pensée et sans vouloir ridiculiser les gens, que du contraire, c’est loin des préjugés de la télé réalité que j’ai voulu marquer le coup en vous présentant des concepteurs, des artisans et des entrepreneurs.

Je vous invite dans un tour d’horizon de ce qui se fait donc par là…

Batfly

Stanislas Laboure alias BatFly nous vient de Tourcoing.

Pour participer à cet article, Stan a mis à ma disposition son Batfly 130.

Pour ce build je suis parti la config qui offrait le meilleur rapport qualité/prix. Un build qui tient la route pour un débutant sans se ruiner!

Liste du matos

Frame : Batfly 130

Moteurs : 4 X Racerstar Racing Edition 1407 BR1407 3500KV 2-3S Brushless Motor 

ESC/Carte de Vol/RX Frsky : Eachine Minicube Flytower 20x20mm Compatible Frsky RX F3 ESC

Caméra : 600TVL 100 Degree 1/4 Cmos 2.8mm Lens FPV Camera PAL/NTSC 3.3-5V

TX Vidéo : Eachine ATX03 Mini 5.8G 72CH 0/25mW/50mw/200mW Switchable FPV Transmitter w/ Audio

Lipo : Eachine Lizard95 FPV Racing RC Drone Spare Part 11.1V 550MAH 40/80C LiPO Battery

Présentation

Le kit est à assembler et la visserie est fournie. C’est du M2, faudra prévoir de quoi!

La bottom plate fait 3mm.

La top Plate fait 80mm de long.

Il ressemble à un bon vieux ZMR !

Poids contenu de 30g à nu.

Montage

Premier montage à blanc pour vérifier l’agencement.

Montage du cube et des moteurs en moins de 10 min.

Pour la partie caméra, mon ami Pavlo a conçu cet élément en 3D pour y fixer le micro caméra.

Il y a trois modèles : 0°,15° et 30°

Mise en place de la caméra et du VTX.

Le petit Batfly 130 est de taille respectable.

Vidéo

La Batfly emmené par ce set-up ne trompe personne. C’est facile à monter, à régler et…à voler. Seul regret, ne pas pouvoir l’emmener en 4s!

Da Ou

Da Ou Banner

David Depaix alias Da Ou est un habitué puisque nous lui avons déjà consacré un article ici https://pimousse.be/2016/08/17/portrait-da-ou-pilote-fpv-freeride/

David a mis à notre disposition une frame Tiny Invader.

Liste du matos

Frame :

Moteurs : Emax RS1306 4000KV CCW

ESC/Carte de Vol: 6.5g 20x20mm HGLRC XJB F428 Micro F4 AIO OSD BEC Flight Controller & 28A Blhel_S BB2 2-4S 4 in 1 ESC

RX: Frsky XM+ Micro D16 SBUS Full Range Receiver Up to 16CH

Cam : RunCam Micro Swift 600TVL 2.1mm/2.3mm IR Blocked 1/3 CCD FPV Camera PAL/NTSC 5.6g

VTX : Runcam TX25 5.8G 48CH 25mw Video Transmitter for Micro Swift Micro Swift 2 Micro Sparrow

Lipo : Eachine Lizard95 FPV Racing RC Drone Spare Part 11.1V 550MAH 40/80C LiPO Battery

Présentation

Je suis parti sur un combo HGLRC qui offre l’avantage de pouvoir supporter 28A en continu, aussi bien en 3S qu’en 4S.

L’assemblage du Tiny est très simple. Il suffit de suivre la notice. Ça peut paraître con, mais j’apprécie quand le fabricant détaille l’assemblage de son produit.

 

Pour la partie FPV, le combo Runcam micro swift m’est apparu comme une évidence, tellement c’est facile à assembler et l’encombrement est du coup réduit.

Le build terminé

La différence se situe là, le poids! 107g!

Vidéo

La machine m’a vraiment bien plu avec ce set up, Léger et rapide, j’ai adoré! Solide aussi vu les gamelles dans les murs et sur le mobilier de la salle de sport.

Et les activités dans le nord c’est comment?

Winter is coming #fpvaddict #fpvlife #fpv #drone #dronestagram #got7

Une publication partagée par Pimousse (@pimousse.be) le

Drone Arena

Gauthier est à l’origine du projet Drone Arena. Il occupe depuis pas mal de temps une place importante dans le milieu du FPV racing. C’est grâce à ses tutos et articles sur son blog Mondrone.net sous le pseudo de Papy Maurice que pas mal de gens ont pu avancer en 2015 et 2016. Se faisant plus discret sur la toile, il a préparé ce qui va devenir un lieu incontournable dans le paysage du FPV.

Le concept de Drone Arena, c’est une salle près de Lille, dédiée au pilotage en immersion. 680m² de circuit pour 6 pilotes!

Plus d’infos ici : Drone Arena

Le reportage de M6 avec nos amis du Belgian Drone fun Tour, la famille Facchin 😉 AQui n’ont pas hésité à donner de leur personne pour tester le concept.

Le reportage de France 3 où l’on voit un journaliste qui n’y connait pas grand chose en FPV, se laisser guider et essayer le concept.

Drone Arena : 3 bonnes raisons de tester !

C'est une première en Europe, ça se passe à Marcq-en-Baroeul, on vous donne 3 bonnes raisons de tester la course de drone en immersion !

Publié par France 3 Nord Pas-de-Calais sur dimanche 19 novembre 2017

Drones Park

Il existe d’autres projets notamment à Dunkerque avec le Drones Park.

Le projet est géré par Olivier Victorri.

La Philosophie

L’innovation en partage

DronesPark explore,  à travers les drones et autres objets télécommandés, les capacités de convivialité, d’innovation, de partage de connaissances et de savoir-faire qu’offrent les nouvelles technologies.

Le collectif au cœur des activités

S’entraider, changer son point de vue, encourager la collaboration de différents acteurs (entreprise/particulier/association/collectivité/scolaires…) ou entre participants d’un même atelier sont autant de qualités mises en avant lors des sessions de DronesPark.

Des partenariats dynamiques, un lieu en projet

Soutenu par Spark&Co, DronesPrak ambitionne de créer un espace de vol, un lieu d’expérimentation en matière pédagogique et d’innovation sociale et un lieu de vie, implanté au cœur des activités de la ville.

Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion d’aller leur rendre visite.

Voici donc un teaser.

Et une retrospective

Merci à tous les acteurs de cet articles pour votre temps et votre patience!

Bons vols