Le Mavic 2 Enterprise - Un puissant outil au quotidien

Le Mavic 2 Enterprise – Un puissant outil au quotidien

DJI a dévoilé ce matin le Mavic 2 Enterprise, le puissant drone portable destiné aux entreprises, aux gouvernements, aux institutions et aux professionnels qui veulent un outil quotidien fiable et capable d’améliorer leur efficacité.

Le Mavic 2 Enterprise - Un puissant outil au quotidien

Conçu pour les entreprises qui souhaitent transformer leurs opérations grâce à la technologie des drones, le Mavic 2 Enterprise est doté d’un design ultra-compact et pliable ainsi que d’un éventail de commandes et d’accessoires avancés qui étendent les capacités d’action des utilisateurs lors des opérations délicates liées à la lutte contre les incendies, aux interventions d’urgence, au maintien de l’ordre ou à l’inspection des infrastructures.

Le Mavic 2 Enterprise - Un puissant outil au quotidien

« Avec le Mavic 2 Enterprise, DJI a créé un drone qui offre une puissante technologie accessible à toutes les entreprises et révolutionne leurs méthodes de travail. Le Mavic 2 Enterprise est le drone industriel le plus performant au monde. Il est spécialement conçu pour répondre aux besoins opérationnels de nos partenaires industriels ainsi qu’à ceux des entreprises qui souhaitent profiter des avantages de la technologie des drones. », a affirmé Roger Luo, président de DJI. « Le matériel et les logiciels de DJI établissent la norme en matière d’innovation aérienne dans le monde entier, a-t-il souligné, et le Mavic 2 Enterprise est l’outil le plus compact, le plus puissant, le plus fiable et le plus sûr pour aider les professionnels à intégrer les drones dans leurs opérations. »

Le Mavic 2 Enterprise - Un puissant outil au quotidien

Puissant système d’imagerie avec un zoom optique 2x et un zoom numérique 3x

Le Mavic 2 Enterprise est équipé d’une caméra haute résolution de 12 mégapixels stabilisée par une nacelle à trois axes pour des images et vidéos fluides. Conçue pour des opérations dynamiques, la caméra étend le champ de vision du pilote grâce à un zoom optique 2x et un zoom numérique 3x. Cette technologie de zoom améliore considérablement la capacité des drones à identifier et à inspecter les zones dangereuses ou difficiles d’accès, et elle aide les services d’urgence à protéger les personnes et les biens.

De nouveaux modules pour multiplier les capacités du drone

Il est possible de monter de nouveaux accessoires DJI sur le corps du Mavic 2 Enterprise en toute sécurité. Ces accessoires offrent de nouvelles possibilités de communication et de travail pour les pilotes, et ils transforment les drones en des plateformes configurables dont l’utilité va bien au-delà de l’imagerie aérienne.

A noter que le drone peut également être piloté via l’application de contrôle de vol.

Les accessoires du Mavic 2 Enterprise incluent :

  • Le projecteur M2E– un double projecteur d’une luminosité de 2 400 lumens[1] aide les utilisateurs à effectuer des missions dans des zones non ou peu éclairées. Le projecteur est idéal pour les opérations de recherche et de sauvetage ainsi que pour les missions d’inspection.

Le Mavic 2 Enterprise - Un puissant outil au quotidien

  • Le haut-parleur M2E– un haut-parleur avec une puissance maximale de 100 décibels (à 1 mètre de la source) permet aux pilotes de diffuser jusqu’à 10 enregistrements vocaux personnalisés à la demande, fournissant ainsi un canal de communication qui peut être crucial lors des opérations de sauvetage d’urgence.

Le Mavic 2 Enterprise - Un puissant outil au quotidien

  • Le feu auxiliaire M2E– conçu conformément aux normes et recommandations de la Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis, le feu auxiliaire du Mavic 2 Enteprise est doté d’un clignotant lumineux stroboscopique visible jusqu’à une distance d’environ 5 km. Le feu auxiliaire aide les pilotes à effectuer des opérations nocturnes ou des missions dans des conditions de faible luminosité avec plus de sécurité et d’efficacité, et il contribue à mieux alerter les pilotes de drones et d’avions à proximité.

Le Mavic 2 Enterprise - Un puissant outil au quotidien

Sécurité des données améliorée

Le Mavic 2 Enterprise est conçu avec de nouvelles fonctionnalités pour protéger les photos, les vidéos, les journaux de vol et autres données générées pendant des vols sensibles. Par ailleurs, le Mavic 2 Enterprise est le tout premier drone industriel à embarquer une mémoire de stockage de données de 24 Go et à offrir une protection par mot de passe pour garantir un accès sécurisé aux fonctionnalités et aux données. Lorsque la protection par mot de passe est activée, les utilisateurs doivent entrer leur mot de passe chaque fois qu’ils activent le drone, qu’ils connectent la radiocommande au drone ou qu’ils accèdent à la mémoire de stockage embarquée du drone, ce qui leur assure une utilisation complète et exclusive, et une sécurité accrue. La protection par mot de passe garantit ainsi la sécurité des données, même si le drone est physiquement endommagé.

Le Mavic 2 Enterprise - Un puissant outil au quotidien

Une nouvelle fonction d’horodatage GPS enregistre l’heure, la date et le lieu de chaque image prise, ce qui incite les pilotes à être plus responsables et garantit que les données recueillies par le drone sont fiables et exploitables dans diverses circonstances, telles que les enquêtes judiciaires ou la vérification des inspections.

De plus, les utilisateurs du Mavic 2 Enterprise ayant des préoccupations en matière de sécurité des données peuvent utiliser le mode Local Data qui, lorsqu’il est activé, empêche l’appareil mobile connecté de l’utilisateur de transmettre ou recevoir des données via Internet. Cela offre des garanties de sécurité supplémentaires pour des projets liés à des infrastructures, des projets gouvernementaux ou d’autres missions sensibles.

Une technologie de pointe pour améliorer la sécurité aérienne

Chaque Mavic 2 Enterprise intègre la technologie AirSense de DJI pour aider les pilotes à mieux connaitre leur espace aérien environnant et à accroître ainsi la sécurité aérienne. AirSense utilise un récepteur intégré pour alerter automatiquement les pilotes de drones des signaux ADS-B provenant d’avions et d’hélicoptères à proximité, et pour fournir des informations en temps réel sur le positionnement via l’application mobile DJI Pilot. Tout cela offre un niveau de sécurité supplémentaire aux drones professionnels qui volent dans un espace aérien encombré ou à proximité d’opérations complexes comme la lutte contre les feux de forêt, les interventions après sinistre et la surveillance des infrastructures. DJI AirSense est un système qui garantit que les drones s’intègrent dans le trafic aérien sans créer de dangers.

Le Mavic 2 Enterprise - Un puissant outil au quotidien

« Dans le Devon, en Cornouailles et dans Dorset, je constate que l’utilisation des drones ne cesse d’augmenter », a affirmé James Rees, chef de l’Alliance Drone Team, une équipe de policiers pilotes de drones qui rassemble des agents des polices du Devon et de Cornouailles. Les drones nous permettent d’analyser la façon dont nous abordons chaque incident et nous aident à intervenir plus efficacement et avec moins de risques. L’Alliance Drone Team et moi-même sommes convaincus que les accessoires modulaires du nouveau Mavic 2 Enterprise apporteront encore plus d’efficacité à une variété d’opérations policières.

Puissance, fiabilité et sécurité en vol

Le Mavic 2 Enterprise utilise les moteurs de propulsion FOC et les hélices à faible bruit de DJI pour assurer un vol plus efficace et moins bruyant, une durée de vol maximum de 31 minutes ainsi qu’une vitesse maximale de 72 km/h (45 mi/h). De plus, une nouvelle batterie autochauffante spécialement conçue pour le Mavic 2 Enterprise permet au drone de fonctionner de manière fiable dans des conditions météorologiques défavorables (jusqu’à -10 °C ou 14 °F).

Le Mavic 2 Enterprise est équipé d’Ocusync 2.0, le système de transmission vidéo le plus sophistiqué de DJI, qui offre une connexion plus stable entre le drone et la radiocommande. OcuSync 2.0 assure une plus grande résistance aux interférences et offre des capacités de commutation automatique qui prennent en charge les bandes de fréquences de 2,4 GHz et de 5,8 GHz, avec la possibilité d’utiliser des fréquences différentes pour les flux de données montant et descendant. En outre, Ocusync 2.0 fournit au pilote un signal de transmission vidéo haute définition si puissant qu’il peut être reçu jusqu’à une distance de près de huit kilomètres, bien que les pilotes de drones doivent, sauf dérogation, respecter les lois en vigueur en gardant le drone dans leur champ de vision.

Le système FlightAutonomy du Mavic 2 Enterprise intègre une technologie de détection d’obstacles multidirectionnelle qui exploite les données de huit capteurs optiques haute résolution et de deux capteurs infrarouges. Son système APAS (Advanced Pilot Assistance System) permet au drone de détecter et d’éviter automatiquement les obstacles devant et derrière lui, offrant ainsi une sécurité supplémentaire, en particulier pour les pilotes amateurs ou lors de vols dans des zones avec des obstacles.

« Le Mavic 2 Enterprise est un outil incroyable qui va rendre nos sauveteurs plus efficaces, simplifier certaines de nos tâches et fournir une protection efficiente. Ce drone est crucial pour nos opérations. » a affirmé Dean Morales, capitaine de pompiers à Mesa. « Nous sommes toujours à la recherche de meilleurs moyens de servir notre communauté. Avec le Mavic 2 Entreprise, des vies vont être sauvées. », a-t-il conclu.

Prix et disponibilité

Le prix de vente du Mavic 2 Enterprise qui comprend un drone, une télécommande, une batterie, les trois accessoires montables et un boîtier de protection est de 2299 EUROS en Europe. Un kit Fly More comprenant deux batteries, un concentrateur de charge de batterie, un chargeur de voiture, un connecteur USB, un étui de protection et deux hélices est également disponible pour 439 EUROS auprès des revendeurs agréés de DJI Enterprise dans le monde entier.

Le Mavic 2 Enterprise - Un puissant outil au quotidien

Pour plus d’informations sur toutes les nouvelles fonctionnalités et capacités du Mavic 2 Enterprise, veuillez vous rendre sur www.dji.com/mavic-2-enterprise

[1] À titre de comparaison, les agents de la sécurité publique utilisent généralement des lampes de poche dont la luminosité est d’environ 1 000 lumens.

IRangeX – iRX4 lite, rendez votre Frsky X-lite multi-protocoles

IRangeX – iRX4 lite, rendez votre Frsky X-lite multi-protocoles

Qui n’a pas un tas de récepteurs radio de toutes sortes/marques au fond de ses tiroirs? vous ne saviez pas quoi en faire? j’ai la solution ! Recyclez les dans vos builds.
La marque IRangeX qui se fait doucement connaitre dans le hobby surtout pour ses radio multi-protocoles, nous a développé un petit module, le IRangeX iRX4 lite, basé sur le projet opensource disponible sur github “DIY-Multiprotocol-TX-Module“.
Ce petit module est capable de s’appairer (binder) sur une très large gamme de récepteurs disponible sur le marché.
Que vous ayez un récepteur orangerx, lemonrx, devo, hubsan, syma, flysky, frysky, et j’en passe… vous pourrez le recycler et l’utiliser à nouveau, avec votre taranis x-lite, sur votre prochain projet.
C’est pas super top génial méga dance ça?!?!?!

Spécifications technique

Marque: IRangeX
Tension de fonctionnement:5-9V
Courant de fonctionnement: <=180mA
Fréquences utiliées: 2.4GHz ISM band
Puissance RF (radio): +22dBm (+-158mW)
MCU: STM32F103CBT6(128K ROM, 20K RAM)
Poids: 32g

Unboxing

Il a fallu le temps mais il est arrivé (on remerciera d’ailleurs l’inefficacité de la poste Belge pour avoir gardé mon colis 17 jours avant de me le livrer).
Dans une petite boite en carton toute simple… heureusement je savais ce qu’elle était censée contenir :p


J’ouvre délicatement la boite et je découvre le module, mis sous vide, dans un sachet plastique antistatique.

Je retire le module et découvre le mode d’emploi en anglais, plié en 4 et emballé dans un sachet transparent à fermeture zip.

Tour du propriétaire

Un petit coup de cutter au travers du sachet antistatique et hop, on en sort le beau module tout frais tout neuf et son antenne bâton.

Vue de face: le module présente quelques moulures qui lui donnent un aspect high-tech.. c’est plus sympa qu’un truc tout lisse.
Sur le connecteur d’antenne a été placé un petit capuchon rouge pour attirer le regard et vous faire penser qu’il ne faut pas le brancher sans y avoir vissé l’antenne.
Juste derrière l’annotation iRX4 lite se trouve une toute petite fenêtre rectangulaire sous laquelle se cache une led qui donnera l’état de fonctionnement du module.

Sur son autre face rien de spécial, c’est ce côté ci qui se logera dans l’emplacement module externe de votre frsky taranis x-lite.
4 vis cruciforme ferment le boitier autour de la platine électronique.
Cette platine électronique comprend 4 puces radiofréquence permettant l’accès à une très large gamme de protocoles radio servant à piloter les récepteurs de nos modèles réduits.
La platine est basée sur un microcontrôleur à base de STM32 et possède les puces radio CC2500, NRF24L01+, A7105, CYRF6936… soit, les plus courantes.

Sous le petit capuchon rouge se trouve le connecteur RP-SMA destiné à recevoir l’antenne bâton fournie.

En dessous du module se trouve un connecteur micro usb destiné à recevoir les futures mises à jour.

Il n’est pas très grand mais à une taille standard de module pour la X-lite… identique à un R9M lite.

IRangeX – iRX4 lite, rendez votre Frsky X-lite multi-protocoles

Renseigné dans le mode d’emploi à 32g, j’ai fait la mesure pour comparer.
Ma première mesure diffère, je suppose qu’ils ont comptés le poids total avec l’antenne.
Pour vous donner une idée du poids sans l’antenne (24g):

Avec l’antenne, on se rapproche du poids annoncé.
Rajoutez y le manuel et on y est :p

Question de faire les choses à fond, je l’ai mesuré sous toutes les coutures.
+-63,5mm de long hors connecteur d’antenne

72mm de long avec le connecteur d’antenne.

30mm de large.

+-15mm d’épaisseur au plus gros du module.

L’antenne

L’antenne RP-SMA fournie avec le module ressemble très fort aux antennes bâton fournies avec les émetteurs vidéo 5.8GHz.
Ne les mélangez pas! Ici nous sommes dans la gamme de fréquence 2.4GHz… ce n’est pas la même chose et elles ne sont pas compatibles entre elles.
Pensez donc à faire une marque sur l’antenne pour la distinguer des autres qui traîneraient éventuellement sur votre poste de travail.

Mesurée à 108mm connecteur compris.
La base de l’antenne est pliable, ainsi vous pourrez l’orienter comme bon vous semble et déterminer la meilleur position de fonctionnement.

Pour le fun j’ai mesuré le poids.. on est à 7g.

Histoire de vérifier la qualité de conception j’ai passé l’antenne à l’analyseur.
L’accord est très bon et on a un taux d’onde stationnaire (SWR) impeccable en 2.4GHz.
La mesure ici a été prise avec l’antenne toute droite.

IRangeX – iRX4 lite, rendez votre Frsky X-lite multi-protocoles

Même mesure sur l’antenne, mais celle ci a été pliée à 90°.
La courbe de SWR change légèrement, influencée par l’environnement.

Le manuel

Vous savez bien que je ne suis pas un adepte du scanner…
Photos du manuel en anglais fourni avec le module.

De l’autre côté de la feuille on retrouve la liste de tous les protocoles compatibles… cette liste n’est pas définitive et peut encore évoluer.

Malgré tout je vous ai trouvé le manuel en anglais au format .doc

Installer le module sur votre X-lite

Pour le placer rien de plus facile, ôtez le plastique de protection de la baie du module externe, situé à l’arrière de votre x-lite, par coulissement vers le haut.
Déposez le module à l’endroit prévu et faites le coulisser vers le bas pour le verrouiller.
vissez l’antenne sur le module.
Fini !

NOTE: n’oubliez jamais de placer l’antenne sur le module avant de l’alimenter car il y a un risque non négligeable de destruction de l’étage de puissance en sortie du module… comme pour tout émetteur radio !

Configurer le module

Avant de pouvoir profiter du module multi-protocoles, il faut l’activer dans la configuration de votre x-lite.
Pour cela il faut ouvrir le programme “companion” sur votre ordinateur.
“Companion” est le programme qui sert à paramétrer ou mettre a jour votre x-lite.


Allez dans le menu “Réglages” – “Préférences”

Une fenêtre s’ouvre, cochez la case multimode.

Allumez votre radio en mode “bootloader”.
Pour ce faire, appuyez en plein milieu de la croix et faites un appui bref sur le bouton pour allumer votre radio.

Choisissez “Write Firmware”

Connectez le câble USB entre votre pc et la radio.
Allez dans le menu “Transfert” – “Transférer le firmware à la radio”

Injecter le nouveau firmware dans la radio.

Une fois que c’est fini, éteignez votre radio, déconnectez le câble usb et allumez votre radio x-lite à nouveau.
Choisissez votre modèle, allez dans le menu de configuration de votre récepteur.
Sous l’option “Internal RF” choisissez “Mode = OFF” : ceci déconnectera l’émetteur 2.4GHz interne de votre x-lite.
Sous l’option “External RF” choisissez “Mode = MULT” : ceci activera le module externe IRangeX iRX4 lite.
A côté de “MULT” vous pouvez choisir le protocole.
Dans cet exemple c’est le protocole “FlySky” qui a été sélectionné.

Ca y est, votre module est prêt à fonctionner 🙂

Premier test

Pour un premier test j’ai choisis d’utiliser un vieux Syma x12 qui traine depuis quelques années dans le fond d’un tiroir.
J’ai sélectionné le protocole SymaX, j’ai coché l’autobind pour éviter de devoir rebinder à chaque mise sous tension.

IRangeX – iRX4 lite, rendez votre Frsky X-lite multi-protocoles

J’ai allumé mon petit Syma x12 et lancer un premier bind manuellement.
Hop, instantanément il s’est bindé sur la radio.
J’ai fait un premier décollage de cet énorme drone de course… les voies semblent inversées… ma radio est en TAER et il lui faut un map AETR.
Je modifie le map dans les réglages du modèle… presque bon… la voie Ail fonctionne en inverse… Je modifie son sens de fonctionnement.
Me voilà fin prêt au départ 🙂

Pour les prochains vols il faudra allumer le petit Syma x12 en premier, attendre la fin de sa calibration gyro et ensuite allumer la x-lite pour que l’autobind fonctionne.

Tests de puissance

Annoncé dans les spécifications à une puissance d’environ 158mW, nous allons vérifier cela.
J’ai de fameux doutes… comme le module contient plusieurs puces RF, il me parait peu probable qu’elles développent toutes la même puissance de fonctionnement.
Voyons donc cela…
Sur la photo qui suit on retrouve la puissance développée dans le protocole “symax”.. on est loin des 158mW.. on tourne plutôt aux environs de 89mW.. ici c’était un pic de puissance a l’instant où j’ai capturé la photo.

Quelques autres mesures avec le IRC V2

J’ai fait quelques mesures avec les protocoles les plus courants.
Voici les résultats :

Protocole FLYSKY – Puissance 130mW
Protocole SymaX – Puissance 89mW
Protocole DEVO – Puissance 66mW
Protocole DSM – Puissance 138mW
Protocole FRSKY – Puissance 73mW
protocole HUBSAN – Puissance 142mW

Notez qu’avec certains protocoles, tel que le cx10, on est même en dessous d’1mW (+- 800µW).

Test de portée (range test)

Ayant tout juste reçu le module, je n’ai pas encore eu l’occasion de l’essayer en extérieur et sur de longues distances.
Je reviendrai vers vous aussitôt les tests effectués.

J’ai l’intention d’essayer le module IRangeX iRX4 lite sous le protocole “frsky”, “devo”, “dsm2”.

Mise à jour:
21/10/2018 : Test du protocole DSM2 avec un OrangeRX R710 – 400m sans problèmes en champ dégagé.

Conclusion

IRangeX nous a sorti un super petit module qui vient compléter efficacement les multiples possibilités de la frsky x-lite.
Grâce à lui, la multitude de récepteurs traînant dans les fonds de vos tiroirs feront (re)prendre vie à de nouveaux projets.
Vous pourrez utiliser votre x-lite avec presque toutes les marques et même appairer dessus certains petits jouets télécommandés.

Point négatif: Une puissance qui n’est pas constante selon le protocole utilisé.

Liens utiles

Le produit sur la boutique

Le manuel en anglais au format .doc

DJI lance le Phantom 4 RTK à l’échelle mondiale

DJI lance le Phantom 4 RTK à l’échelle mondiale

La solution de cartographie à basse altitude la plus compacte et la plus précise jamais développée.

« Le Phantom 4 RTK est conçu pour répondre aux besoins spécifiques des entreprises qui font confiance à la technologie DJI pour les opérations d’arpentage, de cartographie ou d’inspection », a affirmé Sunny Liao, Responsable de DJI Enterprise Europe. « Nous avons pris en compte les retours d’expérience relatifs aux solutions existantes de drones  pour cartographie et arpentage, et nous souhaitons, avec le Phantom 4 RTK, renforcer notre engagement à innover et à investir dans différents secteurs à forte demande et à fort potentiel de croissance ».

Système de positionnement avec une précision centimétrique

Un nouveau module RTK est intégré directement au drone, fournissant des données de positionnement en temps réel, au centimètre près, avec une précision inédite sur les métadonnées des images.

Un drone sans RTK nécessite jusqu’à 40 points de contrôle au sol (GCP) par kilomètre carré, et l’installation de ces points de contrôle est chronophage. Le Phantom 4 RTK dispose d’un système de positionnement et de navigation précis RTK au centimètre près et d’un système d’imagerie ultra-performant. Grâce au module de positionnement RTK (GPS L1 L2, GLONASS L1 L2, Galileo E1 E5a et BeiDou B1 B2), le drone peut réduire le nombre de GCP nécessaires à 0, ce qui permet d’économiser au moins 75% du temps de configuration. Juste en dessous du récepteur RTK, se trouve un module GNSS à redondance installé pour maintenir la stabilité de vol dans les zones de faible signal comme les villes denses. Avec ces deux modules, le Phantom 4 RTK est en mesure d’optimiser la sécurité en vol tout en garantissant une excellente précision des données lors des travaux complexes d’arpentage, de cartographie et d’inspection.

Le module RTK offre une précision de positionnement de 1 cm+1 ppm à l’horizontale, 1,5 cm+1 ppm à la verticale, et une précision horizontale absolue de 5 cm pour les modèles photogrammétriques.

Le Phantom 4 RTK s’adapte à n’importe quel flux de travail. Il offre la possibilité de connecter son système de positionnement à la station mobile D-RTK 2 et de transporter des données RTCM en réseau via le protocole Internet (NTRIP), à l’aide d’une clé 4G ou d’un point d’accès Wi-Fi.

Précision de données inégalée avec TimeSync

Afin d’optimiser les modules de positionnement du Phantom 4 RTK, le nouveau système TimeSync a été créé pour assurer une parfaite synchronisation entre le contrôleur de vol, la caméra et le module RTK. De plus, TimeSync s’assure que le Phantom 4 RTK enregistre les paramètres d’objectif étalonnés en usine ainsi que la position, l’altitude et d’autres données sur chaque photo, faisant correspondre les données de positionnement au centre du capteur CMOS et optimisant ainsi les résultats de la photogrammétrie.

Système d’imagerie précis

Le drone est équipé d’un capteur CMOS 1 pouce 20 mégapixels. L’obturateur mécanique rend les missions de cartographie et la collecte standard de données plus simples, car, grâce à lui, le Phantom 4 RTK peut bouger tout en prenant des photos sans risque de créer un effet d’obturateur déroulant. La haute résolution du Phantom 4 RTK lui permet d’atteindre une distance d’échantillonnage au sol (GSD) de 2,74 cm à une altitude de vol de 100 mètres.

Pour garantir que le Phantom 4 RTK offre une précision inégalée, chaque objectif de caméra passe par un processus d’étalonnage rigoureux au cours duquel les distorsions radiales et tangentielles des objectifs sont mesurées. Les paramètres de distorsion recueillis sont sauvegardés dans les métadonnées de chaque image, ce qui permet au logiciel de post-traitement de fonctionner de façon unique pour chaque utilisateur.

Dans les zones sans couverture RTK, l e DJI Phantom 4 RTK permet l’utilisation de la cinématique post-traitée (PPK). Le Phantom 4 RTK collecte les données d’observation satellitaires originales du format RTCM 3.0 au format RTCM 3.2, ainsi que les données des éphémérides, puis les enregistre dans un fichier PPKRAW.bin. En outre, le Phantom 4 RTK convertit les données satellites à la volée au format RINEX (format d’échange de données indépendant du type de récepteur) et écrit les données dans un fichier RINEX.obs. Grâce à la synchronisation de la position GNSS et des données de la caméra, le fichier Timestamp.mrk permet un enregistrement très précis de la position exacte de l’image. Toutes les données importantes de chaque mission sont enregistrées dans un dossier unique, et le tout est sauvegardé sur une carte micro SD. La cohérence des données du Phantom 4 RTK d’amoindrir le temps nécessaire à la validation des données et optimise le flux de travail du post-traitement en permettant de réduire, voire d’éliminer les réglages manuels. Dans les zones où la couverture RTK est insuffisante, le Phantom 4 RTK prend en charge la cinématique post-traitée (PPK).

 Vol plus sûr, plus intelligent et plus stable

Le système de transmission vidéo OcuSync du Phantom 4 RTK garantit une connexion plus stable entre le drone et sa radiocommande. Ce système offre une forte résistance aux interférences. Il fournit une transmission vidéo 720 p sur une distance allant jusqu’à 7 km, ce qui en fait le drone idéal pour cartographier des sites étendus. La longue durée de vol (jusqu’à 30 minutes) du Phantom 4 RTK permet aux pilotes d’effectuer de longues missions sans avoir à faire atterrir le drone pour changer les batteries. Même si un site est trop grand pour être cartographié sur une seule charge de batterie, la fonction Reprise d’opération de l’application GS RTK permet de poursuivre automatiquement la mission une fois que la batterie a été remplacée.

Compatibilité avec le kit de développement mobile

Le Phantom 4 RTK est compatible avec le kit de développement mobile de DJI, ce qui permet l’automatisation et la personnalisation des fonctionnalités du Phantom 4 RTK sur un appareil mobile.

Application spécifique pour la planification de vol

Une nouvelle application GS RTK aide les pilotes à contrôler intelligemment leur Phantom 4 RTK, avec deux modes de planification (Photogrammétrie et Waypoint Flight), ainsi qu’un mode de vol plus standard. Ces modes de planification permettent aux pilotes de sélectionner la trajectoire de vol du drone tout en ajustant le ratio de superposition, l’altitude, la vitesse, les paramètres de la caméra et plus encore, et offrant ainsi un processus de travail automatisé pour les projets de cartographie ou d’inspection. Les vols planifiés sont facilement répétables, ce qui permet aux équipes de recueillir les mêmes données sur différentes périodes pour suivre l’évolution du site et déceler facilement les changements.

L’application GS RTK intègre le chargement direct des fichiers KML (Keyhole Markup Language) et KMZ et vous permet ainsi de planifier vos vols dans le confort de votre bureau. D’autres fonctionnalités sont également disponibles, notamment un nouveau mode Priorité obturateur pour maintenir une exposition constante tout le long d’une mission donnée, ainsi qu’une alarme vent fort pour avertir les pilotes des conditions météorologiques défavorables.

Compatibilité parfaite avec la station mobile D-RTK 2

Le Phantom 4 RTK est compatible avec la station mobile D-RTK 2 qui fournit des données différentielles en temps réel au drone et constitue une excellente solution d’arpentage. Le design robuste de la station mobile et le système de transmission OcuSync permettent aux utilisateurs d’obtenir des données précises au centimètre près avec le Phantom 4 RTK, même dans des conditions difficiles.

Phantom 4 RTK en action

DJI travaille avec le géant européen de la construction Strabag SE, un acteur majeur du secteur des infrastructures de transport. Depuis 2010, Strabag utilise la technologie des drones pour de nombreux projets de cartographie et évalue les avantages que procure l’utilisation des données aériennes en termes de réduction des coûts et d’amélioration de l’efficacité opérationnelle dans les travaux de modélisation 3D. Le dernier outil de choix pour leurs opérations est le Phantom 4 RTK de DJI.

« L’utilisation des drones pour la cartographie des sites de construction présente de nombreux avantages. Leur intégration optimise notre flux de travail en simplifiant plusieurs étapes opérationnelles », a souligné Thomas Groeninger, responsable de l’unité opérationnelle « Digital Object Survey and UAV » à Strabag SE. « Les méthodes d’arpentage conventionnelles fournissent également des modèles 3D, mais les modèles numériques de terrain créés à partir de données de drones fournissent une densité de points plus élevée. C’est pourquoi, a-t-il conclu, la réalité est représentée de façon beaucoup plus détaillée. »

Pour en savoir plus sur l’utilisation des drones par Strabag SE, rendez-vous sur :

https://enterprise.dji.com/news/detail/next-generation-mapping

Pour plus d’informations sur le Phantom 4 RTK, veuillez consulter :

www.dji.com/phantom-4-rtk