DemonRC – Fury : Libérez la bête qui sommeille en vous !

Hello ami(e)s pilotes.
Un châssis que nous tenons à vous faire absolument découvrir: le DemonRC Fury 5X.
Une frame 5 pouces aussi polyvalente que pratique, légère mais solide, qui ne manquera pas de vous faire frissonner de plaisir !

Unboxing

Les colis de chez DemonRc arrivent toujours bien emballés, depuis la Pologne, dans une grande enveloppe à bulles.
DemonRC Fury 5X unboxing

Dans l’enveloppe, les pièces sont enfermées dans une boite en carton au logo de de la boite.
Perso les boites je les garde toutes pour ranger les petites pièces au labo.. en plus le logo est vachement sympa !
DemonRC Fury 5X box

Ouverture de la boite, tout est proprement emballé et étiqueté.
En plus… bonheur.. une petite pochette contenant du spare ! 🙂 Merci DemonRC !!!
 

Dans le paquet principal contenant le châssis, pleins de petits paquets…
Tout est vraiment super bien protégé.
 

Dans un petit paquet nous retrouvons les 4 bras.
Design atypique, ça nous change un peu des traditionnel bras style ZMR.

Dans un autre petit paquet nous retrouvons les deux côtés (pod) du châssis, ainsi que toute la visserie dans un sachet zip,

Dans le troisième petit paquet nous avons les bottom (plaques du dessous) et top plate (plaque du dessus), ainsi que des renforts pour la partie supérieure.

Au total, voici toutes les pièces qui composent ce splendide châssis:

Qu’avons nous reçu en “spare”? un bras et de la visserie supplémentaire (pratique vu les bourrins que nous sommes)
 

Tour du propriétaire

Commençons par les pièces qui composent la structure du châssis:

La plaque du dessus aussi appelée “top plate” fait 1.6mm d’épaisseur.
Les specs la donnent à 1.5mm, on est tout près !

L’une des plaques du dessous aussi appelé “bottom plate”; il y en a deux qui prennent les bras en sandwichs.
Aussi donnée à 1.5mm, on est encore une fois tout proche !

Pareil pour la deuxième plaque du dessous.

Composition du pod supérieur et visserie alu.
Notez que la visserie en aluminium anodisé bleu (grade 7075 T6) fournie en suffisance est très légère et comme déjà remarqué dans les builds précédents parfois trop légère et tendre au point de rompre lors d’un simple serrage à la main.
En revanche les entretoises aluminium noir sont d’excellente qualité… on préfère largement ces entretoises à celles en nylon bien moins résistantes 🙂

Épaisseur du carbone qui compose les parties latérales du POD.

Au niveau des bras super design, il y en a 4… encore heureux pour un QUADRIcoptère 😉

Les bras sont donnés dans les specs à 4mm, encore une fois c’est tout à fait respecté !
 

Le carbone 3K est d’excellente qualité et résistera sans mal aux vilains crashs.
Le poids réel de cette V1 est mesuré à 78,4g sans l’électronique (toute visserie incluse)

On remarque tout de suite le côté pratique de ce châssis qui accueille un support tilté pour caméra sportive d’enregistrement (une runcam HD2 se fixe parfaitement dessus).
Des emplacements pour loger votre électronique est disponible en de nombreux endroits.

Matériel utilisé pour le build

Montage

Vu que je ne trouve pas les informations présente dans le manuel de montage très explicites au niveau du montage des plaques du dessous, voici comme j’ai procédé.

J’ai placé la première plaque du dessous qui compose le sandwich avec les bras.
J’ai fait passer 4 vis alu pour maintenir l’ensemble et j’ai disposé les 4 bras.
Attention que les bras ont un sens de placement sinon les trous ne correspondent pas !!!

J’ai ensuite déposé la deuxième plaque du dessous pour terminer le sandwich et j’ai visé l’ensemble.

Les 4 vis qui se placent au centre du châssis sont un peu plus longue que celles situées sur les extérieur.
Ces 4 plus longues vissent vont maintenir les entretoises qui servent à fixer le contrôleur de vol et éventuellement l’ESC 4 en 1.

Petite astuce pour le POD.
Afin de le libérer facilement pour entretien, réparation ou nettoyage, sans démonter toute l’électronique qui est dessus, j’ai opté pour l’ajout d’un connecteur male/femelle type servo.

Autre astuce: comme mon ESC 4 en 1 cicada ne possède pas de bec 5V intégré, j’ai utilisé la sortie 5V de mon émetteur vidéo pour alimenter le contrôleur de vol.

Une astuce de plus du côté contrôleur de vol: j’ai utilisé des o-ring pour amortir les vibrations qui pourraient se transmettre à ce dernier via les entretoises nylon.
Pour un amortissement maximum, j’ai limé les premiers millimètres du filet des entretoises pour que le filet des entretoises ne vienne pas toucher le bord des trous de fixation du contrôleur de vol et j’ai pris le contrôleur en sandwich entre les o-ring.

Plus que satisfait du poids tout équipé!

Vidéo

Ce petit bébé développe un max de puissance et se révèle hyper agile et très sain dans son comportement en vol.
Je Kifffff !!!!
Notez que les PID sont ceux d’origine de BF 3.1.7 (pas encore pris le temps de faire les réglages optimum) et que je l’ai fait voler en 4S… en 5S c’est encore plus une tuerie :p

Conclusion

Ce châssis est un réel petit bijou.
Il offre un design différent tout en ayant un côté pratique.
Il est léger mais résistant grâce a un carbone d’excellente qualité et une conception bien étudiée.
Tout rentre facilement dedans sans grande prise de tête.
L’ajustage des pièce est parfait et sans bavures (certains devraient en prendre de la graine)…
On peut donner l’angle désiré à la caméra en fonction du style de vol que l’on souhaite adopter et le modifier à sa guise.

Point négatif, qui est mon appréciation personnelle, je trouve toujours ces visseries alu anodisées bien trop fragile !

Liens utiles

Le manuel de montage

Le produit sur la boutique DemonRc

Ragg-e Wbx5. Prêt pour l'URBEX!

Ragg-e Wbx5. Prêt pour l’URBEX!

Introduction au Ragg-e WBX5:

Qui n’a jamais rêvé d’un châssis qui supporterait les moindres chocs, un sérieux plus lors des séances d’exploration URBEX avec nos quads.

Et bien on peut dire que grâce au fabricant Ragg-e, c’est désormais une autre approche qui est proposée pour le FPV freestyle.

Le châssis Ragg-e Wbx5 est un pod directement réalisé en PEHD. En polyéthylène haute densité fraisé dans la masse. Il fait 152g à nu.

Il fait 205 mm de diagonale et peut recevoir des hélices en 5 pouces.

Listing des composants :

Frame : Ragg-e WBX5

Carte de vol : Betaflight F3

Moteurs :  Emax RS2306 2400kv

ESC : Littlebee Spring 40A

VTX : IRC tramp

Caméra : Runcam Swift 2

Accessoires : Buzzer 5v  LED Lumenier programmable

Le montage:

La notice sur le site du fabricant est assez explicite.

Les Emax en blanc se fondent à merveille dans les inserts. Vous trouverez le test des moteurs ici http://www.miniquadtestbench.com/emax-rs2306-2400kv.html

Il vous faudra du M3x4 et de la Loctite bleue pour fixer les moteurs au châssis.

Le montage se passe à l’envers, les ESC la PDB prennent place en dessous des bras.

Il faut bien visualiser la manière dont vous aller monter vos composants avant de couper dans tous les câbles.

Comme les ESC seront des 40A, la section est plus importante et de ce fait, il faudra penser à agrandir les passages de câbles dans la trappe inférieure.

Veillez à glisser vos câbles de commandes d’ESC en dessous du câble roue ou du câble noir. Vous éviterez ma mésaventure de câble blessé par la longue vis qui viendra se glisser pour fixer la trappe inférieure.

Comme mentionné plus haut, il faudra agrandir les trous pour les câbles.

Dans cette configuration, j’ai préféré faire sortir directement le câble d’alimentation en bas.

Il ne faudra pas oublier de placer son strap Lipo avant de visser le couvercle du bas.

On peut s’attaquer à la carte de vol, en préparant son câblage.

La F3 Betaflight

Vous pourrez encore rajouter un buzzer ou des LED.

Le tramp se fixe au colson à la top plate. Le connecteur d’antenne est fixé à l’extrémité du châssis. Ce dernier peut aussi se mettre à l’intérieur et dans l’idée on ne ferait ressortir que la tige et la coupole de l’antenne, à vous de voir ce que vous préférez.

ou

Il faudra dégager un peu au dessus du tramp pour le laisser respirer.

ou

 

Vue intérieure canopy avec la Swift 2 et le senseur du Tramp.

On peut envisager sans soucis de venir avec fixer avec un strap, une caméra de type Runcam 3 ou Gopro Session.

Petit rajout des LED programmables.

Mise au frais du VTX

Sur la balance, rien ne vas plus !

Vidéo :

Le premier vol inaugural.

Le Zero stab Crew en Ragg-e.

Conclusion :

Le Ragg-e WBX5 est une frame facile à monter. Elle apparaît comme étant solide et devra dans ce cas ci encore le démontrer lors de séances de vols en URBEX. Pour les plus avertis, vous aurez remarqué ma bourde lors du montage et finalisation de la carte de vol. Je l’avais mise à l’envers par rapport au sens de vol. J’ai du faire un 180° dans le logiciel Betaflight et un remappage des moteurs.

Les moteurs m’ont réellement impressionnés. Ils ont pas mal de poussée et la consommation reste maîtrisée. A voir aussi sur la longueur dans le temps, vu les nombreux retours sur des aimants décollés avec cette série RS chez EMAX.

La carte de vol est franchement très agréable à travailler. Avec le XM+, le RSSI est récupéré par la voie 16 et apparaît en haut de votre OSD. Au top!

Seul point négatif de la carte, ce sont les soudures qui ne tiennent pas sur tous les GND et les -. Un problème connu qui n’est pas encore résolu. Pour pouvoir souder il vous faudra passer un sur autre mélange de soudure.

Bons vols!

Tuning PID Blackbox

Tuning PID avec BlackBox sur CleanFlight/BetaFlight

Comme il y a eu une question sur le paramétrage des PID sur CleanFlight/BaseFlight/BetaFlight et que j’ai proposé d’utiliser “Blackbox” en suivant un article en anglais et que la barrière de la langue posait problème, ben je me suis dit que j’allais traduire l’article en question.
J’ai traduit comme si j’étais l’auteur donc normal que j’utilise la forme “je”.

Tuning PID avec BlackBox

Le tuning des PID est une grande partie des Multicoptères et du vol FPV. A l’origine, ce tuning était le plus souvent un jeu de devinette, d’essai et de plantage: dans lequel vous ajustez les valeurs de PID en observant/repérant les oscillations que fait le multi soit en pilotage LOS, soit en FPV.

L’invention de la Blackbox dans CleanFlight rend le tuning de PID beaucoup plus facile selon moi et il vous permet d’ajuster vos PID d’une manière plus scientifique. Vous pouvez voir ce qui cause les vibration et quelle valeur PID a besoin d’être changée.

Nouveau dans tout ça?

Premièrement, il faut activer la Blackbox dans CleanFlight. Ceci peut être effectué en suivant ce guide (français) (mais c’est pas compliqué à activer…)

Info: Je ne suis pas un expert dans ceci, je partage juste ce qui a fonctionné pour moi. Si vous avez une approche différente de la chose, n’hésitez pas à le dire car ça pourra toujours aider. C’est toujours bien de partager la connaissance (non, c’est pas un clin d’oeil pour Foxxy, c’est réellement dans l’article d’origine Loading...:lol:)

Il y a beaucoup plus de choses à expliquer dans le tuning de PID que ce que j’écris ici mais j’espère que ça vous permettra d’aller de l’avant sur ce long voyage qu’est le tuning de PID.

Qu’est-ce qu’il faut enregistrer dans les logs Blackbox?

Mon test de vol est très simple et ne requière qu’une minute. Bien sûr, vous pouvez aussi simplement enregistrer un vol simple et l’analyser ensuite.
NDR: pensez aussi que suivant les cartes, y’a que 2MB de stockage pour la Blackbox donc la durée d’enregistrement est limitée.

  • Activez le mode Rate (ou acro).
  • Voler quelques secondes en faisant du surplace sans rien toucher, juste en tentant de garder l’altitude.
  • Faites des déplacement gauche et droite (roll) plusieurs fois d’affilée (environ 45° si vous pouvez).
  • Faites quelques “roll” (tour complet)
  • Effectuer des déplacement avant et arrière (pitch) plusieurs fois d’affilée (environ 45° si vous pouvez).
  • Faites quelques “flips” (tour complet)
  • Tournez le multi sur lui-même (yaw) d’environ 45°
  • Faites des tours complets (yaw) quelques fois.

Étapes pour analyser les données de la Blackbox

Contrôle de la performance en général

Avant d’aller dans les PID, je regarde normalement en premier la sortie sur les moteurs. Ceci afin d’être sûr que le multi vole normalement, sinon les données de la Blackbox seront invalides.

Pour faire ceci, il faut regarder les données du premier test, celui ou on vole sans rien toucher. Là, les moteurs devraient avoir des sorties très similaires. Si ce n’est pas le cas, les problèmes sont généralement causés par :

  • CdG (centre de gravité) qui n’est pas au milieu du châssis.
  • Les hélices sont endommagées (suite à crash par exemple).

Si par exemple les moteurs arrières du multi travaillent plus que les moteurs avant, ça pourrait vouloir dire que l’arrière du multi est plus lourd, probablement à cause de la LiPo qui est positionnée trop vers l’arrière.

Zoom in (real dimensions: 1024 x 515)Blackbox 1
Les moteurs arrières travaillent plus que les moteurs avant

S’il y a seulement un des moteurs qui travaille plus que les autres, ça peut potentiellement indiquer une mauvaise hélice, un mauvais moteur ou encore un ESC défectueux.

Mais si les 4 moteurs tournent à une vitesse similaire constante quand le multi fait du surplace, ça veut dire que votre multi est OK (moteurs et hélices sont bons) et qu’il est bien équilibré. Il n’est pas nécessaire que les sorties moteurs soient exactement les mêmes, si elles sont proches, c’est suffisant.

Blackbox 2
Les sorties moteurs sont très similaires à ce niveau et je serais très content avec ça

Diagnostique du tuning PID

Avec un bon tuning de PID, on peut arriver aux résultats suivants:

  • Des traces du gyro lisses, avec le moins possible de bruit et d’oscillation.
  • Sorties moteur lisses – Les moteurs tourneront plus silencieusement et chaufferont moins. Les moteurs et les ESC chaufferont plus si la trace montre beaucoup d’oscillation ou si la sortie moteur ressemble à PacMan. Votre multi consommera aussi plus d’ampères et ça diminuera donc votre temps de vol
  • Les traces du gyro répondent bien aux commandes de la télécommande (RC) et il n’y a pas d’oscillation.

Généralement, j’utilise 2 graphiques avec les contenus suivants :

  • Graph 1: rcCommand, gyro
  • Graph 2: PID_P, PID_I, PID_D, PID_sum

Les contenus sont suffixés avec “Roll”, “Pitch” ou “Yaw” pour savoir de quoi il s’agit. Il est donc possible de les sélectionner séparément.

Graph 1 montre les commandes que vous donnez (rcCommand) et comment le multi réagi à celles-ci (gyro). Le gyro sera affecté par les PID (montrés dans le 2 graphe).
Graph 2 contient les traces des valeurs P, I et D qui sont calculée à l’aide des PID qui sont dans le multi. Voici à quoi devraient ressembler des bonnes traces PID selon moi et comment elles répondent à l’augmentation/réduction des valeurs correspondantes.

  • P – Idéalement, P ne devrait pas causer trop de bruit dans le gyro. Il peut y avoir quelques ondulations et ceci est normal, mais seulement dans une certaine mesure. Si P est trop élevé, vous allez voir le bruit qui augmente et qui se retrouve dans la trace du gyro. Les oscillations de faible fréquence vont aussi augmenter.
  • D – Idéalement, le gain D devrait suivre P. Mais en réalité, il est un peu en avance sur P. Il devrait aussi avoir une magnitude/ampleur similaire à P. Cependant, D est contient généralement beaucoup plus de bruit que P, donc c’est normal de le laisser un peu plus bas, ou alors de diminuer le “Dterm_cut_hz” (variable introduite dans BetaFlight. Lire plus (anglais))
  • I – Pour rester simple, j’ignore généralement I et je l’ajuste sur le terrain. Généralement j’ai des valeurs I qui sont faible, pour autant que le multi ne “glisse” pas ou n’oscille pas à la descente. Certaines personnes recommandent d’y aller franchement pour voir si le multi garde l’angle correctement, et si ce n’est pas le cas, augmenter I. Mais je me suis rendu compte qu’avec une petite valeur de I, c’était mieux quand vous faisiez du vol agressif, le multi semble plus fluide.

Exemples de tuning PID avec BlackBox

Roll/Pitch – P

Clairement, le gain P est trop élevé dans cet exemple.
Quand je bouge le stick du roll, P commence à osciller, et ces oscillations se retrouvent dans la trace du gyro comme vous pouvez le voir (entourée en jaune).
Zoom in (real dimensions: 1024 x 514)Blackbox 3

Maintenant, j’ai descendu P.
Beaucoup mieux, plus d’oscillation constantes dans P et dans le gyro.
Zoom in (real dimensions: 1024 x 513)Blackbox 4

Roll/Pitch – D

Il y a 2 manières d’ajuster ceci, où 2 étapes comme je préfère dire. En plus de regarder dans les données de la BlackBox, vous pouvez aussi regarder dans vos enregistrement FPV pour voir si vous avez des sauts ou autre lorsque vous faites des figures extrêmes (flip/roll). Tant que vous en êtes content, pas besoin d’augmenter D.

Voici un exemple d’un gain D faible.

J’imagine bien que le multi pourrait faire quelques bonds en arrière lors de virages serrés ou de flips.
Zoom in (real dimensions: 1024 x 510)Blackbox 5

Ici, j’ai augmenté le gain pour D. La magnitude/amplitude de D est maintenant plus proche de celle de P. Dans votre cas, vous verrez peut-être plus de bruit, mais j’ai de la chance avec le mien car il n’est pas si mauvais. Il y a des multi qui ont plus de bruit que d’autres, ceci dû à plein de raisons différentes, soit électriques ou encore mécaniques.

Maintenant, j’irais dehors pour voler et voir s’il y a toujours des rebonds. Si c’est le cas, encore augmenter un peu plus D. Sinon, le laisser tel quel.

Zoom in (real dimensions: 1024 x 512)Blackbox 6

Un autre bon exemple serait le graph “Roll/Pitch P”, j’ai aussi ajusté (augmenté D) sur le 2e test.

Yaw P et D?

Pratiquement la même chose que pitch et roll, augmenter P améliorera la réponse du yaw, mais pourrait aussi faire aller trop loin. Si vous avez du glissement dans le yaw, il faut augmenter I. Mais s’il n’y en a pas, laissez I à une valeur basse.

Le P yaw montre quelques oscillations dans le graphe mais c’est complètement normal et ne semble pas affecter plus que ça le vol. Les oscillations existent dans le yaw parce que le multi n’a pas la plus forte autorité du yaw (NDR: “Yaw authority” en anglais mais pas facile à traduire correctement…)

J’ai également remarqué qu’avec la même configuration, un châssis plus petit et des hélices avec moins de pitch ou des moteurs avec un KV plus élevé, cela sortait des traces yaw plus propres. Ceci indique donc que c’est lié à l’autorité du yaw (NDR: Je pense que le rédacteur originel de l’article voulait parler de la sensibilité avec laquelle on pouvait tourner en yaw. Plus il y a de pitch sur les hélices ou un haut KV, plus on peut tourner franchement).

Voici un graphique de mon EVO250 avec des moteurs 1960KV et des hélices 6045.
Zoom in (real dimensions: 1024 x 513)Blackbox 7

Et ça, c’est mon Ghost220 avec des moteurs 2300KV et des hélices 5045.
Zoom in (real dimensions: 1024 x 511)Blackbox 8

Les 2 multi volent parfaitement! l’oscillation dans le yaw ce n’est pas la fin du monde.
Le bruit disparaît sur mon 250 lorsque je diminue le P du yaw mais le multi devient moins réactif et plus doux, ce que je n’aime pas.

Voilà donc pour la traduction de l’article :)
J’espère que ça pourra vous aider!!

Traduit de l’anglais par LuluTchab pour le forum Multi-Voltige, avec l’aimable autorisation d’Oscar Liang.

Lien vers l’article d’origine PID TUNING WITH BLACKBOX LOGS – THE BASICS

F3U Belgian Championship: Les changements et le premier round – DMC Diest

La saison F3U 2017 présente quelques changements par rapport à l’année dernière. Nous, allons  jeter un coup d’œil au calendrier, au nouveau staff et les nouveaux règlements pour cette année.

Calendrier F3U 2017

La saison de 2017 compte six rounds, un de plus que l’année dernière. Le round supplémentaire sera au Eeklose Modelluchtvaart en Octobre.

Les différents rounds pour 2017 sont :

  1. Diest Model Club (DMC) 14/05/2017
  2. Model Club Chaufour (MCC) 25/06/2017
  3. Club Aéromodélisme Villers-La-Loue (CAV) 09/07/2017
  4. Model Aero Club Herentals (MACH) 03/09/2017
  5. Model Club Havay (MCH) 24/09/2017
  6. Eelkose Modelluchtvaart (EML) 15/10/2017

Vous pourrez trouver plus d’informations sur le site de la fédération: fpv-racing.be calendar

Staff

Pour cette saison il y a eu un changement dans les Directeurs Sportifs. Tim Mertens est remplacé par Bart Geybels. Ce dernier est un pilote actif dans le Diest Model Club et a gagné en Starter F3U l’année dernière. Cette année il volera en Open et en plus il sera le directeur Sportif néerlandophone. J’aimerais remercier Tim Mertens pour son temps et ses efforts lors de la saison dernière et souhaiter tout le meilleur à Bart Geybels pour sa nouvelle fonction cette année !

Règlement

En plus d’une date supplémentaire au calendrier, il y a eu quelques changements dans les règlements. Cette année tous les pilotes pourront voler tout au long de la journée de course, afin d’augmenter le nombre de vols pour chaque pilote.

A chaque tour de vols, le pilote reçoit des points basés sur son temps en comparaison avec le temps le plus rapide ce tour. Après les premiers trois tours de vols auquel on aura déduit le plus mauvais résultat de chacun, on redistribue les pilotes dans chaque pool en fonction de leurs temps. Cela permet aux pilotes de même niveau de voler dans une série qui sera plus démonstrative et où chacun pourra se frotter à ses camarades.

Lors de la 1er manche, les séries Open et Starter ont été ainsi mélangées par niveau de temps, ce qui permet aux pilotes plus débutants limités à des batteries 3S de se frotter aux pilotes Open les plus lents tout en maintenant la qualité de vols pour tous.

En fin de journée, les points accumulés tout au long de la journée permettent de définir le classement du jour. Au fur et à mesure de la journée le niveau des séries se resserrent, pour obtenir un « ensemble de finales » entre tous les pilotes de même niveaux. Un point non négligeable est qu’un certain nombre de plus mauvais résultats est déduit pour tous (selon les tours de vols de la journée effectués), ce qui permet à chacun d’avoir un ou deux ratés au cours de sa journée sans jamais être éliminé.

F3U Championnat Belge Diest starting grid

Racing quads au starting grid du F3U Championnat Belge Diest

Après quelques discussions sur la saison 2016, les cas de crash en cours de vols sont également revus: si deux pilotes s’accrochent et qu’un d’entres eux ne peut repartir, les deux pilotes impliqués sont stoppés et revoleront en fin de série. En cas de nouveau crash au cours du revol, ils seront tous deux disqualifiés pour cette série et recevront le temps maximum prévu en cas de crash.

First round: Diest Model Club

Les Drones racers du Championnat de Belgique F3U (FPV-racing) étaient au départ de la 1er manche à Diest le 21/5/2017. La plupart des pilotes arrivent au rendez-vous fixé à 8h00 pour commencer par le contrôle technique. C’était une belle journée pour commencer cette 2e saison de Championnat, avec presque peu de vent et un soleil éclatant ! Le club de Diest dispose d’une magnifique piste FPV permanente pour cette course. C’est un mélange parfait de virages, de lignes droites…il y a même une énorme structure au centre qui permet un croisement via un passage inférieur et supérieur.

F3U Track Diest

F3U Championnat Belge racing track Diest

Après avoir enregistré les 37 pilotes (13 Starter/24 Open) et une courte reconnaissance, le premier briefing des débuts de saison. Bart Geybels et Fabrice Facchin expliquent les changements dans les règlements pour cette saison et les courses d’automobiles peuvent commencer !

L’introduction du Tramp d’ImmersionRC VTX comme VTX obligatoire, a rendu possible le contrôle et le set up de chaque participant de manière rapide et efficace. Lors des premiers tours nous avons pu nous en rendre compte et le système était parfait et sans interférence. Après avoir vu les premières courses, il était déjà clair que le niveau de pilotage est beaucoup plus haut que l’année dernière.

Les pilotes qui ont commencé dans la série Starter l’année dernière, volent subitement plus vite que certains des pilotes plus expérimentés, ce qui prouve que la série Starter rend le hobby accessible  aux débutants.

Autour de midi chacun a volé deux tours. Le temps pour prendre une pause et manger le lunch, fournis par le club accueillant. Après le break Il faut reprendre le chemin de la course et se lancer dans les trois derniers rounds.

Résultats

Le premier podium de la journée a été présenté à la fin des 5 rounds.

Starter :

1 Florian Facchin
2 Luca Butera
3 Enzo Butera

Open :

1 Vincent Delcommene
2 Maximilien Pellichero
3 Hans Turpyn

En résumé, ce fut un excellent départ pour la nouvelle saison!

Nous vous tiendrons bien sur informé!

Prochaine étape : le 25 juin au MCC.

 

Blade torrent 110 Banner

Blade Torrent 110 FPV

Présentation

Blade (HorizonHobby), nous propose son nouveau Blade Torrent 110. Petit  quad a l’allure hyper sympa au format 110 mm, livré complet en version BNF (bind and fly) pour les possesseurs de radio Spektrum.

Tant sur l’emballage que sur le Torrent en lui même, la qualité de finition est au rendez vous comme souvent chez Horizon Hobby.

J’ai du faire vite pour pouvoir l’acquérir(et oui ils partent comme des petits pains). Merci à MCM Skyshop d’avoir eu la gentillesse de m’en mettre un de coté!

Blade torrent 110 vue face

Pour ceux qui connaissent le Blade inductrix, la ressemblance est frappante. Nous retrouvons le même principe de montage et de protection des hélices. Les protections sont un rien souple, ce qui permet lors de crash de ne pas casser sur le 1er choc.

Cela dit, comme mentionné dans la vidéo, elles font très bien leur travail, et cela m’a permis de voler et crasher pas mal sans casser une seule hélice!

Blade torrent 110 iso

Dans la boite vous trouverez en plus du Blade torrent 110, un sachet comprenant une clé a 6 pans, des colsons,du double face,de la visserie de rechange et un beau petit manuel très clair.

Blade torrent 110 unboxing

Blade torrent 110 down

Spécifications

  • Châssis carbone de 2 mm d’épaisseur au format 110 mm
  • Moteurs 1104 – 7600 kv
  • Carte de vol Spektrum micro F3 pré configurée avec Betaflight
  • Esc 4 en 1 Blheli de 6 ampères
  • Transmetteur vidéo Spektrum mini vtx en 5,8 ghz 25mw
  • Camera 600 tvl avec un fov de 120° ajustable de 0° a 35° d’inclinaison
  • Récepteur radio avec télémétrie Spektrum serial
  • Hélices  tripale 2 pouces
  • Alimentation : 2S et 3S

Petit tour du proprio

Le transmetteur vidéo est installé dans la partie supérieure de la canopy avec l’antenne de type ‘bâton’ souple qui sort directement. Le réglage de fréquence de celui-ci se fait directement au dessus de la canopy via un bouton, et vous pourrez contrôler votre channel via les petites LED qui sont juste à coté.

La caméra est une 600 tvl avec un fov de 120°. L’image est très correcte pour une caméra de ce format. Elle repose sur un support réglable qui vous permettra de choisir la position idéale suivant votre type de spot/vol très simplement et rapidement! J’apprécies tout particulièrement!

Petite précision, après un crash assez important, j’ai eu l’apparition de lignes dans l’image(visibles dans la vidéo)

Alors que avant j’avais vraiment une image très claire et franche.Investigation pour définir s’il s’agit de la cam ou du vtx….

Blade torrent 110 vtx

Blade torrent 110 rx

Concernant la motorisation, les 1104 sont bien finis et son parfaitement protégés tout comme les hélices grâce aux protections. Donc à moins de vous prendre un mur full throttle, je ne vois pas trop comment les abîmer 😀

Cependant il y a une vérification a faire dès la réception de votre Blade torrent 110. Si vous retournez la machine, vous pourrez vous rendre compte que le rotor tient au stator non pas avec un clips comme la plupart du temps mais avec un tout petit écrou(carré)

Je m’en suis rendu compte en vol……oui oui….quand j ai vu mon hélice(et pas que) passer devant la caméra. Le rotor s’était fait la malle étant donné que j avais perdu un de ces petits écrous. Et quelque vols plus tard un deuxième. Peut être la faute a pas de chance, cependant je conseille de vérifier ce point avant de commencer à utiliser la machine. Une petite pointe de Loctite bleu et le tour est joué.

En 2s cela ne pose pas de soucis, mais en 3s, lors de coup de gaz les rotors s’évadent lol.

Blade torrent 110 motor

 

Mise en place rx radio

Le Blade torrent 110 est d’origine fournis avec un récepteur Spektrum serial(qui correspond au SBUS chez Frsky)

Il permet aux possesseurs de radio Dsmx* de recevoir également des infos de télémétrie

Blade torrent 110 rx 2

Etant possesseur d’une Taranis, j’ai donc opté pour la mise en place d’un  Xm+. L’installation est très simple et ne nécessite que 3 points de soudure. Il suffit de couper le câble venant de la fc ou était raccordé le récepteur Spektrum et de ressouder directement sur le Xm+

Blade torrent 110 frsky

Une fois l’opération effectuée, n’oubliez pas d’aller sur Betaflight et de définir le type de récepteur. Une fois vos réglages d’inter et modes de vols effectués, votre Blade torrent 110 est prêt!!

Blade torrent 110 Betaflight

Petite précision pour pouvoir connecter la f3 sur Betaflight via le micro USB, j’ai du dévisser une des vis de la canopy qui gène.Elle est juste devant au dessus mais la partie plastique de mon câble USB venait buter contre et du coup il était assez compliqué de connecter la fc.

Blade torrent 110 vue F3

Et en vol ….ça dit quoi…..

Eh bien en vol c est un pur plaisir ce petit Torrent!!!! Aussi bien dans le jardin en 2s pour les petits vols tranquille( tranquille…ça avance déjà pas mal, voyez plutôt dans la vidéo) que sur les spots plus grand en 3s le comportement est top!

Dès le décollage on se sent vraiment a l’aise. Très stable et très sain et ce, autant en manuel qu’en stabilisé. De ce fait le Torrent pourra très bien convenir à un débutant. La machine est vraiment très précise et est vraiment bien lockée sur tout les axes et ce sans n’avoir rien modifié aux pids dans Betaflight. Chacun réglera bien entendu ses rates par rapport à ses habitudes en vol.

Avec une lipo de 1000 mah en 2s le vol dure entre 3 et 4 minutes. Comptez 3 minutes maximum avec une 3s de 500 mah

Vidéo

Conclusion

Le Blade torrent 110 est vraiment LA machine à avoir dans sa flotte. Hyper bien finie et pratique de par son format. Vous pourrez l’emporter partout et faire, de chaque endroit un minimum exploitable, un super spot de vol!!

Il conviendra parfaitement au vol fun de proximité en extérieur et est aussi, à coup sur, le bon investissement pour la future saison indoor. Et là vous vous dites….NEEEED….Je comprends 😀

Lien utile Blade torrent 110

Bons vols à tous et à très bientôt,

Redeos

Episode 8 débutants banner

Tuto pour les débutants – Episode 9 – Se crasher et réparer

Épisode 9 : se crasher et réparer

Ce à quoi vous serez confronté couramment si vous vous crashez :

  • Un axe tordu
  • L’angle moteur/pare-feu cassé
  • Boue dans le moteur
  • Des servos arrachés
  • Le signal de contrôle, des fils ou des hélices détachés
  • Des hélices abîmées, pliées ou cassées
  • Fuselage cassé ou abîmé.
  • Batterie endommagée (très dangereux)

Que faire si vous vous crashez ?

Avant tout, restez calme ! Rappelez-vous, tout le monde se crashe ! Après  votre crash, vérifiez votre CRAP

Surfaces de contrôle – Tirez sur tout, assurez-vous que tout bouge comme il faut.

Rayures, déchirures, griffures – Examinez attentivement le corps de votre avion pour chercher les déchirures, les griffures ou les pliures

Angles – Cherchez les faiblesses dans la structure. Vérifier l’angle de votre queue et assurez-vous qu’il ne soit pas tordu. Assurez-vous que les angles des zones réparées soient les mêmes qu’avant le crash. Même  si ce n’est pas une surface de contrôle.

Système d’alimentation –  Vérifiez toutes les connections électroniques et assurez-vous que tout fonctionne. Faites tourner le moteur à la main et assurez-vous qu’il tourne librement.

Voyons ce qu’il y a á faire pour chacun de ces problèmes :

Un axe tordu:

  1. Les vibrations peuvent affecter négativement les performances de votre avion.
  2. Il est rare  de pouvoir le remettre droit. C’est mieux de le remplacer ou de changer tout le moteur.

Angle moteur ou pare-feu abîmé :

  1. D’habitude on peut le réparer avec de la colle chaude ou du CA.
  2. Retirez le moteur, réparer et replacer le moteur.

Boue dans le moteur :

  1. Vous le remarquerez quand vous ferez tourner le moteur à la main.
  2. Retirez la cloche et nettoyez.

Servos arrachés :

  1. Remplacez-le

Signal de contrôle, fils ou hélices détachés :

  1. Resserrer ou réparer

Hélices abîmées, pliées ou cassées :

  1. Remplacez-les

Fuselage cassé  ou abîmé :

  1. Réparez avec du tape, de la colle chaude ou de la mousse CA.
  2. Utilisez de l’eau chaude pour redonner la forme de départ.
  3. Plus de colle ne signifie pas plus de solidité. Une fine couche de colle sur un joint fin c’est bien.

Batterie endommagée (très dangereux)

  1. Debarrassez-vous en…Recyclez.
  2. Si vous n’êtes pas sûr qu’elle est abîmée, vérifiez fréquemment le voltage des cellules

Si votre avion a été construit par un constructeur réputé, les pièces de remplacement peuvent facilement être rachetées dans votre boutique de modélisme habituel.

Essayez d’avoir toujours des hélices de réserve pour votre avion.

Prévenir les crash : Choses  qui causent des crash

  1. Négliger votre check up d’avant vol. Voir épisode  4 décoller  et atterir.
  2. Trop de vent.
  3. Piloter un avion trop sophistiqué pour vous (voir épisode  1 choisir un avion)
  4. Être distrait, regarder ailleurs.
  5. Voler hors de portée /être désorienté.
  6. Voler trop près d’objets ou passer derrière des objets.
  7. Champs de vol trop petit.

Avant tout, n’ayez pas peur de réparer votre avion. Soyez créatif dans vos réparations. Faites des réparations simples.

Les zones endommagées peuvent souvent être recouvertes stratégiquement par des décorations. S’il vole, vous avez réussi Rappelez-vous : se crasher fait partie de la pratique de ce hobby.

Article traduit et reproduit avec l’accord de Flite test.

Vous pouvez trouver l’intégralité de l’article d’origine en anglais

http://flitetest.com/articles/beginner-series-crashing-and-repairing

Essai du DJI Phantom 4 advanced

Introduction

Chez Dji, comme dans la plupart des marques automobiles on aime bien segmenté ses différentes gammes de produits.  Dans la gamme Phantom, 4e génération, il y a le Phantom 4, qui n’est plus produit, le Phantom 4 pro, et récemment est sorti le Phantom 4 advanced.

Nous avons reçu en prêt un Phantom 4 advanced de chez DJI, notez que celui -ci nous as été confié dans un état pas très propre, du au précédent journaliste.

Comparatif

Nous allons déjà commencer par distinguer les différences entre ces trois modèles:

Banner comparatif DJI Phantom 4 advanced

Appareil

Poids (batterie et hélices incluses) 1368 g 1388 g 1380 g
Vitesse ascensionnelle max. Mode S : 6 m/s
Mode P : 5 m/s
Mode S : 6 m/s
Mode P : 5 m/s
6 m/s (Mode Sport)
Vitesse de descente max. Mode S : 4 m/s
mode P : 3 m/s
Mode S : 4 m/s
mode P : 3 m/s
4 m/s (Mode Sport)
Vitesse max. 72 km/h  (Mode S) ; 58 km/h (36 mph) (Mode A) ;
50 km/h  (Mode P)
72 km/h  (Mode S) ; 58 km/h  (Mode A) ;
50 km/h  (Mode P)
20 m/s (Mode Sport – 72 km/h – 45 mph)
Angle d’inclinaison max. Mode S : 42°
Mode A : 35°
Mode P : 25°
mode S : 42°
mode A : 35°
mode P : 25°
mode S : 42°
mode A : 35°
mode P : 15°
Vitesse angulaire max. 250°/s (mode S); 150°/s (mode A) 250°/s (mode S); 150°/s (mode A) 200°/s (mode S); 150°/s (mode A)
Temps de vol max. Environ 30 minutes Environ 30 minutes Environ 28 minutes
Plage de températures de fonctionnement 0° à 40° C (32° à 104° F) 0° à 40° C (32° à 104° F) De 0° à 40°C (32° à 104° F)
Plage de précision du vol stationnaire Verticale : ± 0,1 m (avec Vision Positioning) ; ± 0,5 m (avec GPS Positioning)
Horizontale : ± 0,3 m (avec Vision Positioning) ; ± 1,5 m (avec GPS Positioning)
Verticale : ± 0,1 m (avec Vision Positioning) ; ± 0,5 m (avec GPS Positioning)
Horizontale : ± 0,3 m (avec Vision Positioning) ; ± 1,5 m (avec GPS Positioning)
Verticale:
+/- 0.1 m (lorsque le Vision Positioning System est activé) ou +/- 0.5 m
Horizontale:
+/- 0.3 m (lorsque le Vision Positioning System est activé) ou +/- 1.5 m

Caméra

phantom 4 advanced caméra

Capteur CMOS 1″
Pixels effectifs : 20M
CMOS 1″
Pixels effectifs : 20M
1/2.3” CMOS
Pixels effectifs : 12.4 M
Objectif FOV 84°, 8,8 mm / 24 mm (35 mm format équivalent),
f/2,8 – f/11
mise au point automatique à 1 m – ∞
FOV 84°, 8,8 mm / 24 mm (35 mm format équivalent),
f/2,8 – f/11
mise au point automatique à 1 m – ∞
FOV de 94°, 20 mm (équivalent au format 35 mm), f/2.8, focus à l’∞
Plage ISO Vidéo :
100 – 3200 (Auto)
100 – 6400 (Manuel)
Photo:
100 – 3200 (Auto)
100- 12800 (Manuel)
Vidéo :
100 – 3200 (Auto)
100 – 6400 (Manuel)
Photo :
100 – 3200 (Auto)
100 – 12800 (Manuel)
  • 100 – 3200 (vidéo)
  • 100 – 1600 (photo)
Vitesse d’obturation mécanique 8 – 1/2000 s 8 – 1/2000 s
Vitesse d’obturation électronique 8 – 1/8000 s 8 – 1/8000 s 8 s à 1/8000 s
Taille max. de l’image Proportion 3:2 : 5 472 × 3 648 ; Proportion 4:3 : 4 864 × 3 648 ; Proportion 16:9 : 5 472 × 3 078 Proportion 3:2 : 5 472 × 3 648 ; Proportion 4:3 : 4 864 × 3 648 ; Proportion 16:9 : 5 472 × 3 078 4000×3000
Taille d’image PIV (Photo In-video) 4096×2160(4096×2160 24/25/30/48/50p)
3840×2160(3840×2160 24/25/30/48/50/60p)
2720×1530(2720×1530 24/25/30/48/50/60p)
1920×1080(1920×1080 24/25/30/48/50/60/120p)
1280×720(1280×720 24/25/30/48/50/60/120p)
Proportion 16:9
・5248 × 2952(3840 × 2160 24/25/30p,2720 × 153024/25/30p,
1920 × 1080 24/25/30p, 1280 × 720 24/25/30p)
・3840 × 2160(3840 × 2160 48/50p,2720 × 1530 48/50p,
1920 × 1080 48/50/60p,1280 × 720 48/50/60p)Proportion 17:9
・4896 × 2592 (4096 × 2160 24/25/30p)
・4096 × 2160 (4096 × 2160 48/50p)
Modes de photographie Prise unique
Rafale : 3/5/7/10/14 clichés
Bracketing d’exposition(AEB) : 3/5 clichés en bracketing à 0,7 EV
Intervalle : 2/3/5/7/10/15/30/60 s
Prise unique
Rafale : 3/5/7/10/14 clichés
Bracketing d’exposition(AEB) : 3/5 clichés en bracketing à 0,7 EV
Intervalle : 2/3/5/7/10/15/30/60 s
Prise de vue unique
Mode rafale : 3/5/7 photos
AEB (Auto Exposure Bracketing) : 3/5 images ajustées à 0,7 EV
Intervalle
HDR
Modes d’enregistrement vidéo H.265
C4K : 4096×2160 24/25/30p @100Mb/s
4K : 3840×2160 24/25/30p @100Mb/s
2,7K : 2720×1530 24/25/30p @65Mb/s
2,7K : 2720×1530 48/50/60p @80Mb/s
FHD : 1920×1080 24/25/30p @50Mb/s
FHD : 1920×1080 48/50/60p @65Mb/s
FHD : 1920×1080 120p @100Mb/s
HD : 1280×720 24/25/30p @25Mb/s
HD : 1280×720 48/50/60p @35Mb/s
HD : 1280×720 120p @60Mb/sH.264
C4K : 4096×2160 24/25/30/48/50/60p @100Mb/s
4K : 3840×2160 24/25/30/48/50/60p @100Mb/s
2,7K : 2720×1530 24/25/30p @80Mb/s
2,7K : 2720×1530 48/50/60p @100Mb/s
FHD : 1920×1080 24/25/30p @60Mb/s
FHD : 1920×1080 48/50/60p @80Mb/s
FHD: FHD : 1920×1080 120p @100Mb/s
HD : 1280×720 24/25/30p @30Mb/s
HD : 1280×720 48/50/60p @45Mb/s
HD : 1280×720 120p @80Mb/s
H.265
C4K : 4096×2160 24/25/30p @100Mb/s
4K : 3840×2160 24/25/30p @100Mb/s
2,7K : 2720×1530 24/25/30p @65Mb/s
2,7K : 2720×1530 48/50/60p @80Mb/s
FHD : 1920×1080 24/25/30p @50Mb/s
FHD : 1920×1080 48/50/60p @65Mb/s
FHD : 1920×1080 120p @100Mb/s
HD : 1280×720 24/25/30p @25Mb/s
HD : 1280×720 48/50/60p @35Mb/s
HD : 1280×720 120p @60Mb/sH.264
C4K : 4096×2160 24/25/30/48/50/60p @100Mb/s
4K : 3840×2160 24/25/30/48/50/60p @100Mb/s
2,7K : 2720×1530 24/25/30p @80Mb/s
2,7K : 2720×1530 48/50/60p @100Mb/s
FHD : 1920×1080 24/25/30p @60Mb/s
FHD : 1920×1080 48/50/60p @80Mb/s
FHD: FHD : 1920×1080 120p @100Mb/s
HD : 1280×720 24/25/30p @30Mb/s
HD : 1280×720 48/50/60p @45Mb/s
HD : 1280×720 120p @80Mb/s
UHD: 4096×2160 (4K) 24 / 25p
3840×2160 (4K) 24 / 25 / 30p
2704×1520 (2.7K) 24 / 25 / 30p
FHD: 1920×1080 24 / 25 / 30 / 48 / 50 / 60 / 120p
HD: 1280×720 24 / 25 / 30 / 48 / 50 / 60p
Bitrate de stockage vidéo 100 Mb/s 100 Mb/s 60 Mb/s
Systèmes de fichiers pris en charge FAT32 (≤ 32 Go); exFAT (> 32 Go) FAT32 (≤ 32 Go); exFAT (> 32 Go) FAT32 ( ≤ 32 GB ); exFAT ( > 32 GB )
Photo JPEG, DNG (RAW), JPEG + DNG JPEG, DNG (RAW), JPEG + DNG JPEG, DNG ( RAW )
Vidéo MP4/MOV (AVC/H.264;HEVC/H.265) MP4/MOV (AVC/H.264;HEVC/H.265) MP4 / MOV (MPEG – 4 AVC / H.264)
Cartes SD prises en charge Micro SD, capacité max. : 128 Go.
Vitesse d’écriture ≥15MB/s, Classe 10 ou type UHS-1 minimum
Micro SD, capacité max. : 128 Go.
Vitesse d’écriture ≥15MB/s, Classe 10 ou type UHS-1 minimum
Micro SD, Capacité max. : 64Go. Class 10 ou type UHS-1 minimum
Plage de températures de fonctionnement 0° to 40° C (32° to 104° F) 0° to 40° C (32° to 104° F) 0 ° C à 40 ° C (32° à 104° F)

Nacelle

Plage réglable Inclinaison verticale : de -90° à +30° Inclinaison verticale : de -90° à +30° Inclinaison verticale : -90° to +30°
Précision du contrôle angulaire ±0.02° ±0,01° ±0,01°

Radiocommande

phantom 4 advanced Télécommande

Fréquence de fonctionnement 2.400 – 2.483 GHz 2,400 – 2,483 GHz et 5,725 – 5,825 GHz 2,400 GHz à 2,483 GHz
Distance de transmission max. 2.400 – 2.483 GHz (sans obstacle ni interférence)

CE : 3,5 km

2,400 GHz – 2,483 GHz (espace dégagé, sans interférences)

Conformité CE : 3,5 km (2,2 milles)

5,725 GHz – 5,825 GHz (espace dégagé, sans interférences)

Conformité CE : 2 km (1,2 mi)

Norme CE: 3.5 km  (Sans obstacles ni interférences)
Plage de températures de fonctionnement 0° to 40° C (32° to 104° F) 0° to 40° C (32° to 104° F) 0 ° C à 40 ° C (32° à 104° F)
Puissance de l’émetteur (EIRP) 2.400 – 2.483 GHz

CE : 17 dBm

2,400 GHz – 2,483 GHz

CE : 17 dBm

5,725 GHz – 5,825 GHz

CE : 14 dBm

CE: 17 dBm
Ports de sortie vidéo GL300E : HDMI
GL300C : USB
GL300E: HDMI
GL300F: USB
USB
Support pour appareil mobile GL300E : écran intégré (de 5,5 pouces, 1920 × 1080, 1000 cd/m2, Système Android, 4Go RAM + 16Go ROM)
GL300C : Tablettes et téléphones
GL300E : écran intégré (de 5,5 pouces, 1920 × 1080, 1000 cd/m2, Système Android, 4Go RAM + 16Go ROM)
GL300F : Tablettes et téléphones
Pour tablette ou téléphone

Vision System

phantom 4 advanced Vision System

Vision System Système de détection optique avant
Système de détection optique inférieur
Système optique avant
Système optique arrière
Système optique inférieur
Système optique avant
Système optique inférieur
Plage de vitesse ≤ 50 km/h (31 mph) à 2 m (6,6 pieds) au-dessus du sol ≤ 50 km/h (31 mph) à 2 m (6,6 pieds) au-dessus du sol ≤10 m/s ( à 2 m au-dessus du sol )
Plage d’altitude 0-10 m (0-33 pieds) 0-10 m (0-33 pieds) De 0 à 10 m (0 – 33 feet)
Portée de fonctionnement 0-10 m (0-33 pieds) 0-10 m (0-33 pieds) De 0 à 10 m (0 – 33 feet)
Portée de détection d’obstacles 0,7 à 30 m (2 à 98 pieds) 0,7 à 30 m (2 à 98 pieds) 0,7 m à 15 m (2 à 49 pieds)
FOV Avant : 60° (horizontal), ±27° (vertical)
Inférieur : 70° (avant et arrière), 50° (gauche et droite)
Avant : 60° (Horizontal), ±27° (Vertical)
Arrière : 60° (Horizontal), ±27° (Vertical)
Inférieur : 70° (Avant et arrière), 50° (Gauche et droite)
Avant : 60° (Horizontal), ±27° (Vertical)
Inférieur : 70° (Avant et arrière), 50° (Gauche et droite)
Fréquence de mesure Avant : 10 Hz
Inférieur : 20 Hz
Avant : 10Hz
Arrière : 10 Hz
Inférieur : 20 Hz
Avant : 10Hz
Inférieur : 20 Hz
Conditions de fonctionnement Surfaces régulières et bien éclairées (> 15 lux) Surfaces régulières et bien éclairées (> 15 lux) Surface régulière et bien éclairée (Lux > 15)

Système de détection infrarouge

Plage de détection d’obstacles 0,2 à 7 m (0,6 à 23 pieds)
FOV 70° (Horizontal), ±10° (Vertical)
Fréquence de mesure 10 Hz
Conditions de fonctionnement Surface avec matériau à réflexion diffuse, et réflectivité > 8 % (comme les murs, les arbres, les humains, etc.)

Batterie de Vol Intelligente

phantom 4 advanced Batterie

Capacité 5870 mAh 5 870 mAh 5 350 mAh
Énergie 89,2 Wh 89,2 Wh 81,3 Wh
Poids net 468 g 468 g 462 g
Plage de températures de fonctionnement De 5 à 40 °C (41 à 104 °F) De 5 à 40 °C (41 à 104 °F) 14° à 104° F ( -10° à 40° C )

En résumé, la différence entre le Phantom 4 advanced et le pro n’est pas énorme. On a un juste un capteur infrarouge en moins et une infime différence pour le capteur vidéo.  Le pro a une liaison 5.8Ghz que n’as pas le advanced. La différence du poids de batterie de 20g. Bref, à part le prix…

Vidéo

RAW, Vue en descente, 2.7k, vent 18 km/h

RAW, Tour du proprio, 2.7k, vent 12km/h

Les modes de vol vus par Alex Cipriani

Pour qui? Pourquoi?

En Belgique, on le rappelle, il faut un permis pour faire voler un appareil de plus de 1Kg. Il faut aussi l’immatriculer. Ne perdez pas de vue ces obligations si vous décidez de franchir le pas et de l’acheter.

Le photographe ou vidéaste amateur, trouvera dans le DJI Phantom 4 advanced un compagnon idéal pour donner une nouvelle dimension à ses créations. la 2,7k permets déjà de se rapprocher du monde professionnel avec une aisance toute particulière.

Sans a voir essayé la version de télécommande GL300E avec écran intégré, je conseille fortement de partir dans cette direction pour le rapport poids encombrement au bout de vos mains. Ne pas négliger l’achat de batteries supplémentaires car une fois en l’air, on a toujours envie de plus…

Le fait d’être couvert par l’assurance optionnelle DJI Care est un solide plus!

Liens utiles

Le Phantom 4 advanced sur la boutique DJI

Le DJI Care

Bons vols!