Tuto pour les débutants – Episode 1 – Choisir son avion

Choisir son avion

Choisir son avion peut être un choix difficile et intimidant. Dans ce premier épisode de notre série pour débutants, nous allons parler des choses le plus courantes auxquelles vous devez porter attention et qui vous aiderons à choisir votre avion avec sagesse.

Voici d’importants éléments à prendre en considération:

Limitez vous à 3 ou 4 canaux

Choisissez un avion avec 3 ou 4 canaux pour commencer. C’est mieux de commencer simplement et de s’habituer à voler comme ça. Un avion à 3 canaux : les gaz, le gouvernail, l’élévateur.Le 4e canal ajoute la fonction d’ailerons.

Tuto pour les débutants

Alternativement, une aile volante à 3 canaux, ou une aile delta a les fonctions ailerons et élévateurs combinées en élevons. Afin de faire des tonneaux. Les élevons bougent en étant opposés l’un à l’autre pour contrôler l’inclinaison. Les élevons bougent en même temps.

Tuto pour les débutants

Aileron: Une surface de contrôle de vol à volet. Habituellement attachée aux bords de chaque aile d’un avion à ailes fixes. Les ailerons sont utilisés par 2 contrôleurs. L’avion en tonneau ou le mouvement autour de l’axe longitudinal de l’avion. Ce qui se traduit normalement par le changement de direction du à l’inclinaison du vecteur d’élévation. Le mouvement autour de cet axe est appelé « rolling » ou « banking ».

Élévateurs : surface de contrôle habituellement à l’arrière de l’avion qui contrôle l’altitude longitudinale de l’avion en changeant l’équilibre de l’inclinaison et donc aussi l’angle d’attaque et l’inclinaison de l’aile.

Gouvernail : Utilisé au départ pour contrer l’effet de lacet et n’est pas souvent la première commande utilisés pour faire tourner l’avion. Le gouvernail agit en redirigeant le flux d’air sur le fuselage et donc en induisant un mouvement de virage ou de lacet à l’avion. Sous sa forme de base, un gouvernail est un plan ou un plaque de matériau plate attachés aavec des charnières au stabilisateur vertical.

Choisi un avion lent

Ça prends un certain temps d’acquérir la mémoire et la réponse musculaire pour piloter un avion RC. Un avion plus lent vous laissera plus de temps pour réagir face aux erreurs et aux mauvaises manœuvre. Les avions plus lents semblent moins cool à première vue et pourtant vous serez surpris de la vitesse à laquelle vous tomberez amoureux d’un avion qui vole bien avant l’avion qui à l’air cool.

Commencer avec un avion électrique

Les avions électriques étaient habituellement encombrants et peu puissants. Les avions électriques R/C d’aujourd’hui ont plus de puissance et sont bien plus facile à piloter et à entretenir que les avions thermiques. Ces derniers sont très beaux mais apprenez d’abord à voler, à vous crasher et à réparer avant de vous rajouter encore les complications d’un moteur thermique.

La frigolite est bien

La frigolite est votre amie. Ce qui est sur et certain c’est que vous crasherez à coup sûr votre premier avion. La frigolite est durable et facile à réparer.

Les avions en Balsa sont incomparablement beaux. ce sont des œuvres d’art, qui en impose sur une étagère ou dans les airs. Et inutile de dire qu’ils passent haut la main l’épreuve du temps. Mais ne démarrez pas avec ces beaux avions. Préférez y un avion en frigolite peu onéreux et qui peut être malmené.

Les ailes hautes vous aident à rester droit

La dièdre est la jolie forme en V de l’aile principale. Elle aide à garder votre avion en position verticale.

Généralement vous perdez en agilité pour faire des acrobaties aériennes mais vous gagnez en stabilité de vol. La position de l’aile est également importante pour stabiliser le vol au plus bas l’aile se trouve sur le fuselage, et l’avion devient vif.

Pour votre premier avion, nous vous suggérons d’utiliser des ailes en position haute.

Tuto pour les débutants

Ne visez pas trop gros…ou trop petit

Il est important de choisir la bonne taille d’avion pou l’espace dont vous disposez. En général, au plus votre avion est petit et léger, au plus de crash il pourra endurer. Cela signifie aussi qu’il sera plus sensible au vent et qu’il sera probablement plus

De plus gros avions ont tendance à être plus stables mais ils ont besoin de plus de place pour décoller et atterrir.

Les avions Parkflyer ont une bonne taille pour démarrer.

Commencer avec quelque chose de moche

Les jets EDF ou les warbirds sont très séduisants mais ils vont vous décevoir si vous les prenez pour premiers avions.

Les jets et les warbirds sont faits pour voler vite et répondre rapidement. Si vous débutez, vous n’êtes pas prêt pour ça. Ne vous inquiétez pas, ça ne durera pas longtemps.

Pour votre premier avion, tenez vous à quelque chose de moche qui vole bien. De cette façon, vous ne serez pas trop désespéré quand votre avion se crashera au sol.

Choisissez un avion facile à réparer

A partir d’ici dans l’article, vous remarquerez une tendance…Vous allez vous crasher.

Acceptez le! Ce sera plus facile pour votre estomac quand ça arrivera. Ça fait partie intégrante de la pratique du hobby.

Donc, quand vous vous crashez ou que vous cassez quelque-chose, pouvez-*vous recommencer à voler?

Assurez que vous puisez acheter des pièces de rechanges pour votre avion. La première partie à remplacer, ce sont les hélices. Il est bon de choisir un avion dont on trouve facilement les pièces de rechanges.

Apprenez sur simulateur

Si vous pensez que c’est un hobby auquel vous allez mordre, un simulateur de vol est un investissement intéressant. ils sont très précis aujourd’hui.

Nous avons sortis 2 épisodes précédemment à propos des simulateurs. Vous les trouverez ici

Flite test : apprendre à voler sur simulateurs (en Anglais)

Flite test : Voler en simulateur realflight & Phoenix RC (en Anglais)

Différents types de colis

RTF (Ready to Fly – Prêt l’emploi)

Plus cher
Plus complet (contient tout ce dont vous avez besoin)
Le plus rapide pour se retrouver en vol
Petite recherche
Performance prévisible

BNF/RXR/PNF (Bind n Fly – relier et voler/Receiver prêt/Plug n fly – Brancher et voler)

Utilise votre propre système radio
Un bon deuxième avion

ARF (Almost ready to fly – Presque prêt à voler)

Nécessite souvent votre propre montage électrique.
La sélection de modèles est plus large
Nécessite certaine compétences de montage
Nécessite plus de connaissance en électronique et le montage

Kit

Nécessite plus de temps avant de se retrouver en vol
Nécessite de fortes compétences de montage.
Les résultats peuvent varier en fonction de vos compétences.
Partir de rien
Plus de travail
Le moins cher
Plus amusant
Si tu sais le construire tu sais le réparer
Une variété plus large disponible
Développement de meilleures compétences
Des plans gratuits disponibles

Modèles pour débutants

Je vous conseille de faire le déplacement jusque dans un magasin proche de votre domicile et de vous faire conseiller par le vendeur en ayant en tête ce qui a été expliqué ci-dessus. Si vous voulez de l’aide pour vous orientez, n’hésitez pas à me contacter via le formulaire.

Quelques bons shops

En Belgique (où le déplacement vaut la peine et où le vendeur parle aussi le français 😉 )

En France

Article traduit et reproduit avec l’accord de Flite test.

Vous pouvez trouver l’intégralité de l’article d’origine en anglais

http://www.flitetest.com/articles/beginner-series-choosing-a-plane

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix + dix-huit =