Articles

Review : VTX AKK X2P

Review : VTX AKK X2P

Hello la compagnie,

La marque AKK a décidé de nous faire confiance en nous envoyant en test quelques échantillons de ses produits.
Nous avons eu le plaisir de recevoir quelques modèles de VTX (émetteurs vidéo), voici le test d’un premier modèle le AKK X2P.
Bien que reçu gracieusement par la marque, nous testerons ce produit comme si nous l’avions acheté… rien ne sera caché, rien ne sera pardonné 😉

Voyons cela de plus près…

Fiche technique

Type de matériel: émetteur vidéo
Gamme de fréquences: 5.8GHz
Nombre de canaux: 40
Puissance d’émission: 25mW / 200mW / 500mW / 800mW
Tension de fonctionnement: 7Vdc à 24Vdc
Consommation: de 100mA à 300mA @ 12Vdc (consommation différente selon la puissance)
Portée vidéo: plus de 4km avec une antenne omnidirectionelle
Connection d’antenne: SMA / SMA pigtail (celle de notre test) / MMCX
Connexion de l’émetteur via JST 6pins
Dimensions: 28,5 x 20mm
Poids: 6,8g sans antenne
Fonctionnalités supplémentaires: SMART Audio, Pitmode, sortie 5Vdc 300mA

Unboxing

Une petite boite en carton épais, comportant le logo de la marque.
La boite est scellée par un fil plastique thermosoudé qui l’entoure entièrement, gage que le produit n’a jamais été déballé.


A l’arrière de la boite, un étiquette renseignant le modèle et ses options.
Ca reste simple, sobre, impeccable.

On déballe, on ouvre la boite par glissement vers le bas et là se dévoile notre émetteur vidéo.
Dans notre cas nous avons reçu la version SMA pigtail, c’est à dire avec le connecteur SMA déporté par un cable coaxial.
L’émetteur est entouré d’une mousse dense qui l’a protégé des chocs tout le long de son long parcours du fabricant à notre labo.

Vue de plus près de l’émetteur et de ses connexions.
SmartAudio/ Bec 5V pour l’alimentation d’une caméra, on a un full option sur cet émetteur.
Remarquez également que ce dernier peut aller de 25mW jusqu’à une puissance énorme de 800mW !!!
Tout est réunis pour couvrir une large gamme de besoins;

On retire la couche “émetteur” qui cache un pliage carton sous lequel se dissimule des choses 🙂

Sous la couche de carton on retrouve la câble d’alimentation et le manuel d’utilisation.
Attention, Aucune antenne n’est fournie avec l’émetteur… pensez à avoir du stock !

De plus près

Difficile de se rendre compte de la taille sur une photo, voici a quoi cela ressemble tenu dans ma petite main.
C’est petit, c’est propre, ça respire la qualité.
Cette photo montre l’arrière du vtx, sur l’étiquette apposée dessus nous avons toutes les informations nécessaires renseignées, connaitre la signification des ports de sortie est toujours très pratique et évite des heures de recherches.

Côté avant de l’émetteur, un petit affichage d’1 digit (à gauche de la photo) renseignera la bande de fréquence utilisée, le canal utilisé et la puissance utilisée.
Un petit bouton poussoir rectangulaire blanc (à droite de la photo) permettra d’opérer les réglages de l’émetteur.
En dessous, le grand connecteur blanc femelle accueillera le câble de connexion vers la caméra, l’alimentation, le smartaudio (optionnel).
On distingue, au dessus de l’afficheur 1 digit, un petit microphone qui permettra de renvoyer de l’audio en plus de la vidéo !
WAW!!! c’est le grand luxe cet émetteur… rien ne manque !

L’émetteur est entièrement entouré d’une gaine thermorétractable transparente…
Notez que si vous souhaitez utiliser le son embarqué via le microphone, pensez à dégager la gaine thermorétractable qui le recouvre sous peine d’avoir un son étouffé. Une fois la gaine dégagée autour du microphone, vous pouvez toujours placer un petit morceau de mousse acoustique pour diminuer l’effet de souffle du vent lorsque vous volerez à toute allure.

Nous avons reçu la version avec le connecteur SMA pigtail, c’est à dire déporté de l’émetteur via un bout de cable coaxial.
La prise sma femelle comporte deux trous de part et d’autre qui pourrons accueillir des vis de fixation.

Le câble qui relie l’émetteur aux différents éléments (caméra/alimentation/..) est pourvu d’une languette de sécurité qui empêche les arrachages ou déconnexions intempestives.

A l’autre bout du câble on retrouve un connecteur JST pour l’alimentation et une fiche JST qui pourra s’enficher sur un contrôleur de vol compatible (ou vers la caméra).
Les fils électrique qui compose cette allonge de câble sont en silicone!

Dimensions

Renseigné dans sa fiche technique à 28,5mm par 20mm, vérifions par nous même :
Bingo.. les dimensions sont respectées 🙂

 
La fiche technique ne renseigne pas la taille du coax pigtail reliant le connecteur d’antenne à l’émetteur, pallions à ce problème en mesurant par nous même :  57mm

Renseigné à 6,8g sans antenne, nous avons mesurés 8,4g pour la version pigtail sans le câble de raccordement et 10g avec celui ci.

Tests (un peu plus loin dans son fonctionnement)

Improvisons un petit banc de test.
Une alimentation de laboratoire stabilisée nous délivrera une tension constante pour nos test ce qui est bien meilleur qu’une batterie LiPo qui dérive en tension dans le temps du à sa décharge.
Un analyseur de spectre RF explorer pour analyser signaux et puissance (au travers d’un réducteur de puissance de 60dB).
Un petit wattmètre capable de monter à 8GHz alimenté par un powerbank (que j’ai fini par écarté du test car les mesures n’était pas probantes).
Notre caméra thermique.

NOTE IMPORTANTE: ne branchez jamais votre émetteur sans antenne ou charge fictive adaptée sur le connecteur d’antenne sous peine de le voir partir en fumée.


Analyse de spectre de la porteuse sur 5820MHz (canal F5).
Prenez en compte qu’aucune caméra n’a été connectée pour avoir une belle porteuse non modulée.

Suivi par quelques vue en chute d’eau sur 3 axes (fréquence/puissance/temps)

La porteuse 5820MHz est affichée sur une vue de 300MHz de large.
Le signal est propre, aucun pic d’émission fantôme n’est repéré sur l’entièreté de la bande FPV.

Puissance Vs Consommation

Petit relevé de la consommation mesurée en fonction des différentes puissances sélectionnées sur l’émetteur.
Le test a été effectué à 12Vdc pour comparer avec les renseignements fournis sur la fiche technique.

NOTE IMPORTANTE: ne branchez jamais votre émetteur sans antenne ou charge fictive adaptée sur le connecteur d’antenne sous peine de le voir partir en fumée.

79mA mesuré à 25mW  -> la fiche technique renseigne 100mA pour cette puissance

156mA mesuré à 200mW (ici on mesure même 317mW au lieu de 200mW) -> la fiche technique renseigne 180mA pour cette puissance

205mA mesuré avec 500mW sélectionné (600mW mesuré) -> la fiche technique renseigne 250mA pour cette puissance

223mA mesuré avec 800mW sélectionné sur notre émetteur (800mW mesuré) -> la fiche technique renseigne 300mA pour cette puissance

La consommation reste tout à fait correcte même à forte puissance et nous sommes chaques fois en dessous de la consommation renseignée sur la fiche technique.

Mesure thermique

Comme tout émetteur vidéo qui fonctionne, en émission ça dégage de la chaleur… beaucoup de chaleur!
Cependant j’ai été surpris de ne pas avoir eu des valeurs très élevées sans aucun flux d’air apporté (un drone en mouvement provoque un flux d’air qui refroidit le vtx et dans mon cas le vtx était juste posé sur le banc de test sans apport de ventillation)

Test de température @25mW.
L’émetteur a été placé en 25mW pendant 2 minutes… on tourne aux alentours de 40°C sans refroidissement.

Test de température @800mW.
L’émetteur a été placé en 800mW pendant 1 minute… on tourne aux alentours de 60°C sans refroidissement.

Manuel d’exploitation

En cas de perte ou si il est manquant dans la boite, une photo du manuel reste toujours utile :p

Je ne vais pas refaire une explication du fonctionnement de l’émetteur en français. C’est très facile à utiliser et très intuitif… appui court sur le bouton pour sélectionner le canal, long pour sélectionner la bande ou très long pour sélectionner la puissance.

Il restera à tester le PITMODE et le SMARTAUDIO… mais pour cela je dois trouver un controleur de vol avec OSD sous betaflight disponible. (à suivre…)

Conclusion

Ce petit émetteur compact est fabuleux tant par ses fonctions que par sa qualité de fabrication.
Il comporte toutes les options intéressantes qui sont à la mode à ce jour.
Il dispose d’une couverture standard en fréquence, d’une excellente stabilité, d’un spectre d’émission épuré, d’une consommation très correcte, de plusieurs puissances sélectionnable pour ravir tous les types de vols (à plusieurs, en race ou seul en longue distance)
Un combo parfait à placer dans vos racers, plateformes vidéo ou avions et ailes volantes).

Seuls “défauts” à lui reprocher (faut bien trouver quelque chose) c’est la gaine thermo qui recouvre le microphone embarqué et surtout le manque d’une bonne antenne FPV livrée avec ce dernier car si vous le branchez sans antenne, vous pourrez rapidement lui dire adieu !

Mais franchement… pour 16€ (prix au 23/03/2018) il serait difficile de se plaindre d’un produit d’une telle qualité empaquetant autant d’options !!!!

Liens intéressants

Lien vers le shop de AKK

Lien vers le produit (AKK X2P) sur le shop de AKK

Envie de débuter en FPV Racing?

Envie de débuter en FPV Racing?

Débuter en FPV Racing? Cet article est fait pour vous.
Il existe une multitude de possibilités pour bien débuter en FPV Racing. Nous rentrerons pas dans les détails techniques et les configurations détaillées. Cet article est un peu le test-achat du FPV Racing.

Où acheter?

Nous sommes partis sur deux shops, l’un situé en France et l’autre en Chine. Et oui en Belgique, il n’y pas de structure qui puisse rivaliser. Ce sont deux exemples de magasins online où chacun a ses avantages et inconvénients.
Le premier, c’est Drone FPV Racer.
Avantages:
  • Le shop est près de Nancy en France. Commander le samedi ou le dimanche et livré dès le mercredi en Belgique.
  • Livraison gratuite à domicile avec tracking pour plus de 89€ de commande.
  • Prix imbattables et très proche de ce que vous aurez en direct en Chine.
  • Les derniers produits à la mode sont dispos très vite après leur annonce officielle
  • le système de chat sur le site est très réactif

Inconvénients :

  • le stock n’est pas toujours capable de répondre à la demande
  • le SAV n’est pas toujours très clair sur sa politique de retour et de remboursement. On s’attends à une garantie totale de 2 ans comme la loi l’impose en Europe mais dans les fait on dépend souvent des marques et de leur propre SAV. nous n’avons jamais eu de soucis mais il nous est arrivéer de tiquer et je comprends aussi leur point de vue. Si on prends le cas d’un composants que vous souder, il est modifié. Comment la garantie va t elle s’appliquer par la suite?
Le second, c’est Banggood.
Avantages :
  • les prix imbattables
  • le stock
  • les dernières nouveautés
  • le choix très large de composants
Inconvénients :
  • tout se fait en anglais avec le SAV
  • 3 mois maximum de garantie
  • il faut parfois être très patient pour recevoir ses colis (25 jours), le site envoie depuis la Chine et très rarement depuis des entrepôts en Europe.
  • On s’expose (mais pas toujours) au passage par la douane, avec acquittement de la TVA et la taxe d’importation. Ben oui si les prix sont bons marché, c’est qu’il y a une raison 😉

La frame FPV Racing pour bien débuter

Deux possibilités, à construire (ARF) ou prêt à voler (PNP)
En PNP vous trouverez:
Chez Drone FPV Racer, des racers haut de gamme avec les derniers composants à la mode
Chez Banggood, vous aurez la possibilité de trouver une appareil qui ne vous ruinera pas et qui vous permettra d’effectuer ou non la transition vers un modèle plus évolué.
Un modèle bien éprouvé est le Eachine Wizard X220
En ARF, il vaut mieux commencer par des kits avec des composants pré-sélectionnés par le vendeur. Par après vous évoluerez en fonction de vos envies et de vos connaissances. Il faut bien entendu savoir souder et bricoler. Car c’est vous aller monter votre appareil.

Le Kit FPV

Le kit FPV est tout aussi important car c’est lui qui va vous permettre de profiter du vol en immersion.

Camera FPV:

La caméra est importante, il ne faut pas négliger votre choix.

Les caractéristiques à surveiller sont :

  • La lentille en 2.1 ou 2.5
  • Un nombre suffisant de TVL (600), mais pas excessif (1200) pour la latence. Ce n’est pas parce que votre caméra a beaucoup de TVL que votre image sera forcément la meilleure. En analogique 5.8 Ghz on est limité en résolution.
  • Une fonction WDR activable pour avoir ce genre de résultat. A gauche sans WDR activé et à droite avec la fonction activée.

Quelques exemples:

Runcam

La frime par dessus tout c’est la RUNCAM SWIFT 2 ROTOR RIOT EDITION chez Drone FPV Racer
 Envie de débuter en FPV Racing?
Le meilleur compromis reste pour nous la Runcam Sparrow WDR 700 TVL chez Banggood
Foxeer
Un grand standard en haute résolution la Foxeer Monster V2 chez Banggood

Émetteur :

Il faut faire attention à une chose très importante pour bien débuter en FPV Racing. Un émetteur (VTX) ne peut pas avoir une puissance qui dépasse 25mW en Europe!
Le must c’est le Furious FPV combo Stealth chez Drone FPV Racer il a la capacité d’être réglable en bluetooth via une app sur votre smartphone.
Une modèle hyper pratique pour ne prendre pas beaucoup de place c’est le Eachine VTX03 chez Banggood

Antennes :

 Pourquoi en parler, parce que les voies de la physique vous diront qu’une antenne pourra vous amener plus loin qu’une antenne reçue dans un package avec votre VTX.
 Il faudra faire attention aussi aux types de connecteurs :
SMA ou RP SMA ou UFL ou MMCX
Personnellement nous avons été séduit sur la marque Menace RC et le pack RHCP de chez Drone FPV Racer

Masque, lunettes et retour vidéo:

3 options sont possibles :

Le masque

On a l’impression d’être comme au cinéma et d’en prendre plein la vue

Les lunettes

L’immersion parfaite. Toutefois il faut avoir la bonne morphologie et avoir un modèle qui ne donne pas l’impression d’être au fond de al salle de cinéma.

 

L’écran

Pour les amis, où simplement pour profiter du récepteur diversity intégré.

Pour ta radio

Tout est question de budget! Pour la plupart une marque  de radio ne fonctionne pas avec un autre!
A noter aussi qu’une radio achetée hors Europe ne sera pas compatible avec un récepteur acheté en Europe. Vous aurez tout intérêt à commander votre ensemble dans nos contrées afin d’éviter tout soucis de compatibilité.
FrSky, une marque très répandue dans le milieu du FPV Racing, un must.
Récepteur :
Flysky, une marque abordable (48€) et fiable.
Combo :
Une dernière nouveauté c’est la radio multi-protocole, la iRangeX iRX-IR8M chez Banggood
 

Le chargeur de batteries

Un bon chargeur peut s’acheter en Chine. Il existe des modèles DUO qui ont fait leurs preuves :

Un bon exemple avec le SkyRC D100 chez Banggood

 

Les Batteries LIPO

Les batteries, nous ont les achètes en Europe. Tattu reste une très bonne marque. Pour un quad, partez sur du 1300mAh ou 1500mAh en 3s. Lorsque vous maîtriserez votre engin vous pourrez enchaîner sur du 4s.
 N’oubliez pas les règles de sécurité avec vos batteries! Et ces deux accessoires indispensables!
Un exemple de dégâts que peut occasionner une batterie LIPO

Où voler?

Dans un club comme

Sur un terrain privé avec l’accord du proprio en ne dépassant pas les 10m.

Pour rappel : https://pimousse.be/2017/05/10/voler-drone-belgique/

Où trouver de l’aide?

Ici 😉

Réseaux sociaux sur des groupes Facebook comme

FPV Low Riding Belgium

Belgium FPV

Cet article reflètent nos goûts et notre expérience et ne constitue pas LE référentiel pour le FPV Racing.

Rejoignez nous pour en parler sur les groupes 😉

Bons vols!
Emax Babyhawk-R : Le test

Emax Babyhawk-R : Le test

Emax m’a toujours bluffé avec ses moteurs. ses cartes de vols un peu moins. J’ai franchi le pas d’un énième micro quad en achetant le Babyhawk-R. Je me suis à la place de utilisateur moyen découvrant une machine accessible au niveau prix mais facile à mettre en route.

Présentation correcte, la boite ne casse pas la baraque, mais moi ce qui m’intéresse c’est ce qui a dedans 😉

Par contre, je remarque qu’une version en 3p existe et que différents coloris sont possibles pour la canopy. A voir dans le temps! Pour ma part j’ai pris la version à binder directement sur ma Taranis, la BNF.

On retrouve dans le kit du Babyhawk-R :

1x Frame Emax Babyhawk-R 112MM
4x Emax RS1106 6000KV
1x Contrôleur de vol F3 Magnum F3
1x 12A BLheli_S 4 dans 1 ESC
4x EMAX AVAN Micro 2 Inch Propeller
1x Récepteur Frsky
1x 650TVL mini caméra
1x 5.8G 40CH 25 / 200mW VTX
1x Mode d’emploi en anglais pour le Babyhawk-R et ses composants
1x Mode d’emploi Foxeer micro Cam

Caractéristiques du Babyhawk-R:

  • Matériau de la frame: fibre de carbone
  • Empattement: 112mm
  • Épaisseur de bras: 3mm
  • Poids: 82g (sans batterie)

Electronique :

Contrôleur de vol & ESC: Emax F3 Magnum FC & 12A 4 en 1 ESC mini Flytower
Moteur: Emax RS1106 6000KV
Hélice: Emax Avan Micro 2 pouces à 4 pales
VTX: 5.8G 40CH 25 / 200mW VTX commutable
Cam FPV: Foxeer Micro Arrow  CCD Micro 650D

C’est là qu’on rigole un peu jaune quand on imagine qu’on te vends un truc pas très droit. Ici le VTX est penché pour suivre les courbes de la canopy. Mettre des connecteurs à hauteur, aurait été visuellement plus pro.

Réglages :

La cam

Le DWDR n’est pas activé par défaut. Laissez le mode cam en manual.

Les valeurs par défaut des voies ne sont pas bonnes, et il faut configurer tout ça dans Betaflight avant de pouvoir armer votre quad! C’est là qu’on se dit qu’un novice aura vite fait de se tirer les cheveux.

Idem pour la radio.

J’ai tenu moins de 2 min 30 avec une 3s 650mAh Tattu avec les quadripales livrés avec.

Limite déception je suis!

Pour les hélices, je compte me tourner un autre modèle moins énergivore : les Gemfan hulkie 2040-3

A la question : Je suis allergique à la micro Foxeer et je souhaite y mettre ma Runcam Sparrow, la réponse est non! Même pas en rêve cousin! Elle est trop grande de quelques mm.

Vidéo :

Le résultat de la bonne gamelle par un temps de merde, ben c’est la merde 🙂

Conclusion

Le micro Emax Babyhawk-R n’est pas un quad de débutant! Il faut pouvoir être capable de régler soi-même sa carte de vol et sa radio.

Il faudra surveiller la tower F3 mini magnum, car pour ma part, elle n’est pas fiable, j’ai du la remplacer par 2 fois sur un autre build.

Avec ma touchette à la fin du vol, le système d’alimentation n’était plus capable de délivrer la tension nécessaire à l’électronique pour fonctionner.

Les quelques minutes où j’ai pu en profiter m’ont laissé une chouette impression en vol et la prise en main est sympa.

J’attends le modèle de remplacement.

Lien utile : Emax Babyhawk-R

Lizard 95 + Runcam micro mod

Lizard 95 + Runcam micro mod

Présentation

L’hiver a déjà pointé le bout de son nez depuis un petit moment….L’envie de s’équiper d’une machine qui ne sera dédiée qu’à l’indoor vous empêche de passer la cap…..Alors le Lizard 95 est LA machine qu’il vous faut!

Ce petit quad survitaminé est un excellent choix, que cela soit pour vous faire la bourre lors de session entre potes en indoor, ou lors de session de vols de proximité aussi bien racing que freestyle.

Vous pourrez le commander ici sur le site banggood : Lizard 95

Déballage

Le lizard arrive dans une boite a la finition agréable( et ce malgré que le colis ait été malmené ) est très bien protégé dans la mousse.

Dans le kit reçu vous trouverez les éléments suivant:

  • Le lizard complètement monté ( ici en version frsky )
  • Une batterie lipo de 550 mah en 3s 40c ( connectique xt30 )
  • Un manuel très bien fait qui vous expliquera vraiment tout pour la mise en route
  • Le câble permettant la programmation sur betaflight
  • Des hélices de rechange
  • Un petit tournevis et une clé a 6 pans

Caractéristiques

  • Chassis format X de 95mm en 2,5 mm d’épaisseur
  • Protection caméra en carbone de 1,5 mm
  • Fc omnibus F3 avec osd
  • Esc 4 en 1 de 10A
  • Moteur brushless 1104 6000kv
  • Combo cam/vtx 48 ch 25/100 mw ( ne pas oublier que nous sommes soumis à une puissance de 25mw maximum )
  • Hélices 5 pales 1935
  • Barre de 4 leds programmables via betaflight
  • Poids sans lipo : 67,9 grammes

Les premiers vols

Après une petite session sur betaflight pour régler mes inter pour les modes de vols, le Lizard est fin prêt a prendre son envol.

Les toutes premières sensations confortent mon attente….il y a de la puissance!!!! Et pas qu’un peu!!

En étant doux sur le manche des gaz, ce petit 95 est vraiment très doux et souple.

Un petit full trothle pour monter un peu…GO! euh….pour infos j’ai coupé le manche après à peine 2 secondes parce que j’étais déjà bien haut 😀

Le vtx en 25 mw quand à lui retransmet parfaitement l’image sans glitch.

La lipo permet de tenir 4 minutes ce qui est vraiment pas mal.

Très rapidement je me suis senti à l’aise avec la machine. Cependant, quelque chose me dérange rapidement : la qualité de la caméra. Un manque de détail assez flagrant comme ci il y avait un léger flou. Cela est parfaitement volable mais l’envie de rendre cette machine au top me pousse à effectuer une petite modif…

Runcam micro mod

Ayant sous la main un combo runcam micro swift avec son vtx en 25 mw, je n’ai pu résister longtemp avant d’entamer les travaux. En effet, ce petit mod demande quelques modifications légères du Lizard et une petite impression 3D

On commence par le démontage de la partie qui protège l’électronique ainsi que le combo cam/vtx, l’operation est assez simple, il suffit de déconnecter la caméra et de démonter les 2 entretoises en nylon qui se situent en dessous du chassis.

Une fois le combo cam/vtx retiré, penses bien a recuperer la petite pièce en alu ( vous allez comprendre pourquoi juste en dessous )

Nous allons maintenant utiliser notre dremel pour couper le carbone afin de savoir venir fixer notre impression 3d.

Ensuite, il faudra couper le support caméra d’origine en alu pour en faire 2 entretoises qui seront nécessaires pour le montage.

Durant le temps de la modification, je décide de lancer mon imprimante 3d pour réaliser les pièces qui serviront à effectuer le mod. Voici donc les pièces terminées et prêtes au montage.

Mise en place des impressions en utilisant les entretoises nylon

Concernant l’impression 3d, voici le lien qui vous permettra de télécharger les fichiers ( plusieurs modèles disponibles ) : https://www.thingiverse.com/thing:2478706

Concernant l’imprimante utilisée, c’est une Wanhao duplicator i3+. Je ne suis pas un pro de l’impression 3d et je souhaitait quelque chose de simple, robuste et fiable et je ne suis parfaitement satisfait et heureux de mon achat.

Pour ceux que cela intéresserait, je l’ai commandée sur le site : http://www.3dxtd.be/

Le site est également dispo avec un dépôt en France : http://www.3dxtd.fr/

J’ai vraiment eu un très bon contact et suivi avec un des patrons. Je conseille donc cette imprimante et ce shop à ceux qui souhaiteraient passer le cap et s’équiper 😉

Bon,revenons à nos moutons…

Pour le mod voici donc la petite runcam micro swift et son vtx. Disponible également en combo ici. Depuis la micro swift 2 est sortie et vaut d’autant plus la peine, d’autant plus que le combo est encore meilleur marché 😉

Pour le placement sur la pièce 3d, je vais désolidariser le vtx de la caméra et souder le câblage avec celui d’origine du Lizard

Et voila, tout est prêt! L assemblage se fait aisément et très rapidement. Pour fixer l’ensemble nous allons utiliser les 2 entretoises an alu réalisées avec le support caméra. J’ai fixé le vtx avec 2 gouttes de colle chaude.Le résultat est plutôt joli je trouve. Je vous laisse en juger :

J’ai également changé les hélices par des kingkong 1935 que je trouve un peu plus résistantes. Celles d’origine plient assez facilement en cas de crash. Et en plus elles sont assorties a l’impression 3d 😀

N’ayant pas d’autres lipo de ce format j’ai commandé des tattu 450 mah en 3s pour pouvoir poursuivre le plaisir.

Le mod effectué a fait prendre presque 7 grammes à la machine mais cela en vaut vraiment la peine!

Pensez cependant à placer votre antenne vtx correctement, elle reste assez exposée en cas de crash.

Vidéo

Conclusion

Pour ma part, totalement séduit par ce petit bolide. Une fois le mod effectué on se trouve a bord d’une vraie machine racing, et la seule chose que l’on souhaite est de pouvoir enchainer les lipos 😀

Je penses cependant essayer d’autres hélices afin de voir les différences de comportement et la résistance.

Rapport qualité prix/performance au top pour ce Lizard 95.

Excellent début d’année à tous , à très bientot et bons vols!!

Redeos.

Bienvenue chez les ch'tis du FPV

Bienvenue chez les ch’tis du FPV

Faire connaissance avec les autres! La communauté du FPV Racing a explosé ces deux dernières années. Je vais pour ma part vous parler d’une communauté proche : Les ch’tis.

Ch’ti, Chti ou Chtimi, désigne généralement un habitant du nord de la France abusivement. Ce mot onomatopéique est apparu pendant la Première Guerre mondiale, en référence à l’accent picard des soldats nordistes pour dire « c’est moi » (« ch’ti mi »).

Etant de Belgique, les enfants du nord sont ma plus proche communauté française.

Avec cette présentation, sans arrière pensée et sans vouloir ridiculiser les gens, que du contraire, c’est loin des préjugés de la télé réalité que j’ai voulu marquer le coup en vous présentant des concepteurs, des artisans et des entrepreneurs.

Je vous invite dans un tour d’horizon de ce qui se fait donc par là…

Batfly

Stanislas Laboure alias BatFly nous vient de Tourcoing.

Pour participer à cet article, Stan a mis à ma disposition son Batfly 130.

Pour ce build je suis parti la config qui offrait le meilleur rapport qualité/prix. Un build qui tient la route pour un débutant sans se ruiner!

Liste du matos

Frame : Batfly 130

Moteurs : 4 X Racerstar Racing Edition 1407 BR1407 3500KV 2-3S Brushless Motor 

ESC/Carte de Vol/RX Frsky : Eachine Minicube Flytower 20x20mm Compatible Frsky RX F3 ESC

Caméra : 600TVL 100 Degree 1/4 Cmos 2.8mm Lens FPV Camera PAL/NTSC 3.3-5V

TX Vidéo : Eachine ATX03 Mini 5.8G 72CH 0/25mW/50mw/200mW Switchable FPV Transmitter w/ Audio

Lipo : Eachine Lizard95 FPV Racing RC Drone Spare Part 11.1V 550MAH 40/80C LiPO Battery

Présentation

Le kit est à assembler et la visserie est fournie. C’est du M2, faudra prévoir de quoi!

La bottom plate fait 3mm.

La top Plate fait 80mm de long.

Il ressemble à un bon vieux ZMR !

Poids contenu de 30g à nu.

Montage

Premier montage à blanc pour vérifier l’agencement.

Montage du cube et des moteurs en moins de 10 min.

Pour la partie caméra, mon ami Pavlo a conçu cet élément en 3D pour y fixer le micro caméra.

Il y a trois modèles : 0°,15° et 30°

Mise en place de la caméra et du VTX.

Le petit Batfly 130 est de taille respectable.

Vidéo

La Batfly emmené par ce set-up ne trompe personne. C’est facile à monter, à régler et…à voler. Seul regret, ne pas pouvoir l’emmener en 4s!

Da Ou

Da Ou Banner

David Depaix alias Da Ou est un habitué puisque nous lui avons déjà consacré un article ici https://pimousse.be/2016/08/17/portrait-da-ou-pilote-fpv-freeride/

David a mis à notre disposition une frame Tiny Invader.

Liste du matos

Frame :

Moteurs : Emax RS1306 4000KV CCW

ESC/Carte de Vol: 6.5g 20x20mm HGLRC XJB F428 Micro F4 AIO OSD BEC Flight Controller & 28A Blhel_S BB2 2-4S 4 in 1 ESC

RX: Frsky XM+ Micro D16 SBUS Full Range Receiver Up to 16CH

Cam : RunCam Micro Swift 600TVL 2.1mm/2.3mm IR Blocked 1/3 CCD FPV Camera PAL/NTSC 5.6g

VTX : Runcam TX25 5.8G 48CH 25mw Video Transmitter for Micro Swift Micro Swift 2 Micro Sparrow

Lipo : Eachine Lizard95 FPV Racing RC Drone Spare Part 11.1V 550MAH 40/80C LiPO Battery

Présentation

Je suis parti sur un combo HGLRC qui offre l’avantage de pouvoir supporter 28A en continu, aussi bien en 3S qu’en 4S.

L’assemblage du Tiny est très simple. Il suffit de suivre la notice. Ça peut paraître con, mais j’apprécie quand le fabricant détaille l’assemblage de son produit.

 

Pour la partie FPV, le combo Runcam micro swift m’est apparu comme une évidence, tellement c’est facile à assembler et l’encombrement est du coup réduit.

Le build terminé

La différence se situe là, le poids! 107g!

Vidéo

La machine m’a vraiment bien plu avec ce set up, Léger et rapide, j’ai adoré! Solide aussi vu les gamelles dans les murs et sur le mobilier de la salle de sport.

Et les activités dans le nord c’est comment?

Winter is coming #fpvaddict #fpvlife #fpv #drone #dronestagram #got7

Une publication partagée par Pimousse (@pimousse.be) le

Drone Arena

Gauthier est à l’origine du projet Drone Arena. Il occupe depuis pas mal de temps une place importante dans le milieu du FPV racing. C’est grâce à ses tutos et articles sur son blog Mondrone.net sous le pseudo de Papy Maurice que pas mal de gens ont pu avancer en 2015 et 2016. Se faisant plus discret sur la toile, il a préparé ce qui va devenir un lieu incontournable dans le paysage du FPV.

Le concept de Drone Arena, c’est une salle près de Lille, dédiée au pilotage en immersion. 680m² de circuit pour 6 pilotes!

Plus d’infos ici : Drone Arena

Le reportage de M6 avec nos amis du Belgian Drone fun Tour, la famille Facchin 😉 AQui n’ont pas hésité à donner de leur personne pour tester le concept.

Le reportage de France 3 où l’on voit un journaliste qui n’y connait pas grand chose en FPV, se laisser guider et essayer le concept.

Drone Arena : 3 bonnes raisons de tester !

C'est une première en Europe, ça se passe à Marcq-en-Baroeul, on vous donne 3 bonnes raisons de tester la course de drone en immersion !

Publié par France 3 Nord Pas-de-Calais sur dimanche 19 novembre 2017

Drones Park

Il existe d’autres projets notamment à Dunkerque avec le Drones Park.

Le projet est géré par Olivier Victorri.

La Philosophie

L’innovation en partage

DronesPark explore,  à travers les drones et autres objets télécommandés, les capacités de convivialité, d’innovation, de partage de connaissances et de savoir-faire qu’offrent les nouvelles technologies.

Le collectif au cœur des activités

S’entraider, changer son point de vue, encourager la collaboration de différents acteurs (entreprise/particulier/association/collectivité/scolaires…) ou entre participants d’un même atelier sont autant de qualités mises en avant lors des sessions de DronesPark.

Des partenariats dynamiques, un lieu en projet

Soutenu par Spark&Co, DronesPrak ambitionne de créer un espace de vol, un lieu d’expérimentation en matière pédagogique et d’innovation sociale et un lieu de vie, implanté au cœur des activités de la ville.

Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion d’aller leur rendre visite.

Voici donc un teaser.

Et une retrospective

Merci à tous les acteurs de cet articles pour votre temps et votre patience!

Bons vols

Lunettes FPV Eachine EV100 - Le test

Lunettes FPV Eachine EV100 – Le test

Coucou les pilotes ou futurs pilotes,
Depuis l’annonce de la marque Eachine sur le commercialisation de sa nouvelle paire de lunettes EV100, les passions se sont déchaînées, les rumeurs se sont acharnées… à l’arrive des premiers exemplaires la désillusion à fait place au sentiment d’émerveillement…
Certains ont vanté tous les mérites mais était ce justifié?
J’ai sauté sur l’occasion pour me prendre un exemplaire chez mon ami d’addiction banggood.. ai attendu… attendu… attendu que ça arrive dans ma boite… et voici mon avis 🙂

Données technique

Résolution: 720 x 540
FOV (angle de vue): 28 degrés
Affichage: 4:3
OSD intégré
Racing mode
Debug mode
Focale ajustable
IPD (distance inter pupillaire) ajustable de 58 à 68mm
Entrée/ Sortie Vidéo (via jack 3.5mm)
Récepteur: 5.8GHz 72 canaux
Sensibilité: -93dB
Double antenne en RP-SMA (impédance 50ohm, Gain 3dBi)
Recherche automatique
Format vidéo PAL/NTSC
Ventilateur incorporé
Sortie audio (via jack 3.5mm)
Tension de fonctionnement: 7.4v (2s) avec alarme batterie faible à 6.8Vdc
Connexion USB pour mise a jour ou utilisation en tant que powerbank
Dimensions: 165 x 76 x 30
Poids: 221g

Unboxing

Arrivée du célèbre sac poubelle tout droit venu de chine.

A l’intérieur le produit dans sa boite est bien protégé dans un film de mousse.

Le packaging est pas mal foutu, bleu couleur hi-tech !

Sur le coté de la boite on a tout ce qu’elle est censée contenir.
 

De l’autre coté de la boite on est averti sur la couleur contenue… ça tombe bien c’est blanc que j’ai demandé !

La tranche de la boite nous dévoile toutes les fonctionnalités principales

un code QR est présent sous la boite.. scannez vous serrez redirigés :p

Prêt à suivre le déballage? 3… 2 … 1… c’est parti !

On ouvre délicatement la boite pour y découvrir le manuel.
Vous savez ce bout de papier que vous ne lisez jamais ou qui contient pourtant majorité des réponses à vos questions.

Sous le manuel une trappe en carton.. vite, vite, soulevons !

La voilààààà… précieuse tant attendue.
J’en ai l’eau à la bouche.

On retire les lunettes et??? c’est tout?? mais non !

De part et d’autre se trouvent des petites boites contenant le petit matériel.

Ouvrons la boite de droite.
Elle contient les deux antennes 3dBi, un câble usb et un strap velcro pour bien harnacher la batterie.

La boite de gauche contient la batterie, emballée de surcroît dans un sachet zip.

Tour d’horizon

Un peu plus de détails ça vous dit?
Prise en main.
Tout en plastique lisse, elle sont relativement légères.
Le sentiment à la prise en main est assez convaincant, ça ne fait pas lunettes bon marché.
Sur l’avant est imprimé la marque qu’on tentera de dissimuler sous un bel auto-collant.

Vue du dessus, on retrouve de chaque côté un connecteur RP-SMA sur lesquels viendront se visser les antennes batons reçues.
Au milieu un petit grillage en plastique sous lequel est dissimulé le ventilateur.
Et de part et d’autre du ventilateur se trouvent les boutons de réglages.

 
Vue de derrière et de la double optique.
Chaque oeil possède son écran.
Un mousse, peu dense, est déjà collé sur le contour; il augmente le confort lors du port et atténue fortement la lumière rendant le sentiment d’immersion plus prononcé.
Un bandeau de tête élastique et réglable est aussi présent permettant de maintenir les lunettes sur nos grosses têtes.

Sur le dessous on retrouve les réglages pour la distance inter pupillaire (des tirettes en plastique), les réglages focale (des petites molettes en plastique) et un interrupteur qui permet de mettre en route ou couper le ventilateur.
Notez que le réglage de la focale est une option qu’on ne retrouve jamais sur les lunettes habituelles… elle permet aux porteurs de lunettes d’appliquer directement la bonne correction à leur vue 🙂

 
Sur le coté gauche, le connecteur usb servant aux mises à jour et le connecteur jack 3.5mm pour l’audio.

Sur le côté droit, le connecteur d’alimentation et le connecteur jack 3.5mm servant à l’entrée/sortie vidéo analogique (CVBS)

On visse les antennes bâtons sur les connecteurs RP-SMA et voilà ce que ça donne.
Sexy !
Mais ce le sera encore plus avec une antenne pagoda et une antenne patch.

Petite vue en contre plongée de l’ensemble complet avec sa batterie.

La batterie

La batterie fournie avec les lunettes a un look sympa.
C’est une Li-Po 7.4V (2S) de 1000mAh.
Elle est moulée avec des encoches qui la maintiendrons un peu mieux dans le bandeau de tête.
Elle contient un petit module qui permet de savoir son niveau de charge en appuyant sur un bouton.


Le connecteur à brancher sur les lunettes et une prise d’équilibrage pour la mettre a charger dans votre chargeur de batterie préféré.

Vue d’un peu plus près du module qui permet d’estimer le niveau de charge restante dans la batterie.

Les précautions d’usage sont notées sur un côté de la batterie.
On ne rigole pas avec la sécurité, surtout à l’utilisation de batterie LiPo

Besoin d’un chargeur dédié pour cette batterie?
Néni hein! ça se charge aussi en USB !

Le Test

On branche, on revêt et… on pleure !
Première réaction “MAIS c’est TOUT PETIT l’image là dedans”…
ha ouais un FOV de 28 degrés c’est déjà pas grand mais là c’est vraiment pas grand.

On chipote un peu avec les boutons et le téton présent sur le dessus des lunettes.
Il faut un peu de temps pour s’y faire, appui court, appui long, gauche, droite, haut, bas, étoile, carré… heureusement l’osd permet de savoir un peu ce que l’on fait.. seulement un peu car certaines actions ne sont pas affichées (comme le réglage contraste ou luminosité avec le téton gauche/droite/haut/bas).

On ne voit pas très bien mais c’est le band scanning qui est lancé et il est long… trèèèèès long !!!

Bim bam boum, recherche d’un signal vidéo.. ça tombe bien je trouve le mien et affiche ma super image de caméra runcam swift 2
J’ai dis ma super image? sur un autre masque ou lunettes dans ce cas car ici l’image est terne et fade, le rendu des détail est peu présent.. c’est pas beau !!!

Côté qualité de réception du signal vidé ça reste correct.. sans plus..
Il lui manque un bon vrai récepteur diversity.
En effet ici on a deux antennes mais un seul récepteur. Il choisit quelle antenne reçoit le meilleur signal et switch dessus.

Points positifs car il y en a quand même, c’est le réglage de l’IPD et de la focale.
Bien que le réglage IPD est disponible sur les grandes marques et est devenu une option de série, le réglage de la focale lui n’est jamais présent. Chez les autres il faut jouer avec l’ajout de verres correcteurs entre l’oeil et l’écran des lunettes. Ici on tourne une petite molette et la correction s’opère.
GENIAL pour ceux qui portent des lunettes, elles pourrons corriger directement et adapter les lunettes au mieux à leur vue.

Mesures

Parlons du poids.. important quand on les a sur le pif.
Il reste très correct à 174g sans la batterie

Et 231,5g avec la batterie.

Les dimensions des lunettes sont d’environ 17cm de largeur sur 7,5cm de profondeur

Parlons de la batterie:
Elle pèse 58g.

Ses dimension sont à peu près 65mm x 32mm x 22mm.

Un petit test supplémentaire

J’ai placé un périphérique de capture vidéo/USB sur la sortie vidéo des lunettes.

L’image est nettement meilleure que celle affichée.
La restitution des couleurs est bien plus fidèle et la netteté enfin présente.

Image de l’écran des lunettes.

Image du périphérique de capture vidéo.
NB: on notera que l’osd des lunettes n’est pas transmis dans le flux vidéo de sortie.

Conclusion

Même si ça semble bien conçu et respire la confiance à la prise en main, on est rapidement déçu lorsqu’on allume les lunettes pour afficher un signal vidéo.
Ecran trop petit qui donne l’impression d’être au dernier siège de la dernière rangée d’un immense cinéma.
Qualité de réception moyenne, image terne et peu détaillée, c’est même limite difficile à utiliser pour un habitué du FPV.
En oûtre on aurait au moins apprécié recevoir un petit sac de rangement avec celles ci.

Si vous n’avez pas le budget.. épargnez encore un peu et achetez une paire qui donnera une meilleure expérience.
Si vous profitez d’une super ristourne avec des réductions supplémentaire et que vous avez envie de flamber.. ok prenez les pour dire que vous aussi vous les possédez ou pour les prêter aux personnes souhaitant vous accompagner en vol (mais franchement je n’oserais pas afficher ma discipline aux travers de cette vision décevante)

Liens intéressants

Les lunettes Eachine EV100 disponible sur la boutique

Eachine BlackWing

Eachine BlackWing

Qui n’a jamais rêvé d’une petite machine à emporter partout? La laisser dans le coffre de la voiture et profiter de son temps de midi pour aller voler.
C’est mon cas, je me suis même offert une petit radio premier prix, la FlySky FS-i6x qui reste dans mon coffre sans peur de l’abimer avec mes anciennes Fatshark, de plus les récepteurs ne coûtent rien.

J’ai pris pour une fois la version PNP pour gagner un peu de temps et voir la qualité de l’équipement proposé. Habituellement je préfère tout monter moi-même mais vu la différence de prix par rapport au kit, je ne prenais pas trop de risque.

Contenu de la boite

  • 2 demi-ailes en EPO noir équipées de servo 9g
  • 2 winglets
  • Fuselage équipé d’un moteur Racerstar 1806 KV2400 et d’un esc Hobbywing 12A
  • Jonc de carbon qui servira à renforcer l’aile
  • Hélice 4141
  • Chape de rechange
  • Support camera HD en vois
  • Capot pour ceux qui ne voudront pour mettre la caméra HD
  • Planche d’autocollants

Ils ne se sont pas foulés pour l’envois… mais tout est arrivé en bon état. Chaque élément est placé dans des autres boîtes.

Caractéristiques

  • Envergure : 68 cm
  • Longueur : entre 35 cm
  • Poids en ordre de vol :

Configuration

J’ai laissé l’équipement d’origine dans un premier temps.
Pour l’équipement FPV :
• Caméra HS1177
• VTx Eachine TX526
• Runcam 2pour filmer les vols
Comme récepteur j’ai utilisé un petit Flysky X6B qui à l’avantage de faire PWM avec une petite modification du cablage pour pouvoir brancher les servos (au besoin je peux faire un petit tuto).
Niveau batterie, je reste sur une configuration légère donc ça sera une 3S 1300mAh. Elle passera certainement en 4S mais je lui mettrai un autre esc.

Montage

N’ayant que peu de temps, je me suis orienté vers de la colle cyanoacrylate + accélérateur.
Il ne faut pas oublier de poncer légèrement les surfaces à coller ainsi que le jonc de carbon.
Je n’ai pas rencontré de difficultés particulières, bien que l’ajustement des deux demies ailes sur le fuselage n’est pas aligné avec l’assise des dérives, mais ça ne les empêchera pas de bien tenir.
Pour la caméra, j’ai creusé dans la matière pour la loger ainsi que pour placer mon VTx.

J’ai préféré coller le petit “capot” avec le reste du fuselage.


Concernant le dégagement pour l’hélice, je pense raboter un peu de mousse…

En moins de 2 heures elle était prête à voler.

Premier vol

L’ensemble 1806 2400kV, la petite hélice 4.1×4.1 ainsi que l’arrière du fuselage qui est prédominent me faisaient un peu peur.

Lors du lancé dans son élément, j’ai dû resté plein gaz durant toute la durée du vol. Étant habitué aux machines rapides, j’ai eu beaucoup de mal car c’est lent.

L’aile est stable mais le manque de puissance se fait trop ressentir, quelques modifications seront à faire.

Modifications partie 1

Ajouter de quoi faire circuler de l’air dans le fuselage. Mon VTx est refroidi pour un petit radiateur alu, donc aucun soucis pour lui, mais l’esc étant à l’intérieur, c’est pas jojo pour lui.

Vous pourrez télécharger une petite prise d’air style NACA ici.

Retailler un peu les protubérances du fuselage pour laisser l’hélice mordre un peu plus l’air.

Suite à quelques tests de consommation, je suis parti sur une plus grande hélice, ça vole déjà mieux, mais ce n’est pas une machine qui avance. L’esc est limite pour mon type de vol et donc chauffe beaucoup.

Modifications partie 2

Adepte de la vitesse et même si ce profil à forte cambrure privilégie plus les vols stables que très rapides, je suis passé à un moteur SunnySky x2204 2300kV qu’il me restait dans mon stock.

Niveau ESC je lui ai mis un 20A ainsi qu’une hélice BN 5040.

Je n’ai pas encore testé en vol, ça avancera déjà plus, ça c’est certain, c’est une config que j’utilise sur la petite X1 de 600mm d’envergure.

Lien utiles

Bilan

Ce que j’ai aimé :

  • Le prix (et encore)
  • La rapidité d’assemblage

Ce que j’ai moins aimé :

  • La config de base qui est pour moi anémique
  • Pas de circulation d’air dans le fuselage sans quelques modifications

C’est un peu un review à la va vite (bien que je l’ai commencé fin août, je suis passer à d’autres ailes car elle ne me motivait pas), je n’ai pas trouvé de temps pour lui donner une seconde chance, je vois que certain en sont contents, donc ça me motive à aller plus loin avec, quitte à la modifier un peu plus encore (tailler plus le fuselage).

Bref si vous voulez voler vite, passer votre chemin, prenez la eachine fury qui marche fort en PNP (review disponible ici) ou encore la Sonicmodel F1.

Je reviendrai sur cet article au printemps, l’hiver me permettra de préparer mes ailes pour la bonne saison et elle y passera aussi.

DJI Phantom micro – Vive la 3D!

Pour ce build de DJI Phantom micro je me suis intéressé à  un concept qui existait sur Thingiverse.

L’impression 3D a été confiée à un ami de la Gustar team.

Pour ce build, il faut avoir le soucis du détail et pouvoir souder sur de très petits composants.

Le matériel :

EMAX F3 Femto 6A Bullet BLHeli_S ESC RS1104 5250KV Motor T2345 Propeller Power System Combo

Eachine TX01 NTSC Super Mini AIO 5.8G 40CH 25MW VTX 600TVL 1/4 Cmos FPV Camera

DJI PHANTOM 95mm FPV Frame by Gophy

Montage

Le pack Femto de chez Emax me semblait être un bon compromis au niveau du prix. Pas besoin de longues sessions de surf pour trouver le matériel had hoc, tout est dans la boite.

Les ESC sont des 6A en 2S. J’ai testé sans les avoir flashé et ils supportent le 3S le temps d’une LIPO. Les moteurs en gris sans inscriptions sont parfaits et rappelle les modèles originaux. La carte SPracing EVO F3 ira se fixer sur les deux hauteurs de double face livrés avec.

Un morceau de double face permettra de fixer l’ESC à la canopy.

Le matériel est en place on va pouvoir déguster le spaghetti 🙂

Ça rentre tout juste.

Le XM+ est le plus petit récepteur en ma possession et il va se fixer à l’aide d’un double face sur la carte de vol.

Les pieds sont collés à l’aide Cyano verte.

Bien vérifier la taille de votre LIPO avant de fixer vos pieds.

Pour fermer la canopy j’ai pris des colsons vert et rouge pour rappeler les LED originelles.

Le look est sympa, on s’y croirait.

Avec les hélices Emax.

Le Velcro indispensable pour votre LIPO.

Poids sans LIPO = 66g

FPV

Pour ajouter du Fun, j’ai mis une cam AIO pour voler en immersion.

Le support a été crée pour elle. Le modèle TX01.

Il faudra par contre faire attention lorsque vous visserez car la structure est très fragile.

Quelques photos

Vidéo

 

Exversa Juno – Le design ultime ?

Présentation

Il est temps de vous parler d’une frame avec un design et une conception hors du commun.

Nous sommes tombé sur un post Facebook présentant le Exversa Juno.

La page Facebook est disponible ici et le site web exversa design ici

En ce qui me concerne, je suis resté sans voix devant la finition et l’aboutissement du résultat final, inutile de préciser que le coup de coeur fut immédiat 🙂 !

Nous avons donc pris la décision de commander un exemplaire avec les bras 5 et 6 pouces pour vous le présenter (ici en 6 pouces).

Il est disponible en 5 pouces (220 mm) pour 78 grammes ou en 6 pouces (250mm) pour 85 grammes.

Le kit Exversa Juno complet comprend

  • Le pod complet avec les tubes d’antenne et les embouts de tubes( les découpes permettent d’utiliser toutes les caméras HD).
  • la main plate en 6mm
  • 2 plates de 2mm venant prendre en sandwich la main plate de 6mm et servant de fixation pour la carte de vol.
  • 6 bras du format choisis à la commande en 6 mm
  • un kit de fixation pour la carte de vol
  • 20 vis M3 x 12mm en titane
  • une clef 6 pans 2mm permettant de monter le châssis
  • un outil en carbon pour le changement d’hélices.
  • un porte clef Exversa assez classe.

La frame dispose d’un système de changement de bras rapide à (3 vis), il faut 5 min pour changer un bras.

Un système simple et éfficace permet d’augmenter la résistance en cas de choc sur les bras, ils viennent épouser la forme de la main plate une fois fixés.

ici le système de verrouillage des bras(v1)

Et voici la v2 plus solide

 

 

 

 

 

 

Le design de ce châssis en nid d’abeille apporte plusieurs avantages :

  • Il permet une fois en vol, d’optimiser la pénétration dans l’air et de mieux refroidir les composants.
  • l’aérodynamique est optimal, car l’air passe a travers le châssis.
  • le gain de poids
  • la résistance structurelle accrue
  • la répartition des forces en cas de choc violent

Le Pod

Le pod est en nylon injecté, il est très solide et disponible depuis peut également en blanc et en rose.

Il se fixe par le bas de la main plate a l’aide de 4 vis et permet de fixer toutes les caméras HD fréquemment utilisée en FPV.

La Caméra se fixe par la lentille et cela ne pose pas de problème particulier.

Par contre, on est obligé d’utiliser un esc 4 en 1 sur cette frame.

Le montage

J’ai choisi pour ce montage les composants suivants pour la version 5 pouces :

– Moteurs : X-Foot(sunnysky) 2207-2600kv disponible ici

– Carte de vol : Racestar F3S Full AIO – ESC 30amp – Osd / Bec –  disponible ici

– Caméra : Foxeer Xat 600m HS 1177 –  disponible ici 

– VTX : VTX03 25MW- 50MW -200MW disponible ici

– RX : FRSKY xm+ Disponible ici

Cette carte de vol permet un montage propre, simple et rapide en simplifiant au maximum le câblage pour un tarif imbattable.

Il suffira de raccorder la XT 60, les 4 moteurs, la caméra, le rx et le vtx alimenté en 5 volts par le bec intégré.

Elle gère le Dshot 600 d’origine et les réglages esc son correct à l’exception des Min & Max de série qui sont inadaptés au Dshot.

L’osd de la carte est entièrement configurable dans BETAFLIGHT.

Elle dispose également d’un capteur de courant.

J’ai ajouté un condensateur 25v de 1000uf pour filtrer l’ensemble.

Le poids en ordre de vol sans lipo est de 289 grammes.

Les 2207 – 2600 kv apportent un couple énorme avec les hélices adaptées

Le build terminé

La video du Maiden

Conclusion

Cette frame conviendra mieux pour du freeride et du freestyle en 5 ou 6 pouces, elle est très rigide et a une très bonne inertie,

il serait préférable d’avoir le pod en tpu pour la longévité même si celui d’origine encaisse bien les chocs.

Le verrouillage des bras dans sa 2eme version apporte encore une rigidité supplémentaire.

Bons vols

Test du mini quadcopter Eachine E013

Test du mini quadcopter Eachine E013

Introduction

La saison Indoor va recommencer et c’est l’occasion de vous présenter le Eachine E013.  Je cherchais un modèle pas trop cher et qui puisse s’adapter aussi bien dans mes mains que dans celles d’un novice.

Présentation

La boite inspire la confiance et pour une fois, elle n’est pas arrivée défoncée.

Eachine E013 Box

Le tout est bien protégé pour le transport, je pense que je m’en servirais par la suite pour aller à la salle.

Eachine E013 unboxing

Le contenu est complet pour effectuer un premier vol:

  • Le Eachine E013 et sa LIPO
  • Le mode d’emploi( en anglais et en chinois),
  • La télécommande avec ses sticks qui rappellent furieusement ceux d’une grande,
  • Un set d’accessoires avec un mini tournevis, hélices de rechange, chargeur USB
  • Un jeu de décalcomanie à apposer sur votre Eachine E013

Eachine E013 Contenu

La télécommande fonctionne avec 3 piles de type AAA.

Eachine E013 piles

Au niveau de l’électronique, il n’y a pas d’accès possible aux paramètres de la carte de vol. Les fréquences vidéos sont changeables depuis le bouton situé à fleur de la canopy.

La caméra est de type AIO, simplement fixée avec un bout de 3M double face sur la carte de vol.

Eachine E013 Carte de vol

Vidéo

Conclusion

J’ai trouvé dans cette appareil un compagnon pour assouvir mon besoin de voler rapidement et dans des endroits sympas. Il aura aussi une fonction d’apprentissage car pour initier quelqu’un cette machine permets déjà de faire des vols assez sympa.

Le vol en extérieur n’est pas son fort, seulement par temps calme.

Lien : Eachine E013

Bons Vols!