Portrait : RaphX pilote en FPV racing

Dans ce portrait, je suis parti à la rencontre de Raphaël Rousseau alias RaphX.

Il a 27 ans et il est diplômé en école de Commerce. Il a obtenu son Master en 2015. Aujourd’hui, il a créé sa société de communication.

Le modélisme l’attire depuis son plus jeune âge. Il a commencé avec des voitures, des bateaux, des ailes volantes, des petits hélicos,… et, depuis fin 2014, il est passé au drone. Il a commencé avec un mini drone dans son appartement où il s’amusait à passer sous les meubles. Il se voyait même monter des « pseudo » parcours, mais ça n’a pas duré très longtemps et il a vite voulu passer au modèle supérieur. Il a acheté un DJI 450 avec lequel il faisait des vidéos de prise de vues, ça le fascinait.

RaphX dji 450

Il a découvert le racer en 2015, il le pratique depuis avril 2015.

RaphX club

Juste avant la course de Chartres en 2015 il a rencontré un membre du Club de modélisme de La Ciotat . Il s’est donc inscrit dans ce club dès ses débuts .

Ils étaient un petit groupe de 5 personnes à pratiquer le drone racer et ils avaient décidé de monter une team pour le fun la « Team Mistral FPV« . L’objectif était ainsi de participer à des courses tous ensemble.

Raphx Team Mistral FPV

Dernièrement, il a préféré quitter la Team et continuer son chemin seul.

Il a pratiqué de nombreux sports mais le Racer est devenu une réelle passion. Sa première course a été celle de Chartres en juin 2015.

Il y a malheureusement rencontré beaucoup de problèmes techniques et n’a donc pas pu aller au-delà des qualifications.

A ce moment-là, il était encore étudiant et il avait beaucoup de temps libre. Il a donc intensifié ses entraînements et participé à d’autres courses.
Il y a eu le Planet à côté d’Aix en Provence où il a terminé 8ème français, puis les courses en Espagne, Italie, Suisse et celle de Chartres en 2016 où il a enfin pu faire son premier podium et où il a pu prendre sa revanche sur 2015 en terminant deuxième au classement final.

Raphx podium Chartres

Il trouve le FPV racing juste bluffant :

 » Les sensations que l’on éprouve lors d’une race sont géniales, on est pris par l’adrénaline. Pour moi qui pratique aussi de la motocross, je retrouve les mêmes sensations fortes. »


C’est excitant de voir comment ce loisir a évolué en peu de temps ces dernières années.

Depuis l’organisation de race à l’internationale, les organisateurs jouent à celui qui trouvera l’astuce la plus folle et la plus fun du racing. Une concurrence très rude s’est d’ailleurs développée depuis Dubaï.

Actuellement, il consacre beaucoup de son temps à la création de sa société, mais en parallèle, il ne cesse de s’entraîner tous les jours sans exception. Son but étant de faire le plus de courses possible.

RaphX vous conseille, à vous les débutants qui nous lisez, de commencer doucement mais sûrement.

Ne pas être trop gourmand sur le matériel et commencer avec une programmation abordable dite « stabilisée » pour bien prendre en main la machine.

Beaucoup de pilotes sont présents sur les forums et groupes Facebook pour des conseils. Lui-même peut vous répondre directement.

Son profil est dispo en cliquant sur la photo.

RaphX photo fb profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 + neuf =