Articles

AKK Oscar’s backpack Vtx – review, test et avis

Bonjour à toutes et à tous !
J’ai eu l’occasion d’avoir entre les mimines le fameux émetteur vidéo de chez AKK développé en collaboration avec Oscar Liang, célèbre testeur et reviewer Anglais … qui est au passage super sympa et bien calé en électronique !
Cet émetteur a tout simplement été dénommé Oscar’s Backpack VTX car il se place en “sac à dos” à l’arrière d’une caméra.
Ni une, ni deux j’ai lancé ma salve de tests sur le produit.
Quelques Clic Clac Kodak, coups de tournevis et réglages divers plus tard… voici les résultats des tests mis en forme dans un petit article.

Le produit testé dans cet article se trouve ici >> Oscar’s Backpack VTX <<

Fiche technique

Type de matériel: émetteur vidéo
Gamme de fréquences: 5.8GHz
Nombre de canaux: 37
Puissance d’émission: 25mW / 200mW
Tension de fonctionnement: 5Vdc
Consommation: non communiqué
Portée vidéo: non communiqué
Connexion d’antenne: MMCX (adaptateur rallonge MMCX vers SMA fourni)
Connexion de l’émetteur via câbles pré-soudés
Dimensions: 19 x 19mm
Poids: 2,8g sans antenne
Fonctionnalités supplémentaires: SMART Audio, Pitmode, sortie 5Vdc 300mA , micro à bord

Unboxing

Arrivé dans une enveloppe de protection à bulles d’air pour prévenir des chocs, le Oscar’s Backpack VTX est contenu dans un petit sachet antistatique à fermeture ZIP.
Sur le sachet on retrouve un auto-collant qui renseigne du contenu et sur lequel on retrouve un code QR qui renvoie vers le facebook d’AKK.
Cela nous change des jolies boites en carton épais auxquelles nous nous étions habitués.. probablement dans un soucis de prix car le packaging carton coûte plus cher que ces petits sachets zip.

De l’autre côté on ne retrouve rien.

Dans le sachet à fermeture zip on retrouve le nécessaire.
L’émetteur vidéo sur lequel a été pré-câblé des fils de cuivre recouvert d’une gaine silicone.

Un petit sachet transparent à fermeture zip contenant 3 entretoises laiton et 3 petites vis M2 qui serviront à fixer l’émetteur à l’arrière d’une micro caméra au format 19x19mm.
Dans la pratique on n’a besoin que de 2 entretoises et 2 vis, il y a donc 1 entretoise et 1 vis en remplacement… bien nécessaire car à ces petites tailles c’est vite, très vite égaré !

Une rallonge d’antenne munie d’un connecteur MMCX d’un côté, et de l’autre côté un connecteur SMA.

Un manuel d’utilisation en Anglais

Manuel d’utilisation

Mes habituelles photos du manuel d’utilisation en Anglais.

L’utilisation n’est pas compliquée (encore moins si on le fait via SMART audio) mais dans le doute venez jeter un coup d’oeil.
Si vous être une nouille en Anglais, vous pouvez toujours utiliser l’application android “google traduction” qui traduit en live grâce à la caméra de votre smartphone tout texte présent à l’image 😉
Notez que certaines fréquences ne sont pas disponibles à cause des normes US ! ben oui, on a beau pas être américain, on doit subir aussi leurs lois :/

Tour d’horizon

L’émetteur côté pile, c’est à dire côté du bouton de configuration, des leds de signalisation et du micro.

Vue Zoomée sur l’émetteur.
A gauche le connecteur MMCX qui permet la connexion directe d’une antenne MMCX ou de la rallonge d’antenne fournie (MMCX vers SMA).
Au dessus, derrière le connecteur d’antenne, le bouton de réglages… appui court, appui long dépendant de ce que vous souhaitez régler.
Situées à côté du bouton de sélection, on distingue 7 micros leds qui renseignerons les réglages.
En bas à gauche on remarque la pastile de microphone qui diffusera le son environnant dans le flux analogique.
Sur la droite de l’émetteur sont pré-soudés les câbles de raccord vers les périphériques externes.
La sérigraphie sur la carte parle d’elle même (sauf peut être le pad TBS qui est la norme de SMART audio à sélectionner dans betaflight)

L’autre côté de l’émetteur vidéo.

Zoom sur cette partie de l’émetteur.
Ce qui nous intéresse surtout dans cette vue c’est la puce radio utilisée.
Ici la RTC6705 qui est le coeur de l’émetteur 5.8GHz (pour les curieux: le datasheet se trouve ici)

La platine électronique est toute fine, seul le connecteur MMCX reste la partie la plus imposante de cet émetteur.

Mesures

Quelques mesures dimensionnelles pour commencer en douceur.
Renseigné à 19mm x 19mm dans la fiche technique, ces valeurs sont respectées

La carte électronique n’est pas carrée, une découpe a été judicieusement pensée pour que le connecteur se trouvant sur la caméra, à laquelle on viendra se fixer, ne vienne pas gêner lors du montage.
Ce sera plus parlant plus loin dans cet article quand je placerai l’émetteur sur une caméra pour la démo.

Le connecteur MMCX dépasse un peu de la carte.

Pour information, on nous a laissé 8cm de mou sur les câbles siliconés pré-soudés. de quoi satisfaire à la plupart des montages.

Renseignée 2,8g dans sa fiche technique (hors antenne), on peut dire que c’est respecté.
Ici mesurée à 3g hors antenne.

La rallonge d’antenne MMCX vers SMA fournie fait quand à elle 8cm au total.

Cependant, dans la pratique, seul moins de 3,6cm seront vraiment exploitables par manque de flexibilité.
Très honnêtement la rallonge sera plus un handicap qu’autre chose, privilégiez la connexion directe d’une antenne à la connectique MMCX. gain de poids, moins de pertes, moins de contraintes…

La rallonge d’antenne fait 4,5g

Pour ceux qui n’ont pas envie de se lancer dans de savants calculs d’ingénieurs: la rallonge d’antenne + l’émetteur font +-7,4g au total

Si on veut pousser le vice: la rallonge + l’émetteur + 2 vis et 2 entretoises donneront un total de 8,2g

Tests

Bim Bam Boum, on lance la salve de tests sur le banc.
J’ai réglé l’alimentation de laboratoire sur 5V, réglé l’émetteur sur une fréquence de 5800MHz (soit le canal Fatshark 4) SANS signal vidéo pour ne pas l’influencer et j’ai mis deux multimètres calibrés dans la ligne; celui de gauche est en voltmètre et celui de droite en ampèremètre.
J’ai connecté au pc du labo l’analyseur de spectre RF explorer pour avoir une vue graphique du fonctionnement de l’émetteur.
Un wattmètre ImmersionRc v2 est connecté à la sortie de l’émetteur pour mesurer sa puissance de sortie.
Note: Pour garder une stabilité de fonctionnement de l’émetteur, j’ai mis en service un ventilateur qui refroidit l’émetteur car quand l’émetteur chauffe (et il chauffe fort) la puissance de sortie diminue.

Attention: l’alimentation de cet émetteur est de 5Vdc uniquement !!!
Passez par un bec dédié (et de préférence filtré) pour éviter tout problème.
N’utilisez pas cet émetteur en direct sur votre LiPo sous peine de le voir détruit irrémédiablement.
Il en va de même pour le mettre en fonctionnement sans antenne… n’allumez JAMAIS votre émetteur sans y connecter une antenne appropriée sous peine de le détruire de manière irréversible.

Test de l’émetteur Oscar’s Backpack VTX à 25mW
En réalité il émet une puissance de 43,84mW et consomme 192mA.
Soit l’émetteur sort une puissance quasi double !

On étend la vue de l’analyseur de spectre à 200MHz (soit toute la bande vidéo 5.8hz).
A 25mW tout se passe bien, pas d’émissions fantôme.

On agrandit la vue à 20MHz, les porteuses sont nettes et ne bavent pas.
Au centre la vidéo avec les porteuses audio de part et d’autre.

A 200mW sélectionné, on mesure 464mW !!! soit plus du double de la puissance sélectionnée.
A cette puissance la consommation augmente à 415mA.

En haute puissance, le signal vidéo se dégrade nettement et provoque de nombreuses perturbations dont une 87MHz plus loin que la porteuse vidéo.

Etendu à 35MHz de bande passante, on remarque nettement les perturbations induites.
Dans la pratique cela se traduira par des râles et les pleurs de tous les camarades volant en FPV autour de vous !

A basse puissance l’émetteur chauffe mais cela reste correct.
Il ne faut pas nécessairement refroidir.

A haute puissance, l’émetteur chauffe de plus en plus.
Provoquant une chute de la puissance de sortie.
Si vous comptez l’utiliser à plein potentiel, pensez à forcer un refroidissement via une bonne ventilation si vous souhaiter garder des performances optimales.

Montage sur micro caméra

J’ai justement une foxeer micro sous la main, voyons ce que ce sac à dos donne au cul-cul de ma caméra.
On constate que la rallonge d’antenne pourra rapidement gêner dans un montage, à moins de donner beaucoup d’angle (vers le haut à la caméra)
En dessous de la caméra on distingue une longue barbe de fils de connexion.
L’émetteur a été conçu pour les micro caméra uniquement, ne comptez pas l’utiliser au dos d’ une caméra aux dimensions standard cela ne fonctionnera pas au niveau des trous de fixation! Cependant vous pouvez très bien le connecter électroniquement à une caméra standard, c’est tout à fait compatible mais il vous faudra le loger ailleurs dans votre build (et là, encore une fois, les trous de fixations ne vous aiderons pas)

Les entretoises permettent de laisser un espace entre l’émetteur et la caméra. Cet espace est surtout utile à une bonne ventilation de l’émetteur.

Conclusion

Ce petit émetteur super léger qui se place en “sac à dos” sur une micro caméra au format 19×19 peut satisfaire les pilotes qui souhaitent optimiser au maximum la place disponible dans leur build.

Cependant, même si j’apprécie beaucoup Oscar Liang et respecte la valeur de son travail, je n’ai pas du tout apprécié cet émetteur pour plusieurs raisons:
1. le format n’est compatible qu’avec les micros caméras et pas les caméras standards.
2. la connectique MMCX et sa rallonge d’antenne donnent un débord énorme et non négligeable qui n’est, en réalité, pas du tout pratique lors du placement dans un build.
3. les câble pré-soudés ne permettent pas une installation plug n’ play qui pourrait permettre de rapidement faire un échange sur le terrain.
De plus ces câbles sont nombreux ce qui ne facilite pas le placement de l’émetteur et fait brouillon dans le build.
4. les puissances déclarées ne sont pas respectées (même si dans la pratique personne ne s’en plaindra).
5. en haute puissance on provoquera des émissions fantômes sur le spectre; ce qui dans la pratique gênera probablement tous les copains qui volent aux alentours.
6. En haute puissance il faudra veiller à bien refroidir l’émetteur sans quoi la puissance de sortie se verra affectée et revue à la baisse.

Liens intéressants

L’émetteur Oscar’s Backpack VTX sur la boutique de AKK.

VTX & Caméra AKKTEK

Nous avons été contacté par le fabricant Chinois AKKTEK qui propose des produits dédiés au FPV a des tarifs abordables.

Il dispose d’une gamme de produits assez complète.

Vous pouvez trouver leur site internet ICI

j’ai choisi de tester 3 produits.

1/ la caméra AKK CA20 disponible ici au tarif de 19.32€ hors frais de port.

2/ Le vtx AKK X1 disponible ici au tarif de 14.17€ hors frais de port.

3/ Le vtx AKK X1 P disponible ici au tarif de 15.45€ hors frais de port.

 

La caméra AKK CA20

En tout point semblable à une HS1177, vous ne serez pas dépaysé en ouvrant le packaging.

Il comporte la même chose que dans l’emballage d’une Foxeer a savoir

  • la caméra montée en lentille 2.8MM
  • le câblage nécessaire au raccordement
  • le câble permettant d’accéder a l’osd de la caméra et de modifier les réglages
  • le support classique fournit permettant de la fixée.

Son poids est de 12 gr et elle est disponible en Pal ou en Ntsc.

Voici les spécifications:

Specifications:

CCD: 1/3” Sony SUPER HAD II CCD

Pixel: NTSC: 768(H)×494(V)

On Screen Display: OSD

TV System: NTSC

Resolution: 650TVL(b/w), 600tvl(color)

Synchronization : internal synchronize

Shutter Speed: (CCD IRIS) NTSC: 1/60~1/100000 sec

Noise: > 60 (AGC OFF)

Video Out: 75ohm, synchronize

Min. Illumination: 0.01Lux

Auto Gain: Off/Low/Mid/High

Back Light Compensation (BLC): Off /Back light

compensation/ Strong light suppression

Private shading (PRIVACY): 1~8 private shading area

Motion Detection (MD): On/ Off (Multi level sensitivity settable)

Auto White Balance: Manual / Auto / Auto track

Mirror: Horizontal Mirror optional

Negative: Positive / Negative optional

Color to B&W: Auto

DNR: 2DNR; WDR: D-WDR

Day / Night Shift: Auto/ Color/ B&W

Menu (OSD): English menu

White Dot Repair: Support

Image Adjustment: Support

Camera Title: Support

Power Requirement: DC5V~22V

Working Temperature: -10 ℃ ~ +50 ℃

Working Humidity: 20~80%

Storage Temperature: -40 ℃ ~ +60 ℃

Storage Humidity: 20~95%

Dimensions(mm): 25X25(W*L)

Power Consumption: 70mA

Voici un DVR  vtx utilisé dans le DVR est le X1P avec le Pigtail en 25 MW – Caméra CA 20 :

La gestion de la lumière est très correcte, l’osd intégré permet d’ajuster quelques réglages, mais n’est pas le même que sur une HS1177,

il n’y a pas la partie color gain par exemple donc je ne suis pas arrivé a améliorer les couleurs qui sont assez fades d’origine.

Pas possible d’améliorer la netteté non plus qui je trouve fait défaut a moyenne et longue distance malgré la mise au point faite sur la lentille.

Pour le tarif proposé, cela reste une caméra qui fait ce que l’on lui demande et qui donnera des résultats satisfaisant lors de journée ensoleillée.

 

Les VTX X1 & X1 P

Les spécifications sont identiques pour les 2 modèles a l’exception des antennes.

– 40 canaux

– Pal & Ntsc

– 25 – 200 – 600 mw réglable via le bouton

– 7/24volts (2s – 6s)

– Connecteur RP-SMA

– Il gère l’audio

– Dimension 28.5X20X8mm

Conclusion :

AKKTEK nous propose une gamme de produits de fabrication soignée à des pris très correct.

Je n’ai pas été convaincu de la caméra qui est quand même en dessous des caméras les plus utilisées

à l’heure actuelle sur le marché mais pour un tarif parfois double.

Le vtx utilisé dans le DVR est le X1P avec le Pigtail en 25 MW.

Bon vols.