Articles

Review du Eachine E010S – Le tiny badass

Découverte du Eachine E010S un Mini (nano) drone pour un Maxi moment de FUN.

Coucou les biloutes !
Vous vous souvenez surement du build pour créer un nano drone FPV à partir d’un Eachine E010!?
Eachine a bien compris qu’il y avait un filon à exploiter et a sorti une version toute faite et “upgraded” de ce nano drone FPV,le Eachine E010S.
Vendu aux alentours de 50€ sans code promo, je suis certain qu’il vous séduira ! (moi en tout cas je suis sous le charme)
Pas besoin d’assembler, pas besoin de bricoler… on bind à sa radiocommande, on met ses lunettes ou masque FPV sur la tête et c’est parti pour un maximum de plaisir.

En ces jours pluvieux et venteux, ce petit nano racer est juste génial et excellent en intérieur.
On peut ainsi étancher sa soif de FPV même pendant les jours les plus mauvais, le tout sans bouger de son divan 🙂

Données technique

Un nano drone “brushed” 65mm moteur à moteur avec protection des hélices en ABS et une structure en carbone pour rigidifier.
Basé sur un contrôleur de vol F3 sous cleanflight avec récepteur radio intégré (et possibilité de mises à jour du contrôleur de vol)
Doté d’une caméra cmos 1/3 de 800TVL combinée à un émtteur 5.8GHz 40 canaux de 25mw (AIO)
4 moteurs type 615 coreless qui tournent à 59000 tours par minute.
1 batterie 1S (3,7v) de 150mAh en 45C
Tout cela pour un poids de 26g prêt à voler !

A savoir que ce nano drone se décline en 3 versions différentes à commander en fonction de sa radiocommande.
Il existe en récepteur DSM (spektrum, devo sous deviationtx), en Flsky et en Frsky (taranis, Q7,… en mode D8)

Unboxing

Assez déconcerté.. je commande un Eachine E010S et on me livre une boite de QX100… WTF???
  

J’ouvre la boite et… soulagement, je découvre un mode d’emploi pour un Eachine E010S !

On retire le mode d’emploi de la boite, tout est bien protégé dans la mousse.
On distingue un petit sac dans un interstice avec du petit matériel et sous le grand carré de mousse on espère trouver l’engin!

Bingo! Bien coincé, bien protégé et tout assemblé. On ne risque pas de le retrouver sous forme de puzzle.

Le petit sachet est retiré de l’ouverture.

Déballage du petit sachet.
2 élastiques pour maintenir la caméra, 2 mousses double face pour recoller la caméra, un set d’hélices orange de rechange, une clef usb qui permet de charger une lipo 1S et une clef en métal (non ce n’est pas une pièce de coupe-ongle) qui permet de retirer facilement les hélices quand on les remplace.

Le Eachine E010S sorti de la boite.. mignon tout plein !

Tour du propriétaire

Vue de face, l’antenne du récepteur radio n’est pas super bien placée mais n’est pas dérangeante car n’est pas face a la caméra.
 

Vue de côté. C’est propre… pas de fils qui débordent dans tous les sens.

Vue de derrière.

Vue de l’autre côté.

Vue du dessus et surtout de son antenne clover à 3 lobes.
L’antenne est assez légère et semble fragile.. Malheureusement avec du cuivre on doit faire un compromis entre léger et costaud.
En ce qui me concerne, dès qu’elle sera légèrement abîmée,je la remplacerait par un simple bout de fil taillé à la bonne fréquence de résonance.. Cela allégera un peu plus l’ensemble, le rendra plus compact et surtout on s’accrochera moins facilement en essayant de passer dans les tout petits endroits.

Vue du dessous.
Un logement dédié à la batterie a été spécialement prévu.
Attention une batterie 1S de 150mAh rentre tout juste dedans, n’espérez pas en installer une de plus grosse capacité.

Les moteurs coreless 615 (6mm de large, 15mm de long).

L’hélice vient s’emboîter sur l’axe du moteur.
Je n’ai pas du mettre de vernis a ongle ou de colle, ici les hélices tiennent super bien sur l’axe !

Bien qu’il ne fasse que 65mm moteur à moteur, les dimensions extérieures sont elles forcément supérieur.
Comptez environ 83mm de côté pour une hauteur de 33mm hors antenne (+34mm d’antenne = 67mm de haut)
 

 

Le poids du nano sans la batterie est de 20g et 25g avec la batterie (soit 1g de moins que le poids renseigné par le constructeur).
 

La batterie

Nous est fourni avec la machine une batterie 1S (3,8v) de 150mAh en 45C.
La connectique utilisée est de type 2pins 1,25mm … souvent utilisée sur de si petites machines (au cas où, on trouve facilement des connecteurs de remplacement — voir ici –)

Si vous souhaitez trouver d’autres batteries en remplacement (je vous donnerai le lien vers un pack de 5 + chargeur dans les liens utiles tout en bas de l’article) voici les dimensions:
Longueur: 25,5mm – Largeur: 17,7mm – épaisseur: 6,85mm – Poids: 4,8g
 

 

Avant d’effectuer le premier vol n’oubliez pas de charger la batterie.
Impatient??? ne vous inquiétez pas, de si petites batteries chargent très vite !
Connectez la batterie sur la clef usb fournie, enficher la dans un chargeur usb ou le port libre de votre pc.
Une led dans la clef usb s’allume durant la charge.

Lumière éteinte? débranchez la, placez la sur le nano et VOLEZ !

Programmes

Avant toute chose il faudra faire le bind avec votre radio.
Le bind se fait de manière très facile et est super bien expliqué dans la doc… je ne vais donc pas réexpliquer la procédure, il vous suffira de lire le manuel (qui se résume ici à une simple feuille).
Le bouton de BIND se situe devant la caméra, à la base de l’antenne radio.

Pour régler et mettre à jour (je n’ai pas essayé car le mien fonctionne très bien comme ça) le contrôleur de vol du Eachine E010S, il vous faut posséder le navigateur CHROME de Google et avoir installé l’application “Cleanflight” disponible sur ce dernier.

Je suppose qu’il est aussi possible de mettre Betaflight sur le contrôleur de vol mais pour un nano brushed je n’en vois pas l’intérêt.

On branche un câble usb entre le port usb situé derrière la caméra et son ordinateur, on laisse installer le driver et quand c’est prêt on appuie sur “connect” en haut à droite du programme.

La version du micrologiciel (firmware) qui se trouve dans celui en ma possession est la version cleanflight 1.13.0 pour contrôleur de vol type SPRACING F3.

Si toutefois vous avez fait une boulette, avez trop modifié les réglages et ne vous en sortez plus…
Voici le backup (dump) d’origine du Eachine E010S pour la version 1.13.0 de cleanflight.

Perso j’ai laissé les réglages de base sur cette machine… ça vol comme sur un rail !

Côté caméra

L’image de la caméra est juste nickel !
Les détails sont bien présents grâce aux 800TVL, le rendu couleur très bon, la gestion de la lumière se fait très bien.
Par contre l’image semble au format 4:3 ce qui l’allonge légèrement dans mes lunettes 16:9.
Cela ne procure aucune gêne à l’utilisation rassurez vous.

Sur le côté de la caméra on trouve un petit bouton poussoir qui permet de configurer la caméra.
1 appui court change le canal (fréquence), 1 appui plus long (1,5s) change de bande de fréquence , 1 appui très long (3s) la passe de PAL à NTSC et inversement (une led bleue s’allume à l’arrière de la caméra quand on est en mode NTSC).

L’émetteur intégré sur la caméra émet 25mW (maximum autorisé en Europe) dans la bande des 5,8GHz et possède 40 canaux.
Des Leds rouge situées à l’arrière de la caméra indique sur quelle canal / bande on se trouve.

On compte 8 canaux (fréquences) sur 5 bandes différentes réparties comme suit:

  • Bande A : 5865,5845,5825,5805,5785,5765,5745,5725 MHz
  • Bande B : 5733,5752,5771,5790,5809,5828,5847,5866 MHz
  • Bande E : 5705,5685,5665,5645,5885,5905,5925,5945 MHz
  • Bande F : 5740,5760,5780,5800,5820,5840,5860,5880 MHz (Fatshark)
  • Bande R : 5658,5695,5732,5769,5806,5843,5880,5917 MHZ (Raceband)

L’angle de vue de la caméra est donné à 150 degrés horizontal et 170 degrés de diagonale.
Pratiquement j’ai un rendu d’image très correct et sans vraiment de déformation pour un soit disant grand angle.

Autonomie

N’espérez pas voler des heures…
2 minutes 30 secondes en vol tranquille.
1 minute 30 secondes en vol gaz à fond !
C’est peu, mais avec une batterie de 150mAh il ne fallait pas espérer beaucoup plus… et c’est déjà pas mal !

N’hésitez pas à commander quelques lipos et un chargeur supplémentaire comme celui ci pour quelques € supplémentaires.. (le lien d’achat est — ici –)

Notez que les connecteurs sur les batteries sont différents que ceux d’origine.. Soit vous remplacez celui qui permet de brancher la batterie sur le Eachine E010S pour utiliser la batterie au plus court, soit vous utilisez les rallonges convertisseur fournies (ça rajoute un peu de poids mais c’est acceptable)

Quelques relevés additionnels

Mesure de la recharge de la batterie avec le chargeur usb fourni.
On charge à 510mA… entre 3 et 4C.

L’émetteur est configuré sur le canal fatshark 5 (F5 – 5820MHz)

Vue à l’analyseur de spectre sur toutes la bande vidéo 5645MHz – 5945MHz (300MHz de bande passante)
 

Vue limitée sur 80MHz de bande passante (5780MHz-5860MHz)

Vue thermique du E010S après un vol classique.
Vue de dessous

Vue de côté

Vue du dessus

En vidéo

Pensez à couper le son, cette vidéo sort BRUT de mon enregistreur intégré à mes lunettes skyzone !
Belle image n’est ce pas?

Conclusion

Génial, tout simplement génial !
Je m’amuse comme un gamin dans la maison avec ce petit nano brushed FPV !
Rien de plus à dire…

…sauf peut être son autonomie assez réduite de 2 min 30 sec en vol cool, qui descend à 1 min 30 sec si on est gaz à fond tout le temps !
Mieux vaut prévoir quelques batteries supplémentaires !!!

Liens utiles

Le manuel version Frsky

Le manuel version Flysky

Le manuel version DSM

Le nano drone Eachine E010S sur la boutique banggood

Le pack chargeur avec 5 batteries 1S 150Mah

4 sets d’hélices en remplacement (couleur au choix: rouge ou vert)

Photos supplémentaires

Questions/Réponses

Suite aux nombreuses questions, interrogation et demandes, j’ai décidé d’ajouter cette petite partie afin de donner réponse et de laisser une trace.

  1. Q: Est ce que le Eachine E010S est compatible avec ma taranis?
    R: Oui, il est compatible avec votre taranis à condition d’acheter le modèle E010S en Frsky et de choisir le mode D8 pour le modèle que vous allez configurer (dans le menu où se trouve l’option de bind sur votre taranis).
  2. Q: Est ce que le Eachine E010S est compatible avec mon smartphone?
    R: Non, ce petit drone n’est pas compatible avec votre smartphone sans y ajouter un dispositif spécifique de réception (comme par exemple le récepteur analogique OTG présenté dans cet article).
    Il n’est ni wifi, ni bluetooth, il se pilote avec une radiocommande de modélisme et son retour vidéo se capte avec un dispositif de réception vidéo analogique en 5.8GHz (récepteur dédié, lunettes ou masque d’immersion).
  3. Q: Comment puis je recevoir le signal vidéo du Echine E010S?
    R: Il faut utiliser un récepteur analogique 5.8GHz capable de recevoir un des 40 canaux sélectionnable sur l’émetteur du drone (qui se trouve sur la caméra).
    Vous pouvez utiliser des lunettes fatshark, skyzone, le Eachine goggle One, Eachine goggle Two (voir cet article), un récepteur dédié (comme celui présenté dans cet article), un écran avec récepteur intégré, un récepteur vidéo analogique OTG pour android (comme présenté dans cet article) ou tout autre dispositif capable de traiter ces signaux.
  4. Q:Peut on placer de plus grosses batteries sur le Eachine E010S pour augmenter l’autonomie?
    R: Certainement, mais elle ne rentrerons pas dans le logement prévu pour la batterie car il est tout juste pour celle d’origine. Il faudra la placer autrement… Gardez à l’oeil que plus la capacité de la batterie est grande, plus la batterie sera lourde, moins bonnes seront les réactions de cet appareil.
    — J’ai testé pour vous une batterie de JJRC H6C, LiPo 1S 380mAh nombre de C inconnus, poids 10,1g, autonomie un bon 5 min 30 sec, mais ça vol comme un gros cochon dodu !
    — Faites plutôt un compromis et optez vers du 250mAh, ça devrait le faire (à tester)
  5. Q: Dois je passer par un ordinateur pour configurer le Eachine E010S?
    R: Malheureusement oui, il vous faudra installer le programme cleanflight disponible sous chrome, comme expliqué dans l’article, pour au minimum vérifier que votre radiocommande est bien reconnue par le drone.
    Il vous faudra aussi vérifier que toutes les voies de votre radio envoie les bonnes valeurs sur les bons canaux et dans le bon sens (visible dans l’onglet “receiver” de cleanflight). Stick au plus bas la valeur doit être de 1000, au centre à 1500 et 2000 avec le stick au plus haut. Si les valeurs sont différentes, veuillez vous référer au manuel de programmation de votre radiocommande pour les ajuster (on appelle cela les “endpoint”).
    Pour le restant de la configuration, d’origine ce drone fonctionne déjà parfaitement !
  6. Q: Puis je faire des flips/rolls, de l’acro avec mon Eachine E010S?
    R: Oui vous pouvez, il faudra configurer le mode de vol horizon (stabilisé avec la possibilité de faire des flips/rolls) ou le mode acro (tout manuel) dans l’onglet “modes” de cleanflight. Vous pouvez très bien configurer un interrupteur 2 ou 3 positions de votre radiocommande, configurer 2 ou 3 modes de vol et passer d’un mode à l’autre en actionnant l’interrupteur dans le mode souhaité.
    Notez tout de même que ce petit racer manque un peu de puissance vu ses petits moteurs. Vous perdrez pas mal d’altitude pendant une figure, prévoyez de la place et de la hauteur pour essayer !
  7. Q: …
    R: …
Eachine Goggle TWO Banner

Review du Eachine Goggle TWO: une version deux encore mieux !

Salut les fous de l’immersion,

Nous avons eu la chance de recevoir un exemplaire du nouveau Eachine Goggle Two par notre partenaire banggood, masque FPV par excellence.
Ayant été conquis par la première version (le Eachine Goggle One), nous sommes ravi de pouvoir tester ce nouvel exemplaire.01

Le goggle one avait quelques défauts que Eachine nous a promis avoir amélioré dans cette nouvelle version.

Soit… nous sommes impatient de tester ce nouveau joujou.

Je vous propose donc de suivre avec nous l’avancement des tests réalisés et je vous invite à éventuellement nous poser des questions sur le fonctionnement, nous mettrons tout en oeuvre pour répondre à vos questions le plus rapidement possible.

Comme les autres articles, et comme nous découvrons des fonctionnalités au fil du temps, l’article est amené à évoluer et à s’étoffer.

N’hésitez pas à le consulter de temps en temps pour voir si de nouvelles choses sont à découvrir 😉

Un, deux, trois… testez !

Unboxing

Eachine nous offre un packaging tape à l’oeil avec des couleurs justement dosées.
On a directement une idée à quoi ça ressemble, tape à l’oeil !
 

Sur la boite on trouve également un descriptif du produit… il sera un bon point de commencement pour les comparaisons et les tests.
 

Vous voulez un accès rapide au site de eachine? scannez le QR code

On sort tout ce qu’il y a dans la boite.

Vue sur les mousses livrés avec le masque; deux textures laissées à l’appréciation pour votre plus grand confort.

Une mousse peu épaisse.

Une mousse plus épaisse.

Tour du propriétaire

Vue du dessus, la claaaassseeee !
Contrairement à l’ancien goggle one, Eachine a décidé d’abandonner la coque plastique qui entourait le masque.
Bon point car dans la version 1, le plastique se déformait au soleil.
En EPP noir, léger et élégant, revêtu de stickers rouge au chouette design, le casque est vraiment très sympa au regard.
Le masque possède deux antennes car il intègre un récepteur 5.8GHz 40 canaux DIVERSITY.
Le récepteur scrute les signaux reçus par les deux antennes et choisis l’antenne qui a le plus fort signal.
Une antenne patch pour capter un signal loin devant, une antenne clover leaf pour capter dans toutes les directions mais moins loin en avant que la patch.

Vue du côté gauche, rien de ce côté mais on a de la surface vierge à personnaliser!
Pour décrire un peu plus, la taille du masque fait environ 22cm x 16cm x 11,5cm (16,5cm si on compte l’ergot qui vient se loger sur notre front).

Vue de devant avec son logo stylé

Vue du côté droit sur lequel on retrouve le panneau de contrôle et la connectique.
Nous reviendrons sur ce panneau de contrôle un peu plus loin dans l’article.

Vue du dessous, sur l’avant du masque (comme sur le dessus du masque), les ouvertures d’aération pour la ventilation de l’électronique.

Vue de l’entrée (je n’ai pas encore collé les mousses).
A mis chemin entre nos yeux et l’écran se trouve une lentille de fresnel en plastique augmentant la taille de l’image.
A savoir que la lentille est à focale fixe (comme sur le goggle One), il n’est pas possible de la déplacer pour régler la focale comme sur un quanum. Perso ça ne me dérange pas, l’image est clair et net (sur quanum j’ai toujours eu une image floue même en déplacant la lentille)

Pour bien se fixer sur notre tête et l’empêcher de bouger, Eachine a placé une sangle 3 points.
Sur l’arrière du crane, on retrouve un velcro permettant d’y placer la batterie fournie avec le masque.

Au niveau du poids,
On est à 345g sans batterie mais avec les antennes..
On ajoutera 93g de batterie, cela reste relativement léger et pas trop contraignant à porter même pendant de longues sessions de FPV.

En comparaison au Goggle One, on gagne plus de 50g.

En comparaison avec le goggle ONE, ils ont la même taille à un poil de couille près.


Et sur la tête ça donne quoi?

Je me suis prêté au jeu, voilà à quoi on ressemble !




La batterie

La batterie de 7,4V 2200mAh fournie avec le casque est créé grâce a deux batteries  de type 18650 mises en série.
Les 18650 sont des batteries LiPo à haut pouvoir de décharge, elle permettra certainement de l’utiliser pendant un long moment avant de devoir la recharger.
Pour votre information, avec ce type de batterie, on peut descendre jusque 3V par élément soit une tension minimale de 6Vdc.
C’est la nouvelle mode l’utilisation de ces piles, et ce n’est pas pour nous déplaire quand on connait leurs caractéristiques et leur super autonomie pour un poids convenable mais surtout une taille compact.

Notez que le connecteur est aussi compatible avec les goggle ONE et les fatshark et skyzone.
Le connecteur est relié à la batterie par un cordon de 6,5cm.
Le positif se trouve au centre du connecteur tandis que le négatif se trouve sur le contour du connecteur.
Donc si vous avez besoin d’un pack backup pas cher et super efficace… on sait trouver juste le pack batterie ici sur la boutique.

Le poids reste tout à fait convenable et nous l’avons mesurés à +-93g pour des dimensions qui font 66x36x19mm

Pour comparer avec la batterie du Goggle One, voici cette dernière à la pesée.
A tenir en compte: la batterie du Goggle One est de moindre capacité et n’utilise pas la même technologie.

Le chargeur est aussi fourni, il permet de recharger la batterie directement sur le secteur.
Pas de chance, il est aux fourni avec une connectique US et donc pas enfichable dans nos prises EU.
Il faudra passer par un petit convertisseur qui malheureusement n’est pas fourni (pas de problèmes pour moi j’en ai pleins qui traînent… collectés au fil du temps)
Le convertisseur US vers EU est fourni hors packaging, il se trouve dans le fond de l’emballage type “sac poubelle” dans lequel la boite vous a été envoyée. (un grand merci à Alexandre Queinnec qui m’a dit où le trouver)


Les spécifications du chargeur en sortie: 8,4V 1000mA.
Positif au centre du connecteur, négatif sur le contour du connecteur.

Notez qu’on pourra aussi l’utiliser pour charger nos batteries de fatshark 😉

Les antennes

Deux antennes sont fournies avec le masque.
Une antenne de type clover et une antenne de type patch.

Les deux antennes sont en connectique RP-SMA.

Le câble coaxial qui relie le connecteur au haut de l’antenne fait 7cm.
Il est rigide et de bonne facture.
Sa rigidité relative permet de le plier dans l’angle souhaité et qu’il garde la courbure donnée.

En ce qui concerne l’antenne cloverleaf, elle est enfermée dans son écrin noir.
En faisant sauter le couvercle, on retrouve une antenne de type RHCP avec 4 lobes (leaf) en cuivre.

L’antenne Patch fait 45x45mm et est annoncée à 6dBi


Fonctionnement & menus

On place les deux antennes sur le dessus (la place n’a aucune importance).
On connecte la batterie, on compte jusque 3 et le masque est démarré.. une petite led rouge sur le panneau de contrôle indique qu’il est en fonction.
Notez que contrairement au Goggle One, il n’y a aucun bruit de ventilateur, on dénéficie d’une ventilation passive.
De la neige apparaît sur l’écran 5 pouces… reste à trouver une canal vidéo en fonction pour afficher une image.
Un rapide appui sur le bouton “scan” et quelques secondes plus tard…

On remarque directement que des inscription en rouge sont présentes en OSD dans le bas de l’écran.

En bas à gauche se trouve le niveau de tension de votre batterie.

En bas à droite on retrouve la fréquence (en Giga Hertz) sur laquelle le récepteur est calé.

La qualité de l’image est vraiment excellente, tout comme son prédécesseur le goggle one.
Un rendu exceptionnel, un superbe piqué, une finesse du détail, un très beau rendu de couleurs et un FOV impressionnant (78° d’après le constructeur) !
J’aime beaucoup les masques PFV pour l’exploration en immersion, ils permettent d’avoir un chouette rendu des détails et de faire des vols super immersifs.
Malheureusement leur taille et leur poids sont souvent des facteurs contraignants qui fait que je les laisse au labo.
C’est plus aisé de se balader avec une paire de lunettes d’immersion sur le nez qu’avec une énorme caisson d’immersion sur la tête 🙂

Vue sur le panneau de contrôle.. à quoi servent les boutons?

On y va de gauche à droite pour plus de facilité.

1. la led rouge qui permet de savoir si le masque est en fonction ou pas.
Allumée = en fonction, éteinte = hors fonction

2. le bouton “scan” avec le triangle dessiné, comme son nom l’indique permet de lancer un scan de la bande vidéo afin de détecter un signal vidéo. Lorsqu’un signal est détecté par le masque le scan s’arrête.
Malheureusement il n’affiche pas dans l’osd l’état d’avancement du scan et où il se trouve.. on ne sait donc pas suivre réellement le scan même si on connait à l’avance sa fréquence d’émission… Il n’affichera la fréquence de son récepteur qu’une fois le scan terminé.

3. le bouton HD/AV avec le rond dessiné : permet de changer la source vidéo entre AV (le récepteur FPV), AV in (l’entrée vidéo analogique) et HDMI (l’entrée vidéo numérique)

4. le bouton “enter” avec le carré dessiné: permet d’entrer dans les menus et de valider les valeurs.

5. le bouton “+” : permet de monter en fréquence ou de naviguer dans les menus/augmenter les valeurs.

6. le bouton “-” : permet de descendre en fréquence ou de naviguer dans les menus/diminuer les valeurs.

7. à droite en haut se trouve le connecteur mini hdmi (entrée vidéo numérique 1080p)
Un câble mini hdmi vers hdmi est aussi fourni avec le masque.

8. en bas à droite se trouve le connecteur analogique typer jack.
Il permet de brancher des écouteurs si on veut profiter du son OU de bénéficier d’une entrée vidéo analogique pour par exemple connecter un autre récepteur vidéo.

Le câble pour connecter une source vidéo analogique externe sur la prise jack écouteur du masque est fourni dans le paquet.
Il fait environ 14cm de long hors connecteurs.

On rentre dans les menus?
Touche “carré” et “+” “-” pour naviguer…

Menu 1: réglages les plus utilisés !

Menu 2: réglage PAL/NTSC et les pages sont les 5 bandes du récepteur !

Menu 3: réglages de l’affichage OSD de l’écran

Vous ne comprenez pas l’anglais? pas de soucis, il y a des traductions !

Menu 4: les fonctions.
On peut utiliser du 16:9 ou 4:3.. tout le monde sera content !

Menu 5: réglage du volume écouteurs.

Test de réception et comparatif avec d’autres récepteurs

Pour effectuer un test, j’ai fait comme à l’habitude :
A l’aide d’une petite caméra Eachine MC01 AIO (dont on a fait le review ici) de 25mW placée deux étages plus haut, dans le labo, j’ai testé divers récepteurs pour effectuer une comparaison.

J’ai d’abord testé le Eachine Goggle Two avec QUE l’antenne clover.

J’ai ensuite testé le Eachine goggle Two avec QUE l’antenne Patch pointée devant elle et donc pas du tout pointée vers l’émetteur en fonction.
On notera que je n’ai ni black, ni blue screen à la perte de signal.
Sans antenne, évidement plus de signal… mais aussitôt qu’on replace l’antenne sur le masque l’image revient instantanément !

J’ai pointé l’antenne patch (antenne clover déconnectée) dans la direction de l’émetteur et miracle, une image limpide réapparaît. l’antenne patch est très directive !

Lorsque l’on place sa main dans le champ de vision de l’antenne patch et bim, l’image disparaît ou s’atténue très fortement!
Gare aux obstacles avec la patch !

J’ai ensuite connecté un CT580 (un petit rx super sensible dont j’ai fait le test ici) sur l’entrée vidéo analogique du masque Eachine Goggle Two.
Aussitôt avoir basculé sur l’entrée vidéo “AV in” j’ai eu l’image de mon récepteur externe.
L’entrée vidéo analogique est belle et bien fonctionelle contrairement au Goggle One (j’ai testé le cable du goggle two sur le goggle one et ça ne fonctionne pas… pour ceux qui se demanderaient)

Image qui provient du CT580, le rx externe connecté au Eachnine Goggle Two

Ensuite j’ai connecté le Eachine Goggle One pour comparer.

CONCLUSION des tests:

le diversity est très efficace et switch immédiatement sur l’antenne qui reçoit le meilleur signal sans interruption de flux vidéo. La sensibilité est plus que correcte et offre des performance légèrement supérieure à mon récepteur externe déjà très sensible -93dB.
Reste à voir comment il se comportera sur le terrain; les conditions hivernales actuelles ne me permettent pas de tester en extérieur.

Test de l’entrée HDMI

Pas de surprise, ça fonctionne au top !
La preuve en image, connecté à la X-box 😀

Conclusion

Si vous êtes à la recherche d’un masque d’immersion de bonne qualité, relativement léger, avec un superbe rendu d’image, le Eachine Goggle TWO est fait pour vous.
Il surpasse jusque là tous les masques que j’ai pu tester.
Sa sensibilité en réception vidéo est très bonne, le diversity est efficace et bascule immédiatement sur l’antenne qui reçoit le meilleur signal vidéo.
Pas de black/blue screen en cas de perte de signal et l’image réapparaît immédiatement dès qu’on a retrouvé un soupçon de signal.
Performant et pas cher il a tout pour plaire !
Dans l’état des choses actuel, comme il est tout récent, je ne sais pas comment il se vieillira et se comportera dans le temps… ça restera à voir mais d’ici à ce qu’il se décompose on l’aura sans doute remplacé depuis longtemps.

Par contre, il n’offre pas de DVR et aucune SORTIE vidéo numérique ou analogique permettant d’y connecter un DVR externe ou tout autre dispositif de capture.
Il reste relativement encombrant (bien que ce soit le défaut de tous les masques) tout en maintenant un poids acceptable.

Liens utiles:

Le eachine Goggle TWO sur la boutique banggood

Eachine E010 Taranis, le mod fpv facile.

Présentation

Le Eachine E010 est un petit quad dédié principalement au vol indoor. La petite modification présentée, vous permettra de le piloter avec votre Taranis en Fpv.

La machine est livrée avec une petite radio de type “jouet”, un chargeur usb, 4 hélices de réserve et d’une batterie lipo 1s de 150 mah 30c.

Eachine E010 Taranis vue côté

Avec l’utilisation du module de transmission multi-protocole, vous allez pouvoir piloter votre E010 avec une précision bien supérieure que celle ressentie avec la radio d’origine. Avec la radio qui est fournie, le vol est tout à fait possible mais pas du tout précis.

Eachine E010 Taranis module

Le placement du module transmission est très simple et se fait rapidement. Il vous suffit de retirer le cache arrière de votre Taranis et de le clipser a l’emplacement prévu.

Eachine E010 Taranis Module dans radio

Avant de pouvoir votre Taranis avec votre E010 vérifiez bien les paramètres suivant dans votre radio:

  • Hf externe sur le mode PPM
  • Plage de canaux: CH1-12
  • Ordre des voies AETR

Eachine E010 Taranis vue radio

Mod Fpv

Pour pouvoir profiter de ce beau petit quad en fpv, je lui ajouté un combo cam/vtx que j’ai repris de mon Nano Qx fpv. J’ai également utilisé la connectique d’origine du combo que j’ai soudé sur la la plaque du E010 directement sur l’alimentation de la batterie (sur la partie supérieure). Bien entendu vous trouverez plusieurs modèles de combo différents qui pourront s’adapter facilement.

Eachine E010 Taranis schema

J’ai effectué l’installation de la caméra de manière très simple avec un petit morceau de double face et un colson. Il est également possible de faire imprimer une pièce 3D, et ce pour avoir un support totalement adapté.

L’installation effectuée est très simple, basique et très légère.

Le petit se comporte très sainement en vol et est très précis. Du coté de l’autonomie, avec le mod fpv, j’ai fait 3min30 avec la lipo. Ce qui est plus que correct.

Eachine E010 Taranis Final

Vidéo review

Conclusion

Si vous souhaitez faire du fpv en indoor à moindre frais, avec une petite machine simple que vous pourrez faire évoluer, le E010 est fait pour vous.L’ équivalent bien connu qu’est l’inductrix fpv vous coûtera presque 3 fois le prix. Personnellement je trouve cette machine vraiment sympa et je vais devoir recommander des batteries pour pouvoir prolonger les bons moments 😉

Vous trouverez le Eachine E010 ici Banggood et le module de transmission ici Banggood . Au besoin des batteries supplémentaires, upgrade et pièces détachées Ici

Bons vols à tous 😉

Modification du Eachine QX90 – Pièces 3D

Hello les pitchounes !

Aujourd’hui je vous propose une petite modification à apporter sur votre Eachine QX90.
A la réception de celui ci, j’ai constaté que la caméra d’origine ne tenait que grâce à un simple élastique… autant dire que ça ne tient pas…
Ni une, ni deux, j’ai directement modélisé et imprimé en 3D un petit support pour cette caméra.
Mon ami Pimousse ayant un autre style de caméra (Eachine EF-01 AIO 800TVL), j’en ai profité pour modéliser un support pour la sienne aussi (je parle toujours de la caméra hein!).

Ci joint le fichier 3D_SUPPORT_QX90.zip avec les deux fichiers .STL de supports caméra.

En gros ça ressemble à ceci, je n’ai volontairement pas mis de tilt caméra sur le support.

Le support pour la caméra d’origine 600TVL, qui remplace la plaque du dessus du QX90.

composant_support_camera_qx90_600tvl_origine

Le support pour la caméra 800TVL, qui remplace la plaque du dessus du QX90.
Comme Pimousse n’utilisait pas le récepteur frsky, je ne lui ai pas placé le support d’antenne pour gagner un peu de poids.

composant_support_camera_qx90_800tvl

Il ne vous reste plus qu’à imprimer maintenant.

Eachine TOUCH T100 – La charge au bout du doigt

Qui n’a jamais rêvé de posséder un super chargeur high-tech pour ses lipos?

Voir d’un simple coup d’oeil les options activées pour la charge et les infos de sa lipo (ou de ses LiFe, LiLon,NiMh, NiCd, Pb)?

Le tout en couleur, avec de beaux graphiques et sur un écran bien large?

Cerise sur le gâteau.. le chargeur se programme du bout du doigt ! oui, oui il est tactile !!!

Je vous présente le Eachine TOUCH T100.

Un chargeur 100W (5W en décharge), capable d’être alimenté par la batterie de sa voiture (de 11V à 18V) mais possédant aussi une alimentation interne pour le brancher sur le secteur de la maison, ventilé, qui charge de 0,1A à 7A, qui charge jusque 6S et qui a un superbe grand écran couleur tactile !

 

UNBOXING

Bha oui, on passe comme à l’habitude par la case déballage..

Ca peut paraître un peu casse bonbons, mais cela permet à tout le monde de voir comment il est emballé pour le transport, voir que ça arrive en bon état dans notre labo malgré les milliers de kilomètres parcourus (ça vient quand même de l’autre côté de la terre) et SURTOUT savoir ce que doit contenir théoriquement votre colis.

Comme vous pouvez le constater, la boite est à peine abîmée et on reçoit en plus un adaptateur secteur UK/EU

touch-t100-2

touch-t100-3

L’arrière de la boite comporte les informations utile.. pas de soucis, vous pouvez jeter la boite il y a un manuel à l’intérieur.

touch-t100-1

En ouvrant la boite on découvre directement le manuel (à lire impérativement bien sûr!)

touch-t100-4

On retire le manuel et on découvre le chargeur et les câbles livrés avec.

touch-t100-5

Bien emballé dans sa mousse, il ne peut rien lui arriver.

touch-t100-6

touch-t100-7

Quand on sort le tout, on trouve le manuel (pas sur la photo), un câble de charge pour les batteries, un câble de branchement sur batterie externe avec pinces type crocodile, un câble secteur 220V, un adaptateur pour le câble de charge des batteries et le chargeur bien entendu?

touch-t100-8

 

TOUR D’HORIZON

Vu de haut on découvre un énorme écran qui recouvre les trois quart de la surface du chargeur.

L’écran fait 4,3 » de diagonale.

L’écran est protégé par un film plastique pour éviter les rayures et les poussières durant le transport… 1 mois après, au moment où j’écris ces quelques lignes, je n’ai toujours pas retiré la protection !

Pour vous donner une idée, il fait 135mm de long sur 150mm de large et 40mm au plus haut (la partie derrière l’écran)

touch-t100-10

Vue de devant, son boitier gris foncé anthracite fait très moderne.

Le boitier est fait en plastique légèrement caoutchouteux et très doux au toucher.. comme du velours.

touch-t100-11

Vue de derrière.. ben.. y a rien derrière !

touch-t100-14

Côté gauche du chargeur, on découvre tout à gauche la prise secteur pour le module d’alimentation interne.
Au milieu se trouve le connecteur pour l’alimenter en direct de 11 à 18V (en bypassant l’alimentation interne)
La petite ouverture sur la droite est pour une sonde externe de température. Cette dernière n’est pas fournie avec et je n’ai pas testé cette option dans ma review.

touch-t100-15

On aurait quand même souhaité qu’ils notent les tensions admissibles au dessus des fiches associées.
Si vous avez peur d’oublier les spécifications, sachez que derrière le chargeur il y a un auto-collant avec toutes les données techniques!

touch-t100-16

A droite du boiter, les connecteurs qui nous intéressent.
Sur la gauche viendra se connecter le cable principal pour nos lipos (mais il est capable de charger d’autres batteries aussi comme NiMh, Pb, NiCd) grâce aux célèbres fiches bananes.
Au milieu on distingue la série de prise d’équilibrage pour une balance parfaite de nos cellules LiPo via les prises JST-XH
A droite de l’image, l’ouverture large pour le drainage du ventilateur interne.

touch-t100-13

touch-t100-12

Zoom sur la partie utile pour nos batteries ! de 2 cellules à 6 cellules.

touch-t100-17

Le dessous, on y retrouve les specs du chargeur.. bien utile si on perd le manuel 😉

Et un tas d’ailettes d’aération pour un bon drainage de l’air pour la ventilation.

touch-t100-18

 

FONCTIONNEMENT

La partie la plus utile de la chose.

On connecte la prise 220V et un « bip » immédiat plus tard, le chargeur est prêt à fonctionner.
C’est de l’instantané!

eachine-touch-t100-3

eachine-touch-t100-2

Concernant les menus du bas, je vous propose un rapide tour de ceux ci.
Le premier menu appelé « Memory » est le stockage de vos paramètres personnalisés.
En effet, vous avez une banque de mémoires de pas moins de 8 modèles.. utile pour ne pas devoir refaire les réglages (même si ça va très vite)

Pour le moment c’est « NULL » sur toutes les mémoires car je n’en ai pas encore créées.

eachine-touch-t100-4

Le second menu sert à définir le type de batterie que l’on souhaite charger.
6 types de batteries disponible.. ça peut servir même si je n’utilise que LiPo !

eachine-touch-t100-5

Troisième menu, le choix de ce que l’on souhaite faire subir à la batterie.

Charge, décharge, balance, … toutes les options standard sont présentes.

eachine-touch-t100-6

Quatrième menu, important (même si le chargeur averti quand on se trompe), le nombre de cellules (et tension en relation) qui serra utilisé sur votre batterie.

Attention que ce chargeur n’accepte pas les nouvelles LiPo HV (haute tension) :'(

eachine-touch-t100-7

Cinquième menu, le courant de charge et de décharge.
Je n’ai pas encore testé la décharge de batterie.. jamais depuis que je fais du modélisme.. peut être cela me servira t il un jour… ou pas !
réglez votre courant de charge en relation avec votre batterie jusque 7Ah (7000mAh) pour les LiPo.. ici je charge mes batteries à 1C, la batterie précédemment chargée était une 4S 1300mAh.
Petite chose à savoir, lorsque l’on débranche la prise du chargeur, il conserve les paramètres en mémoire.

eachine-touch-t100-8

Dernier menu, pleins de sous menus.

C’est ici que vous réglerez les options commune au chargeur.
Exemple: le bip généré chaque fois que l’on touche l’écran, la luminosité de l’écran ou le temps maximal après lequel il doit arrêter de charger.

eachine-touch-t100-9

Quand on pense que ses réglages sont bons, on appuie sur « Start ».

Un bip se fait entendre, le ventilateur se met en fonctionnement et le processus sélectionné commence (ici chargement de LiPo 3S 1000mAh avec balance des cellules).

NB: le ventilateur n’est pas ultra silencieux et laisse entendre son murmure.

eachine-touch-t100-12

A l’écran on peut surveiller tout ses paramètres.

Température externe si on a la sonde, température interne du chargeur, tension de l’alimentation, tension de sortie vers la lipo, niveau des cellules, courant consommé, puissance consommée, courant injecté dans la batterie, etc… le tout avec de jolis graphique en plus.

Quand vous appuyez sur un paramètre à surveiller, celui ci s’active ou se désactive à l’écran et dans le graphique.

En cas de problème ou pour interrompre le processus, il suffira d’appuyer sur stop.
En cas de problème ou de dépassement des valeurs, le chargeur se met en alarme, sonne et arrête le processus.

eachine-touch-t100-1

Quand le processus est fini, un message apparaît à l’écran et le chargeur vous averti par une sonnerie.

NB: que le message de fin adopte les mêmes couleurs que les messages d’erreur.. ils auraient pu les différencier pour plus de confort visuel.

touch-t100-end

CONCLUSION

Un très bon chargeur, facile à utiliser et qui fait ce qu’on lui demande.
Il permet de charger toutes les lipos que l’on utilise couramment et on pourra même l’emporter avec nous dans la voiture ou sur le terrain. (attention de respecter les précaution d’usage et de toujours effectuer une charge dans un endroit propre, dégagé et aéré)

ll a dorénavant sa place au côté de mon vieux B6AC, à deux ça charge deux fois plus vite 😉

Si j’ai deux choses à lui reprocher, c’est l’impossibilité de charger des Lipos HV (high voltage) et l’absence d’un bouton ON/OFF (laisser le chargeur tout le temps allumé consomme inutilement avec son grand écran couleur)

Une autre chose qui lui aurait donné un petit plus vraiment « smart » aurait été la possibilité de le connecter en bluetooth ou wifi.. à l’heure actuelle de tels modules de connexion ne coûtent plus rien!

LIENS UTILES

Le manuel en anglais

L’article Eachine TOUCH T100 disponible chez notre partenaire Banggood

Eachine MC01 – Le test

Salut les loulous !

Nous avons reçus en test une chouette petite caméra 600TVL avec émetteur 5.8Ghz 40 canaux 25mW qui fonctionne de 5 à 17Vdc ;
La Eachine MC01 !

On va faire un petit tour d’horizon de cette dernière et quelques tests de fonctionnement.

Procédons au déballage… comme je sais que vous n’êtes pas friand des déballages, ben ouais le plaisir de déballer était pour moi, on va le passer vite fait.. mais ça démontre que la caméra est arrivé au labo en parfaite santé et cela vous montre aussi ce que vous êtes censés trouver dans la boîte 😉

UNBOXING

img_3605

Le packaging est simple, pas de fioritures, tout ce qu’il faut où il faut.
img_3606 img_3607
img_3688 img_3687

La caméra est fermement logée dans son compartiment de mousse, rien ne peut lui arriver !
img_3609

Dans le fond de la boite on trouve le câble d’alimentation/signal PWM, ainsi que des prise d’équilibrage mâle pour des batteries 2S, 3S et 4S.
NB: le signal PWM présent sur la prise servo sert à piloter les canaux de la caméra depuis sa radio ! sympa non?
img_3612

TOUR D’HORIZON

La caméra sortie de son écrin.
Elle est entourée partiellement d’un boitier en plastique noir.
img_3614

Sur la partie arrière on retrouve deux boutons de contrôle, ainsi qu’un afficheur à segment qui nous donne les indications.
img_3616

L’antenne clover à 4 lobes semble bien taillée et de relativement bonne qualité.
Elle a été taillée en polarisation droite (RHCP)
Malheureusement elle est soudée et on ne sais pas la démonter afin de la tester indépendamment (note que l’on gagne le poids des connecteurs grâce à cela) ou même la remplacer.
Prise en main, elle parait toute petite 🙂
img_3622

Gros plan sur cette petite caméra vue de derrière.

img_3624

On remarque que le connecteur d’alimentation se trouve sur le bas de la caméra. Ce qui n’est pas idéal car cela pose quelques soucis si on souhaite la déposer ou la fixer à plat !

img_3693

Le chip RTC6705 bien visible sur la photo est la puce qui permet l’émission en 5.8Ghz.
Le constructeur affiche la puissance d’émission dans son datasheet à +13dbm soit environ 20mW
Il affiche aussi 24 canaux dans la bande des 5.8Ghz et le tout en modulation FM
Le datasheet se trouve ici

Quoi ??? 24 canaux 20mW mais c’est censé être une 40 canaux 25mW !!!
On va donc tester cela en profondeur, il y a du avoir des mises à jour du chip depuis sa création…
img_3618

Niveau des tailles, voici quelques photos pour vous donner une idée précise.
Facile à emporter sur tout type de modèles.
img_3697 img_3698

img_3700 img_3699

Côté poids, on est dans le léger, 7g toute mouillée… ce n’est que 1g de plus qu’une FX sans boitier !!!
Je vais voir si on peut retirer la coque plastique afin de gratter encore quelques grammes !
img_3695

FONCTIONNEMENT

Pour vérifier la stabilité en fréquence j’ai procédé à quelques mesures grâce à mon rfexplorer.

rfexplorer01

Bien entendu, comme l’antenne est soudée sur le bidule, je ne l’ai pas démontée et ai éloigné l’émetteur de mon analyser de spectre d’une distance de 1,0m. Cela ne donne pas une mesure réelle de la puissance de sortie mais plutôt un indication pour vérifier que la puissance est plus ou moins stable selon la fréquence.

L’objectif de la caméra était masqué pour avoir une image de couleur sombre uniforme afin de ne pas étaler le spectre RF.

mc01-mesures600

Vous remarquerez que les fréquences dans les canaux C ne se suivent pas du tout !!! attention pour vos réglages

J’ai aussi fait un screenshot des mesures sur la fréquence la plus basse et la fréquence la plus haute fournie par l’émetteur de la caméra.

5645_11

5645_1

5945_11

5945_1

Durant les tests j’ai fait un petit relevé de la température… ça chauffe fort dis donc !

mc01-temp

Pour l’alimentation, elle accepte de 5V à 17V.. on pourra facilement la connecter sur l’alimentation de son récepteur de radiocommande, un bec ou sur une lipo de 2 à 4S !
Perso j’ai opté pour une alimentation en 3S (12V) lors de mes essais.

Oui mais concrètement… l’image ça donne quoi?

Au premier essais j’avais une image toute floue.. misèèèèèèère !

mc01blur

Heureusement je me suis vite aperçu que l’objectif n’était pas scellé et qu’il suffisait d’un peu le tourner pour améliorer la netteté.

Le focus n’est pas fait et ce sera donc à vous de le faire (il y en a pour 15 secondes).

Je vous conseil tout de même de mettre un point de frein filet sur le filet de la lentille ou un point de colle chaude afin de la fixer plus fermement et qu’elle ne se dévisse pas avec les vibrations !

mc01ok

L’image est tout à fait convenable pour une micro caméra 600TVL.
N’oubliez pas qu’il y a aussi un peu de dégradation logicielle de l’image car j’utilise un récepteur 5.8Ghz connecté à un convertisseur easycap (vidéo vers usb) branché sur ma tablette android.

Pour en revenir aux options de la caméra, voici ce qu’on sait aussi faire avec :

img_3618

Le bouton en haut à gauche

permet de :

  • retourner l’image de haut en bas en appuyant 2 secondes dessus
  • retourner l’image de gauche à droite en appuyant 5 secondes dessus
  • changer le mode de PAL vers NTSC et inversement en appuyant 10 seconde dessus

Le bouton en bas à droite

permet de:

  • changer de canal en appuyant brièvement dessus
  • changer de bande en appuyant 2 secondes dessus

EN VIDÉO

La capture du flux vidéo arrive bientôt !!! revenez nous voir rapidement…

EN CONCLUSION

C’est une chouette petite caméra, super légère, que l’on pourra placer partout, sur tout support en quelques secondes!
Elle a quelques défaut comme le fait de devoir fixer la lentille avec un point de colle ou de frein filet et son connecteur d’alimentation sur le dessous, mais on lui pardonnera rapidement ces quelques défauts mineurs !

Si vous êtes arrivés à me lire jusque ici, je vous redonne le lien de l’article pour ne pas remonter tout en haut.
–> Eachine MC01

A+ dans le bus !

Caméras pour le FPV : Essai et comparatif Juillet 2016

Caméras pour le FPV : Essai et comparatif Juillet 2016

Hello, aujourd’hui je vais vous présenter un test des caméras les plus répandues pour voler en FPV.

Le test a été effectué le même jour et enregistré via le DVR intégré de mes Fatshark Dom V3.

image

J’ai retenu comme caméras

Eachine 1000TVL 1/3 CCD 110 Degree 2.8mm Lens, dispo ici http://goo.gl/eodnJH pour 10€

Eachine 1000 TVL CCD

Foxeer XAT600M HS1177 600TVL CCD 2.8MM, dispo ici http://goo.gl/YEJlfF pour 32€

Foxeer XAT600

960H CCD 700TVL 2.8mm  dispo ici http://goo.gl/AaPgMT pour 16€

960H 700 TVL

RunCam2 HD 1080P, dispo ici http://goo.gl/bu9CY0 pour 91€

Runcam2 HD

Les caméras ont été montées sur le matériel suivant

Eachine 1000TVL sur une aile Z-84 avec un VTX Boscam

image

Foxeer XAT600M sur un quad o3 frame 210 avec un VTX Eachine

image

960H CCD 700TVL sur un Parkzone Radian avec un VTX Skyzone

image

RunCam2 HD sur l’aile Z-84 pour donner une idée de comparaison au DVR des lunettes

image

En résumé, les goûts et les couleurs varient, chaque caméra retenue ici pourra correspondre à votre projet FPV et dépendra de votre budget! N’hésitez pas à investir dans deux modèles différents pour comparer.

Bon vol!