Feiyu Tech SPG, le steadycam pour smartphone et caméra sportive

Présentation

Le Feiyu Tech SPG est un steadycam 3 axes pour smartphone et caméra sportive (Gopro, Xiaomi, Firefly). C’est un des derniers nés de chez Feiyu Tech. Il vient s’intercaler dans une gamme en constante évolution.

Dimensions & spécifications

Compatibilité avec les iPhone 7 Plus/7/6s Plus/6s/6 Plus/6/SE/5c/5s/5
Tilt Angle 320°
Roll Angle 320°
Pan Angle 360°
Vitesse de Tilt  2°/s ~ 75°/s
Vitesse de Pan 3°/s ~ 150°/s
Autonomie de 8 heures
Poids de 350g(Batterie et Smartphone non inclus )

Accessoires

Le steadycam est livré avec :

Mode d’emploi en Français et d’autres langues.

Feiyu Tech SPG accessoires

Deux adaptateurs pour votre caméra sportive de type Gopro et un câble USB.

Feiyu Tech SPG charge

Une batterie LIPO 3,7v de 3000mAh et une housse de protection pour le transport.

Feiyu Tech SPG lipo

Feiyu Tech SPG housse

Vidéo

Conclusion

Les progrès faits, en matière de technologie, sont hallucinants et l’importation des techniques, dédiées initialement aux drones, se répandent à d’autres domaines.

L’intérêt d’une nacelle pour votre smartphone est multiple :

  • Meilleur rendu de vos vidéos et photos grâce à la stabilisation
  • Silence de fonctionnement grâce aux moteurs Brushless
  • Adaptation sur un trépied pour vos présentations
  • Bluetooth pour commander les fonctions principales comme l’obturateur de votre téléphone

On cherchait un outil capable de nous suivre un peu partout et qui nous aiderait à réaliser des vidéos un peu plus “pro” ou simplement à prendre des photos plus précises. Et bien on l’a trouvé!

Le Feiyu Tech SPG est disponible ici 👉 SPG Gimbal  

Bon tournage 😉

USV 5.8 OTG Receiver – le RX usb OTG à posséder absolument!

,

Un nouveau périphérique à découvrir absolument, le récepteur FPV USV 5.8 OTG RECEIVER.

Souvenez vous de l’article paru récemment sur l’easycap qui permettait de visualiser le flux vidéo de nos récepteurs sur une tablette ou un smartphone android.
Si vous ne vous souvenez pas, je vous invite à découvrir l’article >>> ici <<<

Ce bundle easycap + récepteur 5.8GHz + câblage + Lipo fonctionne très bien mais n’est pas facile à emporter car envahissant.
J’ai donc décidé de me mettre en quête d’une solution plus simple, plus embarquée …

Et finalement, après de nombreuses recherches et fouilles intensives dans les tréfonds du web, j’ai trouvé le GRAAL !
Un périphérique que l’on connecte en USB, tout petit, tout léger, capable de recevoir la bande 5.8GHz, n’utilisant qu’un seul et unique câble et dépourvu de batterie.
Cerise sur le gateau il couvre le plus gros de la bande vidéo, il a un osd qui affiche la fréquence et le niveau de signal ET il dispose d’un analyseur de spectre intégré (comme le CT580 que j’ai détaillé dans l’article ici)
Je vous entends déjà dire… mais ouaaaiiiissss… il blague ça n’existe pas !!!

Hé bien, le fruit de cette quête, le voici;

Je vous présente le USV 5.8 OTG Receiver (je sais pas si il a un autre nom, j’ai pas su décrypter les inscriptions en chinois)

usv5-8otg_2-6

On ne coupe pas à la tradition, à son template qui l’accompagne et on procède à l’…

Unboxing

Envoyé dans son enveloppe à bulles habituelle, le USV est bien protégé dans une boite en métal sur laquelle une fenêtre en plastique trabsparent laisse apercevoir le matériel.

usv58otg_1-1

Sur la face avant de la boite on distingue une impression avec le logo et des inscriptions en chinois.
N’ayant pas encore appris à décrypter le chinois, on supposera que c’est la marque :p

usv58otg_1-4

Dans la boite on retrouve une antenne type baton 5.8GHz, un câble micro usb vers micro usb pour la connection OTG sur un périphérique android (IOS je ne sais pas car je ne possède pas de marque pommée) et le récepteur bien protégé par la mousse qui l’entoure.
Un petite capuchon jaune sur le connecteur d’antenne du récepteur est là pour ne pas l’abîmer.

usv58otg_1-5

Rien de plus… une petite note explicative en anglais aurait été un plus judicieux!

Tour du propriétaire

Le récepteur fait environ 6cm de long (du haut du connecteur à la base) pour environ 3cm de large.

usv5-8otg_2-11

usv5-8otg_2-12

Il fait environ 7,5 mm d’épaisseur.
Il n’y a pas à dire c’est un système super compact.
Notez que le plus gros de l’épaisseur mesurée est causée par le connecteur d’antenne.

usv5-8otg_2-13

A la pesée, antenne comprise, le système ne pèse que 21g.

usv5-8otg_2-7

Pour vous donner une idée, il n’est pas plus grand qu’une pile AA standard.

usv58otg_1-11

La connectique pour l’antenne est de type RP-SMA.

usv58otg_1-8

Un câble OTG micro usb vers micro usb est fourni pour la connection à nos smartphones/tablettes.

usv58otg_1-9

Attention que pour l’utiliser sur un pc (oui oui ça fonctionne aussi) il faudra utiliser un câble usb type A vers micro usb (comme ceux qu’on utilise partout et pour tout.. ex: chargeur smartphone).

Sur PC, vous pouvez utiliser le célèbre programme VLC (gratuit) pour récupérer le flux vidéo et l’utiliser de diverses façons (enregistrer, capture d’écran,…).
Actuellement je ne l’ai testé que sous windows10 x64 et ça fonctionne parfaitement ! (donc je suis convaincu que sur les autres versions ou antérieurs cela fonctionne également).

Mise en route

Comme le récepteur est dépourvu de note explicative, j’ai du y aller à tâton (mais pas avec Julie).
J’ai branché le périphérique à ma tablette de test à l’aide du câble micro usb/micro usb fourni et ai lancé FPViewer.
Directement le périphérique a été reconnu comme “USB2.0 PC CAMERA(ARKMICRO)” et j’ai eu l’affichage de mon feed vidéo.

usv5-8otg_2-8

ATTENTION le câble OTG founi avec le récepteur possède un sens de connection !

Le connecteur avec la flèche dessinée dessus se branche côté récepteur.

usv5-8otg_2-10

Le connecteur avec le sigle USB dessiné dessus se branche côté smartphone/tablette.

usv5-8otg_2-9

Sous la couche plastique qui enveloppe l’électronique, se trouve un petit bouton qui permet de changer de fréquence.

usv58otg_1-10b

En appuyant dessus on change de fréquence par pas de 2MHz.
La bande de fréquence couverte s’étend de 5645MHz à 5945MHz soit 300MHz qui suffit amplement pour couvrir les 40 canaux standards.
La fréquence sur laquelle on se trouve, ainsi que le niveau de signal (RSSI) s’affichent par OSD sur l’écran.

usv_otg_5-8_capture

C’est bien mais c’est lent du coup de trouver sa fréquence, surtout qu’on sait avancer mais pas reculer.
Je me suis donc demandé ce qu’il se passerait si je restais appuyé dessus !?
Et là magie… boum le périphérique se met à scanner toute sa bande en affichant au passage une analyse spectrale.
Une fois le scan terminé, il vient se caler sur le signal reçu le plus puissant sur la bande.
WAW ! Impressionnant
Pour info, effectuer un scan complet de la bande prend environ 18 secondes.

usv5-8otg_2-2

Après quelques minutes d’utilisation on note que le périphérique chauffe quand même pas mal.
Mesuré à  32°C de moyenne avec un pic à 43°C sur certains endroits après 10 minutes de fonctionnement (mesuré à une température ambiante de 20°C)

usv5-8otg_2-17usv5-8otg_2-16

Comme ça chauffe c’est sans doute que ça consomme, disposant d’un petit voltmètre/ampèremètre pour périphériques USB la mesure a été rapidement faite: 240mA sous 5V, soit environ 1W.

usv5-8otg_2-14

Comparaison

Comme pour le récepteur CT580, je vais comparer les signaux reçus par ce récepteur avec d’autres récepteurs de marques et de sensibilités différentes.

Les images sont brutes: extraites de l’enregistrement vidéo via le lecteur VLC grâce à l’option screenshot.
L’antenne utilisée est de type clover-leaf (et n’est pas celle d’origine), elle a été placée de la même façon sur chaque récepteur et chaque récepteur a été placé strictement au même endroit.
La caméra utilisée est la Eachine MC01 AIO, elle a été placée deux étages plus haut afin de provoquer une atténuation réelle du signal.

Périphérique USV 5.8 OTG

usv_usv

Bundle easycap + CT580 (-93dB)

usv_ct580

Bundle easycap + skyzone RD40 (-90dB)

usv_rd40

Eachine Goggle ONE

2016-12-02-12-51-56

Analyseur de spectre RF explorer

2016-12-02-12-44-06

Latence

Nous allons comparer la latence du dispositif de la même manière que dans le précédent article sur le easycap.
Le bundle easycap/récepteur 5.8GHz/tablette nous donnait une latence d’environ 100ms, ce sera la référence prise pour la comparaison lors de notre test.

latenceusv-3latenceusv-4
latenceusv-1latenceusv-2

On constate une latence comprise entre 80ms et 100ms, soit très proche du bundle easycap + récepteur.

Conclusion

Ce petit récepteur 5.8GHz OTG est vraiment très chouette si on prend en compte qu’il n’utilise qu’un seul câble, aucune source d’alimentation externe autre que celle prise sur le smartphone ou tablette.
Il affiche la fréquence, la quantité de signal reçu, il peut scanner toute la bande 5.8GHz 40 canaux avec un affichage type analyseur de spectre par OSD.
Léger et discret il tiendra facilement dans la poche (et vous réchauffera en hiver vu la quantité de chaleur produite)
Il a tout pour lui; aussi sensible que mon récepteur CT580 (annoncé à -93dB), il produit une image claire et limpide en respectant les couleurs.

Unique ombre au tableau: la latence !
En effet, même si elle n’est pas une contrainte pour le cadrage d’une prise de vue, pour un vol lent en immersion ou pour enregistrer un flux vidéo, elle le sera pour un vol en immersion à vitesse plus élevée ou pour faire du low-riding.

Utilisation dérivée

Plus facile à intégrer à un cardboard (aussi appelé masque VR), ce petit périphérique se fixera très facilement dessus avec un simple double face ou velcro double face !
Le bouton permettant de changer de fréquence ou de scanner reste ainsi accessible facilement 🙂

usv_carboard

Logiciels

Utilisé dans ce test:

FPViewer
fpviewer

Liens intéressants

Le produit testé dans cet article est disponible sur une boutique de aliexpress (c’est le moins cher que j’ai trouvé)

Il existe également un récepteur alternatif, mais plus limité et plus imposant; je ne l’ai pas testé : FPV 5.8G VMB40 40CH Wireless Video Receiver with 128×32 OLED Display OTG/USB/AV Connect for Android Phones PC K5BO

Makerfire MICRO FPV, l’alternative à l’inductrix FPV

,

Présentation

Le Makerfire Micro FPV est un petit quadricoptère radiocommandé équipé d’un système permettant le pilotage en immersion (FPV).

L’appareil est livré dans une petite boite avec des mousses prédécoupés selon la forme du quad.

Au niveau des accessoires vous pourrez compter sur

  • une lipo 1S 200mAh
  • un câble USB pour charger votre LIPO

Makerfire Micro FPV

C’est un appareil destiné aux utilisateurs de protocole DSMX. C’est le protocole destiné aux possesseurs de radio Spektrum mais aussi aux Devo flashé Deviation.

En théorie 😉 le modèle est BNF (bind and fly), il suffit d’appairer votre radio, de brancher la batterie et de voler.

Spécifications

  • 64mm d’espacement moteurs.
  • 4 moteurs de 17500KV protégés contre les chocs.
  • Durée de vol: 3 min 40 secondes.
  • 5.8G AIO 25mW camera

Makerfire MICRO FPV AIO

Les emplacements de vis devront être surveillés, je ne suis pas sur qu’à la longue ils ne se fêlent pas.

Makerfire MICRO FPV Cover

Poids: 22g (sans LIPO)

Makerfire MICRO FPV Poids

Software

Le Makerfire Micro FPV est livré avec la version 3.0.1 de Betaflight pour SP Racing F3 evo déjà installé.

En toute logique il vous reste à binder votre radio avec le quad. Dans cette présentation j’ai utilisé la radio DX9.

Le processus d’affectation est très simple. Il suffit de presser le bouton bind sur la carte de vol et en même temps brancher la lipo ou l’usb.

Makerfire MICRO FPV F3 View Makerfire MICRO FPV F3 View Top

N’oubliez pas de corriger vos end points dans la radio!

Les PID demanderont un petit temps pour le réglage. Je vous déconseille ceux d’origine!

 Makerfire Micro FPV PID

Vidéo

Conclusion

Le Makerfire Micro FPV est une vraie alternative à l’Inductrix FPV de chez Spektrum. D’une part le coût est moitié moindre (dépendant des promotions) que le produit original, d’autre part vous profiterez des avantages d’une vrai carte de vol qui vous ouvriront, qui sait, les portes du FPV Racing.

Les protections d’hélices sont un must. Il faudra surveiller la portée et donc les réglages de votre failsafe, car j’ai eu deux fois des tops radios dans la maison.

L’appareil est disponible ici 👉 Micro FPV

Bon vols!

 

CT580 un récepteur vidéo 5.8GHz très pratique.

Salut les pitchounes !

Aujourd’hui j’ai enfin réussi à être enfin un peu productif et à sortir ce review que je tenais tant à vous partager.

Nous allons tester un petit récepteur vidéo 5.8GHz hyper pratique (perso je l’appelle le couteau suisse), qui couvre presque tous les canaux standard: le CT580 (il n’y a pas de marque, c’est seulement CT580).
Je dis bien presque car, bien qu’étant compatible avec les 40 canaux traditionnels, il lui manque malheureusement les 8 nouveaux canaux (et même bientôt 32 nouveaux canaux)… soit, ces canaux additionnels sont de toutes façons illégaux dans nos contrées donc ce n’est pas grave!

En gros, on a un récepteur relativement sensible (-93dB donnée constructeur) qui couvre pas moins de 300MHz (de 5645MHz à 5945MHz) avec écran tactile et analyse du spectre radiofréquence.
Ce petit joujou s’alimente de 7 à 27Vdc (2S à 6S) possède une sortie vidéo (tant qu’à faire vu que c’est sa fonction principale) et est capable d’être mis en série avec 7 autres de ses congénères afin de créer jusqu’à un OCTOversity !!! (pas de bol sur ce coup là je ne possède qu’une seule unité donc je ne pourrai pas essayer).

On reste dans la norme des reviews… on déballe, on tourne autour et on test…

Unboxing (ou LE déballage du bidule)

On reçoit dans l’emballage sac poubelle habituel, un autre sac rempli de trucs.

ct580-7

Pressé comme tout de découvrir l’engin, on éventre le paquet et on retourne tout sur la table.
A ma grande surprise une antenne cloverleaf est fournie avec alors que la fiche produit de chez banggood disait que c’était vendu SANS antenne.. bonne surprise!

ct580-8

Dans le sac on retrouve :

  • un câble sortie vidéo jack 3.5mm stéréo vers cinch mâle jaune (vidéo) rouge (audio Right) blanc (audio Left)
  • un câble entrée vidéo jack 3.5mm stéréo vers cinch femelle jaune (vidéo) rouge (audio R) blanc (audio L)
  • un câble d’alimentation (sans aucune fiche côté batterie)
  • un câble USB type A vers mini USB
  • un sachet avec le mode d’emploi en chinois incompréhensible
  • une antenne cloverleaf
  • le récepteur CT580 (pas de marque)

ct580-9

Tour du propriétaire

Le récepteur est en plastique noir commun, il n’y a pas de protection anti-griffes sur l’écran.
Aucun bouton à l’horizon tout se fait avec l’écran tactile de type résistif.

ct580-14

Sur le côté droit on trouve le connecteur d’antenne RP-SMA.

ct580-1

Sur le côté gauche on retrouve les principale connexions:

  • AV OUT: d’où sortira le signal vidéo
  • AV IN: sert à brancher d’autres récepteurs CT580 en série (pour faire du DI, TRI, QUADRI,… OCTOversity)
  • USB: pour la mise à jour du récepteur
  • DC 7V-27V: pour l’alimentation du récepteur

On notera qu’il n’y a pas de slot SD donc pas de DVR intégré (mais de toutes manières ce n’était pas prévu dans la fiche technique… dommage)

ct580-13

Sur le dos de l’appareil… il n’y a rien !

ct580-12

 

Mise en route

Pour ma part, la majorité de mes batterie LiPo sont en XT60, c’est naturellement que j’ai soudé ce type de connecteur sur le câble d’alimentation fourni.

ct580_1-1

On connecte l’antenne fournie sur le côté droit, le câble de sortie vidéo sur le connecteur AV OUT et le câble d’alimentation.
Personnellement je trouve que le choix de l’antenne sur le côté de l’appareil n’est pas un choix judicieux, en effet j’aurais plutôt souhaité la retrouver sur le haut de l’appareil pour une meilleur prise en main; de plus ce n’est pas la place qui manque.
Malgré tout, l’antenne livrée possède un câble semi rigide qui permet de la plier afin de l’orienter au mieux selon la position de l’appareil.
Je pense lui placer un petit connecteur RP-SMA / RP-SMA coudé à 90 degrés afin de placer au mieux l’antenne selon mes besoins… et tant pis pour la perte d’insertion ! car oui, rajouter des connecteurs ajoutera des pertes de quelques dB à la réception du signal.

ct580-2

On branche la LiPo, l’appareil démarre.
Il ne lui faut pas plus de 1 seconde pour démarrer.
Notez que l’appareil « garde en mémoire » la dernière fréquence sur laquelle il était arrêté avant de l’éteindre.

ct580-3

Qu’avons nous à l’affichage?

  • dans le coin supérieur gauche on retrouve le numéro attribué au récepteur, cela ne servira que si on possède plusieurs récepteurs liés ensemble.
  • au milieu en haut de l’écran on retrouve la fréquence sur laquelle on se trouve.
  • dans le coin supérieur droit on retrouve la tension d’alimentation du récepteur (permet de surveiller l’état de sa LiPo mais il n’y a pas d’alarme programmable en cas de batterie faible)
  • ensuite on a une zone dans laquelle s’affiche l’analyse spectrale étalée sur 300MHz (300 canaux au pas de 1MHz)
  • sous l’analyseur on retrouve le bouton de retour en arrière (passer à la fréquence précédente), le bouton SCAN/STOP pour lancer un scan automatique sur les 300MHz par pas de 1MHz, le bouton d’avance qui permet de passer à la fréquence suivante.
    Notez que lorsque l’appareil est démarré et que vous appuyez brièvement de manière répétée sur le bouton d’avance, vous aller faire sauter les canaux par pas de 1MHz, laissez votre doigt appuyé dessus et il sautera rapidement de 10MHz en 10MHz
  • en dessous des boutons est affiché le signal reçu par les récepteurs (dans le cas où plusieurs récepteurs sont liés entre eux). Dans notre cas seul le récepteur No1 est utile, vu qu’on en a qu’un seul, et celui ci affichera en pourcentage la quantité de signal reçu sur une échelle de 0 à 100%.

Dommage qu’on ne puisse pas configurer librement l’écran pour par exemple effacer les 7 récepteurs inutiles ou faire une rotation de 90 degrés de l’écran.

ct580_1-4

Petit zoom pour revenir au saut de fréquence par pas de 10MHz parlé ici plus haut.
Appuyez brièvement et de manière successive sur le bouton d’avance et le récepteur fera des bonds de 10MHz et les affichera sur son écran.

ct580-4_2

 

Analyse en profondeur

« Un analyseur sachant analyser est un bon analyseur » à dire 10x à haute voix et le plus vite possible.

Petite comparaison avec un meilleur analyseur de spectre (attention il n’a pas les même réglages, pas la même sensibilité et pas la même antenne, je dois recommencer le test), on constate qu’il détecte bien un signal d’émission de type porteuse et que la fréquence de cette porteuse est correcte. On note aussi sur l’écran du CT580 que dans le fond du spectre il y a une autre porteuse non présente sur le RF explorer. Ceci est très certainement du à un manque de filtrage du CT580.

ct580-6

Niveau consommation c’est très correct, alimenté en 3S (12,1V dans la batterie), je mesure 165mA… c’est quand même 45mA de plus que ce que le constructeur renseignait (12v – 120mA donnée constructeur)
Ce qui fait qu’on peut facilement tenir 4h, j’y ai compté une marge de sécurité, avec une petite 1000mAh (attention que l’alimentation supplémentaire d’un écran pour visioner l’image produite par le récepteur diminuera fortement l’autonomie de votre petite LiPo)

ct580_1-2

ct580_1-3

Une analyse spectrale complète de la bande mets environ 13,5 secondes.
J’ai démarré le chrono en même temps que le scan (fréquence de départ 5800MHz) et j’ai créé un point chrono au moment où le scan est repassé par 5800MHz.
J’ai recommencé 3x la mesure et ai mesuré ce même temps avec une marge d’erreur de 100ms.

img_3951

 

Qualité d’image:

La restitution de l’image et des couleurs sont fidèles, mais la qualité de la caméra et de sa lentille y sont pour beaucoup dans le retour vidéo !
il faudra veiller à bien placer le curseur sur la fréquence que vous utilisez pour avoir le meilleur rendu vidéo.
Si vous êtes un peu à coté de la fréquence réelle, la qualité de l’image risque de se voire diminuée.

 

Qualité de réception:

Je n’ai pas encore eu l’occasion de le tester sur de longues distances, la météo actuellement me limite à des tests en intérieur..

Je me suis planqué un petit émetteur vidéo 25mW deux étages plus haut dans le labo et ai comparer les signaux reçus entre le CT580, le Rf explorer et un récepteur skyzone RD40.
Pour ce test, l’antenne fournie avec le CT580 a été utilisée sur les 3 appareils afin d’offrir le même niveau de performance.
Les appareils ont été placés les uns après les autres exactement au même endroit lors du test.

Test 1 avec le CT580.

ct580_2-6 ct580_2-8

Test 2 avec le skyzone DR40.

skyzonerd40 ct580_2-9
Comme le RD40 est un diversity, je n’ai volontairement placé l’antenne que sur l’entrée 1 et laissé l’entrée 2 libre de toute antenne afin de ne permettre la réception que sur un seul récepteur.

Test 3 avec le RF explorer.

ct580_2-7
On remarque que le signal n’apparaît même pas sur le Rf eplorer.

Conclusion de ce test:
La qualité et la sensibilité de réception du CT580 (-93dB) est largement supérieure au RD40 (-90dB) et vraiment excellente !
Je ne doute pas une seconde de sa superiorité et de ses performances sur le terrain !

 

Port USB

Le récepteur est fourni avec un câble USB dont je cherche encore l’utilité.
Sous Windows 10 le récepteur n’est pas détecté, de plus l’alimentation USB fournie depuis le netbook ne semble pas suffisante pour le démarrer.. l’écran s’allume mais reste blanc… je dois d’abord l’alimenter depuis une source externe si je souhaite qu’il soit démarré avant branchement USB.
Le constructeur parle d’un fichier texte présent sur l’appareil à ne pas effacer car il contient la calibration… encore faut il arriver à se connecter dessus !
A essayer depuis une autre station 🙂

 

En vidéo

vidéo test à venir

 

Utilisation pour recherche et localisation par triangulation

Une des application possible et super pratique de ce petit récepteur c’est la possibilité d’effectuer une localisation rapide d’un appareil égaré (à condition que la batterie soit toujours connectée sur l’émetteur et qu’il soit encore à portée de réception).
Pour ce faire, placez une antenne directionnelle sur le récepteur (exemple une antenne patch).
Balayez autour de vous, dès que vous avez un pic de réception de signal c’est que vous êtes dans l’axe de l’émetteur.
Il suffit de vous diriger dans la direction donnée par l’antenne patch et de suivre le signal jusqu’à retrouver l’émetteur.
Si toutefois vous pensez être dans la zone toute proche de l’émetteur mais que vous ne voyez toujours pas votre machine, retirer l’antenne du récepteur pour une atténuation maximum.. le signal n’augmentera que quand vous serrez vraiment très très proche de l’émetteur!

ct580_2-3

 

Liens utiles

lien vers le produit sur la boutique

le manuel en chinois incompréhensible

Review & Build : Armattan XLR-4 STRETCH X RACER Proto 1.0

,

Il y a un moment, j’ai pu a mettre la main sur un prototype version 1.0 du XLR-4 de chez Armattan bien avant sa disponibilité publique (grâce à Nabil que je remercie).

La version finale est différente sur quelques points et est dispo ici pour 51 USD il faut compter +-15 jours ouvrables pour la recevoir.

armattan-xlr-4-banner

Contrairement à ce que j’ai pu lire autre part, la qualité du carbon, l’ajustement des découpes et la conception sont toujours au top chez Armattan.

Je parle en connaissance de cause, car j’ai plusieurs frames de chez eux et je n’ai jamais rien cassé malgré quelques gros crash ou beaucoup de frames seraient en plusieurs morceaux.

Le format est de 185mm et le design est en X allongé qui permet plus de stabilité sur le Pitch et sur le Roll !

Conçu pour des hélices 4 pouces, il est prévu pour utiliser la plupart des composants FPV de taille standard,mais est spécifiquement conçu pour le T-Motor F30 (1806) 2800kv.

La conception est très légère(65gr) intègre également une approche de bras minimaliste en 4mm !

Elle est destinée à être utilisée avec un esc 4 en 1 uniquement.

Le but ici est d’obtenir une frame en dessous des 250 grammes hors lipo(237 grammes au final).

D’ailleurs, il est conseillé pour ce build de rester sur des lipos entre 850 mah et 1000 mah en 4s bien entendu 🙂 cela permet au final de terminer avec un poids de +- 350gr en ordre de vol.

Les composants que j’ai choisis pour le build :

Carte de vol: Sirin FPV qui intègre le vtx 25/200mw, l’osd(mwosd), et une BlackBox(carte micro sd) dispo ici pour 99USD.

BEC 5v Polulu 1amp: il est indispensable de respecter la préconisation du fabricant sur ce point ! dispo ici pour 9.15€

Moteurs: T-motor F30 (1806) 2800kv Dispo ici chez RCteam pour 39,90€ le kit de 2 moteurs.

RX: FRSKY XSR dispo ici pour 28,45€

ESC: LittleBee pro 20amp x4 dispo ici pour 48€.

Caméra: Foxeer hs1177 dispo ici pour 36,95€ avec lentille 2,5mm qui est top dispo ici pour 8,95€.

LIPO: Tattu 1050 Mah 4s 75c dispo ici pour 20,18€

Hélices: HQ props 4x4x3 dispo ici 4,95€ le pack.

Total pour le build : 335,63€

 

Le contrôleur de Vol Sirin FPV

Sirin Fpv FLIGHT CONTROLER

wiring-diagram-sirin fpv

Spécifications techniques:
  • Bus Haute vitesse SPI pour des looptimes extrêmement bas ! refresh du gyro jusqu’a 8khz.
  • VTX intégrer 25mw / 200mw entièrement réglables via l’osd ou le GUI/CLI de Betaflight(utiliser le firmware SIRINFPV).
  • Le layout de l’osd est directement modifiable dans le GUI selon les besoins (drag and drop).
  • Processeur F3 dernière génération(idem rmrc dodo F3) gyro MPU 6000 excellents points.
  • 6 sorties moteurs.
  • 3 ports serial tous indépendant du port usb.
  • Une seule et unique configuration réunie en un seul composant de 9,4gr !
  • Gain de place / poids / encombrement / configuration
  • Compatible télémétrie FRSKY
  • Black box via micro sd (récupération des données ultra rapide) jusqu’a 64gb de data.
  • Disposition des connexions sur la carte parfaitement adaptées & positionnées.
  • Un service clientèle & après vente au top

Aperçu du menu disponible dans le GUI de Betaflight:

osd-preview-gui-betaflight-sirin-fpv

Menu disponible dans l’osd:

Pour entrer dans le menu de L’osd : Gaz au milieu / yaw droite / Pitch Full

Le montage de la frame:

Les composants fournis dans le kit.

build element xlr-4 armattan

Le poids de la frame à vide assemblée

XLR-4 Armattan

Assemblage de la Bottom et des bras en 4mm

Botom plate harmattan xlr-4

Montage des moteurs, de l’esc bee pro 4/1 et du câble xt60

esc 4/1 bee pro armattan xlr-4

Positionnement de la carte de vol, de la caméra du Buzzer et du polulu et raccordement du xsr. 

Sirin fpv

J’ai préféré monter la carte sur des rondelles caoutchouc pour amortir les éventuelles vibrations et le stepdown 5v polulu est monté sur le support de carte SD amovible pour la black box entouré de toile isolante ce que permettra de la changer facilement par la suite si il venait à rendre l’âme.

J’ai également raccordé le fil jaune du XSR pour obtenir la télémétrie sur la Taranis via uart3 tx après avoir activé Smartport sur l’uart correspondant dans l’onglet ports de Betaflight.

Betaflight telemetry ports

La frame assemblée:

xlr-4 build 5

xlr-4 build 4

xlr-4 build 3

Le poids final en bipales est de 234 grammes et de 240 grammes en tripales HQ 4x4x3.

Le comportement et les performances en vol sont vraiment top.

Le temps de vol est de +- 3min 30 avec la lipo 4s en 1050mah.

Seul point négatif en ce qui me concerne, les moteurs sont trop exposés en cas de choc, mais il possible d’y remédier en ajoutant des protections moteurs qui sont en cours de modélisation.

Dés que le climat Belge le permettra, je publierais une vidéo du maiden.

Voici une petite vidéo du premier test de la frame (PID origine betaflight)

J’ajouterais les PID une fois au point !

Review : RX5808 Lite récepteur pour lunettes Fatshark

,

Le RX5808 Lite est je pense une bonne trouvaille. Cela fait un bout de temps que je pensais à upgrader le récepteur de mes Fatshark Dominator V3. L’échec commercial du diversity de la marque m’avait complètement refroidi.

Entre-temps on a récemment vu débarquer les diversity des marques comme :

Laforge (en 2 modules)

Furious FPV

RX5808 en 1 module

RX5808 en 2 modules

Pour ma part j’ai craqué pour la version lite du RX5808.

Celui-ci est disponible 👉 48CH Diversity Receiver for Fatshark PNP.

RX5808 Lite vue profil

Les dimensions (double étage)du RX empêcheront l’utilisation de votre cover d’origine.

N’imaginez donc même pas que vous auriez pu forer un deuxième trou!

Le premier qui réalise un cover en 3D a gagné (toute mon estime 🙂 ) !

RX5808 Lite débordement 1

RX5808 Lite débordement 2

Au niveau des menus, c’est très simple. C’est lite 🙂

Au démarrage, les lunettes affichent le menu général avec les gammes de fréquences ou l’autoscan. La navigation se fait avec les commandes de vos lunettes, flèches vers le haut ou vers le bas. une fois la gamme de fréquences choisie, vous patientez une ou deux secondes et vous passez sur un autre menu qui vous permets de choisir votre fréquence.

Une fois celle-ci choisie, vous patientez, et là vous basculerez sur votre retour vidéo 🙂

J’ai relevé par contre une hausse de température du côté du récepteur, je vais y prêter attention lors des prochains test au terrain. Je n’ai pas envie de brûler mes optiques ou autres composants.

Je vais sûrement passer par une calibration RSSI, mais ça c’est un autre chapitre.

Bons vols 🙂

Simplex de Moka, build & custom skin

,

Le simplex de chez Moka est une création unique. C’est un racer de classe 215.

Pas mal de pièces 3D sont aussi disponibles pour équiper votre Simplex

Liste des composants

Frame Simplex de chez Moka 👉 Moka
Moteurs SunnySky R2205-2500kv 👉 Sunnysky
Esc 4 en 1 Racestar 30A 👉 Racestar
Carte de vol F3 AIO V3.1 👉 F3 AIO
Caméra Runcam OWL plus 700 TVL 👉 Runcam
Vtx FT48X 👉 VTX
Spacer Silver M3x22 👉 Spacer

Montage à Blanc

J’avais opté pour la Runcam Eagle, mais avec son embonpoint elle n’est pas tiltable sur le Simplex. Dommage. Je suis donc passé sur une OWL plus 700TVL, toujours de chez Runcam.

Simplex montage à blanc

Tunning

J’ai fait appel aux services de Mikel de chez 👉 o3 FPV pour customiser la frame.Simplex custom skin

D’ailleurs, il vous laisse une petite vidéo pour vous expliquer comment appliquer le skin.

Montage

Mise en place du module 4 en 1 et raccordement des moteurs sur la carte.Simplex

Mettre en place la carte AIO au-dessus de la carte ESC et raccorder cette dernière aux pads de la PDB. Bien vérifier l’ordre des moteurs.  Dans mon cas, le moteur n°3 et le n°4 sont inversés.

simplex

Vue de chaque côtéSimplex vue latérale

Assemblage presque fini, on peut passer aux tests électriques et radio avant de finaliser et nettoyer le montage.

simplex test

Le poids est très correct avec 349g.

Simplex poids

Software

Pour la partie software, j’ai utilisé, cette fois, l’app Chrome pour le paramétrage des ESC. Beaucoup plus simple que la suite BLHELI.

simplex-esc

Pour les PID pas de grosses modifications à part sur le P. La version de Betaflight est la 3.0 pour SP racing F3.

simplex-pid

Video

Ben oui, j’ai envie de vous montrer de chouettes spots, aussi, ça prend du temps 🙂

Conclusion

Moka fait fort, très fort. Le simplex a tout pour plaire. Il est robuste (t700 disponible), le concept aérodynamique est étudié. La disponibilité de pièces 3D gratuites est aussi un plus et vous permettra de vraiment personnaliser VOTRE Simplex.

Si je devais donner un point faible, ce sont les entretoises M3x22 qui ne se trouvent pas facilement dans toutes les boutiques et qui m’ont demandé quelques séances sur le net pour trouver la bonne couleur avec les bonnes dimensions.

Ce montage n’est pas à conseiller pour votre premier build, il faudra vous faire aider si c’est le cas. Pensez-y!

Bons vols!

RCX148CF – Un nouveau mini build à découvrir

,

Dernièrement j’ai monté un nouveau mini tellement sympa que je n’hésite pas à vous le partager.

Même si il tient dans le creux de la main, il ne faut pas sous estimer ses performances… et sa PUISSANCE !!!

rcx148-2

OUI ça accepte le 4S, OUI c’est agile et performant, OUI ça vole aussi bien et aussi vite que ses grands frères, OUI ça s’emporte et ça passe partout !!!
Ce mini « badass » est composé de :

Frame RCX 148 CF c’est la moins cher de toutes les frames que j’ai eu à ce jour.. et la qualité est pourtant au rendez-vous… 7$ la frame soit environ 6€… toute en carbone avec la visserie et les entretoises aluminium (attention c’est du M3x35, moi j’ai changé pour du M3x25 afin d’avoir un profil plus bas)

Moteurs DYS BE1806 2700kv (sachez que ces moteurs se trouvent chez hobbyking sous la référence quanum 1806 2700kv et sont de couleur mauve… ce sont des DYS rebadgés)

Esc 4x favourite littlebee 20A en blheli_S

FC F3 AIO (pdb,bec,filtre,osd,… tout en un et déjà abordé ici) sous betaflight 3.0.1

caméra HS1177M (rien à dire, les HS sont les meilleures!)

Vtx eachine ET200 5.8Ghz 200mW 40canaux

Antenne aomway RP-SMA RHCP 4 lobes

Récepteur Sbus XSR frsky

Hélices tripales DALPROP 3045 (mais je vais commander des DALPROP 3545… ça passe… mais pas le 4 pouces)

Les entretoises M3x25 (couleur au choix)

Il n’est pas mi(g)ni(on) mon mini?

rcx148cf-1

rcx148cf-2

rcx148cf-3

 

Amélioration

J’ai rapidement modélisé un petit support 3D pour la caméra HS1177M.
Il vient se glisser entre les deux entretoises situées à l’avant et la caméra vient se poser dessus en serrage.

Le fichier est ici: Camera_holder

rcx148_camera_holder

rcx_holder

Review : MJX X909T X-SERIES – Le Kinder Surprise du FPV

,
MJX X909T X-SERIES Banner

Le MJX X909T X-SERIES est un peu le Kinder Surprise du FPV, non seulement par sa forme, qui rappelle sans hésitation l’œuf jaune de notre enfance, mais aussi pour un tas de fonctions insoupçonnées à ce niveau de gamme.

MJX X909T X-SERIES vue d'ensemble

  1. Headless mode
  2. One key return, sans GPS je me tâte sur la réelle efficacité.
  3. 5.8Ghz pour la vidéo, ça tombe bien j’ai envie de l’essayer avec mes lunettes Fatshark Dom V3.
  4. Caméra avec DVR intégré à la télécommande
  5. Lipo de 3.7 250mAh, intégrée au modèle, on va mesurer l’autonomie!
  6. 3D flip n’roll, comme sur les CX10, en avant et sur les côtés.
  7. Searchlight, un mode nocturne, ho ho, en fait c’est la commande des 4 leds, on ou off 🙂

Unboxing

Au niveau de l’emballage, l’appareil et arrivé sans dommage. La caisse n’est pas trop importante et le descriptif sur l’emballage donne envie d’en savoir plus 🙂 et de tester tout ça!

img_0945

Prise en main

Appareil

Les fréquences vidéos sont sélectionnables via les dip-switches. Elles ne sont pas référencées dans le mode d’emploi livré avec. Loke 3p m’a aidé à déterminer les fréquences avec son analyseur de spectre.

mjx-x909t-x-series-vtx1

Connecteur micro-usb pour la recharge (la batterie est interne) et bouton on/off.

img_0949

Commande

Le télécommande est surprenante. Petite et très complète. Le DVR pour enregistrer vos vidéos et photos  se trouve dessus, juste à côté de la prise micro-usb pour la recharger.

img_0946

MJX X909T X-SERIES commande

Vidéo

Conclusion

Un super petit appareil pour assouvir son envie de faire de l’immersion rapidement. La qualité du retour vidéo dans mes Fatshark Dom V3 est très correcte. La caméra fait bien son boulot dans cette gamme de prix. Les changements de luminosité sont rapides et les couleurs restent honnêtes.

MJX X909T X-SERIES test

Je vous conseille fortement de voler en intérieur et d’éviter, vu la taille de l’engin,  un tour dans la prairie du voisin ou au parc. C’est tellement petit que si vous le paumez, vous allez passer plus de temps à le chercher qu’à voler.

Il vous faudra aussi un temps d’adaptation avec la télécommande, la course des sticks n’est pas du tout la même que sur votre radio traditionnelle. Par habitude, j’avais plus facile à voler à vue (comme avec un Cheerson CX10) qu’en FPV. Avec un peu d’entraînement j’ai réussi à obtenir un vol correct.

Le seul point négatif reste pour moi l’absence de trappe pour changer la batterie car une LIPO de 3.7v 250mAh c’est vraiment pas beaucoup. On tient 4 min 35 sec sans voler à fond. La charge est rapide, on compte un grosse demi-heure.

Le modèle est disponible ici 👉 MJX X909T

Bons vols!

HUBSAN X4 H501S Advanced – un drone qui ne manque pas de charme

,

Salut les ami(e)s!
Notre nouveau partenaire Gearbest nous a proposé de nous envoyer un nouveau petit bébé à tester.
Séduit par la fiche technique de ce Husban X4 H501S Adavanced, je n’ai pas hésité une seconde et ai accepté ce fantastique cadeau.
N’allez pas croire que, parce que c’est un cadeau généreusement offert, je vais vous vanter les mérites et vous cacher les défauts… kenéni… je retourne l’engin dans tous les sens, le stress et regarde ce qu’il a dans le bide.
Avantages et inconvénients, notre partenaire est au courant, on vous dira tout sur le bestiau.

Au menu

On nous a dit qu’on aurait un drone qui:

  • tient 20 minutes en l’air
  • est doté d’un gps ce qui permet un maintient parfait en stationnaire
  • est facile à manipuler et à manier
  • est capable de filmer en full hd ou capable de prendre des photos
  • est pilotable en fpv
  • peut faire du « follow me » (nous suivre lorsqu’on se déplace)
  • peut revenir tout seul lorsqu’on se perd ou qu’on ne sais plus dans quel sens on se trouve

On va donc voir ce qu’il en retourne !

Unboxing et découverte

On ne lâche pas ses bonnes habitudes comme cela, on commence par un déballage en bonne et due forme.

La boite qui m’est arrivée par DHL en parfait état (DHL signifie frais de douanes.. ce qui fait toujours plaisir quand on vous offre un cadeau…)

hubsan-h501s-2

On sort la boite de la boite, packaging sympa et pas trop chargé.
Chouette on a reçu le modèle couleur blanc/champagne/or bling-bling.
ps: Sachez qu’il existe aussi en noir et or.

hubsan-h501s-3

De l’autre côté de la boite, photo de la radiocommande… houuuuuu ça me plait !

hubsan-h501s-4

Revenons un instant sur le devant de la boite, quelques icônes nous renseignent les principales fonctions.

hubsan-h501s-5

On se précipite à ouvrir la boite, on découvre notre drone, bien calé dans son emballage plastique moulé.
En le sortant de la boite les manuels sortent dehors. (ouais vous savez les manuels, ces trucs en papier fourni avec du matériel qu’on est censés lire AVANT d’utiliser le dit matériel)

hubsan-h501s-6

On fait sauter le couvercle transparent pour découvrir les jolies courbes de notre quadricoptère.
Je pensais que les couleurs blanc/or allait faire cheap, il n’est est rien.. c’est même plutôt classe !

hubsan-h501s-8

De part et d’autre de la machine on trouve des jeux d’hélices.. au nombre de 2 (4 hélices CW et 4 hélices CCW)
Les hélices sont du 7 pouces mais je ne connais pas le pas.

hubsan-h501s-7

Sous le drone se cache la radiocommande.. Belle pièce de technologie.
Ce que je peux vous dire c’est que, lorsque j’ai pris la machine en main, elle m’a donné une impression de solidité tout en étant relativement légère malgré la batterie déjà insérée dedans.
On est largement en dessous du kilo !
Pareil pour la radiocommande, même si elle faire de plastique principalement, elle semble de bonne facture.

hubsan-h501s-9

En dessous de la radiocommande se cachait encore un compartiment avec l’antenne prévue pour le récepteur vidéo interne à la radiocommande. L’antenne d’émission de la radiocommande est elle par contre déjà vissée dessus… sans doute pour prévenir d’un éventuel claquage de l’étage de puissance de l’émetteur si on l’allume sans antenne.
A côté des hélices (côté droit) on trouve aussi une clef de blocage moteurs afin de maintenir ceux ci lorsque on décide de retirer les hélices de la machine.
Sur le dessus, on distingue le transfo et le chargeur de batterie LiPo 2S et un câble usb (pour faire les mises a jour).

hubsan-h501s-10

Tout sorti de l’emballage ça donne ceci.

hubsan-h501s-22

 

Tour du proprio de la machine

Qu’il est beau ce petit drone avec de jolies courbes symétriques.
Il est légèrement rondouillet et le canopy a un petit look de voiture.

hubsan-h501s-16

Vu de face Il est sympa, perché sur ses patins, on distingue en dessous la caméra.
La « vitre » couleur or est là uniquement pour le design et n’a aucune utilité ou truc bidule caché derrière.

hubsan-h501s-20

On zoom légèrement sur le nez.
La caméra est très légèrement pointé vers le bas, on verra plus tard que ça a peu d’influence.

hubsan-h501s-19

Zoom sur le coté, quand je vous disait qu’il est rondouillet.
Devinez ce qui se cache dans la partie haute, derrière le sigle gps? ben… le gps :p
Une chose qui m’a frappée lorsque j’ai tourné cette petite bestiole dans tous les sens c’est que rien ne dépasse.. pas d’antenne de réception, pas d’antenne d’émission. Tout est intégré dans son dedans !

hubsan-h501s-18

Vu du dessous et de sa grille de ventilation passive. On distingue aussi le slot microSD sur le côté gauche de l’appareil afin d’y glisser sa carte mémoire pour la sauvegarde des vidéos et photos prises durant le vol.

h501s-hubsan-5

Vu de derrière, on distingue la trappe qui donne accès à la batterie.

hubsan-h501s-17

Pour ouvrir la trappe, il faut AtrappeR le coup de main… effectuer une légère pression sur le bouton d’ouverture tout en donnant une légère pression vers le bas. Y a pas à dire, la batterie a peu de chance de sortir en vol.
Une fois la trappe ouverte, se vomissent les connecteurs en dehors du ventre de la bête.

hubsan-h501s-1

La connectique est de type EC2.. loin d’être un standard facile à trouver chez nous, on pourra la remplacer par de la connectique plus adaptée à nos chargeur (xt60 mais ça prend de la place ou éventuellement xt30).

Caché sur le côté gauche, derrière la trappe, à l’intérieur du ventre de l’appareil, se trouve un slot mini usb qui sert à faire la mise à jour du contrôleur de vol de la machine.

hubsan-h501s-26

Extraction de la batterie.
On se retrouve face à une batterie LiPo tout fine de 2S (7.4V) de 2700mAh capable d’une décharge de 10C.

hubsan-h501s-25

Les moteurs sont bien protégés, et on devine facilement pourquoi ils ont fourni une clef de blocage pour retirer les hélices.
les moteurs sont de type 1806 1650KV et il y en a deux CW et deux CCW.

h501s-hubsan-4

Attention toute particulière sur les moteurs/hélices.
Les hélices sont notées A et B, elles sont également un sens de rotation indiqué dessus.
Veuillez noter qu’elles tournent à l’envers d’un drone standard, c’est à dire qu’au lieu de tourner vers l’intérieur du drone, elles tournent vers l’extérieur du drone !!!
Cependant, vu qu’elles ont un filet CW ou CCW, vous n’aurez aucun mal à comprendre quelle hélice va où… et en plus la lettre de l’hélice est notée en bout de bras. (A= CW, B=CCW)

h501s-hubsan-3

h501s-hubsan-6

Sous les patins moteurs, on retrouve un petit amortissement en caoutchouc, parfait pour se poser en douceur sur les surfaces dures..; ils ont vraiment le soucis du détail chez Hubsan !

h501s-hubsan-2

 

Tour du proprio de la radio

J’avoue j’étais tout excité à la vue de cette radio.

Elle parait vraiment professionnelle avec ses sticks placés de chaque côté d’un petit écran de 3,7 pouces qui permet de visualiser le flux vidéo et la télémétrie et tous ces boutons présents autour des commandes.

hubsan-h501s-14

Boutons de trims, haut parleur, potentiomètres, switchs, rien ne manque, pour un total de 10 voies (canaux) sur le papier.

Au centre, entre les sticks, une fois la protection relevée (qui est le cache soleil) on découvre un petit écran.

J’ai volontairement laissé les protections siliconées sur les sticks et les switchs, la prise en main est plus douce et agréable.

hubsan-h501s-15

Sur le haut de la radio, deux antennes, celle plate à droite (quand on est devant la radio) est pour la réception vidéo; celle bâton à gauche est pour l’émission des commandes radio pour contrôler le drone.

hubsan-h501s-13

Sur la tranche du dessous on trouve un connecteur USB permettant de faire la mise à jour de la radio et un connecteur de type mini jack qui permet de brancher un écran externe ou ses lunettes d’immersion sur le récepteur vidéo interne de la radiocommande.

hubsan-h501s-12

 

Let’s test the bidule

On charge la batterie.

Comptez deux heures dépendant de l’état de décharge de celle ci.
Si vous possédez un bon chargeur, n’hésitez pas à l’utiliser pour charger votre batterie car j’ai entendu dire que celui fourni ne tiendra pas des années… Pour ma part je l’utilise et on verra, car mes chargeurs ne sont pas capable de charger les LiPo uniquement par la prise d’équilibrage (je rappelle que j’ai toujours le connecteur EC2 d’origine sur la batterie et n’ai pas de connecteur mâle EC2 pour placer sur mon chargeur)

h501s_batt-2

Les deux leds présentes sur le chargeur Hubsan sont rouges pendant la charge et deviennent verte une fois la charge terminée.

h501s_batt-1

On ouvre la trappe batterie de la radiocommande, pour placer les 4 piles AA non fournies, en retirant la petite vis en croix qui verrouille cette dernière.
Une fois la vis retirée, la trappe s’ouvre en tirant légèrement vers vous; elle est sur charnière.

h501s_batt-3

Quoi? que vois je? ce n’est pas 4 mais 8 piles AA qu’il faut !!!!
Et évidement je n’en ai pas autant de chargées sous la main… pas grave, le pack pile est connecté à la radio en JST… et hop… rapide calcul… 8x pile de +-1,5V = +-12V = une lipo 3S (11.1V) et ça j’en ai justement tout plein avec justement des connecteurs JST (chance quand tu es avec moi j’aime ça !)

h501s_batt-4

Je place donc une LiPo 3S 1000mAh, ça rentre parfaitement dans le compartiment.

Je referme, je reverrouille la trappe et j’allume la radio.

Sympa l’affichage, mais ce sera encore mieux une fois la machine allumée.

hubsanh501s-2

On place les switchs au dessus des sticks dans la bonne position (attention c’est important)
Ils doivent tous être baissés sauf le switch GPS (le second en partant de la gauche) qui doit être relevé.

hubsanh501s-6

On allume la machine (faites le toujours après avoir allumé la radio) en connectant la batterie et on referme la trappe de celle ci.

Attention, une fois allumée, ON NE TOUCHE PLUS LA MACHINE pendant une dizaine de secondes pour qu’elle calibre ses capteurs.. si vous la bougez pendant le démarrage, il se peut qu’elle ai des réaction anormale ou qu’elle vole de travers !!!!

BAM!!! de jolies leds s’allume dans les patins d’atterrissage sous les moteurs.
Ca clignote de partout tel un sapin de noël.. c’est noël avant l’heure !

Et au bout de quelques secondes REBAM !!! on choppe la télémétrie de la machine sur la radio.

hubsanh501s-3

Mais que vois je dans le bas de l’écran de la radio? deux coordonnées GPS différentes? quoi il y a deux GPS?
Oui et non, en fait il y a un GPS dans la machine et un GPS dans la radio. A quoi sert celui de la radio? à envoyer ses coordonnées au drone lorsque le mode « follow me » (suis moi) est activé. En fait le drone ne vous suit pas vous, mais suit sa radio.

Attention qu’à chaque allumage de la machine, il vous faudra faire le calibrage de celle ci appelé aussi DDS (pour dans des sioux)… une fois que vous aurez fait la manip vous comprendrez pourquoi on l’a nommée ainsi 🙂
D’ailleurs la radio l’indique… calibrate compass…

hubsanh501s-4

les leds dans les patins sont rouges clignotante, on tourne la machine à plat dans le sens horlogique jusqu’à ce qu’elle changent de couleur (en vert).

les leds dans les patins sont vertes clignotante, on tourne la machine tenue à la verticale nez vers le bas dans le sens horlogique jusqu’à ce quelle changent de couleur encore une fois.

hubsanh501s-5

La radio bip, on est prêt à décoller.. une fois que l’on aura assez de satellites.

hubsanh501s-7

Hop, combo sur les sticks pour lancer les moteurs. Il faut mettre le stick de droite en bas à droite et le stick de gauche en bas à gauche. c’est la procédure d’armement et désarmement des moteurs.

Décollage immédiat !

hubsanh501s-1

 

Ressenti en vol

Il n’y a pas à dire, ce petit drone est hyper stable.
En stationnaire GPS il ne bouge pas d’un poil (ou vraiment peu) même avec du vent.

Le GPS  fixe très rapidement les satellite, par contre il décroche tout aussi rapidement… un passage trop long dans un endroit où le ciel est masqué et c’est la perte de contrôle assurée si on vol en mode GPS.
Pour vous donner une petite idée, j’ai essayé de passer au travers d’un petit bois et le gps a décroché après 2m dans celui ci !

En mode atti (gps désactivé), il vous faudra vous battre contre le vent ou la brise qui le fera dévier de sa trajectoire ou de son stationnaire.

Le ressenti en vol est vraiment bon, on a une machine qui répond parfaitement aux commandes et aux ordres donnés tout en étant « smooth » et fluide.

Super stable mais pas assez rapide… en effet pour aller d’un point A à un point B il vous faudra un peu de patience car ce n’est pas un foudre de guerre. En mode GPS la sensation de lenteur est encore plus prononcée qu’en mode ATTI (sans gps).
C’est bien le principale reproche que je ferai sur la qualité du vol, sa vitesse !

Que ce soit en translation ou en montée/descente (quoi que ça, ça va encore), la machine souffre d’un manque cruel de rapidité.

Pour le reste j’ai pris plaisir à le piloter, il est vraiment doux en réactions et avec ses 20 minutes réels de temps de vol (par temps relativement calme, car beaucoup de vent le fait travailler plus et décharge plus vite la batterie du coup), on a tout loisir de tourner autour des spots pour faire un peu d’exploration.

C’est une machine que je ressortirai volontiers pour l’apprentissage des nouveaux pilotes, pour démonstration lors d’événements ou simplement pour m’amuser à explorer des lieux divers et variés.

 

Et la qualité de la caméra dans tout ça?

Commençons par les photos.
Là je sors le carton rouge car les photos sont vraiment indignes de l’appareil… par temps couvert l’image est toute granuleuse et passée, avec moins de lumière on se retrouve qu’avec des photos très sombres ou 95% sont floues, par temps lumineux on s’en sort mieux mais on est loin d’un résultat vraiment impressionnant…elles ont plus de piqué mais manquent de netteté… on a l’impression de se retrouver 10 ans en arrière avec les premiers appareils photos d’entrée de gamme.
De plus, lorsque vous appuyez sur le bouton du déclencheur de la radiocommande, il y a un léger délais avant la prise de l’image.. n’espérez donc pas trop capturer un événement transitoire rapide.

Vous avez du mal à le croire? Constatez par vous même…

En début de soirée:

hbs00000

Soleil qui descend sur l’horizon:

hbs00003

Avec un ciel couvert on a vite du flou par manque de luminosité:

hbs00001

Avec le plein de lumière c’est mieux mais pas excellent:

hbs00009

hbs00016

En vidéo, en revanche, on s’en sort bien mieux.
Les films sortis en full hd 1080 ont un beau rendu de couleurs, détaillés et un beau piqué.
On a donc du 1920×1080 à 30fps (images / secondes) en .MOV

On regrette cependant vraiment beaucoup le manque de stabilisation de l’image.
Il n’y a ni stabilisation optique, ni mécanique, ni même logicielle comme le fait par exemple parrot.
La moindre vibration, oscillation se voit à l’écran et elles sont nombreuses tant en stationnaire que lorsqu’on se déplace !
Même si par temps calme on peut espérer quelques prises de vues réussies, elles ne se compterons sans doute que sur les doigts d’une main et par courtes séquences.
Il vous sera donc difficile de produire de jolis films souvenirs lors de vos vacances en famille.
C’est dommage! Je m’attendais à beaucoup mieux quand à la fonction prises de vues.

On se servira donc de cette option de vidéo embarquée uniquement pour la vue FPV qui, on peut le dire, rends assez bien, en temps réel et sans latence constatée, dans un casque ou des lunettes vidéo.

 

Je la recommande

Je recommande donc cette machine à ceux qui veulent approcher le hobby et se lancer dedans (même en FPV) sans prise de têtes avec une machine hyper stable et souple.
Elle donnera à tout débutant la possibilité de s’essayer de manière sûre et fiable, tout en ayant la garantie d’une assistance GPS active et bien utile en cas de doute ou de perte de vue (on active un switch, il revient et se pose tout seul).
En plus son prix la rends vraiment attractif… pas besoin de mettre des milles et des cents, on a un bundle tout prêt à l’emploi à un tarif vraiment abordable!

Je la recommande aussi à tous ceux qui veulent, comme moi, s’amuser à explorer l’environnement… lentement mais surement.
Même les plus habitués à l’exercice apprécieront la promenade accompagnée tout en douceur et délicatesse.

 

Je ne la recommande pas

Je ne la recommande pas à tous ceux qui veulent une machine destiné uniquement à la prise de vues.
En effet, le manque de stabilisation de la caméra rends les images peu exploitables et il faudra s’y reprendre à de nombreuses fis par temps calme pour produire des images fluides et sans mouvements involontaires.

En revanche, rien ne vous interdit de fixer un gimbal motorisé et léger avec une caméra sportive.
Tiens… ça me donne une idée… je ferais bien un petit test pour voir jusqu’à quel poids elle peut lever !

 

Les liens intéressants:

HUBSAN X4 H501S (advanced) chez notre partenaire gearbest

 

Il y a tant à dire…

Il y a tant à dire et tant à faire avec ce petit drone que je n’aurais pas assez de ce review pour vous en faire part.
Revenez donc me consulter de temps en temps pour voir les updates de l’article.
Je compte également faire des articles séparés pour les autres possibilités de ce multicoptère (par exemple le test du follow me, le RTH – retour à la maison ou un test de portée avec les antennes d’origine)