DJI lance le Phantom 4 RTK à l’échelle mondiale

DJI lance le Phantom 4 RTK à l’échelle mondiale

La solution de cartographie à basse altitude la plus compacte et la plus précise jamais développée.

« Le Phantom 4 RTK est conçu pour répondre aux besoins spécifiques des entreprises qui font confiance à la technologie DJI pour les opérations d’arpentage, de cartographie ou d’inspection », a affirmé Sunny Liao, Responsable de DJI Enterprise Europe. « Nous avons pris en compte les retours d’expérience relatifs aux solutions existantes de drones  pour cartographie et arpentage, et nous souhaitons, avec le Phantom 4 RTK, renforcer notre engagement à innover et à investir dans différents secteurs à forte demande et à fort potentiel de croissance ».

Système de positionnement avec une précision centimétrique

Un nouveau module RTK est intégré directement au drone, fournissant des données de positionnement en temps réel, au centimètre près, avec une précision inédite sur les métadonnées des images.

Un drone sans RTK nécessite jusqu’à 40 points de contrôle au sol (GCP) par kilomètre carré, et l’installation de ces points de contrôle est chronophage. Le Phantom 4 RTK dispose d’un système de positionnement et de navigation précis RTK au centimètre près et d’un système d’imagerie ultra-performant. Grâce au module de positionnement RTK (GPS L1 L2, GLONASS L1 L2, Galileo E1 E5a et BeiDou B1 B2), le drone peut réduire le nombre de GCP nécessaires à 0, ce qui permet d’économiser au moins 75% du temps de configuration. Juste en dessous du récepteur RTK, se trouve un module GNSS à redondance installé pour maintenir la stabilité de vol dans les zones de faible signal comme les villes denses. Avec ces deux modules, le Phantom 4 RTK est en mesure d’optimiser la sécurité en vol tout en garantissant une excellente précision des données lors des travaux complexes d’arpentage, de cartographie et d’inspection.

Le module RTK offre une précision de positionnement de 1 cm+1 ppm à l’horizontale, 1,5 cm+1 ppm à la verticale, et une précision horizontale absolue de 5 cm pour les modèles photogrammétriques.

Le Phantom 4 RTK s’adapte à n’importe quel flux de travail. Il offre la possibilité de connecter son système de positionnement à la station mobile D-RTK 2 et de transporter des données RTCM en réseau via le protocole Internet (NTRIP), à l’aide d’une clé 4G ou d’un point d’accès Wi-Fi.

Précision de données inégalée avec TimeSync

Afin d’optimiser les modules de positionnement du Phantom 4 RTK, le nouveau système TimeSync a été créé pour assurer une parfaite synchronisation entre le contrôleur de vol, la caméra et le module RTK. De plus, TimeSync s’assure que le Phantom 4 RTK enregistre les paramètres d’objectif étalonnés en usine ainsi que la position, l’altitude et d’autres données sur chaque photo, faisant correspondre les données de positionnement au centre du capteur CMOS et optimisant ainsi les résultats de la photogrammétrie.

Système d’imagerie précis

Le drone est équipé d’un capteur CMOS 1 pouce 20 mégapixels. L’obturateur mécanique rend les missions de cartographie et la collecte standard de données plus simples, car, grâce à lui, le Phantom 4 RTK peut bouger tout en prenant des photos sans risque de créer un effet d’obturateur déroulant. La haute résolution du Phantom 4 RTK lui permet d’atteindre une distance d’échantillonnage au sol (GSD) de 2,74 cm à une altitude de vol de 100 mètres.

Pour garantir que le Phantom 4 RTK offre une précision inégalée, chaque objectif de caméra passe par un processus d’étalonnage rigoureux au cours duquel les distorsions radiales et tangentielles des objectifs sont mesurées. Les paramètres de distorsion recueillis sont sauvegardés dans les métadonnées de chaque image, ce qui permet au logiciel de post-traitement de fonctionner de façon unique pour chaque utilisateur.

Dans les zones sans couverture RTK, l e DJI Phantom 4 RTK permet l’utilisation de la cinématique post-traitée (PPK). Le Phantom 4 RTK collecte les données d’observation satellitaires originales du format RTCM 3.0 au format RTCM 3.2, ainsi que les données des éphémérides, puis les enregistre dans un fichier PPKRAW.bin. En outre, le Phantom 4 RTK convertit les données satellites à la volée au format RINEX (format d’échange de données indépendant du type de récepteur) et écrit les données dans un fichier RINEX.obs. Grâce à la synchronisation de la position GNSS et des données de la caméra, le fichier Timestamp.mrk permet un enregistrement très précis de la position exacte de l’image. Toutes les données importantes de chaque mission sont enregistrées dans un dossier unique, et le tout est sauvegardé sur une carte micro SD. La cohérence des données du Phantom 4 RTK d’amoindrir le temps nécessaire à la validation des données et optimise le flux de travail du post-traitement en permettant de réduire, voire d’éliminer les réglages manuels. Dans les zones où la couverture RTK est insuffisante, le Phantom 4 RTK prend en charge la cinématique post-traitée (PPK).

 Vol plus sûr, plus intelligent et plus stable

Le système de transmission vidéo OcuSync du Phantom 4 RTK garantit une connexion plus stable entre le drone et sa radiocommande. Ce système offre une forte résistance aux interférences. Il fournit une transmission vidéo 720 p sur une distance allant jusqu’à 7 km, ce qui en fait le drone idéal pour cartographier des sites étendus. La longue durée de vol (jusqu’à 30 minutes) du Phantom 4 RTK permet aux pilotes d’effectuer de longues missions sans avoir à faire atterrir le drone pour changer les batteries. Même si un site est trop grand pour être cartographié sur une seule charge de batterie, la fonction Reprise d’opération de l’application GS RTK permet de poursuivre automatiquement la mission une fois que la batterie a été remplacée.

Compatibilité avec le kit de développement mobile

Le Phantom 4 RTK est compatible avec le kit de développement mobile de DJI, ce qui permet l’automatisation et la personnalisation des fonctionnalités du Phantom 4 RTK sur un appareil mobile.

Application spécifique pour la planification de vol

Une nouvelle application GS RTK aide les pilotes à contrôler intelligemment leur Phantom 4 RTK, avec deux modes de planification (Photogrammétrie et Waypoint Flight), ainsi qu’un mode de vol plus standard. Ces modes de planification permettent aux pilotes de sélectionner la trajectoire de vol du drone tout en ajustant le ratio de superposition, l’altitude, la vitesse, les paramètres de la caméra et plus encore, et offrant ainsi un processus de travail automatisé pour les projets de cartographie ou d’inspection. Les vols planifiés sont facilement répétables, ce qui permet aux équipes de recueillir les mêmes données sur différentes périodes pour suivre l’évolution du site et déceler facilement les changements.

L’application GS RTK intègre le chargement direct des fichiers KML (Keyhole Markup Language) et KMZ et vous permet ainsi de planifier vos vols dans le confort de votre bureau. D’autres fonctionnalités sont également disponibles, notamment un nouveau mode Priorité obturateur pour maintenir une exposition constante tout le long d’une mission donnée, ainsi qu’une alarme vent fort pour avertir les pilotes des conditions météorologiques défavorables.

Compatibilité parfaite avec la station mobile D-RTK 2

Le Phantom 4 RTK est compatible avec la station mobile D-RTK 2 qui fournit des données différentielles en temps réel au drone et constitue une excellente solution d’arpentage. Le design robuste de la station mobile et le système de transmission OcuSync permettent aux utilisateurs d’obtenir des données précises au centimètre près avec le Phantom 4 RTK, même dans des conditions difficiles.

Phantom 4 RTK en action

DJI travaille avec le géant européen de la construction Strabag SE, un acteur majeur du secteur des infrastructures de transport. Depuis 2010, Strabag utilise la technologie des drones pour de nombreux projets de cartographie et évalue les avantages que procure l’utilisation des données aériennes en termes de réduction des coûts et d’amélioration de l’efficacité opérationnelle dans les travaux de modélisation 3D. Le dernier outil de choix pour leurs opérations est le Phantom 4 RTK de DJI.

« L’utilisation des drones pour la cartographie des sites de construction présente de nombreux avantages. Leur intégration optimise notre flux de travail en simplifiant plusieurs étapes opérationnelles », a souligné Thomas Groeninger, responsable de l’unité opérationnelle « Digital Object Survey and UAV » à Strabag SE. « Les méthodes d’arpentage conventionnelles fournissent également des modèles 3D, mais les modèles numériques de terrain créés à partir de données de drones fournissent une densité de points plus élevée. C’est pourquoi, a-t-il conclu, la réalité est représentée de façon beaucoup plus détaillée. »

Pour en savoir plus sur l’utilisation des drones par Strabag SE, rendez-vous sur :

https://enterprise.dji.com/news/detail/next-generation-mapping

Pour plus d’informations sur le Phantom 4 RTK, veuillez consulter :

www.dji.com/phantom-4-rtk

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf − un =