Hubsan H109s X4 pro Test

Le marché des quadricoptères est hyper saturé. On y retrouve aussi bien des brols que des machines hyper élitistes. Mais il permet aussi de faire de bonnes découvertes comme ce Hubsan H109s X4 pro.

Présentation

Le Hubsan H109s X4 pro est un quadricoptère destiné à la prise de vue pour les amateurs. Il est équipé d’un système de retour vidéo en 5,8ghz de type non propriétaire. Ce qui veut dire qu’avec n’importe quel récepteur 5,8ghz connecté à un écran ou à des lunettes, vous pourrez vivre l’expérience du vol en immersion (FPV). L’appareil est équipé d’un GPS rendant ses déplacements sécurisés et, dans le cas où vous ne distinguez plus la direction de votre mouvement quand vous volez à vue, il suffit de le rappeler à son point de décollage.

Hubsan H109s X4 pro unboxing

Camera

La caméra destinée à la prise de vue permet d’enregistrer avec une résolution de 1080p en 30 fps via un capteur de 12 mégapixels. Aucun réglage n’est possible depuis la caméra. Le connecteur est de type Mini-USB.

Le support de caméra accepte sans broncher tout autre type de caméra au format Gopro. Notez, par ailleurs, qu’un modèle de nacelle pour smartphone est livré avec.

Dans la version “avancée”, la nacelle de la caméra est une nacelle de type 3 axes, contrairement à celle que j’ai reçue qui est un modèle à 1 axe.

Hubsan H109s X4 pro Cam

Batterie

La batterie de Type LIPO est une batterie classique de 7000mAh 25C 11.1V. Les connecteurs d’équilibrage sont en JST et ceux de l’alimentation en XT60. Le design de la batterie n’a rien de spécial, on reste dans le milieu du modélisme pour tous.

Hubsan H109s X4 pro LIPO

Télécommande

La télécommande est très complète et vous évitera de passer par un smartphone ou une tablette supplémentaire, ce qui réduit le poids entre les mains, d’une part, et, d’autre part, limite aussi votre investissement au cas où votre tablette ou smartphone, est déclaré obsolète.

Pour remplacer les piles rechargeables, j’ai décidé de placer une LIPO 1000 mAh 3s. La fiche XT60 a été remplacée par celle présente sur le support à piles.

Hubsan H109s X4 pro Télécommande

Connecteurs

Le connecteur vidéo est de type RP-SMA et vous recevez une antenne de type bâton. On note aussi un micro-USB destiné aux mises à jours.

Hubsan H109s X4 pro Ports

En-dessous vous aurez accès aux connecteurs de l’appareil. Fiche pour la vidéo en USB et alimentation en 12v pour un accessoire de type Parachute ou autre.




Hubsan H109s X4 pro vue dessous

Mesures et test

– Diagonale : 370mm

– Poids : 1006g

Vidéo

Conclusion

L’appareil est, selon moi, très performant pour cette gamme de prix. J’ai un peu fouillé sur le net et je n’ai pas trouvé d’équivalent à part le MI drone de chez Xiaomi. Le fait de ne pas être obligé d’utiliser une application de la marque limite aussi les risques à devoir se déplacer avec toutes sortes d’accessoires.

L’autonomie est plus que correcte et les batteries sont facilement trouvables sur Internet.

Le bémol reste la nacelle, qui, à elle seule, gâche tout le plaisir de cet appareil. Si vous l’achetez, je ne peux que vous conseiller de prendre une nacelle de type 3 axes comme celle-ci HAKRC Storm32 3 et de vous imprimer ce support indispensable pour fixer la nacelle sur le X4.

Je recommande ce quadricoptère pour un premier achat. Si vous souhaitez acquérir les bons réflexes avant de passer sur une machine plus chère et plus performante, alors le Hubsan H109s X4 Pro est fait pour vous.

L’appareil est disponible ici Hubsan H109s (Coupon : “Didhubsan”)

Bons vols!

Fatshark Base HD

Fatshark Base HD la rumeur se propage

Premièrement, les Fatshark Base HD sont les dignes successeurs des Fatshark base SD. Une version vite oubliée. Ensuite, les Fatshark Base HD ont des écrans LCD capables de pouvoir restituer en 720p.

Le FOV de cette nouvelle paire de lunettes est inconnu, mais la rumeur parle de 35° comme le précédent modèle.

Spécifications :

  • Ecran LCD 720p
  • LIPO 2S 1000mah
  • Entrée HDMI
  • Port audio/casque
  • Un point d’ajustement intra-pupillaire
  • Ventilateur interne
  • Support 3D
  • Ajustement Luminosité/contraste
  • Système ventouse ou face-plate

Il n’y a pas de DVR intégré, et il faudra recourir à un récepteur externe ou une station, le tout connecté en HDMI. On dirait qu’elles ont été pensées et produites pour la nouvelle génération de retransmission en HD, comme le DJI Mavic ou le système Connex et son Falcore.

Prix annoncé : $350

Review sur YouTube :

Traduit de l’anglais avec l’autorisation d’Oscar Liang

http://intofpv.com/t-new-fpv-goggles-fatshark-base-hd

Vivement plus d’infos! Et hop une review des Rotor Riot!

Bons vols!

Review Eachine Aurora 90

J’étais assez enthousiaste à l’idée de recevoir le Eachine Aurora 90 car sur le papier, elle avait tout pour plaire !

Présentation:

Le design est très inspiré pour ne pas dire copier 🙂 sur le AXC Halo.

L’avantage ici est que celle-ci est proposée complètement montée et configurée chez Banggood pour le tarif très abordable pour une machine de ce genre de 139€.

Le format est de 90mm mais avec les protections d’hélices et on arrive avec une dimension de 11,8 cm de côté et 7 cm de haut.

Le poids sans la lipo 2s 450mah est de 73 gr et une fois celle-ci ajoutée on passe à 109gr.

Le Packaging est très qualitatif et tout est bien protégé.

Eachine Aurora 90 box

Contenu de la boite :

  • Le Eachine Aurora 90

Eachine Aurora 90 vue face

  • une lipo 450 mah 80c en 2s
  • un set de 4 hélices de rechange en plus de ceux déjà montés.
  • le cordon secteur EU
  • un chargeur b3 pro 1-2s
  • set d’outil pour le démontage du châssis
  • le velcro pour la lipo

Eachine Aurora 90 unboxing

  • une notice d’utilisation très bien conçue et détaillée

Eachine Aurora 90 mode d'emploi

Pour les spécifications techniques on retrouve :

  • Des moteurs 1104-7500kv 1-2s
  • Des Helices 2035 quadripales
  • Un esc 4/1 10A blheli_s 16.5 – 1-2 s 4 déjà configuré en dshot600
  • 1 F3 minicube mpu 6000 tournant sur le firmware de l’omnibus F3
  • osd intégré paramétrable dans betaflight 3.1
  • RX intégré (dispo en frsky – flysky – dsmx2)
  • VTX 48 canaux ntsc/pal 25MW en 5.8 g
  • Caméra 600tvl
  • Un led strip à l’arrière paramétrable dans betaflight 3.1

Vidéo :

Vidéo du Maiden en réglage stock :

Après le premier vol, je me suis rendu compte que cette frame n’aimait pas trop le vent qui influence assez fort le comportement en vol !

Au niveau des défauts, j’ai constaté 2-3 choses pas bien grave

  • Les modes de vols étaient mal configurés (armement et mode de vol sur le même inter)
  • Le idle du dshot 600 installé et configuré d’origine est trop bas (5) il faut le monter a 6,5.
  • En mode accro dés que les gaz étaient trop bas sur ma taranis, il tombait comme si j’avais désarmé !  J’ai corrigé ça en tapant cette commande dans le CLI de betaflight < set min_check = 1050 > car il est a 1100 d’origine et le problème a disparu suite à cette correction.

Par contre elle conviendra parfaitement pour de l’indoor, mais on n’est pas du tout sur le même trip qu’un tiny whoop, les performances sont bien supérieures, mais l’encombrement aussi.

Eachine Aurora 90 extérieur

Une machine qui ravira aussi bien le débutant ou l’utilisateur averti ne voulant pas se prendre la tête avec le montage et les multiples configurations nécessaires pour arriver à ce résultat.

J’ai essayé 2 modèles différents de lipo dessus, une 2s 450 mah dinogy 65c et une Lipo 555mAh 2s 30C/60C il n’y a pas pratiquement pas de différence si ce n’est que la 555mah pour 3 gr supplémentaires permet de gagner +- 40 secondes d’autonomie.

Après quelques crashs, je n’ai pas eu de problème particulier sur les protections d’hélices.

Des pièces détachées sont déjà disponibles également ici Spare Parts

Elle demande quelques réglages pour vraiment être parfaite, mais dans l’ensemble, le résultat est très satisfaisant.

Le lien vers l’appareil est ici Aurora 90

Bons vols!

foxeer box banner

Foxeer Box, la guerre des cubes est déclarée!

Juste en passant, voici quelques infos que nous avons réussi à glaner sur la nouvelle cam Foxeer Box.

Foxeer Box

Specifications

Ambrella A12
Sony IMX117
7G 155°F2.8
OLED
Wifi+Bluetooth
microUSB HDMI
stereo Mic
1100mAh unremovable battery
EIS
40*40*40mm
2.5K/60fps, superview 4K/25fps, 1080P/120fps, 180P/60fps superview
IP64 waterproof
Lens protection glass
ISO: 100 200 400 800 1600
Shutter speed for pic: 1/30~60
EV comp: -2.0~2.0

Prix annoncé : 150$

Disponibilité : Avril 2017

C’est promis, dès que nous aurons un exemplaire en main, nous n’hésiterons pas à vous le présenter.

Bons vols!

FIREFLY 7s : la 4K pour moins de 100€

Présentation

Ma Runcam 2 a de super pouvoirs. 🙂 Mais en attendant l’arrivée de la Runcam 3, j’ai craqué pour une énième copie de la Gopro. Ce qui m’a surtout donné envie, c’est ce post sur Facebook où une grosse quantité de personnes s’est ruée sur une  promotion pour une copie à 15€. Copie qui, entre nous soit dit, ne cartonne pas du tout, vu les médiocres résultats observés.

N’étant pas convaincu, j’ai donc un peu fouillé de mon côté et j’ai franchi le pas en me procurant une FIREFLY 7s.

J’ai acheté cette caméra ici Firefly Cam 4K

Spécifications

Sur le papier, le fabricant annonce :

  • Mensurations de 59 (l) * 21 (w) * 41 (h) mm
  • Taille du lcd: 640 (l) * 480 (w)
  • o LED Taille: 64 * 48mm
  • Lentille : 7mm fov 120 °
  • Poids: 70g
  • Capacité de la batterie: 1000mA
  • 2160p @ 24fps (quicktime player requis), 2.5k @ 30fps,1080p @ 60fps, 1080p @ 30fps et 720p @ 120fps, 720p @ 60fps
  • Capteur Sony IMX 078 de 12 méga pixels

Accessoires

Le kit est très complet pour commencer.

FIREFLY 7s accessoires

Je me suis quand-même commandé un kit supplémentaire ici Pack Camera Sport

Vidéo

J’ai voulu faire un test simple. La configuration est à la portée de monsieur tout le monde.

Pour commencer, j’ai fixé la caméra sur un support à ventouse à l’extérieur de la voiture. J’ai activé la compensation gyroscopique et ensuite j’ai refait le trajet en sens inverse sans l’aide électronique. J’ai répété l’opération sur plusieurs terrains de jeux différents, dans le but d’obtenir une réelle comparaison.

Je compte updater de quelques vidéos de vols (aile et quad), une fois que le soleil refera son apparition.

Conclusion

La caméra Firefly 7s me semble un bon compromis après avoir analysé les différents capteurs mis à disposition sur le marché. Je suis d’ailleurs tombé sur un article très intéressant ici Comparatif IMX

Celui-ci remporte la palme qualité/prix/consommation. Finalement il ne faut pas non plus négliger cette dernière. Si vous devez changer de batterie à chaque prise de vue, ce n’est pas intéressant.

Si vous souhaitez la tester sachez qu’elle est disponible ici Firefly Cam 4K

Bons vols!

Le mod autonomie pour le Blade inductrix FPV

Le Blade inductrix FPV est une sorte de Tiny Whoop bien fini en apparence.

Je vous dis “en apparence” et je pèse bien-entendu mes mots, car derrière c’est tout autre chose. Les moteurs, la carte de vol et le système FPV n’ont rien en commun.

En outre, il y avait, avec la première génération de Blade inductrix FPV, un petit soucis d’autonomie. La première génération ne dépassait pas 1 minute 10 avec une nouvelle batterie.

Merci à Max pour le lien de la vidéo

Présentation du mod

Il vous faudra pour réaliser ce mod :

Blade inductrix FPV outils

1 : Commencez par démonter le capot et la carte.

Blade inductrix FPV démontage

2 : Ensuite dessoudez le câble d’alimentation existant

Blade inductrix FPV dessouder

3 : Pour terminer, soudez par le dessous le nouveau câble. Ce dernier sera préalablement coupé à la bonne dimension.

Vue du dessus du connecteur pour la cam AIO.

Vue du dessous du connecteur de la LIPO.

Vidéo

Je ne recommande pas le “shunt” du capteur de tension pour permettre une minute de vol supplémentaire.

Bien entendu, un “jeune” pilote (Padawan) a besoin de cet avertisseur pour s’arrêter à temps et préserver la santé de ses LIPO.

Un tout grand merci à Bill pour son résumé.

Vous pourrez trouver plus d’infos ici Modification Inductrix FPV

Bons vols!

Armattan RaceSpec 210mm 5S Build & Review

En visitant le store Armattan production, je suis tombé sur une frame au design atypique qui a tout de suite attiré mon attention de par son look, sa conception et son approche très différente de ce que l’on peut voir pour le moment ou même en général sur le marché !

Le RACESPEC 210mm

Voir ici pour 71,30$

Le design est signé Ciro Caputo et comme son nom l’indique, c’est une frame qui est taillé pour la race !

Conçu pour du 5 pouces, le design sans compromis est très minimaliste, il est composé d’une main plate unibody d’une épaisseur de 4mm qui a l’originalité d’avoir un renfort à l’avant et à l’arrière qui va d’un moteur à l’autre et sur le centre des renforts, il y a un endroit ou le carbon s’élargit et qui permet d’éviter de créer un point de fragilité et de rupture lors des gros crash et qui rend la frame plus rigide une fois assemblée.

Armattan RaceSpec kit

Le pod central permettant l’intégration des autres éléments choisis est composé de side plate de 2mm, d’une antenna plate de 1,5mm et d’une vtx plate de 1,5mm également.

Par contre sur le modèle que j’ai reçu, l’antenne plate n’est pas parfaitement ajustée et bouge très légèrement une fois la frame assemblée, j’ai du prendre de la colle chaude pour pas que cela vibre une fois en vol.

Il permet de monter une caméra au format standard, d’intégrer un vtx et un rx sans problème.

Le tilt de la caméra est vraiment ajustable jusqu’à l’extrême.

Le poids de la frame complète à vide est de 86 GR.

Le kit visserie est en alu pareil pour les spacer.

Armattan RaceSpec pod

Les composants sélectionnés pour le build:

Carte de vol : HGLRC F3V4 PRO FULL AIO DISPONIBLE ICI 

Moteur : Brother Hobby returner R3 2206-2600kv (4s-5s) DISPONIBLE ICI

ESC : Little Bee Blheli-S 30 amp 3-6s en Multishot DISPONIBLE ICI

Caméra : Foxeer xat 600m HS1177 Lens 2.5 DISPONIBLE ICI

LED / BUZZER MATEK WS 2512B : DISPONIBLE ICI

Hélices : Schubkraft 5,×4,2×3 noir DISPONIBLE ICI

RX : Frsky xsr 2,4ghz 16 canaux en SBUS DISPONIBLE ICI

Lipo 5S : MRP 1300 MAH 65C DISPONIBLE ICI

Antenne TBS Triumph disponible ICI

Armattan RaceSpec pre montage

J’ai choisi une carte Full AIO histoire de faire au plus léger, voici une petit tour du propriétaire car elle vaut largement le détour même si elle n’est pas parfaite(on va revenir sur ce point plus tard).

Armattan RaceSpec AIO

Cette carte permet de s’affranchir d’un PDB, d’un OSD et d’un vtx qui ajoute du poids, et rend le câblage plus compliqué et les configurations multiples, ici tout est inclus.

Voici les spécifications :

  • PROCESSEUR F3
  • VTX 40 CANAUX 25-200-600MW
  • MW OSD
  • PDB
  • 3-6S
  • CAPTEUR DE COURANT
  • BEC 5VOLTS 3AMP
  • BEC 12 VOLTS 3AMP
  • BUZZER
  • PORT DE CONFIGURATION POUR L’OSD
  • PAS DE BUS SPI
  • GÈRE LE PPM / SBUS / SPEKTRUM
  • XT60
  • ECRAN LED POUR LE CHOIX DES FRÉQUENCES
  • UN PORT POUR L’AJOUT D’UN GPS
  • BLACKBOX DE 8MB

 

SCHÉMA DE CÂBLAGE

Armattan RaceSpec AIO Schema

Armattan RaceSpec AIO Vue dessus

Armattan RaceSpec AIO Kit

 

ASSEMBLAGE DE LA FRAME ET DES COMPOSANTS :

Armattan RaceSpec Vue éclatée

Le montage et l’intégration des composants sur ce châssis sont très simples, la carte de vol simplifiant énormément l’opération.

Par contre, il faut bien prendre en compte le passage des câbles des ESC afin que le pod vienne s’emboiter sur la main plate sans encombre, car il est fixé grâce a 4 vis de par et d’autre de la fixation de la FC.

En prenant certaines précautions, cela s’assemble sans le moindre problème.

La caméra s’intègre parfaitement dans le pod, il est préférable de fixer dessus le câble UFL du vtx avant d’assembler la main plate et le pod, il faut en faire de même pour le câble de la camera et du RX qui se place a l’arrière du pod bien a l’abri.

Ce sont les seuls câbles à raccorder sur cette carte, c’est simplifié au maximum.

Armattan RaceSpec Vue AIO montée

Le led Matek avec le buzzer incorporé s’intègre à merveille sur la frame on dirait que c’est d’origine une fois monté.

Armattan RaceSpec Matek

Les esc sont montés sur un pad silicone anti vibration qui fait office de tampon entre la frame et les esc ! vous pouvez en trouver ici

Voici quelques photos de la frame complètement assemblée.

Le poids en orde de vol complet sans lipo est de 304gr.

Configuration

La carte de vol est livrée avec le firmware 3.0 de Betaflight le firmware est celui du SPRACINGF3.

L’osd fonctionne sans configuration au premier branchement de la lipo.

On peut également régler les PID directement dans les lunettes.

D’ailleurs, une application chrome vient de voir le jour pour configurer les OSD vous pouvez la trouver via ce lien

Armattan RaceSpec MWOSD Chrome

Ports

Le sérial rx se trouve sur L’UART 3 pour le s-bus du XSR

Armattan RaceSpec UART

Configuration

Je vous conseille de ne pas utiliser le mode 4k / 4k car la carte sature un poil avec un taux CPU de

30-40%, j’ai eu quelques problèmes en vol (desync) juste en modifiant en 4k / 2k avec un taux CPU de -+ 15 % plus aucun problème à ce niveau sans rien modifier d’autres.

Elle vole même mieux en 4k / 2k !

Personnellement, je désactive l’accéléromètre, par ce que je n’ai pas besoin de mode stabilisé et pour économiser de la charge CPU.

Armattan RaceSpec Configuration

PID TUNING

Je vous partage mes PID, la frame fonctionne vraiment bien avec.

Armattan RaceSpec PID

Receiver

Pour les possesseurs de Taranis il est important d’avoir bien les voies en 1000-1500-2000.

Armattan RaceSpec Receiver

Modes

Armattan RaceSpec Mode de vol

Onglet BLACKBOX

On peut voir ici les 8MB disponible pour l’enregistrement des données de vol.

il faut bien sélectionner (on-board dataflash chip) et également cocher blackbox sur la page configuration.

Armattan RaceSpec Black Box

Voici les réglages esc que j’utilise avec cette configuration en multishot.

Armattan RaceSpec Esc

MAIDEN EN 4S

On peut voir ici les données de l’OSD affichées dans les lunettes sans aucune configuration.

  • Le mode de vol engagé
  • La consommation instantanée en ampères
  • Les mah consommés depuis le décollage
  • Le voltage actuel de la lipo
  • Le temps de vol depuis le décollage
  • La position du stick des gaz

Bilan du maiden en GREATMAX 4s 1300mah 65c filmé en KEYCHAIN 16 V3,il faut dire qu’elle n’est pas conçue à la base pour recevoir une gopro même si je pense qu’il possible d’en mettre une dessus ! La frame a un comportement ultra sain en vol, les réglages des PID ont été super facile a faire(3-4 lipos), elle est très équilibrée, très polyvalente suivant les styles de vol, les moteurs sont très performants et la consommation n’est pas excessive +- 100/120 amp en pointe. J’ai eu des temps de vol moyens de 3min30.

Maiden en 5S MRP 1300 65-130C

 

Eachine Goggle TWO Banner

Review du Eachine Goggle TWO: une version deux encore mieux !

Salut les fous de l’immersion,

Nous avons eu la chance de recevoir un exemplaire du nouveau Eachine Goggle Two par notre partenaire banggood, masque FPV par excellence.
Ayant été conquis par la première version (le Eachine Goggle One), nous sommes ravi de pouvoir tester ce nouvel exemplaire.01

Le goggle one avait quelques défauts que Eachine nous a promis avoir amélioré dans cette nouvelle version.

Soit… nous sommes impatient de tester ce nouveau joujou.

Je vous propose donc de suivre avec nous l’avancement des tests réalisés et je vous invite à éventuellement nous poser des questions sur le fonctionnement, nous mettrons tout en oeuvre pour répondre à vos questions le plus rapidement possible.

Comme les autres articles, et comme nous découvrons des fonctionnalités au fil du temps, l’article est amené à évoluer et à s’étoffer.

N’hésitez pas à le consulter de temps en temps pour voir si de nouvelles choses sont à découvrir 😉

Un, deux, trois… testez !

Unboxing

Eachine nous offre un packaging tape à l’oeil avec des couleurs justement dosées.
On a directement une idée à quoi ça ressemble, tape à l’oeil !
 

Sur la boite on trouve également un descriptif du produit… il sera un bon point de commencement pour les comparaisons et les tests.
 

Vous voulez un accès rapide au site de eachine? scannez le QR code

On sort tout ce qu’il y a dans la boite.

Vue sur les mousses livrés avec le masque; deux textures laissées à l’appréciation pour votre plus grand confort.

Une mousse peu épaisse.

Une mousse plus épaisse.

Tour du propriétaire

Vue du dessus, la claaaassseeee !
Contrairement à l’ancien goggle one, Eachine a décidé d’abandonner la coque plastique qui entourait le masque.
Bon point car dans la version 1, le plastique se déformait au soleil.
En EPP noir, léger et élégant, revêtu de stickers rouge au chouette design, le casque est vraiment très sympa au regard.
Le masque possède deux antennes car il intègre un récepteur 5.8GHz 40 canaux DIVERSITY.
Le récepteur scrute les signaux reçus par les deux antennes et choisis l’antenne qui a le plus fort signal.
Une antenne patch pour capter un signal loin devant, une antenne clover leaf pour capter dans toutes les directions mais moins loin en avant que la patch.

Vue du côté gauche, rien de ce côté mais on a de la surface vierge à personnaliser!
Pour décrire un peu plus, la taille du masque fait environ 22cm x 16cm x 11,5cm (16,5cm si on compte l’ergot qui vient se loger sur notre front).

Vue de devant avec son logo stylé

Vue du côté droit sur lequel on retrouve le panneau de contrôle et la connectique.
Nous reviendrons sur ce panneau de contrôle un peu plus loin dans l’article.

Vue du dessous, sur l’avant du masque (comme sur le dessus du masque), les ouvertures d’aération pour la ventilation de l’électronique.

Vue de l’entrée (je n’ai pas encore collé les mousses).
A mis chemin entre nos yeux et l’écran se trouve une lentille de fresnel en plastique augmentant la taille de l’image.
A savoir que la lentille est à focale fixe (comme sur le goggle One), il n’est pas possible de la déplacer pour régler la focale comme sur un quanum. Perso ça ne me dérange pas, l’image est clair et net (sur quanum j’ai toujours eu une image floue même en déplacant la lentille)

Pour bien se fixer sur notre tête et l’empêcher de bouger, Eachine a placé une sangle 3 points.
Sur l’arrière du crane, on retrouve un velcro permettant d’y placer la batterie fournie avec le masque.

Au niveau du poids,
On est à 345g sans batterie mais avec les antennes..
On ajoutera 93g de batterie, cela reste relativement léger et pas trop contraignant à porter même pendant de longues sessions de FPV.

En comparaison au Goggle One, on gagne plus de 50g.

En comparaison avec le goggle ONE, ils ont la même taille à un poil de couille près.


Et sur la tête ça donne quoi?

Je me suis prêté au jeu, voilà à quoi on ressemble !




La batterie

La batterie de 7,4V 2200mAh fournie avec le casque est créé grâce a deux batteries  de type 18650 mises en série.
Les 18650 sont des batteries LiPo à haut pouvoir de décharge, elle permettra certainement de l’utiliser pendant un long moment avant de devoir la recharger.
Pour votre information, avec ce type de batterie, on peut descendre jusque 3V par élément soit une tension minimale de 6Vdc.
C’est la nouvelle mode l’utilisation de ces piles, et ce n’est pas pour nous déplaire quand on connait leurs caractéristiques et leur super autonomie pour un poids convenable mais surtout une taille compact.

Notez que le connecteur est aussi compatible avec les goggle ONE et les fatshark et skyzone.
Le connecteur est relié à la batterie par un cordon de 6,5cm.
Le positif se trouve au centre du connecteur tandis que le négatif se trouve sur le contour du connecteur.
Donc si vous avez besoin d’un pack backup pas cher et super efficace… on sait trouver juste le pack batterie ici sur la boutique.

Le poids reste tout à fait convenable et nous l’avons mesurés à +-93g pour des dimensions qui font 66x36x19mm

Pour comparer avec la batterie du Goggle One, voici cette dernière à la pesée.
A tenir en compte: la batterie du Goggle One est de moindre capacité et n’utilise pas la même technologie.

Le chargeur est aussi fourni, il permet de recharger la batterie directement sur le secteur.
Pas de chance, il est aux fourni avec une connectique US et donc pas enfichable dans nos prises EU.
Il faudra passer par un petit convertisseur qui malheureusement n’est pas fourni (pas de problèmes pour moi j’en ai pleins qui traînent… collectés au fil du temps)
Le convertisseur US vers EU est fourni hors packaging, il se trouve dans le fond de l’emballage type “sac poubelle” dans lequel la boite vous a été envoyée. (un grand merci à Alexandre Queinnec qui m’a dit où le trouver)


Les spécifications du chargeur en sortie: 8,4V 1000mA.
Positif au centre du connecteur, négatif sur le contour du connecteur.

Notez qu’on pourra aussi l’utiliser pour charger nos batteries de fatshark 😉

Les antennes

Deux antennes sont fournies avec le masque.
Une antenne de type clover et une antenne de type patch.

Les deux antennes sont en connectique RP-SMA.

Le câble coaxial qui relie le connecteur au haut de l’antenne fait 7cm.
Il est rigide et de bonne facture.
Sa rigidité relative permet de le plier dans l’angle souhaité et qu’il garde la courbure donnée.

En ce qui concerne l’antenne cloverleaf, elle est enfermée dans son écrin noir.
En faisant sauter le couvercle, on retrouve une antenne de type RHCP avec 4 lobes (leaf) en cuivre.

L’antenne Patch fait 45x45mm et est annoncée à 6dBi


Fonctionnement & menus

On place les deux antennes sur le dessus (la place n’a aucune importance).
On connecte la batterie, on compte jusque 3 et le masque est démarré.. une petite led rouge sur le panneau de contrôle indique qu’il est en fonction.
Notez que contrairement au Goggle One, il n’y a aucun bruit de ventilateur, on dénéficie d’une ventilation passive.
De la neige apparaît sur l’écran 5 pouces… reste à trouver une canal vidéo en fonction pour afficher une image.
Un rapide appui sur le bouton “scan” et quelques secondes plus tard…

On remarque directement que des inscription en rouge sont présentes en OSD dans le bas de l’écran.

En bas à gauche se trouve le niveau de tension de votre batterie.

En bas à droite on retrouve la fréquence (en Giga Hertz) sur laquelle le récepteur est calé.

La qualité de l’image est vraiment excellente, tout comme son prédécesseur le goggle one.
Un rendu exceptionnel, un superbe piqué, une finesse du détail, un très beau rendu de couleurs et un FOV impressionnant (78° d’après le constructeur) !
J’aime beaucoup les masques PFV pour l’exploration en immersion, ils permettent d’avoir un chouette rendu des détails et de faire des vols super immersifs.
Malheureusement leur taille et leur poids sont souvent des facteurs contraignants qui fait que je les laisse au labo.
C’est plus aisé de se balader avec une paire de lunettes d’immersion sur le nez qu’avec une énorme caisson d’immersion sur la tête 🙂

Vue sur le panneau de contrôle.. à quoi servent les boutons?

On y va de gauche à droite pour plus de facilité.

1. la led rouge qui permet de savoir si le masque est en fonction ou pas.
Allumée = en fonction, éteinte = hors fonction

2. le bouton “scan” avec le triangle dessiné, comme son nom l’indique permet de lancer un scan de la bande vidéo afin de détecter un signal vidéo. Lorsqu’un signal est détecté par le masque le scan s’arrête.
Malheureusement il n’affiche pas dans l’osd l’état d’avancement du scan et où il se trouve.. on ne sait donc pas suivre réellement le scan même si on connait à l’avance sa fréquence d’émission… Il n’affichera la fréquence de son récepteur qu’une fois le scan terminé.

3. le bouton HD/AV avec le rond dessiné : permet de changer la source vidéo entre AV (le récepteur FPV), AV in (l’entrée vidéo analogique) et HDMI (l’entrée vidéo numérique)

4. le bouton “enter” avec le carré dessiné: permet d’entrer dans les menus et de valider les valeurs.

5. le bouton “+” : permet de monter en fréquence ou de naviguer dans les menus/augmenter les valeurs.

6. le bouton “-” : permet de descendre en fréquence ou de naviguer dans les menus/diminuer les valeurs.

7. à droite en haut se trouve le connecteur mini hdmi (entrée vidéo numérique 1080p)
Un câble mini hdmi vers hdmi est aussi fourni avec le masque.

8. en bas à droite se trouve le connecteur analogique typer jack.
Il permet de brancher des écouteurs si on veut profiter du son OU de bénéficier d’une entrée vidéo analogique pour par exemple connecter un autre récepteur vidéo.

Le câble pour connecter une source vidéo analogique externe sur la prise jack écouteur du masque est fourni dans le paquet.
Il fait environ 14cm de long hors connecteurs.

On rentre dans les menus?
Touche “carré” et “+” “-” pour naviguer…

Menu 1: réglages les plus utilisés !

Menu 2: réglage PAL/NTSC et les pages sont les 5 bandes du récepteur !

Menu 3: réglages de l’affichage OSD de l’écran

Vous ne comprenez pas l’anglais? pas de soucis, il y a des traductions !

Menu 4: les fonctions.
On peut utiliser du 16:9 ou 4:3.. tout le monde sera content !

Menu 5: réglage du volume écouteurs.

Test de réception et comparatif avec d’autres récepteurs

Pour effectuer un test, j’ai fait comme à l’habitude :
A l’aide d’une petite caméra Eachine MC01 AIO (dont on a fait le review ici) de 25mW placée deux étages plus haut, dans le labo, j’ai testé divers récepteurs pour effectuer une comparaison.

J’ai d’abord testé le Eachine Goggle Two avec QUE l’antenne clover.

J’ai ensuite testé le Eachine goggle Two avec QUE l’antenne Patch pointée devant elle et donc pas du tout pointée vers l’émetteur en fonction.
On notera que je n’ai ni black, ni blue screen à la perte de signal.
Sans antenne, évidement plus de signal… mais aussitôt qu’on replace l’antenne sur le masque l’image revient instantanément !

J’ai pointé l’antenne patch (antenne clover déconnectée) dans la direction de l’émetteur et miracle, une image limpide réapparaît. l’antenne patch est très directive !

Lorsque l’on place sa main dans le champ de vision de l’antenne patch et bim, l’image disparaît ou s’atténue très fortement!
Gare aux obstacles avec la patch !

J’ai ensuite connecté un CT580 (un petit rx super sensible dont j’ai fait le test ici) sur l’entrée vidéo analogique du masque Eachine Goggle Two.
Aussitôt avoir basculé sur l’entrée vidéo “AV in” j’ai eu l’image de mon récepteur externe.
L’entrée vidéo analogique est belle et bien fonctionelle contrairement au Goggle One (j’ai testé le cable du goggle two sur le goggle one et ça ne fonctionne pas… pour ceux qui se demanderaient)

Image qui provient du CT580, le rx externe connecté au Eachnine Goggle Two

Ensuite j’ai connecté le Eachine Goggle One pour comparer.

CONCLUSION des tests:

le diversity est très efficace et switch immédiatement sur l’antenne qui reçoit le meilleur signal sans interruption de flux vidéo. La sensibilité est plus que correcte et offre des performance légèrement supérieure à mon récepteur externe déjà très sensible -93dB.
Reste à voir comment il se comportera sur le terrain; les conditions hivernales actuelles ne me permettent pas de tester en extérieur.

Test de l’entrée HDMI

Pas de surprise, ça fonctionne au top !
La preuve en image, connecté à la X-box 😀

Conclusion

Si vous êtes à la recherche d’un masque d’immersion de bonne qualité, relativement léger, avec un superbe rendu d’image, le Eachine Goggle TWO est fait pour vous.
Il surpasse jusque là tous les masques que j’ai pu tester.
Sa sensibilité en réception vidéo est très bonne, le diversity est efficace et bascule immédiatement sur l’antenne qui reçoit le meilleur signal vidéo.
Pas de black/blue screen en cas de perte de signal et l’image réapparaît immédiatement dès qu’on a retrouvé un soupçon de signal.
Performant et pas cher il a tout pour plaire !
Dans l’état des choses actuel, comme il est tout récent, je ne sais pas comment il se vieillira et se comportera dans le temps… ça restera à voir mais d’ici à ce qu’il se décompose on l’aura sans doute remplacé depuis longtemps.

Par contre, il n’offre pas de DVR et aucune SORTIE vidéo numérique ou analogique permettant d’y connecter un DVR externe ou tout autre dispositif de capture.
Il reste relativement encombrant (bien que ce soit le défaut de tous les masques) tout en maintenant un poids acceptable.

Liens utiles:

Le eachine Goggle TWO sur la boutique banggood