main page Modelicaz

Modelicaz.com le site de vente en ligne pour le modélisme

Des sites de ventes en lignes, il y en a partout. Des sites spécialisés comme modelicaz.com c’est un peu plus rare.

logo-modelicaz-v2

Nous avons tenté l’expérience et voici nos impressions.

Présentation

Le site est très clair dans sa conception. Il tourne sous wordpress, un grand standard dans la conception de sites. La page est bien aérée et les animations rendent le site vivant.

Le tout se charge rapidement aussi bien sur desktop que sur mobile. Notez qu’il existe une application pour mobile pour Android, téléchargeable sur le site directement.

main page Modelicaz

Lors de mon inscription j’ai un peu galéré avec le mot de passe qui doit être défini selon des critères très stricts. Vous pourrez le changer par après pour un mot de passe plus simple.

Enregistrement Modelicaz

Mettre une annonce

Il est très simple de rédiger une annonce sur le site, une fois son compte créé bien entendu.

Petite annonce Modelicaz

Compte vendeur

Une des particularités du site, est la possibilité pour les professionnels et les particuliers de se créer un shop.

shop Modelicaz

Dans votre shop vous obtiendrez un vrai tableau de bord. Avec une gestion de stock permanente.

shop rapport Modelicaz

Location de matériel

Le petit plus c’est la location de matériel, reste à savoir comment assurer en dégâts physiques et corporels ce type de prestation. Vous trouverez plus d’infos en détail ici Conditions générales de location

location de matériel Modelicaz

Conclusion

Le site modelicaz.com ne connais à l’heure actuelle pas un grand engouement, faute de fréquentation suffisante. il est encore à ses balbutiements.

Là où son créateur peut se démarquer c’est en développant la communauté modelicaz.com par les réseaux sociaux. Une grande majorité des transactions s’effectuant encore sur les groupes de secondes main spécialisés ou les grands sites généralistes.

Pour garantir ses transactions, le site prend une commission sur les ventes Pro.

J’ai fait le test en mettant en vente un Quadricoptère semi pro sur le site modelicaz.com et sur un site généraliste belge. Le référencement et la fréquentation du site de deuxième belge ont eu raison et la vente conclue en moins de deux heures.

Avec le temps je reste convaincu, à force d’en parler et d’intensifier sa présence sur le net, le site modelicaz.com est promus à grand avenir.

Vous pouvez retrouver Modelicaz sur les réseaux sociaux ici

Facebook

Twitter

Google +

Youtube

Bonnes ventes!

Voler avec un drone en Belgique Banner

Voler avec un drone en Belgique

Un drone est un aéronef et est donc soumis, à ce titre, à la réglementation aéronautique dans le but d’assurer la sécurité des autres aéronefs ainsi que des personnes et des objets au sol. Outre la sécurité, l’arrêté royal relatif à l’utilisation des aéronefs télépilotés dans l’espace aérien belge vise également à garantir la vie privée du citoyen.

Qu’est-ce qu’un drone ?

Un drone est un aéronef non-habité, d’une masse maximale au décollage inférieure à 150 kg piloté à partir d’un poste de télépilotage.

Un aéromodèle est un aéronef télépiloté utilisé exclusivement à des fins sportives et récréatives.

Un drone peut aussi être classé parmi les aéronefs d’État. Un aéronef d’État est un aéronef utilisé pour des opérations militaires, de douane, de police, de recherche et de sauvetage, de lutte contre l’incendie, de surveillance côtière ou des opérations ou activités analogues sous le contrôle et la responsabilité de l’État, menées dans l’intérêt général par une organisation à la demande des autorités publiques. La DGTA n’est pas compétente pour ces aéronefs d’État.

voler avec un drone en Belgique

Lien : https://mobilit.belgium.be/fr/transport_aerien/drones

Concours Video Facebook

Concours Vidéo

Pour fêter notre premier anniversaire, nous organisons un concours vidéo pour vous mettre en évidence et vous faire connaître.


Sponsor : Banggood
Prix : Runcam 3 HD


Voici les règles à respecter :

  1. Date de début 06/05/17 et date de fin 06/06/17
  2. Être membre de la communauté Pimousse en ayant aimé la page facebook.
  3. Poster via un lien YouTube ou Vimeo de votre plus beau montage vidéo en commentaire de l’annonce sur Facebook que vous trouverez ici Concours Video Facebook (Avion, Quad, Drone,voiture…) avec une courte description de votre set up machine (moteurs,esc,…)et vidéo (soft de montage, cam,…)
  4. La vidéo devra être récente! Au moins de 2017!
  5. Seront systématiquement effacées les vidéos représentant un danger pour les autres et la prise de risque inutile.
  6. Faites interagir votre entourage en les faisant voter pour votre vidéo et en les invitant à liker la page de la communauté.
  7. La vidéo avec le plus grand nombre de like/réactions😃😡😢❤️ et de commentaires gagnera!

Bonne chance à tous et toutes

Pimousse Team

D2R rent logo

D2R – Drone to rent, Click, Choose, Fly

L’usage du drone commence à être très répandu en Belgique et D2R l’a bien compris.

Une société du Brabant Wallon, D2R met à disposition plusieurs types d’appareils, toutes gammes confondues.

Que ce soient des appareils de prise de vue, ou, on en parle moins, des appareils conçus pour faire des courses en immersion (FPV racing).

Le coût pour ces appareils neufs est souvent rédhibitoire et avant de passer l’étape ultime de l’acquisition, un test peut être une bonne idée.

Nous avons imaginé plusieurs cas de figure et c’est volontiers que Greg Billen, l’un des managers, a accepté de nous répondre.

D2R est une branche de la société DMS, qui est une société spécialisée dans les prises de vues par Drone.

Présentation

L’idée leur est venue afin de rentabiliser leur parc plus rapidement et de leur permettre de suivre une évolution technologique qui demande beaucoup d’investissements financiers pour être à jour.

Mais attention, tout se loue et il faudra être attentif aux conditions de location.

Premier cas de figure, je suis un particulier qui voudrait immortaliser le mariage de son meilleur ami le temps d’un week-end. Je pourrais louer un DJI Mavic pour un week-end en respectant les règles suivantes : pas plus de 10m de hauteur et sur terrain privé. Je dois souscrire l’assurance chez D2R avec une franchise qui équivaut à 5 jours de location, ou bien, j’assume moi-même les risques et, en cas de casse, je devrai payer la totalité du Mavic.

Deuxième cas de figure, je souhaiterais acheter un appareil et, vu sa valeur, j’aimerais l’essayer en profondeur avant d’effectuer une telle dépense. Les règles restent les mêmes que dans le premier cas de figure.

Troisième cas de figure, toujours dans le domaine récréatif. J’ai vu, au journal télévisé, des courses de FPV Racing et je souhaiterais y participer. Ça me botte à mort. Et bien, D2R permet, grâce à la location d’un kit complet (masque FPV, télécommande, racer et batteries), de se familiariser avec les exigences de la discipline.

Dans ces trois cas, l’envoi par la poste est possible, il n’est plus nécessaire de se déplacer jusqu’à leur bureau. Qu’on se le dise, les frais de port ne sont pas inclus dans leurs tarifs de location.

Quatrième cas de figure, je suis un professionnel. Faisant suite à la demande d’un de mes clients, je dois effectuer une mission avec des moyens plus importants. A nouveau, D2R permet de gérer cette demande. Mais attention cela ne vous déchargera pas des autorisations administratives auprès de la DGTA.

Gamme

Il y a deux catégories:

Récréatif

Blade Inductrix FPV

Drone Racer FPV RCTO

 

DJI MAVIC PRO

 

Professionnel

DJI Phantom 3 4k professionnel

Phantom 4 Pro

Inspire 2

Conclusion

La vocation première de D2R n’est pas la location sèche à tout prix. La start up propose un vrai concept. En faisant tourner son matériel plus régulièrement. Sur le long terme elle y gagnera et nous aussi. Il ne restera plus qu’à obtenir de l’aide de la part des assurances. Ceci permettra de faire diminuer les prix de location. L’intérêt et la sensibilisation du public jouera aussi et permettra un jour de démocratiser l’usage du drone en Belgique.

Le site de D2R est ici https://www.d2r.be/

Bons vols!

Drone-days logo

Drone-days 2017 3e édition

Pour la troisième année consécutive, ont lieu les Drone-days 2017. L’événement est organisé par la société Espace Drone et il cohabite, le temps d’un week-end, avec le salon Photo-Days dans un des palais de l’esplanade du Heysel à Bruxelles.

Une partie du palais 4 est investie par les Photo-Days où sont présents la plupart des distributeurs et grandes marques d’appareils photographiques et autres accessoires photographiques.

La partie restante du palais est complètement dédiée aux drones.

Une fois franchie l’arche qui sépare les deux salons, on voit que les organisateurs ont réalisé, avec leurs humbles moyens, un petit village d’irréductibles passionnés.

Au rayon des grandes nouveautés, j’ai pu rencontrer l’équipe de D2R (Drone to Rent), une société de Wavre qui met en location des appareils à usage privé ou professionnel et sur laquelle je réaliserai bientôt un article complet, tant l’idée m’a séduite.

En attendant, je vous invite à visiter leur site https://www.d2r.be/

Pour les grandes enseignes de distribution, nos voisins avaient fait le déplacement depuis Rouen. Chez Studiosport, on présentait un sous-marin FPV et une voiture radiocommandée en FPV qui déambulait dans les allées en distribuant des bonbons à tout le monde. Mon petit doigt me dit que 2017 sera un bon cru pour le FPV.

Le site de Studiosport : Studiosport.fr

https://www.facebook.com/pimousse.be/videos/1443991048975804/

Le milieu associatif est bien représenté également  dans cette édition des Drones-Days 2017.

Part belle est faite aux Racers, de manière très efficace, sur le stand officiel F3U.

Le trio Valérie, Fabrice et Gaétan (Redeos) fonctionne à merveille et leur stand ne désemplit pas vu l’engouement et la curiosité de nombreux visiteurs. Ils m’ont permis d’en savoir un peu plus sur les événements qui se profilent en 2017. Entre le championnat officiel F3U et le “Initiation Tour”, les week-ends vont être bien remplis!

Leur site : http://www.fpv-racing.be/

Merci pour votre accueil à tous les trois.

Petite interview du comité F3U Fpv-Racing, Belgian Championship – LBA/BML Gaetan Dexterity et Fabrice Facchin

Publié par Pimousse.be sur samedi 11 mars 2017

J’ai également pu rencontrer les organisateurs d’un grand événement qui aura lieu à Bruxelles, fin septembre 2017, sur l’esplanade du Mont des Arts à Bruxelles. Il est encore difficile d’en dire plus, vu que l’événement est toujours au stade de projet.

D’ailleurs voici le teaser !

Brussels Drone Festival

Drones United is proud to present the first Brussels Drone Festival in the heart of the European capital

Publié par Drones United sur vendredi 10 mars 2017

Au niveau pratique, j’ai pu essayer, en avant-première, les machines qui seront mises à disposition des novices qui viendront s’essayer dans la nouvelle salle indoor qui ouvrira ses portes en mai 2017 sur le site de Tour & Taxis.

Le matériel vient, en grande partie, de chez Furious FPV.

Publié par Didier Vannes sur samedi 11 mars 2017

Faut-il se déplacer jusqu’au Heysel ce dimanche afin de vivre l’ambiance de ces Drone-days? Je réponds assurément oui!

Quand on prend le temps de discuter avec les exposants, on apprend toujours et je suis reparti avec des idées plein la tête.

Merci également aux organisateurs de nous avoir donné l’occasion de faire participer nos lecteurs à un petit concours pour gagner des places pour cette édition.

Bonne balade si vous y allez!

 

Initiation au FPV

Vous avez envie de découvrir le FPV lors d’une initiation? 🐝
Vous avez plein de questions à nous poser?
Venez nous rejoindre à Perwez (Belgique) le temps d’une session indoor.
initiation FPV mars 2017 fiche event
Pour les initiés, vous êtes le bienvenue évidemment pour participer aux démos
avec nous et partager ce moment. Ça nous fera plaisir de vous revoir.

Important :

Machine en 1s et 2s maximum 💥😜
Attention prévoir une paire de baskets 👟différentes de vos chaussures du jour pour ne pas saccager le sol.
En collaboration avec le club : Les accros du servo
 

Bourse d’échange annuelle des accros du servo !

Samedi prochain, le 12 novembre 2016, se déroulera la bourse d’échange et l’exposition d’aéromodélisme annuelle du célèbre club “les accros du servo” de Gembloux en Belgique.
Cela se déroulera de 10 à 18h à la salle “la bulle” de bossière (rue de la crois rouge,11 à 5032 Bossière), l’entrée est libre !
N’hésitez pas à venir me faire un petit coucou, je serais sur place ce jour là avec un peu de brol à vendre.

brocante_bossiere_2016

Portrait : Team speed l’école belge du FPV Racing

Le milieu du FPV racing évolue très vite. Il n’y a pas, à ce jour, d’école ou de structure à grande échelle qui pourrait encadrer les futurs pilotes. En Belgique, il existe néanmoins une petite équipe animée par des passionnés. Cette team est encadrée par des mamans et des papas qui n’ont que le soucis de l’épanouissement personnel de leur enfant. Un endroit où il fait bon vivre. Une équipe avec un esprit familial où tout un chacun pourra évoluer en toute sécurité et à son rythme.

Les pilotes

 

 

Facchin Florian,

15 ans

Etudiant en 4ème secondaire en sciences

 

 

 

 

 

A l’âge de 5 ans, il reçoit sa première voiture radio commandée qu’il fait évoluer dans le club que ses parents avaient mis en place . A 10 ans, il est consacré champion de Belgique dans la catégorie 1/18ème «Jeunes» et à 12 ans vice-champion de Belgique dans la catégorie  «Adultes».

Cette discipline lui a permis d’apprendre à mécaniser, à souder, à régler et à entretenir une voiture radio commandée.

C’est en mars 2016, en voyant la compétition de drones à Dubaï (où son papa était team manager d’une équipe belge qui a terminé en 7ème position), qu’il s’est vraiment  intéressé de plus près à cette discipline. Il a donc fait ses premiers essais juste avant de commencer le championnat de Belgique en FPV racer qui débutait en avril 2016 (dans la catégorie “débutants” bien évidemment). C’est à ce moment qu’il a intégré la Team Speed.

Dans la pratique du drone, il retrouve un peu les aspects mécaniques qui existent en voiture RC (amortisseurs, pneus, châssis à régler). Il y a, en fait, beaucoup d’électronique à apprendre et à gérer. C’est donc un nouveau challenge pour lui.

Même le pilotage est assez différent puisqu’en voiture on pilote à vue en 2 dimensions alors qu’en drone nous pilotons en FPV avec une 3ème dimension en plus à gérer.
Il est membre du club de Havay (MCH).
Il est convaincu que le monde du racing va continuer à grandir dans les années à venir grâce aux médias et à toute la publicité qui tourne autour du drone.
Dans un futur proche, il aimerait réussir à être plus régulier lors des courses, monter de « niveau » et continuer à s’améliorer dans le FPV racer.
A tous ceux qui souhaitent se lancer,  il conseille de ne pas avoir peur de poser des questions aux personnes expérimentées lors de courses, d’événements ou sur les  forums et sites.

Il faut apprendre l’anglais (ou du moins, savoir se débrouiller) car la plupart des « meilleurs » forums et explications sont en anglais. Puis, cela permet aussi de pouvoir parler avec tout le monde sur internet ou dans la vie. 🙂

 

 

 

Pellichero Maximilien

13 ans

Etudiant en 3ème année générale option sciences

 

 

 

 

Il a commencé le modélisme à l’âge de 6 ou 7 ans. Son papa avait des avions qui traînaient et il voulait les faire voler. C’est Marc, un ami de son père, qui lui a appris à voler en électrique et thermique.

Un jour, ils ont rencontré Quentin de FlyXcopter qui faisait une démo de FPV racing. Il a regardé son papa et celui-ci a compris tout de suite.

Il a accepté d’en acheter un parce qu’il était aussi emballé que lui  Il y a maintenant environ 1 an et demi qu’il s’amuse vraiment avec ses potes du FPV.

Il est membre de 2 clubs : Model  Club Havay et Model Club Chaufour.

De son point de vue, Max pense que les jeunes vont commencer à apprécier de plus en plus ce genre de sport. La technologie évolue tout le temps et les vitesses vont encore s’améliorer, il faudra voir si les réflexes suivront

Pour le futur, il compte s’améliorer en étudiant les bonnes trajectoires par exemple. Il aimerait également s’entraîner plus pour avoir des trajectoires plus fluides.

Il rêve en secret de participer, par exemple, à une course comme celle qui a eu lieu à Dubaï.

Comme conseil pour les débutants, Max suggère de ne pas toujours faire la course. Il y a d’autres moyens de s’amuser et d’apprendre à piloter avec les racers.  Il vient de commencer l’accro en free style et il trouve ça super cool !

Il vous conseille de faire la connaissance de Looping (Dominique Butera), il trouve ce gars vraiment génial !

Le coach :

 

 

 

Pellichero Nicolas

41 ans

Indépendant depuis environ 5 ans après 15 ans d’informatique.

 

 

 

 

Nico est membre du Model Club Havay et du Model Club Chaufour.

Il a découvert dans ce milieu un monde de passionnés qui ne regardent pas à la dépense. Des pratiquants prêts à aider des débutants. Il y a même découvert des pilotes de renommée mondiale qui n’ont pas hésité, aussi bien en Belgique au championnat ou en France à Chartres à donner de bons conseils à son fils, Maximilien. Cela l’a fort impressionné !

Difficile, parfois, dans certaines disciplines, de donner des tuyaux à des “concurrents” et pourtant.  Il faut dire qu’à Chartres, ils ne connaissaient pas grand monde … Difficile aussi de conseiller son fils quand on ne connait rien ou pas grand chose au monde du FPV.

Quand Maximilien est arrivé au 1/8 de finale, comment gérer les quarts, attaquer dès le début et risquer de chuter, ou calmer et ensuite foncer, aucune idée précise…

C’est là que Nico est allé voir Vincbee pour avoir son avis sur la question.

Et là, des conseils, des explications,… sur le pourquoi du comment…il croise l’un ou l’autre pilote qui ont du entendre et qui eux aussi donnent leur avis…

Il est clair qu’ils sont allé à Chartres pour voir l’ambiance à l’internationale et voir des pilotes connus voler…

L’objectif, ne pas être dernier et essayer de se qualifier  Ils en rêvaient de se qualifier !

Dans la voiture, il discutait avec Max, t’imagines… tu te qualifies… la réponse du fils à son père fut : “Ouais ce serait cool

Quelle joie quand aux premières épreuves qualificatives il fait 1 min 13, il le voit déjà qualifié… le rêve est devenu réalité ! Il passe en quart, puis demi, et … finale, là c’est trop!

Max, 13 ans, il est serein. Nico en a 41, il est mort de trouille, il stresse de lui dire une bêtise pendant la finale.

Max comprend ce qui lui arrive et dit à son papa : “Tu me donnes juste ma position en fin de 2ème tour, je tenterai le tout pour le tout pour être sur le podium”.

Fin de deuxième tour, Nico lui annonce qu’il est 3ème, un concurrent le dépasse quelques secondes plus tard, Max est “furax”, il tente le tout pour le tout pour être sur le podium, il repasse premier avant l’entrée dans le bois, là où il a fait une faute au deuxième tour !

La tension monte chez Nico et il imagine le déclenchement du plan catastrophe, Max va chuter dans le bois, et bien non ça passe, il est toujours devant et termine 3ème. Exceptionnel! La journaliste vient le chercher sur sa chaise, elle m’entend dire 3ème à Max et me dit non, il est premier ! Nico doit être au bord de la crise 🙂 Le juge lui confirme, il est premier !

Le papa n’en revient pas, il a fait une erreur monumentale, il lui a dit qu’il était 3ème alors qu’il était premier… Heureusement qu’il n’a pas chuté, il l’aurait certainement entendu … 🙂

Il rêvait de se qualifier, il a gagné ! Le rêve…

Et bien voilà, c’est comme cela que Nicolas aimerait que le monde du FPV reste, du rêve, du rêve de voler, du rêve de gagner.

Il consacrera d’ailleurs son temps à faire profiter d’autres jeunes des connaissances qu’il a acquises.

Nicolas recommande de commencer par une machine fiable, solide, déjà montée et testée, histoire de ne pas se décourager. Une fois que le virus a opéré, tenter de monter une machine. N’ayez pas peur de poser vos questions sur des forums ou autres … Montez et apprenez sans le vouloir

Par ailleurs, beaucoup de parents disent que leurs enfants passent beaucoup de temps sur leur console, investissez dans le FPV racing.

Non seulement, ils quitteront leur console mais ils apprendront une multitude de choses !

Bons Vols!

Space invaders avec des drones et des lasers

Tomer Daniel et son équipe de 12 hackers, soudeurs et codeurs ont conçu un jeu de Space Invaders pour le GeekCon 2016.

Space invaders Team

Ils ont privilégié le temps passé sur leur projet plutôt que sur cet article (mais on les comprends hein !) donc, vous devrez vous contenter de la vidéo ci-dessous et d’une série de photos qu’ils nous ont envoyées.

Space invaders build 1

La société de Tomer conçoit des softwares pour la coordination des flottes UAV, donc, ce n’est pas un hasard s’il possède 8 Phantom DJI et s’il a toutes les compétences pour les piloter.

Space invaders DJI

L’equipe a assemblé des matrices led RGB, des senseurs laser et a équipé chaque Invader avec son propre Arduino.

Space invaders build 2

Space invaders build 3

Space invaders build led 1

Space invaders build 2

Les soudeurs ont conçu une piste et un chariot de façon à ce que le joueur glisse de gauche à droite sur une vingtaine de mètres de rails.

Bien sûr, la tourelle vous empêche d’abuser du laser et il l’éteint un court moment pour vous forcer à viser.

Space invaders turret

La vidéo nous montre l’arme en action.

Lorsqu’une « touche » est enregistrée, le quadcoptère éteint ses lumières et retourne au sol.
C’est pas génial ?

Maintenant que vous avez lu cet article, allez voir le reste des projets du GeekCon ici. Certains sont presque aussi géniaux !

Pour la version originale en anglais c’est par ici