Articles

DJI Mavic Air : Le test

DJI Mavic Air : Le test

Une nouveau né dans la famille des Mavic, c’est le DJI Mavic Air!

J’ai bien dit la famille des Mavic car celui-ci n’est pas un Spark amélioré, mais un appareil à bras repliables comme les autres Mavic.

Présentation

Packaging nickel comme d’habitude chez DJI.

On y retrouve à l’intérieur :

  • La télécommande
  • La housse avec le DJI Mavic Air
  • La boite avec les modes d’emploi et les protections d’hélices
  • La boite des accessoires

La boites des accessoires contient :

  • Le chargeur et son câble aux normes EU
  • Un câble USB plat vers micro USB
  • Un jeu de stick de rechange
  • Le set de câbles pour votre télécommande afin d’y raccorder votre interface mobile

Caractéristiques

Poids net au décollage 433 g
Dimensions Plié:
168×83×49 mm (L×l×H)
Déplié:
168×184×64 mm (L×l×H)
Diagonale moteur à moteur 213 mm
Vitesse maximale en montée 4 m/s (S – mode)
2 m/s (P – mode)
2 m/s (Wi-Fi mode)
Vitesse maximale en descente 3 m/s (S – mode)
1.5 m/s (P – mode)
1 m/s (Wi-Fi mode)
Vitesse maximale 68.4 km/h (S – mode)
28.8 km/h (P – mode)
28.8 km/h (Wi-Fi mode)
Altitude maximale de service 5000 m
Temps maximum en vol 21 minutes
Distance de parcours maximale 10 km
Résistance au vent maximale 29 – 38 km/h
Angle maximum 35° (S – mode)
15° (P – mode)
Température autorisée de fonctionnement 0°C – 40°C
Fréquence d’utilisation 2.400 – 2.4835 GHz
5.725 – 5.850 GHz
Puissance de transmission 2.400 – 2.4835 GHz
CE: ≤19 dBm
5.725 – 5.850 GHz
CE: ≤14 dBm
Type de GPS GPS + GLONASS
Précision Verticale:
±0.1 m (avec système de Vision)
±0.5 m (avec GPS)Horizontale:
±0.1 m (avec système de Vision)
±1.5 m (avec GPS)
Mémoire interne 8 GB

NB : L’appareil en ordre de vol ne dépasse pas les 433g. L’appareil correspond bien à la classe des drones récréatifs.

Système de senseurs

Avant Précision : 0.5 – 12 m
Détection : 0.5 – 24 m
Vitesse de réaction: ≤ 8 m/s
Champ de vision (FOV): Horizontal 50°, Vertical ±19°
Arrière Précision : 0.5 – 10 m
Detection : 0.5 – 20 m
Vitesse de réaction: ≤ 8 m/s
Champ de vision (FOV): Horizontal 50°, Vertical ±19°
En-dessous Altitude : 0.1 – 8 m
Gamme de fonctionnement: 0.5 – 30 m
Conditions d’éclairage minimum Avant: Surface claire avec lumière minimale  (lux > 15)

Arrière: Surface claire avec lumière minimale (lux > 15)

En-dessous: Surface claire avec lumière minimale (lux>15) et réflexion (>20%)

Télécommande

Fréquences d’utilisation 2.400 – 2.4835 GHz
5.725 – 5.850 GHz
Distance maximale d’utilisation (Champ dégagé et pas de perturbations électromagnétiques) 2.400 – 2.4835 GHz:
CE: 2000 m
5.725 – 5.850 GHz:
CE: 500 m
Température de fonctionnement 0℃ – 40℃
Puissance d’émission 2.400 – 2.4835 GHz:
CE: ≤18 dBm
5.725 – 5.850 GHz:
CE: ≤14 dBm
Batterie 2970 mAh
Puissance de charge 1400 mA ⎓ 3.7 V (Android)
750 mA ⎓ 3.7 V (iOS)
Taille de l’interface maximale Max : 160 mm
Epaisseur: 6.5-8.5 mm
Type d’USB supportés Lightning, Micro USB (Type-B), USB-C

Une nouveauté sur la télécommande est l’insert des deux sticks dans le châssis.

Les sticks viennent se visser un à un.

Je n’ose imaginer si le stick glisse de mes doigts pour se retrouver dans l’herbe. Avec cette couleur quais impossible de le retrouver.

A noter aussi que votre GSM peux se charge via la télécommande mais très lentement pour un Iphone et normalement pour un Android.

 

CHARGEUR

Entrée 100 – 240 V, 50/60 Hz, 1.4 A
Sortie Main: 13.2 V ⎓ 3.79 A
USB: 5 V ⎓ 2 A
Voltage 13.2 V
Consommation 50 W

APP

Système de transmission vidéo Wi-Fi amélioré
Nom DJI GO 4
Qualités disponibles en direct Téélcommande:
720p@30fps
DJI Goggles:
720p@30fps
Latence 170 – 240 ms

Test

Pour ce test les conditions de vol devaient toutes être remplies. J’utilise l’application UAV Forecast pour me donner les infos d’après l’endroit où je me rends.

Retour vidéo

54m de distance à 1.2m du sol, image nickel.

518m de distance et 10 m de haut, retour vidéo sans soucis.

Fonctions

Pour vous représenter au mieux les fonctions, j’ai créer plusieurs mini clips. La qualité est brute sans retouche et vous avez la possibilité de les voir en 4K.

Quickshot

Les fonctions incluent dans le le Quickshot mode sont justes bluffantes!

Le mode Dronie : l’appareil s’en va en arrière vers le haut. L’altitude de fin est modifiable en cliquant sur l’icone de la fonction.

Le mode cercle : l’appareil tourne autour du sujet, ici à la distance minimale.

Le mode Spirale : l’appareil tourne autour du sujet et s’en écarte au fur et à mesure.

Le mode Rocket : l’appareil s’en va en ligne droite au dessus du sujet.

Le mode Boomerang : la plus réussie des fonctions, l’appareil s’en va et revient tout en conservant le sujet dans l’axe.

Le mode asteroid : pour moi un gadget, mais impressionnant. L’appareil fait un dronie puis arrivé à l’altitude de fin il prend des photos de l’environnent sous tous les axes.

Gesture

Ici avec ce mode vous avez la possibilité de piloter votre appareil avec vos mains. J en’ai testé que le mode déplacement avec la main.

Follow me

D’une simplicité étonnante et avec un mouvement très coulé, le DJI Mavic Air vous suit.

Vol

Le vol est sans surprise, il est très sain. La résistance au vent est plus que correcte. Je trouve néanmoins qu’en vol de proximité le Mavic Air est trop vif. J’entends par là, une distance de 3m à 1.5m d’altitude.

La vitesse est plus que satisfaisante. Certains étourdis l’enverrons même dans le décor si ils se font distraire par un tiers!

Mon bémol, l’autonomie, une fois en l’air on a envie d’utiliser toute les fonctions et de réaliser en un vol toutes les séquences du montage! Je vous conseille vraiment de partir sur un combo si vous décidez de l’acheter.

Conclusion

Au toucher j’ai été un peu refroidi par le côté très plastique du DJI Mavic Air. En volant avec l’appréhension a totalement disparue. C’est une terrible machine qui mérite de l’attention. Les fonctions sont très complètes et la qualité de l’image comblera le vidéaste amateur qui aura envie de professionnaliser son activité. L’encombrement en fait un partenaire privilégié pour les chasses à l’image.

L’appareil a été acheté ici en Belgique chez ZoneFPV51.com

Bons Vols!

karma gopro

GoPro Karma : Le test

Voici venu le temps du Gopro Karma! Vous vous souvenez de ce drone lancé mi 2016 et rappelé aussi vite chez le fabricant?

Le Gopro Karma que nous allons vous présentez a été mis à disposition par Studiosport.

Présentation

Accessoires :

Nous avons reçu la version avec la Gopro Hero 5. Le tout tient dans une valise de transport.

La valise s’est avérée ergonomique et sympa à porter.

Il y a une attache sur une sangle pour y fixer votre grip pendant que vous marchez.

A l’intérieur, vous trouverez tout ce dont vous aurez besoin pour vous lancer dans UNE séance de captation. Je dis bien UNE car il n’y a de la place que pour une batterie. A 12 min le vol, c’est chiche!

Drone :

L’appareil est un engin à bras repliables. Ce qui réduit bien entendu son encombrement.

Pour les dimensions et caractéristiques :

  • Bras repliés :  36,5 x 22,4 x 8,9 cm
  • Déplié : 30,3 x 41,1 x 11,7cm
  • Poids 1,006kg (sans caméra)
  • Temps de vol 20 minutes annoncé par le constructeur
  • Hélices 25,4 cm (10 pouces)
  • Vitesse maximale 15 m/s 
  • Vitesse max. sur les différents axes 10m/s
  • Altitude max. de vol 4500 m 
  • Portée 1000 m 

Télécommande :

La télécommande est pour nous le petit bijou de cet appareil. Simple et efficace, elle rappelle un peu les jeux vidéos Nintendo portable des années 80.

L’écran a une bonne résolution et le rapport luminosité/contraste permet de pouvoir encore voler avec pas mal de lumière.

Les modes de vols

DRONIE – Améliore la qualité des selfies en s’éloignant progressivement 
Avec Dronie, le drone se dirige vers le contrôleur, puis prend de la hauteur tout en s’éloignant de votre position, à une vitesse constante. Au cours de ce mouvement, vous pouvez tourner la molette d’inclinaison de la caméra sur le contrôleur afin de régler l’angle d’inclinaison.

Le drone vole jusqu’à la distance choisie, puis revient au point de départ. Vous pouvez toujours stopper ou annuler le mouvement si nécessaire.

Caméra sur câble – Définit deux points et vole en ligne droite entre ces derniers
Avec Caméra sur câble, le Karma Drone vole automatiquement entre deux points. Au cours de la configuration de cette prise, volez jusqu’au premier point, marquez-le, puis volez jusqu’au deuxième point et marquez-le.

Vous pouvez régler la vitesse et la position verticale du drone pendant cette manœuvre. Cette trajectoire auto est continue et ne se termine que lorsque vous l’annulez ou que vous appuyez sur le bouton Atterrir.

PANORAMA – Vole droit devant, tout en inclinant la caméra en direction de l’horizon
Avec Panorama, le drone vole d’un point à un autre. Vous configurez l’inclinaison de la caméra aux points de départ et d’arrivée, afin que la caméra révèle graduellement un paysage au fur et à mesure du déplacement.

Les joysticks sont désactivés au cours de cette trajectoire afin de garantir une ligne de vol stable.

ORBITE – Vole en effectuant un cercle parfait, tout en maintenant le sujet au centre du cadre
Avec Orbite, le drone vole de façon circulaire autour d’un point déterminé. Pour déterminer le point central, faites voler le drone directement au-dessus du point d’intérêt et marquez-le sur l’écran tactile. Ensuite, éloignez-vous d’au moins 5 m du point central et définissez le rayon.

Une fois que cette trajectoire auto commence, vous pouvez faire pivoter le drone à 90° dans les deux sens, régler l’altitude, et augmenter ou réduire le rayon du cercle. Vous pouvez aussi régler la vitesse globale du drone ainsi que sa direction.

Vidéo

Test du GoPro Karma fournit par studioSPORT

Publié par Pimousse.be sur lundi 26 juin 2017

Conclusion

Le Gopro Karma n’est certes pas le dernier né! Il suffit de regarder à la concurrence, ce qui est disponible avec toute la technologie à jour et à prix équivalent!

De plus son poids de 2kg sera pénalisant pour une utilisation de type privée sur le territoire belge.

Techniquement le produit est simple et la GoPro sort des images juste bluffante. La venue du grip est une très bonne chose et évite de devoir en racheter un en plus.

La télécommande est très bien pensée et pas mal de constructeurs feraient mieux d’en prendre de la graine. L’image que j’ai pu observer dedans par très beau temps ensoleillé m’est juste apparue comme bien supérieure à celle de mon Iphone 6 sur le Mavic par exemple.

On dirait que le Karma a loupé une guerre et de fait, il arrive bien trop tard.

Si je devais faire un vœux, ce serait que DJI et Gopro se mettent ensemble pour faire un drone de moins de 1kg!

Lien utile :

Gopro Karma

Bons vols!

Dji mavic pro banner

Essai du DJI Mavic pro

Le DJI Mavic Pro est le dernier né de la gamme chez DJI. Le modèle a été mis à ma disposition, après une attente de 4 mois, par la représentation européenne de la marque .

Il est inutile de vous le servir dans ses moindres détails car en cherchant très peu sur internet vous tomberez facilement sur des reviews.

L’exercice auquel je me prêterai sera plutôt de savoir si je consacrerais une partie de mes économies dans l’investissement du DJI Mavic Pro.

J’ai, de ce fait, réuni pas mal d’infos qui m’ont réellement permis d’avancer dans ma réflexion.

Présentation

On a fait beaucoup de publicité sur cet appareil. Depuis l’annonce de sa sortie jusqu’aux premières livraisons, le marketing de DJI a tout fait pour susciter l’intérêt et l’engouement. Les promesses techniques sur papier ont fait le reste. DJI reste un leader sur le marché et a prouvé sa maîtrise du sujet, aussi bien dans le domaine grand public avec la série Phantom que dans le domaine professionnel.

Ce qui m’a d’abord frappé, c’est la taille du colis et de l’emballage. A peine 24 cm de côté.

Dji mavic pro storage

 

APPAREIL

Comment emballer dans une aussi petite boite ce condensé de technologie? Ils ont du oublier une pièce!

Dji mavic pro gif

A l’ouverture tout est là et le premier geste qu’on a envie de faire, c’est saisir la machine!

Il y a des capteurs dans tous les sens. Tantôt sous forme de mini caméras, tantôt sous forme de détecteurs à ultrasons. Pour se casser la pipe avec un Mavic, il faut vraiment être imprudent ou malchanceux.

Plié 83 mm (H) x 83 mm (l) x 198 mm (L)
Poids (batterie et hélices incluses) 734 g (1,62 lbs) (sans la protection de la nacelle)
743 g (1,64 lbs) (avec la protection de la nacelle)
Diagonale (Sans hélice) 335 mm
Vitesse ascensionnelle max. 5 m/s (16,4 pieds/s) en mode Sport
Vitesse de descente max. 3 m/s (9,8 pieds/s)
Vitesse max. 65 km/h (40 mph) en mode Sport sans vent
Plafond pratique max. au-dessus du niveau de la mer 5000 m (16404 pieds)
Temps de vol max. Environ 27 minutes (sans vent, à une vitesse constante de 25 km/h (15,5 mph))
Temps de vol stationnaire max 24 minutes (sans vent)
Temps de vol moyen Environ 21 minutes (vol normal, jusqu’à 15% du niveau de charge de la batterie)
Distance de vol max 13 km, sans vent (8 miles)
Plage de températures de fonctionnement De 0 à 40 °C (de 32 à 104 °F)
Systèmes de positionnement satellite GPS / GLONASS
Précision du vol stationnaire Vertical :
+/- 0,1 m (avec Vision Positioning actif) ou +/- 0,5 m
Horizontal:
+/- 0,3 m (avec Vision Positioning actif) ou +/- 1,5 m

DJI Mavic pro capteurs

RADIOCOMMANDE

La télécommande ressemble à un mini jeu vidéo des années 80. J’ai, par contre, déchanté quant à son utilisation avec mon Iphone 6. En effet, il faut enlever la coque du téléphone pour le fixer convenablement dans les inserts de la télécommande. A la longue, j’émets des doutes sur la solidité du câble qui relie la télécommande au smartphone. On voit d’ailleurs déjà l’usure sur notre modèle en prêt.

Fréquence de fonctionnement de 2,4 GHz à 2,483 GHz
Distance de transmission max. Conforme à la norme FCC : 7 km ;
Norme CE : 4 km  (sans obstacles, ni interférences)
Plage de températures de fonctionnement De 0 à 40 °C (de 32 à 104 °F)
Batterie 2970 mAh
Puissance de l’émetteur (EIRP) FCC:≤26 dBm
CE:≤20 dBm
Courant et tension de fonctionnement 950mA @ 3,7V
Support pour appareil mobile Épaisseur prise en charge :6,5 – 8,5mm
Longueur max : 160 mm
Types de ports USB pris en charge : Lightning, Micro USB (Type-B), USB (Type-C)™

DJI Mavic pro télécommande

Le système pour les hélices est du type Press and Turn. Celles-ci se fixent très rapidement sur les moteurs.

DJI Mavic pro moteurs

BATTERIE DE VOL INTELLIGENTE

La batterie est de type intelligente et vient simplement se clipser sur le dos du DJI Mavic pro. On dit intelligente car vous pouvez regarder sur le dos, grâce à un afficheur, ce qui reste comme énergie disponible dans la batterie. Comptez plus ou moins 20 minutes de vol avec une batterie. Ce qui est très intéressant.

Capacité 3830 mAh
Tension 11,4 V
Type de batterie LiPo 3S
Énergie 43,6 Wh
Poids net Environ 240 g
Plage de températures de fonctionnement de 5 à 40° C

DJI Mavic pro Batterie

CAMÉRA
Capteur 1/2.3” (CMOS), nombre de pixels effectifs :12,35 M (nombre de pixels total : 12,71 M)
Objectif FOV 78,8° 28 mm (35 mm format équivalent) f/2.2
Distorsion < 1,5% Mise au point de 0,5 m à ∞
Plage ISO 100-3200 (vidéo)
100-1600 (photo)
Vitesse d’obturation électronique 8s -1/8000 s
Taille max. de l’image 4000 x 3000
Modes de photographie Prise de vue unique
Rafale: 3/5/7 clichés
Auto Exposure Bracketing (AEB): 3/5 clichés en bracketing à 0.7 EV Bias
Intervalle
Modes d’enregistrement vidéo C4K: 4096×2160 24p
4K: 3840×2160 24/25/30p
2.7K: 2720×1530 24/25/30p
FHD: 1920×1080 24/25/30/48/50/60/96p
HD: 1280×720 24/25/30/48/50/60/120p
Bitrate de stockage vidéo 60 Mb/s
Systèmes de fichiers pris en charge FAT32 ( ≤ 32 GB ); exFAT ( > 32 GB )
Photo JPEG, DNG
Vidéo MP4, MOV (MPEG-4 AVC/H.264)





Premier vol et essai stabilisation.

Test du Follow Me

Je me permets de partager avec vous ces excellents tutos d’Olivier Schmitt, ils m’ont pas mal aidé à bien comprendre certaines fonctions de l’appareil pour la prise de vue.

Paramétrage de la caméra pour filmer.

Réglages pour les photos.

Conclusion

Le Dji Mavic est une bête de course avec un prix variant entre 1199€ et 1499€ selon les versions.  Bien que la portée soit annoncée à 7km, je n’ai pas pu la tester sur une telle distance, tout au plus sur 1 km, vu l’environnement dans lequel j’évoluais pour les tests. La tenue au vent est juste hallucinante en mode GPS.

Personnellement après l’avoir essayé je l’ai adopté.

C’est un très beau cadeau, pourquoi pas. Chouuuuu? 😉
Non, sans rire, les fans de photos, de vidéos et d’aéromodélisme seront comblés avec cet engin.

La machine est ultra complète et est en passe de devenir un des grands standards dans le milieu de l’aéromodélisme. Il suffit d’ailleurs de taper “DJI Mavic Pro” dans Google et vous tomberez sur une très grande quantité de reviews dans toutes les langues.

Avec le DJI Mavic Pro vous tombez dans la gamme des appareils de type récréatif selon la législation belge.

Qu’est-ce qu’on peut faire (et ne pas faire) avec un drone?

Vous trouverez la gamme et les accessoires ici DJI Mavic pro

Bons vols!

FIREFLY 7s : la 4K pour moins de 100€

Présentation

Ma Runcam 2 a de super pouvoirs. 🙂 Mais en attendant l’arrivée de la Runcam 3, j’ai craqué pour une énième copie de la Gopro. Ce qui m’a surtout donné envie, c’est ce post sur Facebook où une grosse quantité de personnes s’est ruée sur une  promotion pour une copie à 15€. Copie qui, entre nous soit dit, ne cartonne pas du tout, vu les médiocres résultats observés.

N’étant pas convaincu, j’ai donc un peu fouillé de mon côté et j’ai franchi le pas en me procurant une FIREFLY 7s.

J’ai acheté cette caméra ici Firefly Cam 4K

Spécifications

Sur le papier, le fabricant annonce :

  • Mensurations de 59 (l) * 21 (w) * 41 (h) mm
  • Taille du lcd: 640 (l) * 480 (w)
  • o LED Taille: 64 * 48mm
  • Lentille : 7mm fov 120 °
  • Poids: 70g
  • Capacité de la batterie: 1000mA
  • 2160p @ 24fps (quicktime player requis), 2.5k @ 30fps,1080p @ 60fps, 1080p @ 30fps et 720p @ 120fps, 720p @ 60fps
  • Capteur Sony IMX 078 de 12 méga pixels

Accessoires

Le kit est très complet pour commencer.

FIREFLY 7s accessoires

Je me suis quand-même commandé un kit supplémentaire ici Pack Camera Sport

Vidéo

J’ai voulu faire un test simple. La configuration est à la portée de monsieur tout le monde.

Pour commencer, j’ai fixé la caméra sur un support à ventouse à l’extérieur de la voiture. J’ai activé la compensation gyroscopique et ensuite j’ai refait le trajet en sens inverse sans l’aide électronique. J’ai répété l’opération sur plusieurs terrains de jeux différents, dans le but d’obtenir une réelle comparaison.

Je compte updater de quelques vidéos de vols (aile et quad), une fois que le soleil refera son apparition.

Conclusion

La caméra Firefly 7s me semble un bon compromis après avoir analysé les différents capteurs mis à disposition sur le marché. Je suis d’ailleurs tombé sur un article très intéressant ici Comparatif IMX

Celui-ci remporte la palme qualité/prix/consommation. Finalement il ne faut pas non plus négliger cette dernière. Si vous devez changer de batterie à chaque prise de vue, ce n’est pas intéressant.

Si vous souhaitez la tester sachez qu’elle est disponible ici Firefly Cam 4K

Bons vols!